Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2020

Transgenre

Aredius, mon commentateur favori me demande d’éclaircir une tribune signée par 1000 personnes et publiée par Libération, le journal de la modernité moderne en lutte contre toutes les discriminations. Je m'y colle donc en espérant que mes lecteurs feront preuve si possible de culture non genrée.

1296301-prodlibe-existrans-2018-a-paris.jpg?modified_at=1582793838&width=960

Le titre :

Entre le féminisme universel et un féminisme intersectionnel il n'y a aucun débat. Seule la transphobie persiste,

Facile à comprendre quand on sait que intersectionnel désigne l’ensemble des sections de discrimination (attention au contresens ce n’est pas entre les sections) donc quasiment l’universel à l’exception évidente de la transphobie que l’on ne peut pas caser ni entre ni parmi les sections. Pour en savoir plus sur l'intersectionnalité cliquez

de l'Etat jusqu'à Twitter.

C’est un peu l’équivalent profane de "De la terre jusqu’au ciel" dans un autre ordre.

A toi ma sœur, mon frère, mon adelphe

OK un adelphe est soit un frère soit une sœur, bref quelqu’un de sexe indéterminé (sibling en anglais).  Indispensable pour éviter les impairs avec les Trans.   

Tribune : Nous sommes des femmes, nous existons. Nous, femmes, hommes, adelphes ne sommes pas l’objet d’un débat. Il n’y a pas de débat entre le féminisme universel et un féminisme intersectionnel. Il n’y a pas matière à faire une tribune Il n’y a pas de «pour» et il n’y a pas de «contre». Il n’y a pas de débat dans le féminisme.

Voilà qui est clair. Cette tribune n’est pas une tribune comme le disait Magritte. Pas de débat féministe, tenez-vous le pour dit.

Il y a la transphobie. Vos juges ne nous accordent pas les papiers. Vos patrons ne veulent pas de nous. Vos journaux nous mégenrent quand nous sommes mortes. Ils donnent la place, complices, à votre haine. Vos médecins nous mutilent quand nous sommes intersexes. Ils refusent nos traitements. Votre police nous terrifie. Nous redoutons vos prisons. Vos fétiches quand nous baisons. Nos familles sont brisées. Nos militantes sont harcelées et tabassées. Nos corps sont assassinésBalancés du haut d’un pont. Nos corps doivent être stérilisés et notre descendance ne nous appartient pas. Nos corps n’existent pas dans vos livres. Vous ne comptez pas nos mortes. Vous effacez notre histoire.

Encore un passage facile à comprendre quand on sait que les trans ne veulent pas qu’on les mégenre, surtout après leur mort. Les trans veulent qu’on considère leurs corps morts et pas qu’on les balance par-dessus les moulins. Les trans veulent braver la bienséance en toute liberté.

Bref, inutile que je commente la suite qui me semble des plus limpide quand on sait que l’on vit dans une société non seulement transphobe mais aussi nécrophile, violente et binaire. Surtout binaire si on pense à toutes ces bites qui nous entourent.

Il y a l’organisation systémique de la transphobie par votre société : de l’Etat au Twitter d’une ex-Femen. Il y a la haine des femmes transgenres, des hommes transgenres et des personnes transgenres. Chacun de vos mots est un coup porté dans nos ventres. Il y a la précarité et la solitude qui nous poussent au suicide. Notre solitude est une prison dont le patriarcat a la clé. Et c’est du fond de ta cellule, ma sœur, mon adelphe, que tu nous entends crier ici.

