Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2006

Parfum 25

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Jeudi 25

Midi (6 heures à Paris)

Christèle dort encore et je suis réveillé depuis une bonne heure. Les gens s’agitent autour de la piscine. On n’arrive pas à se recaler avec le décalage horaire.

Lundi Christèle m’a appelé au travail vers deux heures. Elle était terrorisée. Elle avait commencé à éplucher le dossier Féro+ et avait fait des découvertes inquiétantes. Le plus étonnant c’est qu’elle avait appris sur la toile que John Anders le responsable du projet était un économiste de l’école de Jean-Marc Sylvestre, un activiste de la branche la plus extrême du mouvement néo-libéral et anti-écologique.
 
Elle m’appelait parce qu’on avait sonné plusieurs fois à la porte… elle avait aperçu le petit blond furtivement dans l’œilleton et il avait refusé de répondre. Il avait sonné à nouveau et était resté figé en silence derrière la porte jusqu’à ce que la minuterie s’éteigne.

Je suis rentré dare-dare à la maison et on a rapidement mis au point notre plan. Pas question de laisser commettre ce hold-up sur la planète sans réagir. La meilleure solution nous a semblé de nous planquer et de diffuser habilement les documents trouvés et les informations aux gouvernements et aux média.
 
Nous avons donc liquidé nos économies, essayé au maximum de brouiller les pistes en achetant des billets d’avion pour la Thaïlande en passant par trois compagnies aériennes et autant d’escales. On a semé nos suiveurs. On est descendu dans un motel de banlieue où l’on a fait tout ce qu’on pouvait pour changer de look. Du motel, nous avons exécuté une partie du plan en envoyant des informations aux radios et aux télés, ainsi que diffusé des infos croisées sur des sites anonymes sur Internet en tentant de susciter l’intérêt de tous les amateurs de complots que porte la toile.

Je viens de jeter un coup d’œil depuis cet hôtel thaï et il semble bien que notre histoire soit prise très au sérieux. La sauce est en train de prendre. Il se pourrait que, déjà demain, la Biomol fasse l’objet de plusieurs demandes d’enquêtes.

Si aucun tueur ne se manifeste d’ici ce soir ou demain matin, je pense que nous pourrons respirer un peu. Il nous faut rester discrets pendant que les choses se décantent. On n’aurait pas pensé passer un noël au bord de la piscine d’un hôtel confortable dans un pays chaud et sous un pseudonyme.

-Joyeux Noël Sharon ! Le ciel est bleu, la plage nous attend.
-Woua! Qu’est ce que j’ai bien dormi ! Joyeux Noël Michaël !

Fin

PS: Comme d’habitude tous les commentaires sont les bienvenus. Ce serait sympa que les lecteurs se manifestent même par un mot très court.

et encore un joyeux Noël à tous

-Joël-

06:00 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (7)

24/12/2006

Parfum 24

Parfum d'avent 

Le dossier Féro+

(Extraits découverts par Christèle)

Avertissement : Compte tenu de la nature du projet Féro+, ce document n’est pas à proprement parlé un Business plan mais plutôt une étude préalable à la commercialisation prochaine de deux molécules très prometteuses.

Résumé opérationnel

Après la découverte par hasard d’une molécule, baptisée Férociné, qui, à des doses infinitésimales, permet de stimuler certaines zones du cerveau, le département marketing de Biomol était confronté à un problème de commercialisation inédit.

Marché

Rapidement un gros client potentiel (LE Client), un consortium d’entreprises et de particuliers liés aux sphères politiques, s’est manifesté par le biais de réseaux relationnels particuliers de notre management. LE client a immédiatement manifesté le besoin de développer un antidote au Férociné. Des études pour produire cette molécule baptisée Férostop avaient été entreprises antérieurement avec des succès mitigés. Pour des raisons de confidentialité les études sur l’antidote ont été menées dans un département de recherche différent et semble-t-il moins efficace.

