Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2017

Sagesse

Event_2013_splendeurs_medievales_Anvers.jpgIl y a pas mal d'année nous étions allés à Anvers et après le port, nous avions visité le petit musée Plantin Moretus.

J'avais acheté une sorte de parchemin sur lequel était imprimé un poème de Plantin (1514-1589). Depuis ce temps, il est punaisé sur un mur de mon bureau et je le relis parfois avec grand plaisir.

"Christophe Plantin, né à Saint Avertin Val de Loire, et son gendre Jan Moretus formaient un duo de choc. Ils furent les premiers imprimeurs à l’échelle industrielle. 400 ans plus tard, vous entrez chez eux et leurs ateliers sont intacts, comme s’ils venaient juste de sortir pour faire une course."

1024px-Salle-des-presses-Plantin.jpg

Je vous livre le poème dont je me plait à penser que c'est le seul qu'il ait  écrit. Je serais bien content d'en écrire un aussi beau. Je mettrais peut-être méditation en place de dévotion et taper sur un clavier au lieu de dire son chapelet mais pour la philosophie générale, je signe.

Avoir une maison commode, propre et belle,
Un jardin tapissé d'espaliers odorans,
Des fruits, d'excellent vin, peu de train, peu d'enfans,
Posseder seul sans bruit une femme fidèle,

N'avoir dettes, amour, ni procès, ni querelle,
Ni de partage à faire avecque ses parens,
Se contenter de peu, n'espérer rien des Grands,
Régler tous ses desseins sur un juste modèle,

Vivre avecque franchise et sans ambition,
S'adonner sans scrupule à la dévotion,
Dompter ses passions, les rendre obéissantes,

Conserver l'esprit libre, et le jugement fort,
Dire son chapelet en cultivant ses entes,
C'est attendre chez soi bien doucement la mort.

* Les entes sont les greffes de plantes, un mot de cruciverbiste.

09/02/2016

Ironie

veq8sK4IKI43EQlHDttzuwNtASw.pngCafé philo hier soir au Rouge et Noir.

Paroles et Pouvoir par André Sauge.

 

 

Le propos vole haut. Trop haut sans doute. André parle du langage qui se doit d’être non ambiguë et honnête.

Bien sûr les exemples abondent de  détournement de la parole à des fins de pouvoir. La politique, le monde de l’économie et le marketing en particulier (on cite l'escroc Edward Bernays), on pense aussi à l’enseignement et ses codes qui permettent aux classes sociales de se perpétuer autant que possible. On n'a pas parlé de religion, mais il y aurait sans doute à dire sur l’utilisation de formules absconses pour endormir le bon peuple.

Une forme de détournement de la parole est l’ironie. Socrate utilisait l’ironie pour faire réfléchir, pour aller au fond des choses, au-delà des conventions et des vérités officielles. Par sa maïeutique il cherche à dégonfler les baudruches, à leur faire admettre les aspects vains et vides de leurs discours.

220px-Raffael_062.jpgLes cyniques (de kuon, chien) derrière Diogéne, revendiquent la simplicité du chien et vont user de l’ironie pour démonter les discours des politiques et des marchants.

Ils prônent une vie simple, refusent les honneurs, la vie mondaine et vont même jusqu’à considérer la science comme un savoir inutile.

L’important pour eux est de vivre en harmonie avec soi-même. Ils laissent la politique aux imbéciles. Ils vivent une vie frugale, libre, individualiste, naturelle et même ascétique pour certains.

PointD'ironie22150_Cop24974.jpgIronie vient du grec eirôneia, interrogation formé à partir du verbe eirôneusthai, qui intérroge en feignant l’ignorance. Z’étaient forts ces anciens grecs.

Alcanter de Brahm à la fin du XIXième avait créé le point d’ironie. Aujourd’hui on utilise les émoticones. Le plus ironique étant le clin d’œil ;-)

La baudruche est une pellicule provenant de l’intestin du bœuf ou du mouton. Par extension c’est le caoutchouc dont on fait les ballons. Par métonymie, c’est une personne imbue d’elle-même, un peu  conne et qui peut se dégonfler au premier point d’ironie.

La maïeutique est la science de l'accouchement. Socrate, dont la mère était sage-femme, parlait de maïeutique pour expliquer la manière dont il accouchait ses interlocuteurs de vérités cachées.

12/03/2015

Retraite

2329-Retraite%20sur%20une%20ile%20deserte_maxi.gif&sa=X&ei=ND5KVbbzMYLuyQPB6oDoAg&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNEXlO88zj7wtkCCekUYb--D3SLIOgUn truc qui m’énerve avec la retraite en France c’est que les dernières années comptent beaucoup plus que les autres. De plus comme on veut encore allonger les années de travail ceci va s'amplifier et on va encore empêcher un peu plus ceux qui auraient pu arrêter de bosser plus tôt avec moins d'argent de le faire.

OK, je ne suis pas un spécialiste des retraites et j’ai plus travaillé en Suisse qu’en France, mais je crois savoir que dans ce pays, si on trime quelques années de plus, on part avec une retraite sensiblement plus importante. Il y a incitation à arrêter de bosser le plus tard possible.

