Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2018

Couvre-feu

Un des avantages d’habiter dans une grande ville est que l’on peut acheter de la moutarde ou des cornichons à 11 heures du soir. Il y a toujours une boutique au coin de la rue, tenue en général par un étranger qui n’a pas peur de travailler tard.

 

Même chose en Italie. Enfin jusqu’à maintenant car la chose agace Matteo Salvini le leader de la Lega, l’extrême droite au pouvoir. Du coup, il veut fermer les boutiques tenues par des étrangers à 21 heures. C’est une sorte de couvre-feu pour étrangers ce qui n’est pas sans rappeler de sombres souvenirs.

Les couvre-feux imposés aux minorités raciales par des tyrans dans le cours de l’histoire sont légions. On se souviendra en particulier des années 30 et du boycottage de boutiques tenues par les juifs par un certain Hitler.

Ceci n’est qu’une mesure de plus prise par le gouvernement italien contre les réfugiés, les requérants d’asile et les migrants. Refus des bateaux en détresse par exemple. Et Salvini s’en est pris au maire de Riace, Domenico (Mimmo) Lucano, qui a réussi à faire revivre son village de Calabre grâce à l’afflux de migrants accueillis et valorisés comme artisans ou commerçants et pas comme esclaves dans les champs de légumes comme c'est le cas à Rosarno non loin de Riace.

riace-paese-accoglienza.jpg

Hitler avait Mussolini et les japonais comme alliés. Salvini est plus dangereux, il a pour alliés Trump, Orban, Marine Le Pen et plein de leaders extrêmes dans presque tous les pays européens et bientôt Jair Bolsonaro au Brésil...

Si vous pensez que ce couvre-feu ne vous concerne pas, rappelez-vous l’histoire racontée par MARTIN NIEMÖLLER

Quand ils sont venus chercher les communistes,

   je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les Juifs,

   je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,

  je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,

      je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.

Lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester.

24/09/2018

Moyen

 

Source Courrier International: Au terme d’une étude complète et poussée, des chercheurs ont établi un test de personnalité fiable. Grande nouvelle. Selon eux, cités par la revue américaine Science, il existent cinq traits de personnalité : 

a773ef1b-e51a-4735-86bc-3980d10585e1_560_420.jpgLe névrosisme,

l’extraversion,

l’ouverture à l’expérience,

l’agréabilité  

le caractère consciencieux

 

Combinés, ces 5 traits de personnalité génèrent trois grands profils :

images?q=tbn:ANd9GcRxNXG6qIb_qyIzn1ocb2zq5kG7fsC_dcKQLkjliymgB_-aVPtVRésilient,

Hypercontrôlé,

Hypocontrôlé. 

Les résilients réussissent en général à gérer leurs émotions, à s’entendre avec les autres et à se sortir des épreuves de la vie. Les personnes ‘hypercontrôlées’ sont distantes ou timides, et elles n’expriment pas leurs sentiments. Au contraire, les personnes ‘hypocontrôlées’ sont souvent impulsives et parfois agressives”, précise Science.

Récemment, le physicien Luis Nunes Amaral et ses collègues de l’université Northwestern, ont approfondi cette étude. Ils ont récolté les informations de quatre bases de données issues des réponses à un sondage de personnalité. Au total, l’équipe a récupéré les données de plus de 1,5 million de personnes. “Les chercheurs ont utilisé une série d’algorithmes complexes pour trier les réponses et trouver des groupes d’individus qui ont répondu presque la même chose aux questions du sondage”, souligne la revue scientifique.

Les trois catégories de personnes ont émergé correspondant aux profils dits hypocontrôlé, hypercontrôlé et résilient. Mais, surprise, surprise, un autre profil totalement inédit est apparu, celui des gens moyens.

scaletowidth1,5 millions de personnes consultés, des algoritmes complexes, plein de chercheurs pour découvrir qu’il existe des gens moyens alors qu’il aurait suffit d’interroger François Hollande.

Etude qui mériterait sans doute le prix ig Nobel pour cette redécouverte de l’eau tiède.

18/09/2018

Fesses

laborit.jpgJ'ai parlé de Laborit ici ou là sur ce blog. Je trouve ce texte. Lire la fin "J’ai souvent l’impression, en voyant vivre mes contemporains, qu’ils présentent généralement leurs fesses de la même façon aux plus agressifs et aux plus dominateurs. " 

Pourtant même quand on contrôle les mâles dominants où qu'on limite leur action, arrivent les courtisans et les spécialistes du marketing qui sournoisement nous en mettent plein les fesses en prétendant nous faire jouir... et on a plus de peine encore à résister à la jouissance potentielle qu'à la domination, on a encore moins de stratégie d'évitement.

La droite considère l’homme comme foncièrement “mauvais” mais capable de s’améliorer par la stricte observance des règles qu’impose le respect de certaines “valeurs” qu’elle trouve “bonnes” parce qu’elles lui permettent de survivre agréablement. L’homme de gauche, depuis Rousseau, ne peut s’interdire de considérer l’homme comme foncièrement “bon” s’il n’est pas soumis aux déformations du comportement que lui inspire une société rendue “mauvaise” par l’existence de la classe bourgeoise. Ainsi, dans une société sans classes, des anges asexués passeraient leur vie à travailler en chantant, des gerbes de blé sur leur épaule, et à se serrer la main, car logiquement l’ambition, la jalousie, l’envie, l’instinct de domination, la haine, la colère, auront vu leur source se tarir par la transformation du milieu social. 

