Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2014

Nez

elephant-asie-21.jpgPour évaluer la force de l’odorat d’un animal on peut l’interroger mais la réponse est souvent imprécise… On pourrait juger de la force de l’odorat à la longueur du nez mais on sait que ce ne sont pas les chiens, ni les hommes d'ailleurs, qui ont le plus gros appendice qui apprécient le mieux les odeurs. Mais désormais, grâce aux progrès de la biologie, on peut compter le nombre de gènes relatifs à l’olfaction dans le génome. A vue de nez, on le sent bien c’est une méthode qui peut se tenir. 

Yoshihito Niimura, de l'Université de Tokyo est arrivé à la conclusion que le plus fort c’est l’éléphant pas à cause de son long nez mais à cause de ses gènes olfactifs (près de 2000). On ne sait pas trop comment cela fonctionne mais on nous dit que l’éléphant détrônerait le rat jadis sur la plus haute marche du palmarès olfactif. Ceci est ridicule car le rat sent avec autant de force qu’hier, il n’a juste pas assez de gènes olfactifs pour concurrencer la grosse bête mais peut-être sent-il mieux tout de même... Qui sait ?

reperes-chiens-sur-camps-gitans-pessac-bersol-dont-galgo-chien-chasse-croise-cock-image.jpg-102597d1361652438Mais quid du chien, du chat, de la vache et du cochon d’inde ? Et bien ils seraient tous battus par l’éléphant. Inutile de dire que l’homme et les primates ne sont pas dans la course.

L'éléphant aurait un odorat cinq fois plus performant que le notre. Plutôt que d'établir un classement chiffré du nez animal, je préfèrerais qu'on en reste à la méthode pifométrique dont on sent bien, pour le coup, qu'elle est bien plus scientifique.

Suggestion: Pour sauver la trufficulture du Périgord, on pourrait peut-être utiliser des éléphants.

Mais il n’y a pas que les animaux qui reniflent et qui jouent avec les goûts, les odeurs et les sons ; la belle affaire, les plantes aussi. A suivre...

11/07/2014

Les roux

roux.pngUn article récent de The Independent, repris sur un blog, affirme que les roux vont disparaître à cause du réchauffement climatique. Inquiétude dans le petit monde des roux qui ne veulent pas disparaître.

Déjà qui ne supportent pas toujours la couleur de leur poil et qu'ils sont souvent victimes de roucisme. D'ailleurs, aux temps anciens, on a brûlé quelques femmes rousses supposées être plus sorcières que les autres et plus tentatrices.

D'où viennent les roux ?

L’apparition des roux (qui date de la plus haute antiquité) est probablement due à un manque de soleil dans le nord (Ecosse, Irlande…). Les individus héritant de ce gène étaient plus à même de supporter un ciel tout gris et de fabriquer la vitamine D, vitamine du soleil, donc avantagés et plus reproducteurs C'était à l’époque des aurochs . En Ecosse 13% de la population est rousse. 

coloration-cheveux-roux-fabio-salsa.jpgLe gène M1CR qui colorie le poil en roux est récessif.

Alors comment être roux ou rousse ?

La recette du poil de carotte :

-   Avoir une maman et un papa roux (100% de réussite, les rousses mariées à un roux ne peuvent donc découcher qu’avec un roux)

-   Avoir un parent roux et l’autre porteur du gène (50% de roux)

-   Avoir deux parents non roux mais tous deux porteurs du gène (25% de roux)

Si seulement 1 à 2% des gens sont roux en moyenne, il existe beaucoup plus de gens qui porte le gène à l’état récessif (des non-roux transmetteurs de rousseur). Dans une population blanche occidentale, ce serait un individu sur 4. Donc même si le nombre de roux tendait à diminuer par dilution du caractère récessif, il ne sera jamais réduit à rien.

ferme-auroch-jura-photo-dont-etes-plus-fier_393604.jpgDe plus, penser que le réchauffement climatique va réduire ce nombre, c’est confondre darwinisme et lamarckisme (ou lissenkisme). Si vous pas comprendre, révisez SVP ! Toutes les explications sont sur le web).

C’est Darwin qui a raison, les fils de bûcherons n’ont pas les gros bras et les fils des roux vivant au soleil ne deviennent pas bruns). En vertu du darwinisme, il faudrait des millénaires pour supprimer les roux en supposant que ceux-ci soient victimes de maladies dues au soleil, que les médecins ne les soignent plus et/ou qu’ils soient victimes de dédains de la part des roux/rouse et des non-roux/rousses.

« Voilà un article qui sent le roussi ! » dit la rousse sorcière attachée sur le bûcher.

09/06/2014

Test de Turing

AlanTuring-Bletchley.jpgLe test de Turing, dont j'ai déjà parlé, doit permettre de savoir si on discute avec un être humain ou une machine. Turing était ce pionnier de l’informatique qui a décodé la machine allemande Enigma raccourcissant sensiblement la durée de la guerre avec le régime nazi. Pour le récompenser les anglais l'ont honteusement condamné pour homosexualité. Sacrés puritains, Turing et Wilde, deux génies condamnés. Turing est mort.

Ce test est-il un test d’intelligence ? Il essaye de mesurer si l’ordinateur se comporte comme un être humain. Or  le comportement intelligent et les comportements humains ne sont pas exactement la même chose. Il faut parfois parler de connerie naturelle.

