Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2022

Crottes

wombat-crottes.jpegLe Wonbat vit en Australie et en Tasmanie. Un peu nounours marsupial, il mesure environ 1,20 m de long et 70 cm de hauteur. La couleur de son pelage peut être beige, brune, noire ou grise.

Il a la particularité de faire des crotte (des fèces) carrés (cubiques) et assez compactes.

poop.jpg?w=570&ssl=1C'est bien pratique pour marquer son territoire. Ces fèces sont petites, sèches et faciles à déplacer. Mais comment font-ils pour déféquer ?

La science a la réponse : les contractions et expansions de la paroi intestinale  de par la structure et texture des tissus sont capables de former de tels cubes. À l'aide d'un modèle mathématique, les chercheurs ont simulé une série de contractions azimutales d'un anneau élastique amorti composé de régions alternativement rigides et molles. L'augmentation du ratio de rigidité et du nombre de Reynolds donne des formes plus carrées. Les angles résultent d'une contraction plus dans les régions rigides et d'un mouvement relativement plus lent au centre des régions molles.

Du coup les chercheurs ont du temps libre pour comprendre un autre mystère de la science : pourquoi les selles humaines (et celles des souris, larges contributeurs) peuvent flotter ou pas ? 

L'importance du microbiote dans la flottabilité des étrons

Je vous le fais court. Les chercheurs ont injecté les bactéries contenues dans les fèces d'une souris standard et celles de deux patientes (aussi souris) en bonne santé dans les estomacs (de souris) sans microbiote. Résultat : la plupart des étrons murins (de souris) ont flotté. Ce ne sont pas les lipides pas même les gaz qui font flotter vos étrons. C'est votre microbiote qui est très important.

La flottabilité de nos cacas est-il un marqueur de notre santé ?

Sujet beaucoup plus complexe qu'il n'y parait.

product-image-972704727_2000x.jpg?v=1597332389Vaut-il mieux avoir des étrons qui coulent ou au contraire qui flottent ? Les chercheurs avouent ne pas être en mesure de répondre pour le moment à cette interrogation, conscients que celle-ci dépend essentiellement de l'identité de la bactérie productrice de gaz. La suite de leurs travaux s'efforcera justement de préciser et de cataloguer les différentes espèces gazogènes et d'établir leurs liens avec notre alimentation. Faut bien se garder un sujet d'étude dans la culotte.

15:35 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |

07/11/2022

-Cameline

 

250px-Brassicaceae_spp_Sturm30.jpgAprès le Jathropha et la baldingère faux-roseau, une nouvelle plante dans la rubrique hallucinant de ce blog : la cameline.

Appelé lin bâtard, appartenant à la famille des brassicacées, tout comme la moutarde, le chou, le colza, le chou frisé, le brocoli et le chou de Bruxelles, on la cultive en Europe depuis plus de trois mille comme huile végétale et nourriture pour animaux.

 

L’armée américaine veut l’utiliser dans les F18 avec un mélange de kéroséne.

Japan airlines l’a testé avec un mélange d’algues et de Jathropha.

"Contrairement à la première génération de carburant à l'éthanol de maïs, la cameline est une plante qu'on peut cultiver alternativement avec autre chose comme du blé sans mettre le sol en jachère", a affirmé M. Mabus. Il a ajouté que la production d'une telle plante "ne pèserait ainsi pas trop dans la chaîne alimentaire tout en fournissant une nouvelle culture aux fermiers américains".

10:24 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |

05/11/2022

Rat nu

Et si on apprenait un peu de vocabulaire ?

Savez vous ce qu'est un être eusocial ?

Et connaissez-vous des hétérocéphales ?

Eusocial on peut penser a socialement bien... Peut-être !

Hétérocéphale ferait penser à une Autre Tête.

Savez-vous que l'hétérocéphale glaber est le seul mammifère eusocial !

L'eusocialité est un organisation sociale chez certains animaux qui fait qu’un même groupe d’individus vivant ensemble est divisé en castes d’individus fertiles et non fertiles.