Malheureusement, ce paradis terrestre ne risque pas de se réaliser tant que l’homme n’aura pas compris par quels mécanismes biologiques ces différents comportements peuvent apparaître et par quels moyens précis il peut parvenir à les contrôler. En effet, on pourrait aussi bien envisager d’agir d’abord sur le comportement individuel plutôt que sur l’environnement social, si nous avions les moyens scientifiques de le faire, puisque l’homme fait partie intégrante du milieu. On peut imaginer qu’en supprimant l’instinct de domination on supprimerait non pas seulement les luttes de classes, mais les classes elles-mêmes. Par contre, il est peu probable qu’en supprimant les classes sociales, on supprime l’instinct de domination. Celui-ci semble intiment lié à la propagation et à la survie de l’espèce. 

Il y aurait un certain progrès si chaque homme était conscient de ce déterminisme. Imaginez une campagne électorale à la télévision où chaque candidat serait conscient qu’il présente à l’admiration des foules son sexe plus ou moins camouflé en disant : “J’ai le plus beau, le plus fort, suivez-moi, je suis Tarzan” et où chaque électeur jugerait la présentation plus ou moins convaincante et tenterait de découvrir derrière la feuille de vigne ce qui resterait d’utile à l’ensemble social. Beaucoup d’animaux pour exprimer leur domination sur un autre individu du même sexe font sur lui le simulacre de l’acte sexuel. J’ai souvent l’impression, en voyant vivre mes contemporains, qu’ils présentent généralement leurs fesses de la même façon aux plus agressifs et aux plus dominateurs. 


Henri LABORIT, L’homme imaginant

04/09/2018

d'Accord

C’est décidé je vais suivre les belges. D’ailleurs, je vais même les précéder. Si j’en crois le Monde : « En Wallonie, deux professeurs de français proposent, dans une tribune publiée par « Libération », de rendre le participe passé invariable avec l’auxiliaire avoir. »

laccord-du-participe-passc3a9.jpeg

Cette réforme verra-t-elle le jour en Belgique ? Et si oui, arrivera-t-elle en France ? L’Académie française est souvent réfractaire à toute évolution, mais tout dépend finalement de nous les francophones : « En réalité, aucune instance n’a le pouvoir d’imposer une règle d’orthographe, c’est l’usage qui fixe les règles. Donc il suffit de changer l’usage. »

Par conséquent il faut s’y mettre. Je risque de fâcher quelques adeptes de Vialatte mais tant pis ! Dorénavant j’écrirai : « La règle que vous avez imposé est compliquée. »  Dans les siècles passés c’étaient les écrivains qui fixaient les règles. Cette règle de l’accord du participe passé avec le verbe avoir nous vient tout droit d'Italie par Clément Marot.

Voltaire écrivait avec humour : « Clément Marot a ramené deux choses d'Italie : la vérole et l'accord du participe passé... Je pense que c'est le deuxième qui a fait le plus de ravages ! »   

« La règle de l’accord du participe passé (…) est l’une des plus artificielles de la langue française », affirmait le vénérable Bescherelle. Et Louis-Nicolas Bescherelle n’était pas la moitié d’un imbécile disait Desproges.

Bon, ceci s’applique à cette règle idiote. Pas de négligence pour le reste. Il est hors de question d’envoyer à votre gendre qui vient de reprendre le boulot après les vacances, un texto disant : « Bonne reprise, mais je sais que tu aimes la rentrer ! »

13/03/2017

Sagesse

Event_2013_splendeurs_medievales_Anvers.jpgIl y a pas mal d'année nous étions allés à Anvers et après le port, nous avions visité le petit musée Plantin Moretus.

J'avais acheté une sorte de parchemin sur lequel était imprimé un poème de Plantin (1514-1589). Depuis ce temps, il est punaisé sur un mur de mon bureau et je le relis parfois avec grand plaisir.

"Christophe Plantin, né à Saint Avertin Val de Loire, et son gendre Jan Moretus formaient un duo de choc. Ils furent les premiers imprimeurs à l’échelle industrielle. 400 ans plus tard, vous entrez chez eux et leurs ateliers sont intacts, comme s’ils venaient juste de sortir pour faire une course."

1024px-Salle-des-presses-Plantin.jpg

Je vous livre le poème dont je me plait à penser que c'est le seul qu'il ait  écrit. Je serais bien content d'en écrire un aussi beau. Je mettrais peut-être méditation en place de dévotion et taper sur un clavier au lieu de dire son chapelet mais pour la philosophie générale, je signe.

Avoir une maison commode, propre et belle,
Un jardin tapissé d'espaliers odorans,
Des fruits, d'excellent vin, peu de train, peu d'enfans,
Posseder seul sans bruit une femme fidèle,

N'avoir dettes, amour, ni procès, ni querelle,
Ni de partage à faire avecque ses parens,
Se contenter de peu, n'espérer rien des Grands,
Régler tous ses desseins sur un juste modèle,

Vivre avecque franchise et sans ambition,
S'adonner sans scrupule à la dévotion,
Dompter ses passions, les rendre obéissantes,

Conserver l'esprit libre, et le jugement fort,
Dire son chapelet en cultivant ses entes,
C'est attendre chez soi bien doucement la mort.

* Les entes sont les greffes de plantes, un mot de cruciverbiste.