Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2018

Tribut

Les italiens utilisent parfois le mot tributo, pour le tribute anglais qui veut dire hommage.

Nous on se contente de dire « tribute » un mot qui fleurit dans le show business (l’industrie du spectacle). On affiche donc : « Aznavour’s Tribute » ou « Tribute to Aznavour », « Tribute Johnny Hallyday, Rouler vers l'ouest »

A noter qu’en italien ils ont aussi le mot Omaggio. Quant au mot français tribut il désigne comme le tributo italien une somme à verser à une autorité, pour nous un impôt donc. La même racine que contribution (à la nation).

Le pire c’est qu’on rend des tributes/hommages en organisant des concerts pour des chanteurs qui n’ont pas vraiment payer leur tribut et contribué à l’effort national. AznavourJohnny et bien d’autres sans doute.

Je ne suis pas un puriste mais j’aime bien comprendre le sens mots que j’utilise et ce tribute ne fait pas parti du vocabulaire de ma tribu, il commence me courir sur le haricot. Je sais, l’exemple vient de haut, le board de l'entreprise, les startups, la startup nation, take for good, privacy, space and defense, early stage, bullish, disrupter, lead et autres commodity  : 

C'était ma con-tribut-ion à la sauvegarde de la langue.

19:28 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (0)

15/10/2018

Héca-tombe

Plus de 600'000 décès en France en 2017.  

C'est un record, une hécatombe*. 

dims?crop=851%2C691%2C0%2C0&quality=85&format=jpg&resize=630%2C512&image_uri=https%3A%2F%2Fmedia-mbst-pub-ue1.s3.amazonaws.com%2Fcreatr-uploaded-images%2F2018-10%2F48c780d0-d052-11e8-bbdb-3c32c5b26693&client=a1acac3e1b3290917d92&signature=302bad68a3e7c10f0b1f83407327023f71601e6a

Pas de panique, le phénomène n'est pas nouveau, c'est la suite du fameux baby-boom et d'une mauvaise grippe...  

"L'âge moyen des personnes décédées l'an dernier était de 83 ans pour les femmes et de 76 ans pour les hommes."

"L'âge médian sensiblement plus élevé: la moitié des décès sont survenus au-delà de 87 ans pour les femmes et de 79 ans pour les hommes."

Le vrai problème est surtout pour ceux qui ne meurent pas. L'organisation de la famille traditionnelle s'est écroulée partout même au Japon : 


Ce que OZU avait bien (prè)vu dans son film de 1953, "Voyage à Tokyo". 

59541372.jpgUn couple âgé entreprend un voyage pour rendre visite à ses enfants. D’abord accueillis avec les égards qui leur sont dus, les parents s’avèrent bientôt dérangeants. Seule Noriko, la veuve de leur fils mort à la guerre, semble réellement contente de les voir et trouve du temps à leur consacrer. Les enfants, quant à eux, se cotisent pour leur offrir un séjour dans la station thermale à la mode (jeune) d’Atami, loin de Tokyo…

 

* Hécatombe- Du grec hécaton, cent et bous (bovin), bœuf. Sacrifice de 100 bœufs dans l'antiquité. Devenu en français le massacre d'un grand nombre d'hommes (ou de policiers chez Brassens : Au marché de Brive-la-Gaillarde à propos de bottes d'oignons, quelques douzaines de gaillardes se crêpaient un jour le chignon...)

15:02 Publié dans Blog, Mots | Lien permanent | Commentaires (0)

01/10/2018

Végans

1200px-FSM_Logo.svg.pngBien qu'amateurs de pâtes, les pastafaristes dont je suis, (et dont on reconnaîtra l'ichtus, le signe de ralliement, à gauche symbole du MSV, le Monstre en Spaghetti Volant) ne sont pas nécessairement végans...

car...

Les végans sont végétaliens, ils ne mange aucun produit d'origine animale (viande, poissons, crustacés, mollusques, insectes, gélatine, œufs, lait animal, miel, etc.). Les végans essaient dans la mesure du possible de consommer des végétaux produits selon les principes de l'agriculture végétalienne. Ce type d'agriculture exclut le recours à des produits animaux pour assurer la fertilité du sol (pas de fumier animal).

