Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2018

Moyen

 

Source Courrier International: Au terme d’une étude complète et poussée, des chercheurs ont établi un test de personnalité fiable. Grande nouvelle. Selon eux, cités par la revue américaine Science, il existent cinq traits de personnalité : 

a773ef1b-e51a-4735-86bc-3980d10585e1_560_420.jpgLe névrosisme,

l’extraversion,

l’ouverture à l’expérience,

l’agréabilité  

le caractère consciencieux

 

Combinés, ces 5 traits de personnalité génèrent trois grands profils :

images?q=tbn:ANd9GcRxNXG6qIb_qyIzn1ocb2zq5kG7fsC_dcKQLkjliymgB_-aVPtVRésilient,

Hypercontrôlé,

Hypocontrôlé. 

Les résilients réussissent en général à gérer leurs émotions, à s’entendre avec les autres et à se sortir des épreuves de la vie. Les personnes ‘hypercontrôlées’ sont distantes ou timides, et elles n’expriment pas leurs sentiments. Au contraire, les personnes ‘hypocontrôlées’ sont souvent impulsives et parfois agressives”, précise Science.

Récemment, le physicien Luis Nunes Amaral et ses collègues de l’université Northwestern, ont approfondi cette étude. Ils ont récolté les informations de quatre bases de données issues des réponses à un sondage de personnalité. Au total, l’équipe a récupéré les données de plus de 1,5 million de personnes. “Les chercheurs ont utilisé une série d’algorithmes complexes pour trier les réponses et trouver des groupes d’individus qui ont répondu presque la même chose aux questions du sondage”, souligne la revue scientifique.

Les trois catégories de personnes ont émergé correspondant aux profils dits hypocontrôlé, hypercontrôlé et résilient. Mais, surprise, surprise, un autre profil totalement inédit est apparu, celui des gens moyens.

scaletowidth1,5 millions de personnes consultés, des algoritmes complexes, plein de chercheurs pour découvrir qu’il existe des gens moyens alors qu’il aurait suffit d’interroger François Hollande.

Etude qui mériterait sans doute le prix ig Nobel pour cette redécouverte de l’eau tiède.

31/08/2018

Bottom line

ImmxL1IL50UrLTHzSsaPHTAh-E8.jpgCela fait une paie (et même une sacrée paye) que je ne vous ait rien dit du boson de Higgs que l'on devrait plutôt appeler boson scalaire (voir ma note de la fin 2012). 
 
Je reçois pourtant sans cesse des mises à jour par mon informateur. Ces jours, les choses bougent... Six ans après la découverte du boson de Higgs la désintégration de cette particule en d'autres particules fondamentales, les quarks b (pour bottom), a enfin été observée. Ce résultat du Grand collisionneur de hadrons (LHC), est compatible avec l'hypothèse que le champ quantique lié au boson de Higgs donne également sa masse au quark b. 
 
D'après le Modèle standard de la physique des particules, dans 60 % des cas, le boson de Higgs se désintègre en une paire de quarks b, qui vient en deuxième position par sa masse sur l'ensemble des six quarks. Ceci dit le boson peut aussi se désintégrer en photon et même en leptons tau, d’autres expériences devraient le montrer à moins que le modèle standard ne soit complétement à refaire. On verra.
 
J'en reste à la chronique d'Alain Rémond basée sur la métaphore cuniculicole* de Jean-Marie Frère : « Imaginez que cette particule est un gros lièvre tapi au bord d’un champs de blé immobile. Si les couleurs sont identiques, l’animal est invisible. Si le champ de blé se met à osciller sans que le lapin bouge, alors en observant suffisamment longtemps, on pourra voir la bête. »

Alain Rémond de conclure que cela fait des centaines de milliers d’années que l’on vit sans rien savoir de la masse et qu’on s’en passe bien. Il propose de laisser une petite chance au lapin de Higgs. Je ne suis pas d’accord. On a mis de gros moyens pour le chasser, finissons-en !

sticker-elephant-gris.jpgMais pour le gros gibier, que l’on cherche ailleurs. Dans les étoiles par exemple. Comme le faisaient jadis les poètes. Parait que là-haut, les collisions sont bien plus fortes.

* Non cuniculicole n'est pas un gros mot, c'est juste l'élevage des lapins.

 

06:56 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

30/08/2018

1-2-3 Soleil

« Combien de temps tout cela durera-t-il ?
J’ai entendu un conférencier, annoncer que le soleil mourrait dans soixante trillions d’années. Un auditeur se leva, défait.
– Combien dites vous ? soixante trillions ?
– Non j’ai dit soixante six.
– Ah ! bon,soupira l’homme, j’avais compris soixante. Et il se rassit soulagé. »

Alexandre Vialatte

J'en avais déjà parlé ici. Du nouveau :

 

d3060468c5021c740f317ee98fc4f4ad.jpgLa sonde Parker Solar Probe est en route vers le Soleil à la vitesse de 700'000 kilomètres à l'heure. Elle va s'approcher de notre étoile pour en étudier la « couronne », atmosphère mal connue d'où s'échappe le vent solaire découvert par... Eugene Parker, qui a assisté au départ de la sonde.

