Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2022

Ascenseur

A la fin du XIXième siècle seuls les immeubles bourgeois disposaient d'un ascenseur.  Sandrine Rousseau de la Nupes aurait déploré la condition de l’ouvrier fatigué qui devait remonter dans son appartement au dernier étage après une journée de labeur.

Mais Alphonse Allais avait trouvé la solution :

On m’a présenté, dernièrement, un monsieur qui a trouvé un moyen fort ingénieux...

Simple employé dans la Compagnie générale d’Assurances contre la Moisissure, cet individu, auquel ses appointements ne permettent qu’un humble sixième étage, est atteint d’une vive répulsion pour les escaliers ; tellement vive, cette répulsion, qu’elle frise la phobie !

Alors, notre homme a imaginé un truc fort ingénieux pour s’éviter la formalité de ses quatre-vingts marches.

Ascenseur+Piboi.JPG

Avec l’assentiment du propriétaire, il a organisé à l’une de ses fenêtres un appareil assez semblable à celui dont on se sert pour tirer l’eau des puits : une forte poulie, une solide corde, et, aux bouts de la solide corde, deux robustes paniers pouvant contenir chacun une personne.

Sur le coup de sept heures et demie ou huit heures, selon qu’il a bu deux ou trois absinthes, l’employé de la Compagnie générale d’Assurances contre la Moisissure arrive au pied de sa maison.

Un coup de sifflet ! Une fenêtre s’ouvre ; au bout d’une corde, un panier descend jusqu’au sol.

L’homme s’installe dans le panier.

Second coup de sifflet ! C’est alors autour de la bourgeoise d’enjamber le balcon et de s’installer dans l’autre panier.

Comme le poids de la dame est inférieur à celui du monsieur, il ne se passe rien tant que l’aîné des garçons n’a pas ajouté à sa maman un poids supplémentaire.

Ce poids est représenté par une lourde pendule Empire, qui suffit à rompre l’équilibre.

Dès lors, le panier de la dame descend, cependant que monte celui du monsieur.

Ce dernier peut ainsi regagner son appartement sans la moindre fatigue.

La femme n’a plus qu’à remonter les six étages par l’escalier, tenant dans ses bras la pendule Empire, à laquelle elle doit faire bien attention, car son mari y tient énormément.

18:20 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |

22/10/2022

Arbres !

La fin du moteur à explosion

image-07AUuwR83l4VIcSN.jpg

--

image-lZXrBfIFC6PfuLCY.jpg

Sous les pavés, la plage, dessus...

image-QiRKnDIjaBWiUIni.jpg

L'arbre vainqueur

image-xXswlG1G418ftTM4.jpg

image-wyFf1fu7lcykNSrm.jpg

Bonne journée !

07:04 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/10/2022

Le monde

Il s'appelait "word discoverer", le découvreur du monde. 

Voilà où en est l'état du monde : 

image-NPIfIF0hmuEAdbEA.jpg

Mais il suffit d'attendre que les arbres poussent :

image-mi1gtFQhXml4Cmqq.jpg

Ou le gazon

image-ohcJcXCEqF7zXKxQ.jpg

07:49 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) |

04/02/2021

Collapsologie 3

Petite parenthèse proposée par mon ami Aredius dans ce vaste débat sur  le collapsus qui nous attend avant la fin de la décennie. Mais ne soyons pas pessimistes. Certes pour acheter un cheval et une calèche comme Cochet il faut de l'argent alors voilà une solution pour un joyeux collapse.

Si vous n'avez pas tout compris, une petite leçon de franglais.

Si vous doutez encore de la méthode et que vous avez un peu de temps devant vous, ne vous refusez pas une petite dose de bonheur telle qu'on l'enseigne dans les meilleures entreprises du CAC40

.

18:53 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |

31/01/2020

Mouna Aguigui

Parmi les candidats loufoques, il faut que je parle de Mouna Aguigui. Je l'ai rencontré deux fois, un fois à Grenoble avec son vélo, son drôle d'accoutrement en même temps que Mendes France, observateur amusé, .