Les végans ne portent pas de vêtements d'origine animale (cuir, fourrure, soie, laine, alpaga, cachemire, etc.). Ils ne portent pas non plus de bijoux ou d'accessoires fabriqués à partir de composants animaux (perles, nacre, plumes, corne, etc.).

Un produit cosmétique végan ne doit pas avoir été testé sur les animaux, et ne doit contenir aucun ingrédient d’origine animale (cire d'abeille, carmin, collagène animal, kératine) ni avoir induit l'utilisation d'un animal.

Toute forme d'utilisation des animaux, comme l'équitation, est contraire au véganisme. Ils s'opposent aussi à la domestication d'animaux de compagnie, mais pas à l'accueil d'animaux abandonnés*. Les végans sont généralement opposés aux loisirs utilisant des animaux tels que la corrida, certains cirques, les zoos ou les aquariums, qu'ils considèrent contraires à la logique intrinsèque du véganisme.

Les anti-spécistes sont des végans qui pensent que les animaux sont nos frères et doivent être traité comme nos égaux, y compris les araignées, les scorpions, les crocodiles, les vipères et autres serpents venimeux, les moustiques même ceux porteurs de la malaria. etc…

Article I De la déclaration des droits des animaux :

Tous les animaux ont des droits égaux à l’existence dans le cadre des équilibres biologiques. Cette égalité n’occulte pas la diversité des espèces et des individus.

Personnellement, je ne suis que mezzo-végan et largement spéciste.

Il existe autant de chapelles que de groupuscules chez les végans et les anti-spécistes ce qui simplifie la vie des gendarmes qui recherchent ceux qui ont cassé la boucherie ou foutu le feu au abattoirs. Ces excités devraient faire quelques stages en prison, espérons-le! Ils pourront sans doute y réfléchir à la vanité de leurs actes et même de leurs convictions au regard de tous les affamés et des risques qu'encourt la planète.

Je pense aussi que, logiquement, les jeux sur les courses de chevaux sont interdits aux anti-spécistes. Cette jument semble être de leur avis :

 


 

* Accueil d'animaux abandonnés. Messieurs mesdames les anti-spécistes à vot'bon coeur - "Portes ouvertes" à la SPA ce week-end : 6.000 animaux à adopter

26/09/2018

Animaux

Un de mes lecteurs, Dan, s’interroge sur l’analogie faite par Laborit entre fesses et instinct de domination. Il s’interroge pour savoir si anal, analogie et fesses ont quelque chose en commun.

Laborit dit « J’ai souvent l’impression, en voyant vivre mes contemporains, qu’ils présentent généralement leurs fesses de la même façon aux plus agressifs et aux plus dominateurs. »

babouin.jpg

insolites-lafrique-L-8.jpegPas mal de singes et autres animaux mâles et femelles présentent leur croupe lorsqu’ils ont affaire à un individu dominant. C’est par exemple le cas des babouins. Laborit suggère que nous sommes tous des babouins. Par tous je veux dire tous les hommes, les spécistes* l’auront compris. Les anti-spécistes, casseurs de boucherie, penseront que le nous désigne tous les animaux et que tous les animaux sont des babouins, ce serait un contresens comme le syllogisme tordu qui conclut que "Socrate est un chat".

Je ne vais pas me lancer dans la liste des mots qui désigne notre postérieur, notre croupe, nos fesses, notre cul… Disons d’emblée qu’analogie n’a rien a voir avec anal. C’est une association dans l'esprit (la tête donc) de deux choses ou idées possédant des propriétés, une structure, un mode de fonctionnement communs. Une métaphore est basée sur une analogie. La métaphore « Parle à mon cul, ma tête est malade », suggère une analogie entre le cul et la tête, pour dire que la tête n’est pas à sa place.