On a longtemps cru que l’eusocialité n’était apparue que chez les termites, les fourmis, les abeilles et les guêpes.

heterocephale-rat-taupe-nu-heterocephalus-glaber.jpg

Voici donc un hétérocéphale glaber aussi appelé Rat nu ou rat glabre.

Il est choupinou, n'est-il pas ?

Donc chez le rat nu il existe une caste spécialisée uniquement pour la reproduction, d'autres individus étant stériles, les travailleurs. 

Dans leurs systèmes de tunnels souterrains, creusés par les "travailleurs stériles", principalement avec leurs grandes incisives, ils ont des zones communes où ils excrètent et se vautrent pour garder l'odeur commune de la colonie. Il se trouve là où le contact avec l'urine de la reine, qui est censé contenir des phéromones spéciales encore à détecter, conserve le reste des femelles et la plupart des mâles de la colonie stérile jusqu'à ce qu'il meurt ou disparaisse, et, par conséquent, il est soulagé quand son urine cesse de produire cet effet. Ceci conduit des femelles à se battre jusqu'à la mort les unes avec les autres pour décider qui sera son successeur.

La reine des hétérocéphales a des vertèbres spécialisés qui la rende plus forte que les autres femelles. La partie inférieure de la colonne vertébrale est étirée après leur première ou deuxième grossesse jusqu'à un tiers plus long que l'autre. La portée d'une reine se compose de 3 à 12 jeunes, bien qu'elle soit capable d'accueillir jusqu'à à 27 foetus durant la gestation. Dans une colonie normale, entre un et trois mâles s'accouplent avec la reine tandis que d'autres (compris entre 20 et 300, à la fois mâle et femelle) prennent le rôle des ouvriers, creusant des tunnels et cherchant des aliments. Des individus de rats-taupes nus servent la reine et sa progéniture, et des soldats défendent les tunnels contre les agression des serpents, des renards, des aigles et des hiboux.

L'hétérocéphale glaber, contrairement au mâle d'EELV, ne vit qu'en Afrique de l'est. Presque aveugle, cet animal est remarquable par son organisation sociale complexe et sa longévité (atteignant 30 ans en captivité, soit dix fois supérieure à celle d’une souris de taille comparable).

06:46 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (1) |

30/10/2022

Champignons

Descriptin-Bolet-a-pied-rouge-Neoboletus-erythropus-Boletus-luridiformis-229x320.jpgChampignons – Funghi  -

Mousserons qui a donné Mushrooms

Des appellations qui regroupe un nombre considérable d’êtres vivants. Mais les champignons sont-ils des Opisthocontes comme les autres ? Les Opisthocontes se sont séparés des autres Unicontes il y a environ un milliard d'années. (Et c’est aujourd’hui qu’on l’apprend !) 

Les champignons sont aussi appelés Mycètes, c’est leur côté grec alors que le fungus et les fungi  sont plutôt latins. On en a décrites 120'000 espèces, avec environ 1300 de plus chaque année et il y en aurait plusieurs millions. Gros boulot donc !

On connaît un peu les bolets (funghi porcini en italien), les chanterelles mais que sait-on des moisissures ou des levures ? Si, quand même, depuis Fleming la moisissure donne des antibiotiques et depuis les pharaons la levure donne du pain, des brioches et même des yaourts bulgares. 

Les-scientifiques-percent-le-secret-des-habits-dOtzi-lHomme-de-Glace.jpg?w=520&ssl=1Vous vous souvenez d’Ötzi cet homme découvert sur son glacier en 1991 et qui vivait il y a 4500 ans ? Et bien dans sa besace, Ötzi transportait des polypores du bouleau, probablement à usage médicinal, à usage antibiotique, vermifuge et vulnéraire, et de l’amadou* pour allumer le feu comme Johnny.

 

290px-Fomes_fomentarius_1.jpg*L’amadouvier qui a donné l’amadou en français est une espèce de champignons basidiomycètes lignicoles de la famille des Polyporaceae.

Amadou est un mot d’origine provençale qui signifie amoureux, allusion à sa disposition à s'enflammer. Ne pas confondre avec le cœur d'artichaut qui a tendance à fondre.