Ils disent que tu en fais trop. Ils disent que tu renforces leurs clichés genrés. Ils disent aussi que tu n’en fais pas assez. Ils disent que tu essaies mal. Ils disent que tu aurais besoin de chirurgie. Ils disent que tu mutiles ton corps. Ils parlent toujours à ta place. Ils exhibent ton corps sur les réseaux. Ils n’utilisent pas ton vrai nom. Ils refusent ton humanité. C’est du sexisme : leurs injonctions contradictoires et leurs standards impossibles. C’est de la violence : on tue celles et ceux qui n’ont pas de nom. Tu es une femme comme une autre. Tu as un nom. Lève les yeux sur ton corps. Prends ce qui t’appartient. Dérobe-toi. Crie : échappe-leur ! Ces femmes refusent ton humanité, ces hommes te condamnent à mourir : hurle maintenant avec nous. Ne débats pas. Dis : je meurs de votre société binaire et violente. Mais je ne me contenterai pas de vous survivre. Je vivrai. Et je ferai de votre société nécrophile un jardin pour mes adelphes.

Merci de votre attention !

loi_anti-gaspillage.jpg?itok=152xP5E3

15/01/2020

Humusez-vous

Suite à ma note sur les cercueils on attire mon attention sur les funérailles écologiques.

alternatives-funerailles-2.jpg

Des possibilités nouvelles :

L’humusation

Le terme « humusation » désigne tout simplement la transformation du corps du défunt en compost, par l’action de micro-organismes. Comme on vous l’explique ici, ce procédé n’est autorisé que dans l’état de Washington, aux Etats-Unis, et est actuellement en débat en Belgique.

L’humusation du corps est un processus en quatre étapes et qui dure environ un an.

La promession

La promession consiste à dissoudre le corps en le plongeant dans le l’azote liquide à -196°C. Sous l’effet du froid, le corps devient rigide et facilement cassable. Des vibrations sont alors utilisées pour le désagréger.

La poudre obtenue est alors placée dans une urne biodégradable qui peut être enterrée ou incinérée. À ce jour, seuls quelques pays comme la Suède, la Corée du Sud ou encore l’Afrique du Sud ont autorisé la destruction des corps par promession.

La liquéfaction

Appelé aussi aquamation, la liquéfaction du défunt se déroule en immergeant son corps dans une solution alcaline. Une réaction chimique, l’hydrolyse alcaline, va alors réduire l’enveloppe corporelle en une fine poudre blanche.

La liquéfaction funéraire émet environ un tiers de gaz à effet de serre de moins que la crémation. De plus, aucun fluide n’est rejeté dans le sol et tous les éléments métalliques du corps (couronne dentaire, prothèse médicale, pacemaker, etc…) peuvent être récupérés.

L’aquamation est principalement autorisée aux Etats-Unis (dans 14 états), au Canada et en Australie. L’aquamation est un rite funéraire en adéquation avec certaines religions monothéistes comme le bouddhisme ou le christianisme. Elle s’apparente également à certaines pratiques ancestrales des Vikings et des peuples du Pacifique.

La mort est malheureusement une étape à laquelle personne n'échappe.

Plus de détails sur le site https://www.fournisseur-energie.com/

Les données ci-dessus sont tirées de cette page.

22/11/2019

Vocabulaire

14591650_1296894910329938_7994889456434112794_n.jpg?_nc_cat=102&_nc_oc=AQkFY1aciow08DbaerEVgp5bUsSgV1msXW0HlJc0aGMJiEjTvWTx9rIhglgiQeavWNg&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&oh=8ab15580894b0cac36966d8c6f965d5e&oe=5E42F01BIl semblerait que les suisses romands nous ont piqué le vocabulaire de nos établissements scolaires centres pédagogiques avancés en sciences de l'éducation (learning centers). Ce vocabulaire savamment élaboré au fil des années par nos bureaucrates :

La vidéo de Manuela qui retourne à l'école :

22/08/2019

Granules

Devant les succès de la médecine l’homme moderne est pris d’un doute. On lui a appris à l’école que le doute était essentiel à la science alors il doute. C’est d’ailleurs une des seules leçons qu’il a vraiment retenue de ses cours de sciences.

Résultat de recherche d'images pour "granules homeopathique"

Il se questionne :

- Les vaccins sont-il efficace ? 