Cette note concerne donc ceux (privilégiés?) qui pourraient arrêter de bosser plus tôt parce qu’ils ont assez de pognon pour vivre, soit qu’ils sont riches, qu’ils ont bien gagné leur vie, qu’ils ont fait un héritage où qu’ils préfèrent manger des carottes et lire des livres plutôt que de gagner encore plus de sous pour faire des voyages exotiques en touriste tout en aliénant plus longtemps leur liberté au boulot. Je parle des gens, une minorité sans doute, qui accepteraient de partir plus tôt avec une retraite moindre mais pas une retraite trop largement amputée à cause de ce départ anticipé.

Je ne prêche pas pour une augmentation de la masse globale des retraites. Je pense même qu’avec mon système,en choisissant bien les paramètres, on pourrait diminuer cette masse et alléger la charge qui pèse sur les actifs. Mon souci est plutôt la vie bonne et l'environnement. En effet, les gens qui auraient pu arrêter et qui continuent de travailler ont plus d’argent à la retraite et ils vont donc consommer plus ce qui n’est pas bon pour la planète. En plus les dernières années de boulot sont souvent les plus difficiles.

Les adeptes du tout croissance ne vont pas aimer mon idée mais est-ce une proposition si simplette ? Qu’en pensez-vous ? 

Retraite vient du latin retrahere. tirer en arrière, ramener réduire. On peut faire des retraites aux flambeaux ou une retraite dans un monastère, on peut battre en retraite. Le sens de se retirer des affaires date de Montaigne qui a fait retraite dans sa tour pour penser et écrire ses Essais.

L'ancien verbe retraire avait la signification de raconter, relater. 

20/12/2013

Robot?

Il y a 60 ans, Alan Turing, pionnier de l'informatique et grand décodeur définissait un test qui devait permettre de différencier un robot d’un homme. Il semblerait que Cleverbot soit capable de déjouer le test de Turing.

Par contre un robot mis au point par un compagnie d'assurance, et répondant au nom de Samantha West, n'a pas trompé Michael Scherer, journaliste au TIME. Du coup, plusieurs journalistes ont appelé Samantha. La compagnie a déconnecté le numéro de téléphone. 

Le prochain robot sera sans doute capable de dire "Non, je ne suis pas un robot, voulez-vous que l'on parle de Turing ou préférez-vous écouter un poème de Baudelaire, à moins que vous ne préfériez parler de votre couverture maladie ?"

21/10/2013

La vache !

 103-vache.jpg

On connaît

la longue histoire

de la vache

dont voici

la version courte:

La vache a deux sous-produits... le lait et la bouse
   Oublions le lait,
   Quant à la bouse... de deux choses l'une,
Soit elle tombe dans le pré, soit elle tombe sur le chemin
   Si elle tombe dans le pré, aucune importance
   Si elle tombe sur le chemin... de deux choses l'une,
Soit elle est sèche, soit elle est fraîche
   Si elle est sèche, aucune importance
   Si elle est fraîche... de deux choses l'une,
Soit on la voit, soit on ne la voit pas
   Si on la voit, aucune importance
   Si on ne la voit pas... de deux choses l'une,
Soit on ne marche pas dedans, soit on marche dedans
   Si on ne marche pas dedans, aucune importance
   Si on marche dedans... de deux choses l'une,
Soit on ne s'en aperçoit pas, soit on s'en aperçoit
   Si on ne s'en aperçoit pas, aucune importance
   Si on s'en aperçoit... on s'écrit :
"Oh la vache..." qui a deux sous-produits... le lait et la bouse

Blague à part, on apprend sur Courrier International, le seul journal vraiment sérieux, que la vache relâche 300 kilos de méthane (CH4, encore appelé gaz naturel) par jour. Le méthane est des dizaines de fois plus créateur d’effets de serre que le CO2 habituellement incriminé.

1,5 milliard de vaches sur la planète relâchent donc 165 milliards de tonnes de méthane par an. Ceci pourrait permettre à 1,5 milliard de voitures de parcourir 100 km par jour ou encore de faire fonctionner toute l’année 1,5 milliard de frigo de 100 litres.

1199-Vaca-mochilera.jpg

Les scientifiques argentins se sont penchés sur la question et ils ont réussi à pomper les gaz digestifs dans la panse de l’animal à l’aide d’un système de canules pour en isoler le méthane. Capturées, les flatulences sont stockées dans un réservoir en plastique accroché au dos du ruminant. Le méthane recueilli est séparé des autres gaz, puis comprimé. Il peut alors servir de carburant pour voiture ou de gaz de ville.

INTR-216585-1-1.png

Quand le méthane brûle, il donne de l’eau et du gaz carbonique bien moins dangereux pour le climat. J’entends d’ici votre commentaire vous vous dites « Ah la vache argentine ! », qui a trois sous-produits…

Ceci dit, sans méthane, la bouse produite donne-t-elle un engrais de qualité ? De deux choses l'une...

 

vaca-inta-1.jpg&h=300&w=598&zc=1&q=80

Encore un mot : attention aux expérience stupides.