Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2017

Bullshit

photo.jpgEn écoutant Michel Rocard, je découvre un exposé de Neil Postman intitulé : “Bullshit and the Art of Crap -Detection” qu’on pourrait traduire par "Balivernes : l’art de détecter les conneries." Un exposé donné à une convention nationale des profs d’anglais le 18 novembre 1969 à Washington, D.C. Si vous lisez l’anglais suivez le lien. Sinon je vous en donne un tout petit aperçu.

Par facilité, je vais utiliser le mot anglais bullshit, littéralement "merde de taureau", qui veut dire conneries, âneries, bêtises, stupidités, balivernes, sornettes, fariboles, billevesées, bêtises, niaiseries, amphigouri, imbécillités, calembredaines, fadaises, absurdités, galimatias, coquecigrues (Rabelais), langue de bois, discours vides etc…

« Tous les gens sérieux comprennent que 90% de ce qu’on enseigne à l’école est inutilisable dans la pratique (…) Je dirais donc que l’art de détecter le Bullshit devrait prendre la première place. Je ne l’expliquerais pas plus mais j’aimerais que l’on soit d’accord sur le fait que les gens sont exposés à bien plus de « bullshit » qu’il n’est sain pour eux d’endurer et que si on pouvait les aider à reconnaître la chose ils pourraient l’éviter et revenir à une langue qui serait meilleure pour eux.

Normalement je n’aurais pas à introduire un tel sujet devant vous. Je vais pourtant expliquer la taxonomie* du « bullshit ». Il y en a énormément de variétés, je n’en mentionnerai que quelque unes et en expliquerai encore moins, je vais me concentrer sur celles qui ont une signification transcendante. Cette phrase est un bel exemple de Bullshit. Je ne sais pas ce que veut dire « signification transcendante » et encore moins ce qu’il signifie pour vous. J’avais juste besoin de termine ma phrase. Ceci est donc un exemple de style pompeux (pomposity) Le sous titre de cette conférence « Rêves et réalités » est une autre exemple de pompe. Je ne peux pas croire qu’un groupe de profs d’anglais puisse être familier avec ce qu’on appelle « réalité ». Très peu de gens sur la planète peuvent appeler « réalité » les sujets de discussion des profs d’anglais."

Après le style pompeux, Neil parle de Fanatisme, de Non-Sens (inanité) de Superstition… dans un style toujours amusant. Il énonce que la première source de Bullshit que nous devons surveiller c'est nous-même.

* La taxonomie est une branche de la biologie, qui a pour objet de décrire les organismes vivants et de les regrouper en entités appelées taxons afin de les identifier puis les nommer et enfin les classer.

Neil Postman (1931 - 2003) est un critique culturel et théoricien des médias américain connu du grand public pour son livre de 1985 au sujet de la télévision intitulé Amusing Ourselves to Death (« Se distraire à en mourir »). Il a enseigné pendant plus de quarante ans à l'université d'État de New YorkHumaniste, il pensait qu'aucune nouvelle technologie ne pouvait se substituer aux valeurs humaines.

12/10/2016

FoxConn

Connaissez-vous l’entreprise FOXCONN ? Et bien sachez que Foxconn emploie plus de 1 millions 300 mille personnes un peu partout mais principalement en Chine continentale avec un très gros effectif à Shenzhen la ville champignon à côté de HongKong.

 

Apple-Foxconn-logo1.jpgA l’origine l’entreprise est née à Taiwan où se trouve encore son siège social. Elle fabrique et surtout assemble des produits électroniques.

 

L’important de ses activités se fait pour une vingtaine de grandes marques telles Apple, Samsung, Acer, (Taïwan), Asus, Cisco, Dell, Google, HP, Intel, Microsoft, Motorola, Nintendo, Nokia, Sony… Fort de ce succès hitech, les entreprises plus lowtech ont été invitées à quitter Shenzhen par les autorités chinoises.

 

La collaboration économique entre différents modèle chinois (PCC, HK, Taiwan) semble bien fonctionner. Pourtant les conditions de travail chez Foxconn ne sont pas terribles.

 

Le taux de suicide y est encore plus important que chez Orange. Mais l’entreprise ne reste pas indifférente face à ce problème : En novembre 2010, elle lutte contre les suicides par défenestration... en posant des filets en bas des bâtiments.

 

images?q=tbn:ANd9GcQG3bMwUFfB9drzRzYVteksyfyfgZZ5admqlUBB6y9ZcfwYQHFdrAMais tous ces problèmes de personnel si pénibles à gérer vont bientôt s’arranger.

 

[ Foxconn veut remplacer 1 million d’hommes par 1 million de robots. Encore loin de cet objectif, le géant chinois remplace cette année 58 % du personnel d’une de ses usines par des robots soit la bagatelle de 60'000 employés.

05527183-photo-les-trois-lois-de-la-robotique-selon-foxconn.jpg

 

Et dire qu’il y a des politiciens en occident pour nous faire croire que bientôt ils vont résoudre le problème du chômage par la croissance et en augmentant les heures de travail.