- Ma box SFR est-elle dangereuse ?

. Mon compteur électrique m’empêche-t-il de dormir ?

- Les médicaments allopathiques sont-ils si sympathiques ?

- N’existe-il pas d’alternatives ?

- Toutes ces contre indications ne sont-elles pas la cause de tous mes maux ?

- Pourquoi en revenant de chez mon médecin ai-je quand même mal à la tête, au dos, aux genoux… ?

Du coup, il essaye les petites granules d’Hahnemann. Il ne fait plus vacciner ses enfants. Il cherche des alternatives chez les éner-gologues ou chez les éner-gumènes, chez les spécialistes de l’éner-gie humaine qui est corporelle et profonde donc dure à trouver.

Dernière mode en date, il prend des granules du mur de Berlin. Il croit dur comme béton qu’une dilution du célèbre mur concassé peut guérir les symptômes physiques, y compris l’asthme, les maux de tête et l’insomnie résultant de la dépression. En réalité, je vous le révèle ici confidentiellement :  le murus berlininsis vous aide essentiellement à lutter contre les sensations d’oppression, soigner le mal par le mal avait prophétisé Hahnemann.

Avant dernier médicament miracle, chez Boiron, les Rayons X 9CH, des rayons X à dose homéopathique utilisés en cancérologie qui peuvent être pris sans danger avec URANIUM NITRICUM Granules 15CH. Granules imbibés d’une solution aqueuse ayant été en contact avec de l’Uranium pour soigner les troubles liés à la présence de glucose dans les urines. Le diabète bientôt vaincu.

Bon, j’arrête là. Souriez c’est jeudi.

15/08/2019

Ferragosto

Clown auguste (1)Aujourd’hui c’est Ferragosto. Un fête qui fête ses 2037 ans, une paie. Elle date de -18 avant JC lorsque l’empereur Auguste dans sa grande générosité a accordé aux romains un jour de congé le 15 du mois d’août. Août, c’est le mois d’Augustus qui devient agustus et finit avec un accent circonflexe pour remplacer… on ne sait trop quoi. Bref, Auguste n’était pas un auguste (le clown au nez rouge) mais il savait se monter auguste (digne et généreux).

Du coup Mussolini, le Duce, qui se voulait descendant des empereurs romains a accordé aux italiens des cadeaux pour ferragosto. L'initiative offrait la possibilité aux classes sociales, moins aisées, de visiter les villes, les montagnes ou les plages des stations balnéaires un peu partout en Italie. L'offre se limitait aux 13, 14 et 15 août, il faut garder le goût du boulot ! Ces voyages organisés n'incluaient pas les repas, du coup, ceci lança la mode du pique-nique (il cestino da picnic).

41zrRsDFxOL_1.jpgAujourd’hui, le miaoûtien se prélasse plus longtemps au soleil sur la plage. Il est moderne, il a une haute conscience écologique, il trie ses déchets, prohibe les pailles en plastique, projette l’achat d’une voiture électrique dès que l’autonomie Paris-Arcachon sera garantie. Il achète à ses gamins des accessoires de plage. Le gamin est embarrassé, comment choisir entre la licorne blanche et arc-en-ciel, le dauphin, la baleine, le requin, la tortue géante ou mieux, le clou de la saison, la sucette d’un mètre 70 de diamètre avec un manche de 50 cm.

Le gamin choisit la sucette. Elle est en plastique increvable. Le père gonfle la sucette avec le gonfleur de la voiture, gonflage au max. Le gamin se baigne, la sucette s’éloigne dans les vagues. Les parents regardent ailleurs. Quand ils recherchent des yeux leur môme, il joue sur le sable avec son seau et sa pelle mais la sucette est partie trop loin, elle va traverser l’Atlantique à moins qu’elle ne finisse par exploser aux rayons du soleil ou qu’elle ne croise un cargo.  Pendant ce temps les canards, les pélicans et autres tortues en plastique continuent de flotter devant la plage.

