Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2016

Franchise

Quelques réflexions suite à une émission vue hier sur Arrêt sur Image et notées en préparation du café citoyen de ce soir au Rouge et Noir à propos de Daesh et nous. Si j'ai tout bien compris, cela donne :

Ne pas confondre djihad et traditionalisme. Pour un religieux musulman traditionaliste, il est difficile de comprendre Daesh car Daesh, sous prétexte de conquérir une nouvelle terre pour établir son Califat, fait flèche de tout bois et fait résonner une petite musique séduisante aux oreilles de la jeunesse. 

568093a4-966a-11e4-b4dd-4ce6bc44b086_web_scale_0.6_0.6__.jpgAl Bagdadi qui s’est institué « nouveau calife » veut rassembler l’Ouma, la communauté de tous les croyants autour de lui. Ce Califat suscite un certain mépris auprès des sunnites en Arabie ou même au Liban mais ce qui inquiète tout le monde c’est la capacité d’Al Bagdadi d’attirer des jeunes musulmans, plus ou moins fraîchement convertis, du monde entier.

La force de DAESH pour attirer les combattants de partout c’est de s’être libéré de l’intégrisme et du traditionalisme que l’on trouvait encore chez Al Qaïda, Ben Laden était un riche saoudien traditionaliste. Derrière le niqab des femmes, DAESCH est bien installé, à l'aise dans la modernité. Foin des questions théologiques et des vieilles barbes (quoique...), soyons efficaces. To the point !

logo_Action_Franchise.jpg

L’entreprise DAESH se comporte comme une multinationale qui donne sa marque en franchise. Elle en utilise tous les ressorts. Sur Internet, pub et réseaux, on est à fond dans la modernité moderne. Le produit à franchiser est le goût de l’aventure lié à un certain mal de vivre d’une jeunesse plus ou moins paumée dans le monde du fric et du chômage. Il est très facile pour un jeune de prendre une franchise. Tous les modèles et autres "business plans" sont sur le Net, décapitations comprises. C’est une sorte de prêt à penser. C’est l’islam pour les nuls où le moindre jeunot de 18 ans, pas trop con et qui a un peu lu le Coran peut se prétendre « imam », les autres, moins lettrés, viendront acheter dans son magasin.

Cette religion low-cost attire en priorité la jeunesse de pays musulmans comme la Tunisie(3000), La Jordanie (2500), le Maroc(1500), le Pakistan(500) mais aussi de Russie(1500), de France (2000), de Chine, des USA, du Canada… 80 pays. Dans les pays occidentaux, on trouve des musulmans ou de récents convertis. Ils viennent de toutes les classes sociales mais en priorité de milieux défavorisés et sont souvent de petits délinquants déjà fichés pour des délits mineurs.

On a arrêté des recruteurs qui venaient promouvoir la « Franchise » en Espagne, en Belgique… On peut penser que ce mode de recrutement tout azimut ne devrait pas amener des attentats grandioses et très structurés, style « twin towers », ceci dit avec une Kalachnikov un jeune même pas trop malin peut faire bien du dégât comme on l'a vu en janvier et le 13 nombre.

24/12/2015

Tatou et tatu

dac3.jpgOn se souviens du sketch « Sâr Rabindranath Duval » ou le Sâr (les sâr dinent à l'huile) était Pierre Dac interrogé par Francis Blanche. Je l’ai écouté cent fois, je ne me lasse jamais. Mon passage préféré, c’est quand la Sâr révèle le tatouage de monsieur à un endroit que la décence lui interdit de nommer ici. Voir en fin de note. 

Si vous deviez vous faire tatouer les fesses, quel thème choisiriez-vous ?

Eh bien Louis Lacourt a gravé le portrait de Julien Lepers sur la fesse de son ami Loris. Le résultat a été approuvé par le présentateur en personne qui a dit "Oui, oui, oui, oui" à ce portrait et dédicacé l'œuvre. Le comble de la beauferie ou de la beaufitude, il me semble.

Pour mes fesses, j’avais pensé à un portrait de Le Pen à droite et un de Sarko à gauche ou l’inverse, histoire de poser mon cul sur des politiques que j’abhorre. J’hésite. Mais je suis sûr d’une chose, ce ne sera ni Lepers, ni aucun animateur de télé ni personne à dire vrai, sauf peut-être ma femme. Mais avec les fesses qui rident elle ne serait bientôt plus très ressemblante. Ce serait dommage !