15769697-3d-petit-personnage-humain-assis-avec-un-ordinateur-tablette-ecran-bleu-avec-des-icones-les-gens-de-.jpgEn plus, les hommes ont facilement tendance à traiter les objets en humain, ils parlent à leur bagnole, à leur chien, ils adorent des statues, des reliques, etc… Moi-même, il m'arrive de pratiquer l'anthropomorphisme avec ce bête ordi qui tourne Windows et qui roupille, alors je l'engueule et nos relations s'enveniment...

Le test de Turing est fondé sur l’hypothèse que les êtres humains peuvent juger de l’intelligence d’une machine en comparant son comportement avec le comportement humain. Ceci est un présupposé plutôt osé. Les êtres humains ne sont pas dotés d’une bien grosse intelligence et les preuves abondent chaque jour. Prenez par exemple la manière dont l’homme traite son unique planète. Prenez l’idée d’une coupe du monde de foot au Quatar. Prenez Sarko expliquant aux suisses comment ils doivent se gouverner ou Montebourg expliquant aux patrons comment gérer leur bizness… Les exemples pullulent.   

4434899_3_0242_eugene-goostman-tel-que-depeint-par-le-site_7c6b9fbc51d588194da374c8654f4b73.png

Pourtant, avant-hier, une équipe russo-ukrainienne a, pour le première fois, passé avec succès le test en simulant un garçon de 13 ans. Le faux garçon prénommé Eugène (bien né) prétendait tout savoir et avait de grandes lacunes, ceci a bien sûr abusé un grand nombre de juges qui ne savaient pas s’ils avaient affaire à un vrai et à un faux ado. Le faux les a berné.

23:46 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

04/05/2014

Drôle de drone

goomba-220x126.jpgEn lisant un article sur la protection des orangs-outans de Sumatra menacés de disparition comme on sait, je découvre qu’on peut fabriquer un drone pour la bagatelle de 1100 euros en 4 semaines. Ensuite on peut survoler la canopée à Sumatra ou surveiller les voies ferrées.

La recette : des éléments de modèles réduits disponibles du commerce, des systèmes de pilotage pas cher issus de start-up américaines et des logiciels open source pour programmer ce bazar et un brin d'ingéniosité voire de passion, si possible.

Avec un peu de pratique de l'engin, on peut facilement détecter les braconniers de Sumatra, protéger les faons allemands, faire la guerre au Pakistan, pister les voleurs de cuivre en suivant les rails ou même suivre sa femme/son mec de sortie avec ses copines/copains. Si le cœur vous en dit, vous pouvez commencer la bricole ici, c’est en français.

Étymologie: Drone veut dire faux-bourdon en anglais. En allemand faux-bourdon se dit drohne et le verbe drohnen veut dire vrombir. Drone comme le mot bourdon ou le verbe vrombir ont sans doute une origine onomatopéique comme faire vroum vroum, drelin-drelin, dring-dring ou ding-ding-dong.

La danse des drones :

02/05/2014

Co-génération

Il y avait une présentation intéressante sur la co-génération l’autre soir au meeting de Nouvelle-Donne. Intéressante mais mal foutue. Pas de définition du sujet et pas d'explication sur la possible mise en œuvre. C'est quoi la co-génération ? C'est une autre manière, plus économique, d'utiliser les sources d'énergie.

schema_cogeneration.gif

La co-génération consiste à produire de l’électricité en même temps que l’on produit de la chaleur. Dans une centrale thermique ou nucléaire, plus de 60% de l’énergie est perdu en chaleur sauf si la centrale est proche d’une ville et que de bons esprits ont imaginé de récupérer une partie de cette chaleur pour chauffer des bâtiments.

L’idée de la co-génération consiste à prendre le problème dans l’autre sens. On commence à se préoccuper du chauffage et ensuite on produit de l’électricité avec la centrale. La perte peut ainsi se limiter à plus ou moins 15%. Pour que ce système soit efficace, il faut imaginer des chauffages collectifs.

Et donc il faudrait remplacer les grosses centrales nucléaires ou thermiques, productrices d’électricité ainsi que les chaudières individuelles, productrices de chaleur, par des centrales de moyennes puissance qui fournirait les deux énergies avec bien moins de perte. Simple sur la papier. Pas facile quand il s'agit de changer les infrastructures existantes.

pecs-travel-destination.jpgPourtant, les hongrois le font.

A Pécs, 120'000 personnes sont chauffées avec une centrale à paille et bois. La centrale utilise 400.000 tonnes de copeaux de bois et quelques 200.000 tonnes de paille par an. La vapeur issue de la combustion de la paille permet de produire de l’électricité et la chaleur dégagée est ensuite utilisée pour chauffer la ville de Pécs. Cette centrale remplace une centrale de l’ère communiste qui était déjà pionnière.

En fait ceci nécessite une économie planifiée au niveau de l'énergie et c'est le contraire que l'on est en train de faire en lâchant le domaine à la concurrence et au court terme. Par exemple, la construction d'incinérateurs d'ordures ménagères qui produisent déjà de l’électricité devraient être couplées avec la construction de logements pas trop éloignés des fours. Pas facile à faire dans une économie libérale. A Bellegarde, par exemple, les fours du Sidefage ne sont pas loin de la ville mais la chaleur est perdue pour tout le monde.

http://www.sidefage.fr/valorisation-energetique