 

 

06:41 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (1) |

26/10/2022

Aurélien

Aur%C3%A9lien_Barrau.jpgMa note d'hier sur le Big Bang était inspirée d'un article de Ha'Aretz, le journal israélien mais aussi d'une conférence d'Aurélien BARRAU que vous trouverez ici.

Aurélien est spécialisé en relativité générale, physique des trous noirs et cosmologie, il est directeur du Centre de physique théorique Grenoble-Alpes et travaille au Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie de Grenoble. Professeur à l'université Grenoble-Alpes, il travaille actuellement sur la gravitation quantique.

Il est par ailleurs docteur en philosophie.

Ecologiste. Il milite ardemment contre le modèle économique libéral. 

Comme le dit le présentateur du youtube, Aurélien est une personnalité qui provoque l'enthousiasme chez beaucoup ainsi que des réactions épidermiques négatives chez certains. J'ai été bluffé par sa culture. Ecoutez le début, il démarre par la Saison en Enfer : 

« Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les cœurs, où tous les vins coulaient.
 Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. -Et je l'ai trouvée amère. -Et je l'ai injuriée.
 Je me suis armé contre la justice.
 Je me suis enfui. Ô sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié!
 Je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. Sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce.
 J'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. J'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, le sang. Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie.
 Et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot.
 Or, tout dernièrement, m'étant trouvé sur le point de faire le dernier couac, j'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit.

Pas mal pour une intro sur le Big Bang !

18:14 Publié dans Planète, Science | Lien permanent | Commentaires (0) |

24/10/2022

Big bordel

VSLFF37PHNEZZDG63WLCICRBJE.jpgLes piliers de la création,

capturés par James Weeb.

La structure est située à environ 7 000 années-lumière de la Terre dans la nébuleuse de l'Aigle, au cœur de l'amas ouvert. Les Piliers forment le talon de la forme d'aigle de la nébuleuse.

Le nom fait référence à la forme de la structure ainsi qu'à la formation de nouvelles étoiles à la suite d'un effondrement gravitationnel engendré par le poids du gaz interstellaire aux extrémités, plus dense.

Au fait,

vous y croyez vous au big bang ?

Moi, j’ai toujours pensé que c’était un concept de religion monothéiste.

Et puis, c’est énervant de penser que avant la fin de la première seconde de l’univers apparaissent des quarks puis des hadrons (protons, neutrons…). Ensuite dans les 10 secondes suivantes c’est le tours de leptons (disons des électrons). Franchement c’est un peu rapide quand on sait que suivant cette théorie l’univers aurait environ 13,8 milliards d’années. Cette inflation est vraiment galopante.

Et quid du big crunch ?

On me dit dans l’oreillette que cette idée n’est plus à la mode vu que l’univers est en expansion. Ah bon. Donc l’univers s’expandrait un peu comme les prix ces derniers temps. Oui mais s’il fait comme le pouvoir d’achat, on peut remettre le big crunch au goût du jour. Disons un goût de chocolats aux céréales.

Il semble que la nouvelle théorie promue par Paul Steinhardt, un malin le Paul, c’était déjà un des papas du big bang, s’appelle le big bounce. Une théorie de joueur de ballon. L’univers vivrait une série de rebonds. Comme au basket. Un coup de bang suivi d’un coup de crunch. Et pour tout arranger, il y aurait la possibilité de multivers, des univers multiples ou des Neymar er de Mbappé joueraient à la baballe parfois avec des ballons de basket parfois des ballons de volley... C’est pas sérieux !

Je pense que la prochaine théorie va s’appeler le big bordel.

06:53 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (2) |

29/09/2021

Voyage au pays des maths

A voir sur Arte les vidéos de Denis van Waerebe sur les maths

940x940?ts=1632413389&type=TEXT

Cinq épisodes disponibles les cinq autres sont à venir. Comme toujours beaucoup d'imagination, un graphisme génial. Bref, regardez les pour devenir plus instruit mais surtout pour le plaisir de l'art au service de la science.

11:25 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (1) |