56159.jpg

«  Le tatouage de monsieur représente… enfin lorsque monsieur est dans de bonnes dispositions… le tatouage représente : d'un côté la cueillette des olives en Basse-Provence, et de l'autre un épisode de la prise de la Smalah d'Abd-El-Kader par les troupes du duc d'Aumale en mil huit-cent-quarante-trois. »

  • Ah ! Parfait ! Et de plus ?

    - Et c'est en couleurs !

    - Ah! c'est en couleurs ! Bravo ! Mes félicitations, monsieur ! Vraiment, si, si, vraiment très bien ; mes compliments, madame ! Madame a de la lecture pour les longues soirées d'hiver, c'est parfait. Votre Sérénité, vraiment, vous avez été extraordinaire, c'est vrai, vraiment, il est vareuse... il est vareuse... il est unique !

Le sketch est ICI

En parler savoyard un tatu est un personne borné un peu bas de plafond.

27/11/2015

Nuances

50-nuances-de-gris-mila-kunis-680x365.jpegA propos de Hwang, j’ai parlé ici de parthénogenèse la reproduction sans le sexe.

Mais que devient de nos jours la reproduction sexuée ?

"Literaly, Darling" pose sur le Huffington des questions essentielles :

  • Comment vivre son asexualité dans un monde hétéronormatif ?
  • Identités sexuelles: qu'est-ce qu'être pansexuel, skoliosexuel ... et autres orientations méconnues.

Pour ceux qui ont connu le sexe à la papa-maman avec une dose raisonnable d’homosexualité ces textes regorgent de vocabulaires auquel on ne bite rien… et où une chatte n’y retrouve pas ses petits. Je vais donc tenter de vous donner quelques éclairages pour répondre aux questions que vous vous posez telles que :

  • Qu'est-ce qu'un asexuel ? Piste : un asocial est un homme des bois, un athée un homme ou une femme sans dieu, un alcoolique aphone un homme sans voix.
  • Saviez-vous que vous viviez dans un monde hétéronormatif et même plutôt cisgenre ?
  • Etes-vous pansexuel ? Non. Skoliosexuel peut-être ? De quelles autres orientations parle-t-on ?

Avant de passer au vocabulaire, quelques mots encore à ajouter à la panoplie du parfait sexologue moderne. En plus d’asexuel, pansexuel, skoliosexuel, Les autres orientations sont les aromantiques, les greysexuels, les demisexuels, les demiromantiques, les lithromantiques, les panromantiques, les polysexuels, les queerplatoniques… La liste n'est pas limitée...

On se dit, heureusement qu’il n’y a que deux genres.

Je vous laisse lire l’article illustré ici.  

Points G étymologique :

  • Hétéro en grec veut dire autre, cette racine s’oppose à homo qui veut dire le même. Facile !
  • Dans ces mots (sont-ce de maux ?), on découvre une forte utilisation du a privatif et du pan grec (panhellénien) qui veut dire « tout, entièrement »
  • Demi, on comprend, c’est du latin tardif d’après medium moitié. (comme dans mi-voile, mi-vapeur)  
  • Litho (lithographie), c’est la pierre en grec, une référence paraît-il au discours lesbien. Une personne qui aime donner mais ne veut pas recevoir.
  • Poly - du grec polu nombreux par extension long, grand, fort, vaste spacieux... S'oppose généralement à mono. Mais il n'y pas de monosexuel dans cette colonie d'articles.
  • Grey c’est gris en anglais, donc quelqu’un entre le black sexuel et le white asexuel. 
  • Queer, en anglais veut dire étrange, spécial, désigne des personnes qui ne sont pas hétéro ni cisgenre.
  • Cisgenre, le contraire de transgenre. Une personne cisgenre accepte son genre. On peut aussi être cissexuel. Cela signifie que l’on (le locuteur) se positionne de ce côté (le bon?) du genre ou du sexe car en français nous sommes les cisalpins et les italiens les transalpins.
  • la skoliosexualité se réfère à "l’attirance sexuelle envers les individus non-binaires (qui ne se reconnaissent pas dans l'opposition entre les genres féminin et masculin)" ou ceux qui ne se définissent pas en tant que cisgenre. Vous suivez ? Skolio vient du grec skolion qui veut dire ronde, tournée. La même racine a donné école.