Résultat de recherche d'images pour "jouet de plage licorne"S’ils avaient choisi la grande licorne arc-en-ciel serait-elle partie se demande le père qui n’aime pas vraiment les drapeaux arc-en-ciel ?

 

 

 

L’homme en retrait qui observe la plage et ses estivants se demande combien de pailles on pourrait faire avec une telle sucette et avec tous ces jouets de plastoc qui colorent les plages des nos lacs et de nos mers. Souriez, c’est ferragosto !

Cadeau d'Aredius pour les matous. 

01/05/2019

Scrupules

En Arabie Saoudite la peine de mort s’exécute par lapidation. On peut aussi se faire lapider en recevant un moindre nombre de pierres. Ce fut le cas d’une femme qui utilisait un GPS à la voix masculine... Condamnée à 10 jet de pierre plus quelques coups de fouet seulement. 

lapidation_3.png

[image empruntée ici]

Le ministère a considéré que cette femme avait enfreint l’une des règles les plus élémentaires de la préservation de la chasteté féminine, à savoir, ne pas s’adresser à un homme inconnu, lorsqu’elle n’est pas accompagnée d’un « mahrem » (accompagnateur licite pouvant être son père, frère, mari, ou fils). 

Mais, mais, il y a des femmes qui conduisent dans le Dakar. Il y en a même une qui a remporté l'épreuve. Eh oui, le Dakar va vrombir en Arabie Saoudite l’an prochain. Les sénégalais ont perdu l’appellation Dakar depuis quelques temps. Ne croyez pas que les organisateurs aient des scrupules. Que dalle, ils assument leur connerie de manière grandiose.

La chronique de Sofia Aram en témoigne. Ecoutez Pertehansel dire à quel point les droits de l’homme il s’en bat le c… et ceux de la femme encore plus, on imagine…

Ne me dites pas qu'il ne faut pas jeter la pierre aux gros connards du Dakar... car lapidation vient du latin lapis qui veut dire pierre et scrupule du latin scrupulus qui veut dire petite pierre pointue.

On peut donc lapider avec des scrupules ou sans scrupules, c’est selon…

01/04/2019

Scrupules

En Arabie Saoudite la peine de mort s’exécute par lapidation. On peut aussi se faire lapider en recevant un moindre nombre de pierres. Ce fut le cas d’une femme qui utilisait un GPS à la voix masculine.  

6998211.jpg?u=https%3A%2F%2Fwww.francetvinfo.fr%2Fimage%2F7557giqo9-613f%2F1200%2F450%2F6998211.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

Le ministère a considéré que cette femme avait enfreint l’une des règles les plus élémentaires de la préservation de la chasteté féminine, à savoir, ne pas s’adresser à un homme inconnu, lorsqu’elle n’est pas accompagnée d’un « mahrem » (accompagnateur licite pouvant être son père, frère, mari, ou fils). Donc condamnée à 10 jet de pierre plus quelques coups de fouet.

Mais, au fait, y a-t-il des femmes qui conduisent dans le Dakar ? Eh oui, le Dakar va se vrombir en Arabie l’an prochain. Les sénégalais ont perdu l’appellation Dakar depuis quelques temps. Ne croyez pas que les organisateurs aient des scrupules. Que dalle ils assument leur connerie de manière grandiose.

La chronique de Sofia Aram en témoigne. Ecoutez Pertehansel dire à quel point il n'a pas de scrupules et que les droits de l’homme il s’en bat le c… et ceux de la femme encore plus, on imagine…

 

Ne dites pas il ne faut pas jeter la pierre aux gros connards du Dakar. Et pourtant lapidation vient du latin lapis qui veut dire pierre et scrupule du latin scrupulus qui veut dire petite pierre pointue. On peut donc lapider avec des scrupules ou sans scrupules, c’est selon… mais pour les bagnoles, les camions et les motos, c'est sans scrupules !

Bon premier mai.

e5901b20.jpg