 Dans deux mois, début octobre, elle atteindra Vénus, pour une première assistance gravitationnelle qui l'enverra sur une orbite elliptique autour du Soleil lui faisant approcher le Soleil début novembre à 24 millions de kilomètres.

Durant les sept années de la mission d'étude de la couronne solaire, il y aura six survols de Vénus et 24 rapprochements de la surface du Soleil. Au plus près (le point appelé périhélie), lors des trois derniers survols, le petit engin de 685 kg sera à 6,1 millions de kilomètres du centre de notre étoile, dont le rayon est d'environ 700.000 kilomètres.

06:45 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

19/01/2018

Lucifer

latest?cb=20170910165230&path-prefix=frDepuis toujours l’homme se pose la question de savoir qui est Lucifer ? Le linguiste se dit que c’est celui qui porte la lumière comme Christopher porte le Christ, aquifère, calorifère, conifère... Le dévot pense que c’est le diable, un autre nom de Satan, Méphisto... C'est l'ange déchu.

Contrairement à Diderot, les dévots pensent qu’il est bien plus important de prier Dieu que de faire la distinction entre le persil et la ciguë. Et pourtant Socrate (qui ne connaissait ni le Dieu des chrétiens ni celui des musulmans et encore moins celui des scientologues pour une bête question de chronologie) aurait largement préféré boire du persil.

Des chercheurs au MIT qui n’ont pas peur du diable ont eut l’idée d’utiliser la « luciférase », l’enzyme qui donne leur éclat aux lucioles pour créer des plantes qui éclaire. Cet enzyme agit sur une molécule appelée « luciférine », l’amenant à émettre de la lumière. 

cresson-alenois.jpgAu début du projet, les chercheurs ont donné naissance à des plantes qui pouvaient briller pendant seulement 45 minutes. Après de nouveaux efforts, elles sont maintenant passées à 3,5 heures de luminescence. La lumière générée par un plant de cresson de 10 centimètres est actuellement d’environ un millième de la quantité de lumière nécessaire pour lire. Toutefois les chercheurs assurent qu’ils peuvent augmenter l’intensité ainsi que la durée de la lumière émise, en optimisant davantage la concentration et les taux des composants. Et puis, on peut aussi faire pousser 1000 plants de cresson pour lire 3 ou 4 heures si c'est éco-logique.

On peut compter sur les chercheurs pour illuminer les jardins, les massifs, les arbres… On pourrait aussi rendre les salades lumineuses uniquement si elles ont été arrosées de pesticides ou le contraire. Aimeriez-vous mieux manger une salade bio et terne ou bio et lumineuse ? C’était la question du jour.

goodnight-light_lampe-ananas-pineapple-rouge-fluo.jpgIl me vient une idée diabolique : on pourrait aussi les rendre fluo.

Je suis sûr que des tomates ou même des ananas bio et en plus rouge-fluo ça ferait un tabac.

 

19:22 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

18/12/2017

Robots et SDF

Les robots ont une place de choix sur ce blog car, sans discussion, le robot est l’avenir de l’homme et les nouvelles de l'homme sont au cœur de ce blog.

J’ai parlé d’un moine robot, très mystico-pratique.

J’ai relaté le premier meurtre de robot. Meurtre à suspens.

Mais j’ai oublié de vous parler du premier suicide de robot. C'était en juillet. Il s’agissait d’un robot de sécurité. Était-il en burn-out ? A-t-il eu le fameux blues du vigile ? Une surchauffe de son cerveau ? Une déshydratation de ses circuits ? On ne sait pas vraiment mais Knightscope K5, robot autonome et sans espoir, a finit par se jeter dans une fontaine et il ne savait pas nager.

A-t-il crié « Adieu monde cruel ! » ? Certains témoins l’affirment.

cover-r4x3w1000-596e1d1fc6675-596dc8884021c.jpg

 

J'ai aussi parlé des robots compagnons animaux et sur ce terrain il y a des nouvelles fraîches...

En effet, ce suicide n’a pas découragé une ONG de défense des animaux de San Francisco, la SPCA (Society for the Prevention of Cruelty to Animals), association à but non lucratif, d’avoir recours au petit frère de Knightscope K5 (location à 7 dollars de l'heure) avec la mission de faire fuir des SDF ayant l’habitude de s’installer près de son siège. Les adhérents de SPCA, habitants du quartier, ont expliqué aux autorités qu’ils sont des travailleurs de la High Tech, des bobos très aisés qui ont travaillé dur pour gagner leur fric et qu’ils ont donc bien le droit de préférer leurs chats et leurs chiens bien toilettés aux SDF crados.

ImageuploadedfromiOS3-758x569.jpg

Un résident anonyme ajoute : « Je ne devrais pas avoir à m’inquiéter d’être accosté. Je ne devrais pas avoir à supporter la douleur et le désespoir des SDF tous les jours sur le chemin du travail. Quand mes parents viennent me rendre visite, je veux qu’ils passent un bon séjour, qu’ils puissent profiter de ce super endroit. »

C'est vrai ça, la tranquillité n'a pas de prix !

19:21 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (2)