Donc, il reste fesses, fessier, fessu, du latin fissa qui signifie à la fois "anus et fesses" comme notre cul français (le mot bien sûr). Fissa vient de findere, fendre. Ce qui rappelle une chanson de tonton Georges :

Aïe vous m'avez fêlé le postérieur en deux 
Se plaignit-elle et je baissai le front piteux
Craignant avoir frappé de façon trop brutale
Mais j'appris par la suite et j'en fus bien content
Que cet état de chos's durait depuis longtemps 
Menteuse la fêlure était congénitale

       

Alain Rey nous apprend que l’expression “Coûter la peau des fesses » est postérieure (sic) à "coûter la peau". L’expression « avoir chaud aux fesses » ne doit pas être confondue avec « avoir le feu au cul » de sens sensiblement différent.

Quelques expressions de plus :

  • Serrer les fesses
  • L'avoir dans le cul / Dans le cul la balayette !
  • Avoir le cul bordé de nouilles
  • Avoir du cul / Avoir du pot / Avoir du bol
  • Comme cul et chemise
  • Avoir la tête dans le cul
  • Cul par dessus tête
  • Péter plus haut que son cul
  • Tirer au flanc / au cul
  • Se peler le cul, le jonc / Ça pèle !
  • Un peigne-cul
  • Y'a pas à tortiller (du cul pour chier droit [dans une bouteille])
  • Coûter la peau des fesses / la peau du cul / la peau des couilles / les yeux de la tête

Quant à anal, anus, c’est un emprunt savant au latin anus qui veut dire anneau, en particulier l’anneau du rectum (de rectum intestinum, l’intestin rectiligne). D’où l’expression « y’a pas à tortiller du cul… » que wikipedia n’a pas comprise.

Remarquer qu’on dit « s’asseoir sur son cul ou sur ses fesses » mais pas sur son anus, sans doute à voir avec l’emprunt savant. Si ces explications ne suffisent pas, relisez Henri Laborit, c’est plein de philosophie pratique.  

* Par analogie avec le racisme et le sexisme, le spécisme décrit l'idéologie qui considère que la vie, les intérêts ou la souffrance des autres animaux comptent moins simplement parce qu'ils sont d'une autre espèce. En d'autres termes: le suprématisme humain.

22:57 Publié dans Blog, Mots | Lien permanent | Commentaires (1)

12/09/2018

Vistemboire 2

Inutile de me redemander la définition du vistemboire, je l'ai déjà donnée en novembre 2012. 

Bon, OK. Pour les fainéants qui n'ont pas la force de cliquer, je réitère.

D'abord, le texte de Vialatte :

Dans le domaine de la littérature, nous nous devons de signaler l'apparition du vistemboire et du gnagna. Je dis bien vistemboire avec un e muet. Jacques Perret l'écrit autrement. Tant pis pour lui, c'est lui qui se trompe. («Vistemboires que tout cela», écrit Mme de Sévigné.) Et Furetière, dans "Le Roman bourgeois": «Je vous paierai à la Saint-Vistemboire.» Le "Petit Chosier", de Duhamont et Patrouillot, donne encore vistemboir, sans e, en 1674, mais le "Chosier universel" de Fromagnol dit que cette forme a vielli: même dans Corneille on ne la trouve pas. [...] Mais n'en faisons pas une maladie. On trouvera le vistemboire dans "Le Machin", de Jacques Perret (où trouverait-on un vistemboire si ce n'était dans un "machin"?), et je n'en dirai pas davantage.

hache%20de%20guerre.jpg J’ai regardé dans l’Alain Rey, ma bible, et... pas de vistemboire. Donc, je me dois de vous donner l’étymologie du mot. Cela viendrait du burgonde ou peut-être du goth (ostro ou wisi, allez savoir) wistenbach (pronocez vistembarre) qui désigne une hache à deux tranchants. Les burgondes (j’en ai déjà parlé ici)  et entre autre leur roi Gondebaud avaient coutume de dire « Si tu te calmes pas vite fait, je te coupe le machin avec mon wistembach. » Madame de Sévigné qui connaissait bien les burgondes en avait sans doute entendu parler.

Quant à Jacques Perret... Cherchez le Machin

Le Machin

Collection Blanche, Gallimard
Parution : 03-03-1955

06:11 Publié dans Mots, Vialatte | Lien permanent | Commentaires (0)