Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2014

Drôle de drone

goomba-220x126.jpgEn lisant un article sur la protection des orangs-outans de Sumatra menacés de disparition comme on sait, je découvre qu’on peut fabriquer un drone pour la bagatelle de 1100 euros en 4 semaines. Ensuite on peut survoler la canopée à Sumatra ou surveiller les voies ferrées.

La recette : des éléments de modèles réduits disponibles du commerce, des systèmes de pilotage pas cher issus de start-up américaines et des logiciels open source pour programmer ce bazar et un brin d'ingéniosité voire de passion, si possible.

Avec un peu de pratique de l'engin, on peut facilement détecter les braconniers de Sumatra, protéger les faons allemands, faire la guerre au Pakistan, pister les voleurs de cuivre en suivant les rails ou même suivre sa femme/son mec de sortie avec ses copines/copains. Si le cœur vous en dit, vous pouvez commencer la bricole ici, c’est en français.

Étymologie: Drone veut dire faux-bourdon en anglais. En allemand faux-bourdon se dit drohne et le verbe drohnen veut dire vrombir. Drone comme le mot bourdon ou le verbe vrombir ont sans doute une origine onomatopéique comme faire vroum vroum, drelin-drelin, dring-dring ou ding-ding-dong.

La danse des drones :

02/05/2014

Co-génération

Il y avait une présentation intéressante sur la co-génération l’autre soir au meeting de Nouvelle-Donne. Intéressante mais mal foutue. Pas de définition du sujet et pas d'explication sur la possible mise en œuvre. C'est quoi la co-génération ? C'est une autre manière, plus économique, d'utiliser les sources d'énergie.

schema_cogeneration.gif

La co-génération consiste à produire de l’électricité en même temps que l’on produit de la chaleur. Dans une centrale thermique ou nucléaire, plus de 60% de l’énergie est perdu en chaleur sauf si la centrale est proche d’une ville et que de bons esprits ont imaginé de récupérer une partie de cette chaleur pour chauffer des bâtiments.

L’idée de la co-génération consiste à prendre le problème dans l’autre sens. On commence à se préoccuper du chauffage et ensuite on produit de l’électricité avec la centrale. La perte peut ainsi se limiter à plus ou moins 15%. Pour que ce système soit efficace, il faut imaginer des chauffages collectifs.

Et donc il faudrait remplacer les grosses centrales nucléaires ou thermiques, productrices d’électricité ainsi que les chaudières individuelles, productrices de chaleur, par des centrales de moyennes puissance qui fournirait les deux énergies avec bien moins de perte. Simple sur la papier. Pas facile quand il s'agit de changer les infrastructures existantes.

pecs-travel-destination.jpgPourtant, les hongrois le font.

A Pécs, 120'000 personnes sont chauffées avec une centrale à paille et bois. La centrale utilise 400.000 tonnes de copeaux de bois et quelques 200.000 tonnes de paille par an. La vapeur issue de la combustion de la paille permet de produire de l’électricité et la chaleur dégagée est ensuite utilisée pour chauffer la ville de Pécs. Cette centrale remplace une centrale de l’ère communiste qui était déjà pionnière.

En fait ceci nécessite une économie planifiée au niveau de l'énergie et c'est le contraire que l'on est en train de faire en lâchant le domaine à la concurrence et au court terme. Par exemple, la construction d'incinérateurs d'ordures ménagères qui produisent déjà de l’électricité devraient être couplées avec la construction de logements pas trop éloignés des fours. Pas facile à faire dans une économie libérale. A Bellegarde, par exemple, les fours du Sidefage ne sont pas loin de la ville mais la chaleur est perdue pour tout le monde.

http://www.sidefage.fr/valorisation-energetique

26/03/2014

Bismuth

3557249.jpgAu téléphone, notre ex-président se faisait appelé Paul Bismuth. Un nom qui appartient à quelqu’un et a quelque chose. Mais qu’est ce que le bismuth ?

Le bismuth est un métal, un corps simple et radioactif. Simple parce qu’il fait parti du fameux tableau périodique des éléments qui commence par l’hydrogène, l’hélium… C'est un sous-produit de l'extraction du plomb, du cuivre, de l'étain, de l'argent et de l'or. Le bismuth a pour numéro 83, juste après le plomb 82, non loin du mercure 80 et de l’or 79. Comme l’eau, il est plus dense liquide que solide. Il a une résistance électrique élevée.

Problème d’alchimiste : comment transformer Bismuth en or. 

C’est le premier élément radioactif avec une demie vie d’un milliard de fois l’âge de l’univers. Ce qui veut dire qu’il perd des protons et des neutrons à très très petite vitesse pour donner du thallium. Le plomb est donc le corps radioactif le plus lourd.