Son vrai nom était André Dupont, né en 1911 à côté d'Annecy -mort en 1999. Clochard-philosophe libertaire, pacifiste, écologiste. selon Wikipedia, il sillonnait les rues de Paris et des villes où il y avait du monde our haranguer les foules, dormant souvent à la belle étoile. Il connut son heure de gloire en mai 68. Un amuseur et un sage.  

Découvrant la photographie d'Einstein tirant la langue, il lui écrit pour lui proposer la présidence d'honneur de son club. Albert Einstein accepte la présidence d'honneur et lui répond : "N'hésitez pas à accrocher dans votre restaurant mon portrait qui, du reste, illustre bien mes convictions politiques."

Aguigui_Mouna_by_Olivier_Meyer.jpg

  • On est condamné à mort dès la naissance, c'est pas pour ça qu'on doit faire une gueule d'enterrement !
  • On vit peu mais on meurt longtemps
  • C’est en parlant haut qu’on devient haut-parleur
  • Aimez-vous les uns sur les autres
  • La grossesse à 6 mois ! La retraite à 15 ans!
  • Les grands hommes d'aujourd'hui sont de plus en plus petits.
  • Tous les désespoirs sont permis
  • Les valeurs morales ne sont pas cotées en bourse

18:53 Publié dans Humour, Insolite | Lien permanent | Commentaires (1) |

Ferdinand LOP

C’est peut-être la plus connue de ces candidatures insolites. Dans la veine de Courteline et d’Allais, Ferdinand Lop travaille comme journaliste avant de devenir une figure du quartier Latin. Il s’y promène, entouré de sa « garde de fer », et évite les batailles entre « lopistes », « anti-lop » ou « interlopes » (d’affreux modérés, incapables de prendre parti). 

ob_0bc356_ferdinand-lop.jpg

Les réunions électorales du personnage – qui postula aussi à de nombreuses reprises à l’Académie française – se déroulent dans la « salle lop » et voient émerger les propositions suivantes.

  • Supprimer les wagons de queue dans le métro ;
  • Aménagement de trottoirs roulants pour faciliter la vie des péripatéticiennes ;
  • Octroi d’une pension à la veuve du soldat inconnu ;
  • Extinction du paupérisme après six heures du soir (une proposition piquée à des candidats plus anciens) ;
  • Prolongement du boulevard Saint-Michel jusqu’à la mer, dans les deux sens. (« Libération » note que ce point était disputé : « Certains, plus lopiens que Lop, eussent préféré que l’on prolongeât les boulevards circulaires. ») ;
  • Pose d’un toboggan place de la Sorbonne pour le « délassement des étudiants » ;
  • Installation de Paris à la campagne pour que ses habitants respirent un air pur ;
  • Construction d’un pont de 300 mètres de large pour abriter les clochards ;
  • Prolongement de la rade de Brest jusqu’à Montmartre ;
  • Raccourcissement du temps de grossesse de neuf à sept mois.

12:27 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |

29/01/2020

Programme 2

Suite des propositions pour aider les candidats à Paris :

  • Prolongement de la rue Champollion jusqu’à la mer ;
  • Ouverture de la chasse une fois par mois dans le Jardin des Plantes ;
  • Toboggan dans la tour Saint-Jacques ;
  • Transformation du bassin du Luxembourg en piscine mixte ;
  • Transfert des catacombes dans la banlieue ;
  • Repousser la fin du mois ;
  • Créer un institut météorologique pour les coiffeurs afin qu’ils puissent enfin donner un avis avisé sur le temps qu’il fait ;
  • Abrogation des lois de la pesanteur, préjudiciables aux buveurs.

Le Coq des BruyèresBrèves du Coq - Le Coq des Bruyères

C'était en 1928 le programme de M. Brugeail, jardinier paysagiste, dit Paul Duconnaud. Il a 76 ans, « une redingote et un melon ». Commencée timidement (« Ce n’est pas que je compte beaucoup être élu, mais ça fait de la réclame pour mes roses »), sa campagne prend vite de l’ampleur, à tel point que l’on commence à parler de « duconnistes ». Las, Duconnaud n’obtint finalement qu’une poignée de voix.

LA FRANCE EST DIVISEE EN DEUX, JE VEUX QU’ELLE SOIT PLIEE EN QUATRE ! disait Coluche

21:42 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |