Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2021

Pétun

220px-Krieghoff_Huron-Wendat.jpgOn a tous entendu parler des iroquois et des hurons. On sait moins qu’ils se faisaient une guerre incessante ce qui régulait la population. D’ailleurs, à la fin des combats, ils adoptaient les ennemis qu’ils avaient fait prisonniers et qu’ils n’avait pas torturé et mis à mort. Ils parlaient avec les cherokees une langue iroquoienne.

Mais connaissez-vous les Pétuns ou les Neutres qui parlaient aussi une langue iroquoienne. Ils cultivaient le maïs, les haricots, la courge (appelées les « Trois Sœurs », l'agriculture étant souvent pratiquée par les femmes) ainsi que du tournesol, utile pour son huile ainsi que pour la fabrication de peintures de guerre. Ils extrayaient la sève d'érable et la faisaient bouillir pour concentrer les sucres afin d'obtenir du sirop d'érable. La pêche était une activité principale, avec notamment la construction de barrages pour pouvoir capturer plus facilement des poissons, la chasse étant de moindre importance à cause du manque de gibier, peu de bisons dans l’est.

220px-Tabac_rustique.jpgLes Pétuns étaient maîtres dans la culture du tabac. Ce qui a donné le verbe pétuner*. Je me souvenais que mon ami Alain*, le défunt Garde-Mots, avait parlé de pétun, ancien nom  du tabac, mais il est en désaccord avec mon origine, petit différent géographique. Il avait dû piquer chez Alain Rey. Hum ! Tant pis ! J’aime mieux savoir que le vieux tabac vient de d’une tribu huronne, les Pétuns aujourd’hui disparue.

(Ne pas confondre Pétun avec l’ami de Z. un certain Pétain qui fait un tabac ces jours-ci sur le réseau). Le verbe pétuner, synonyme de fumer, est utilisé dans la fameuse tirade du nez de Cyrano de Bergerac (Acte I, scène 4) d’Edmond Rostand :

Truculent : « Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,

La vapeur du tabac vous sort-elle du nez

Sans qu'un voisin ne crie au feu de cheminée ? »

* D’après Alain : Pétun : Terme tombé en désuétude qui signifiait tabac. Du tupi petyma et du guarani pety, deux langues amérindiennes.

17:49 Publié dans Géographie, Mots | Lien permanent | Commentaires (2) |

05/10/2021

Patois

Je suis abonné à la chronique de Michel Feltin "Sur le bout des langues." Une chronique passionnante et qui défend souvent les langues régionales et les "patois". La dernière chronique explique que les variations des dialectes n'en font pas nécessairement des patois avec le côté méprisant souvent associé à ce terme.

Il signale un excellente vidéo sur les patois en Suisse. Je vous invite à la regarder même si elle contredit souvent sa thèse, car l'Arpitan (ex franco-provencal) est en fait un vrai patchwork de mots et de règles de grammaire. D'un village à l'autre le gens se comprennent difficilement.

10:14 Publié dans Mots, Textes | Lien permanent | Commentaires (1) |

01/10/2021

Déconstruction

220px-Sandrine_Rousseau_20210819_%28cropped%29.jpgPour ceux qui se demandent d’où nous vient cette déconstruction des mecs prônée par Sandrine Rousseau, j'ai fait une petite recherche...

Wikipedia nous dit que c’est une pratique d'analyse de texte qui vise à révéler les confusions de sens par l'analyse des postulats sous-entendus et les omissions.

Voilà donc d’où est partie Sandrine. Une pratique d'analyse de sexe pour éviter l’effusion des sens. Elle a raison, c’est dangereux l’effusion des sens. D’ailleurs poursuit Wiki, si le terme déconstruction a d'abord été utilisé par Heidegger, c'est Derrida qui en a théorisé la pratique et Derrida en matière de texte il s’y connaissait, de sexe aussi car il voulait déjà déconstruire les phallocrates* et leur briser menu. Derrida, pour le mal de tête, c'est extra.

260px-Alice_Coffin.pngLe problème c’est que Alice Coffin, la groupie de Sandrine veut détruire les hommes et là on est pas au pays des Merveilles. Alice milite derrière le miroir pour un monde nouveau où seules les femmes pourraient écrire et elles ne liraient plus les livres des hommes. Oui, d'accord, mais que fait-elle de Derrida, de Heidegger ?

Je ne sais pas. Le seul truc que j’ai bien compris c’est qu’il faut que les mecs se déconstruisent selon Sandrine et se détruisent selon Alice. Et on souhaite bonne chance à Yannick, à moins que Jean-Luc ne récupère les deux furies auquel cas même vœux à lui pour la présidentielle !

* De Platon à Rousseau (pas Sandrine mais Jean-Jacques) et Lévi-Strauss, Derrida dénonce la primauté traditionnelle de la parole sur l’écriture. Il désigne ce système métaphysique comme logocentrisme, voire phallogocentrisme. Oui vous avez bien lu Phallus et Logos en un mot. Le même Logos qui nous annonce que verbe s'est fait cher. Costaud non ?

Des hommes après déconstruction :

pompidou-metz-arcimboldo-9.jpg

20:27 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (2) |

20/01/2021

Langue

Une bonne nouvelle pour la littérature, après l'inculture crasse du président orange qui contrastait avec Obama, grand lecteur subtil ; aujourd'hui c'est Joe Biden qui invite une jeune poétesse à son investiture.

EsJu8f9XAAI4soO?format=jpg&name=smallAmanda Gorman.

À tout juste 22 ans, cette jeune poétesse noire de Los Angeles a été invitée à réciter l’une de ses créations lors de la cérémonie d’investiture de Joe Biden, le 20 janvier. Itinéraire d’un jeune prodige aux convictions politiques bien ancrées.

___________________________________________________________

A part ça, je vous signale un billet fort intéressant sur le site l'Express

Une langue sur deux aura disparu d’ici à la fin du siècle. En France même, le français se laisse envahir par les anglicismes gratuits tandis que les langues régionales sont fragiles.

Chaque semaine, Michel Feltin-Palas vous adresse cette "infolettre", avec comme parti pris : la défense des langues en danger.

Pour que vivent les langues. Toutes les langues.

Le billet de cette semaine : Le français est-il vraiment une langue "claire" ? Réponse circonstanciée : Pas vraiment.

VOUS SOUHAITEZ RECEVOIR GRATUITEMENT CETTE LETTRE D'INFORMATION ? >> Cliquez ici 

08:57 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (0) |

23/10/2020

Ores

T82.6.550.12.pngOres signifiait « à cette heure, maintenant ». Le mot a survécu dans l’expression « d’ores et déjà » qui signifie dès maintenant.

On retrouve cette racine horaire dans les adverbes désormais, dorénavant, encore, lors, alors, lorsque.

Attention ne pas confondre avec la conjonction or (mais ou et donc Ornicar) ni avec le métal sauf à dire « Il est l’or monsegnor ». 

 

Traduit avec Google translate cela donne « gold and already ». Nous voilà riches.

11:24 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (2) |

22/10/2020

Trois mots

Quelques mots un peu difficiles pour changer.

On connait sérendipité directement venu de l'anglais serendipity et qui signifie « l'art de découvrir ou d'inventer en prêtant attention à ce qui surprend et en imaginant une interprétation pertinente. » On avait l'exemple de Fleming qui découvre la pénicilline dans une boite de Pétri oubliée dans son labo et couverte de moisi. Une version toute récente, ce sont ces neurones qui sont napparus dans une boîte de Petri. Et dire qu'aucun neurone n'est apparu dans le cerveau de Trump ! Il devrait essayer de mettre de la javel dans une boite de Petri. (une note de 2003)

Voyages-et-Aventures-des-trois-princes-de-Serendip.jpg

Autre mot à la mode en ce moment ultracrépidarianisme qui signifie "comportement qui consiste à donner son avis sur des sujets à propos desquels on n'a pas de compétence crédible ou démontrée." Mot dérivé de la locution latine Sutor, ne supra crepidam, qui signifie littéralement : « Cordonnier, pas plus haut que la chaussure ». Mais si chacun restait crépidarien, à son niveau de compétence donc, ce serait la mort des chaines d'info et des réseaux sociaux entre autres.

PAN20200422_Ultra-1200-1024x774.jpg

MV5BMTI2YTMyYzgtZDA0ZS00YzQ0LTg2YzUtYmUzYWE5OTg1YzkwXkEyXkFqcGdeQXVyMTQwNTIxOTY@._V1_UX182_CR0,0,182,268_AL_.jpgAutre mot pas encore passé en français panchreston, un mot anglais pour le moment, mais indispensable et que je propose de franciser en panchereston.

Le panchereston est "une explication proposée visant à résoudre un problème complexe en essayant de tenir compte de toutes les éventualités possibles, mais se révélant généralement trop largement conçue et donc trop simplifiée pour être d'une quelconque utilité pratique." Un mot donc dont les ultracrépidariens ne peuvent pas se passer pour expliquer leur élucubrations.

11:26 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (1) |

02/02/2020

Hypnique

Je suis content car je viens de lire un article sur un truc qui m’arrive parfois dans mon tout premier sommeil et en plus il y a plein de mots pour décrire la chose.

La chose : Cela semble se passer quelques secondes après que le sommeil arrive. C’est une forte secousse due à la contraction de tous les muscles. Un truc que je qualifierais d’électrique. Cela dure peu mais c’est assez inquiétant.

C’est donc une secousse HYPNIQUE *

ou encore une myoclonie d'endormissement,

ou une myoclonie hypnagogique * et, plus banal, un sursaut du sommeil.

Parait que ce n’est pas vraiment grave et que 60 à 70% de la population mondiale en a fait l’expérience. Pour expliquer la chose je retiendrai une seule hypothèse :

Comme nos cousins les chimpanzés nos lointains ancêtres dormaient dans les arbres, et une chute pendant leur sommeil pourrait avoir des conséquences néfastes. Du coup, au moment de s’abandonner au bras de Morphée, on aurait la vision de la chute arboricole et le réflexe de s’agripper de tous nos muscles à la branche. Eh oui Darwin avait raison, l'homme descend du singe et le singe descend de sa branche.

* hypnique du grec hypnos sommeil 

* hypnagogique du grec hypnos sommeil et du verbe  ἄγω, ago conduire, mener : « qui amène au sommeil ».

* Myoclonie - grec toujours, myo muscle, klonos agitation.

13:42 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (1) |