C’est tout pour aujourd’hui.

102147648_o.jpg

02/12/2014

Qu’ouïe-je ?

hush1.pngDécidément, on n’en croit pas nos oreilles. Figurez-vous que l’on est en train de fabriquer des boules quies connectées, les Hush.

Via Bluetooth et une application mobile, elles permettent de s'isoler du monde extérieur tout en laissant passer les bruits qui comptent.

Par exemple le son de votre réveil le matin, les notifications de votre téléphone, les news ou les bruits de tout autre appareil configuré.

On pourra donc resté branché en s’isolant. Un peu comme avec Facebook, plein d’amis et une grande solitude.

Les vénitiens se plaignent du bruit des valises à roulettes en plastique sur les pavés. La cité des Doges se propose de les interdire. Il en coûterait 100 à 500 euros pour les contrevenants. On me souffle dans le creux de l’oreille que ce serait 100 euros pour le flux de touristes qui vient de la gare et 500 pour ceux qui quittent la ville. Les vénitiens devraient essayer des Hush qui ne laissent passer que le bruit des gondoles. 

090416-05-arm-ear_big.jpgAredius fait parvenir à nos oreilles une nouvelle encore plus stupéfiante. Stelarc un artiste australien s’est fait greffer une oreille sur le bras. Il déclare : «Je voulais d'abord me la greffer sur la joue mais l'endroit n'était pas très propice d'après les médecins». Bien sûr, il a aussi fait implanter un micro dans cette troisième l’oreille. L’idée était tout à fait en rapport avec le hush : donner à chacun sur Internet la possibilité d’écouter ce qu’entend l’oreille du bras de Stelarc, partager avec la webosphère une vraie communion auditive.

Manque de pot, l’oreille est restée sourde suite à une infection. Il a fallu retirer le micro. Mais Stelarc ne veut pas se reposer sur ses trois oreilles. Pris entre le marteau de la chirurgie et l’enclume du web, il a remis le pied à l’étrier et déclare avoir fait pousser sept oreilles en laboratoire à partir de culture de cellules vivantes de donneurs humains, de cellules cancéreuses et de cellules de souris, plongées dans un bain de nutriments.

Elles poussaient sur un modelé d'oreille en polymère qui se biodégradait au fur et à mesure. Cette technique d'avant-garde a permis d'obtenir une petite oreille instable, à la durée de vie très courte. Pour ses prochaines expériences, Stelarc pense ajouter un microprocesseur dans la boite de Pétri*. L’artiste se dit sans doute qu’avec une puce, les oreilles seront encore plus fines.   

A bon entendeur, salut !

Oreille et ouie ont la même racine latine auris qui donne avec le diminutif icula auricula qui veut aussi dire anse de cruche. Tant va la cruche à l’eau…

1562513501.jpgUne boite de Petri est une petite coupelle de verre très utilisée en biologie notamment pour la culture des cellules ou… des oreilles. 

29/11/2014

Météo en arpitan

Ce blog parle parfois de l’Arpitan aussi nommé franco-provençal, une langue qui curieusement a été définie au XXième siècle quand on ne la parlait presque plus. On parle (parlait) arpitan en Italie (vallée d’Aoste et 8 vallées piémontaises), en Suisse romande (sauf le canton du Jura) et en France (pays de Savoie, Lyonnais, Forez, nord-Dauphiné, sud de la Bourgogne (Bresse, Bugey, Dombe, Beaujolais..) et de la Franche-Comté).

Sa riche littérature a commencé dès la fin du XIIIe siècle et s’est poursuivie sans interruption jusqu’au XXIe siècle. On y trouve de véritables chefs-d’œuvre, trop souvent ignorés.

Pour donner un coup de jeune à cette langue, La voix des Allobroges, un site savoyard est allé s’entretenir avec Lionel Fontannaz un patoisan qui travail à la météo suisse et donne les prévisions en Arpitan.