 

29/08/2016

Moine robot

Xian’er est un robot doté d’une intelligence artificielle qui peut réciter les mantras mais aussi dialoguer avec les fidèles. Il attire les foules dans un temple près de Pékin. Le voici en grande conversation avec maître Xianfran.

robotmoinechine.jpg?itok=QgTv41VA

Il fait à peine 60 centimètres de haut, a le crâne rasé, est drapé dans une toge jaune et “détient toutes les réponses aux grands mystères de la vie”, selon le South China Morning Post relayé par Courrier International. Xian’er a été créé en 2015 par une équipe d’ingénieurs chinois afin de promouvoir le bouddhisme auprès des jeunes “accros à la technologie". Xian'er a beaucoup de fans sur Weibo, le Facebook chinois.

Sont forts ces chinois !

07/03/2016

Agritour

Faire pousser des légumes en ville dans une tour, c’est la projet de Romainville dans le 93. Battus les toits de New York, enfoncés les fermes verticales de Singapour, à Romainville, on va faire pousser des  fraises, des framboises et de jeunes pousses. Que de la valeur ajoutée quoi !

14842544.jpg

"En effet, dans la société post-carbone du XXIIème siècle nous vivrons dans des villes où règne une harmonie absolue entre les activités humaines et la nature. Chacun s’épanouira sans porter préjudice à l’autre et l’être humain aura retrouvé une place équilibrée au sein de son écosystème." C’est ce que prétend le paysan urbain du haut de sa tour.

Philip-K-Dick-Art-Painting-Blade-Runner-Ubik.jpgJe ne voudrais pas paraître pessimiste mais je crois plus en un futur dystopique (la dystopie est le contraire de l'utopie) à la Phillip K. Dick. On peut encore voir l’excellent documentaire qu’Arte lui a consacré. C’est ici. jusqu'à jeudi je crois. 

"Attention, je vous poursuivrai en justice dit la porte tandis que tombait la première vis." Un phrase d'Ubik qui annonce TAFTA II, quand les robots pourront ester en justice.

taupin_larve.jpgA part ça, sans transition, le taupin montera-t-il dans la tour de Romainville ? La larve du taupin est appelée « ver fil de fer », elle creuse des galeries dans la patate. Mais attention, la commission européenne veille... On a lancé la capsule anti-taupin qui contient un champignon entomatopathogène, un mot savant pour dire que ce champipi en capsule est toxique (pathos – maladie en grec) pour les insectes (entomos en grec). 

Le taupin est aussi un élève de classe prépa qui vit comme une taupe et creuse comme un taupin pour réussir ses concours.

11/01/2016

Franchise

Quelques réflexions suite à une émission vue hier sur Arrêt sur Image et notées en préparation du café citoyen de ce soir au Rouge et Noir à propos de Daesh et nous. Si j'ai tout bien compris, cela donne :

Ne pas confondre djihad et traditionalisme. Pour un religieux musulman traditionaliste, il est difficile de comprendre Daesh car Daesh, sous prétexte de conquérir une nouvelle terre pour établir son Califat, fait flèche de tout bois et fait résonner une petite musique séduisante aux oreilles de la jeunesse. 

568093a4-966a-11e4-b4dd-4ce6bc44b086_web_scale_0.6_0.6__.jpgAl Bagdadi qui s’est institué « nouveau calife » veut rassembler l’Ouma, la communauté de tous les croyants autour de lui. Ce Califat suscite un certain mépris auprès des sunnites en Arabie ou même au Liban mais ce qui inquiète tout le monde c’est la capacité d’Al Bagdadi d’attirer des jeunes musulmans, plus ou moins fraîchement convertis, du monde entier.

La force de DAESH pour attirer les combattants de partout c’est de s’être libéré de l’intégrisme et du traditionalisme que l’on trouvait encore chez Al Qaïda, Ben Laden était un riche saoudien traditionaliste. Derrière le niqab des femmes, DAESCH est bien installé, à l'aise dans la modernité. Foin des questions théologiques et des vieilles barbes (quoique...), soyons efficaces. To the point !

logo_Action_Franchise.jpg

L’entreprise DAESH se comporte comme une multinationale qui donne sa marque en franchise. Elle en utilise tous les ressorts. Sur Internet, pub et réseaux, on est à fond dans la modernité moderne. Le produit à franchiser est le goût de l’aventure lié à un certain mal de vivre d’une jeunesse plus ou moins paumée dans le monde du fric et du chômage. Il est très facile pour un jeune de prendre une franchise. Tous les modèles et autres "business plans" sont sur le Net, décapitations comprises. C’est une sorte de prêt à penser. C’est l’islam pour les nuls où le moindre jeunot de 18 ans, pas trop con et qui a un peu lu le Coran peut se prétendre « imam », les autres, moins lettrés, viendront acheter dans son magasin.

Cette religion low-cost attire en priorité la jeunesse de pays musulmans comme la Tunisie(3000), La Jordanie (2500), le Maroc(1500), le Pakistan(500) mais aussi de Russie(1500), de France (2000), de Chine, des USA, du Canada… 80 pays. Dans les pays occidentaux, on trouve des musulmans ou de récents convertis. Ils viennent de toutes les classes sociales mais en priorité de milieux défavorisés et sont souvent de petits délinquants déjà fichés pour des délits mineurs.

On a arrêté des recruteurs qui venaient promouvoir la « Franchise » en Espagne, en Belgique… On peut penser que ce mode de recrutement tout azimut ne devrait pas amener des attentats grandioses et très structurés, style « twin towers », ceci dit avec une Kalachnikov un jeune même pas trop malin peut faire bien du dégât comme on l'a vu en janvier et le 13 nombre.