Questions : Est-ce que le faux Paul Bismuth roule sur l’or ? Va-t-il durer plus longtemps que l’univers ou va-t-il se faire plomber par les affaires ?

BismuthCrystal_big.jpg

Cristaux de Bismuth. L'aspect brillant est dû à la rouille.

03/03/2014

Anneaux

Doit-on se faire du souci à cause du futur anneau du CERN ? topelement.jpg

On se souvient des risques mortels de trous noirs dont je vous ai parlé au moment de la mise en route du LHC. A peine des piqures de moustique disaient certains, la fin de la planète disaient d'autres. Et bien figurez-vous qu’ils (les dangereux physiciens) ont en projet un anneau de 100 kilomètres et que ma maison serait pile au centre de cet anneau. Ça fout la trouille.

Grimper au Salève en sachant que sous nos pieds passent des bosons de Higgs furieux d’être accélérés à la vitesse de la lumière et contraints à collisionner avec Dieu-sait quelles particules hostiles, ça inquiète. Ils visent le 100 tera ElectronVolts

A  dire vrai, il y a bien peu de chance que je grimpe encore le Salève quand cet engin sera en service. Cela fait bien plus de 20 ans qu’ils bossent sur le LHC et ils n’ont pas encore atteint l’énergie prévue de 14 Tera ElectronVolts. A noter que cette énergie est minuscule. C’est des millions de fois moins que ce que consomme votre ordinateur en une heure mais elle est concentrée sur un minuscule proton. Un pauvre tout petit proton. On ne sait pas vraiment ce qu'il pense lui, le proton, qu’on le collisionne à cette furieuse énergie avec une particule qu’il ne connaît même pas, qu'il n'avait jamais vu.

Peut-être est-il temps de créer une ligue de protection des particules martyrisées par les physiciens du CERN avant que Brigitte Bardot ne s'en charge ?

08:35 Publié dans Humour, Science | Lien permanent | Commentaires (4)

25/01/2014

Un tala s'en est aller

Aredius nous signale qu’un pionnier de l’informatique vient de disparaître

Jacques Arsac

Arsac.jpgAprès des études de physique, Jacques Arsac s’est plongé dans l’informatique naissante. C’était l’époque des ordinateurs gros comme des immeubles avec une puissance de calcul plus faible qu’une calculette gratuite que l'on distribuait naguère pour convertir les francs en euros.

En lisant sa biographie, j’aime bien l’idée qu’il se définisse comme un programmeur. Il y a dans la programmation une satisfaction d’artisan qui fait un bel objet. Arriver à mettre en œuvre un algorithme simple et élégant est un plaisir d’horloger. Malheureusement, l’horlogerie comme l’informatique finissent dans les mains des marqueteurs à la Séguela… (ces gars là ne sont que des mercantis* et des casseurs de rêve).

Autre aspect de Jacques Arsac, c’était un épistémologiste* de l'informatique et un tala. Tala, c’était le nom que se donnaient les étudiants catholiques de normale sup qui allaient à la messe. Les TALA messe. Donc un scientifique et un croyant qui pensait que l’on ne peut réduire l’homme à une machine. Sa grande crainte était qu’un de ces jours les développements de l’Intelligence Artificielle (IA) ne démontrent que l’esprit humain n’est qu’une machine.

On parle ici de la vraie IA, celle qui remplacerait un cerveau dans toute sa complexité. Jacques Arsac sera mort avant d’avoir une preuve de l’existence de la vraie IA. Pour moi qui suis un patala, je crois que la vrai IA démontrera effectivement que le matérialisme de Diderot est la seule philosophie possible et que cette vie est une histoire sans signification racontée par un idiot... mais qui peut avoir beaucoup de charme certain jour.

Il faudra encore des années avant d’arriver à la vraie IA, peut-être sera-ce juste avant l’Apocalypse. Il est trop tôt pour savoir s’il n’est pas déjà trop tard.

41SGB7QDG2L._.jpgCitations extraites des Machines à penser :

Je serais déshumanisé s'il venait à être prouvé qu'une intelligence artificielle existe. (p.217)

Pour moi, il n'y a pas d'échappatoire. Si une intelligence artificielle existe, je suis une machine.

Nous ne pouvons pas vivre dans un univers sans signification. Comme l'a dit Paul Ricoeur, « l'homme a besoin d'amour, certes; il a besoin de justice plus encore; mais il a surtout besoin de signification ».

* Mercantis: Marchand sans scrupule.

"On croit mourir pour la patrie, et on crève pour des combines de mercantis, prompts à engraisser, à travers tous les charniers, leurs dividendes." (Victor Margueritte, Debout les vivants !, 1932)

* Epistémologie, philosophie de la connaissance (de le science).