Stade de développement du projet

Des premiers tests de Férociné, sur des humains, effectués en interne chez Biomol se sont révélés extrêmement concluants. LE Client nous a demandé d’effectuer des tests secrets dans le grand public ce qui a été fait à partir de septembre, puis à une échelle de plus en plus grande à l’approche des fêtes. Depuis un mois nous testons en même temps Férociné et Férostop sur des échantillons de public pris au hasard dans des supermarchés. Si la première molécule se révèle redoutable, déclenchant des frénésies d’achat jamais enregistrées, ce n’est pas le cas de la seconde. Cependant nous avons bon espoir que cette situation va s’améliorer dans les semaines qui viennent. L’efficacité de Férociné rend la chose encore plus indispensable pour LE Client.

Tests

Bien que ces deux molécules ne soient pas destinées à une vente en pharmacie,  des études poussées d’innocuité de niveau 5 ont été pratiquées avec succès à l’entière satisfaction de LE Client.

Gestion et Confidentialité.

Une équipe de projet a été crée avec une atomisation la plus compète possible des informations et des savoirs, seul, John Anders connaît la totalité de l’équipe et du dossier. Il a été décidé de laisser les chercheurs à l’écart de toute utilisation grand public de leur découverte. Grâce à ses contact privilégiés avec les représentants de LE Client, John a tout pouvoir sur ce projet et ses décisions doivent être appliquées sans discussion quel que soit le niveau hiérarchique des intervenants.

Aspects financiers

Pour la mise au point d’une version améliorée du Férostop dans un délai de trois à six mois, le département Recherche et Développement dispose d’un budget quasi illimité. Les aspects du prix et les négociations afférentes font l’objet d’un document séparé et ultra confidentiel.

Planning

Des contraintes d’ordre électoral nécessitent la mise au point et le packaging de ces deux produits dans un délai de huit mois, soit à l’automne, pour l’Europe et de dix au maximum pour le reste du monde.

02:55 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (5)

23/12/2006

Parfum 23

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Lundi 22

7 heures du matin.

Je serais en retard au boulot ce matin, il n’y aura pas beaucoup d’activité aujourd’hui, et puis j’ai besoin de réfléchir. Christèle ne travaille pas elle fait le pont jusqu’au 7 janvier. J’ai aussi pris quelques jours mais je ne peux pas me permettre d'en prendre autant qu'elle. J’ai très mal dormi en tournant dans ma tête les évènements de ces derniers jours. Je crois qu’il faut faire quelque chose, on ne peut pas attendre qu’un nouvelle tuile nous tombe sur la tête.

Aujourd’hui, Christèle va parcourir les documents du projet Féro. Elle veut les étudier tranquillement. Elle n'en connait que les aspects techniques...


Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

PS: Si vous avez envie d'écrire la fin, c'est le grand moment.

PS2: Les critiques sont bienvenues

00:45 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (0)

22/12/2006

Parfum 22

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Dimanche 21

Christèle est sortie faire quelques courses à l’épicerie du coin avant midi. Il n’y a presque pas de magasins ouverts, à peine quelques exceptions à cause de noël et c’est tant mieux. J'ai surveillé la rue pour voir si un garde du corps lui emboîtait le pas et cela n’a pas raté, c’est le petit brun qui l’a pris en chasse. D’habitude c’est moi qu’il suit et le blond qui s’occupe d’elle.

En l’attendant, j’ai lu le journal qui est plein d’histoires de gens qui se sont endettés en quelques jours. Le gouvernement a fait un bel effort ces dernières années pour limiter le surendettement mais il semble bien que certaines personnes soient prêtes à tout pour acheter, toujours acheter plus…

(…)

Je reprends ces notes que j’avais commencées ce matin. Nous avons passé un après-midi infernal en plein questionnement… Christèle est rentrée terrorisée ce matin. En sortant du magasin, elle s’est fait coincée par trois costauds qui l’ont forcée à monter dans une voiture. Ils l’ont menacée pendant une bonne demi-heure sans donner d’explications. Son manteau était un peu déchiré, mais heureusement ils n’ont pas mis à exécution leurs menaces sexuelles… Ils lui ont juste dit qu’il fallait qu’elle arrête de bavasser… quand elle demandait pourquoi, ils ne répondaient pas à ses questions… ils lui mettaient quelques petites claques « des claques légères » dit-elle… C’est quand elle a tenté de s'enfuir de la voiture que son manteau s’est déchiré.

Il a bien fallu deux heures pour qu’elle reprenne son calme. J’ai proposé d’aller à la police. Elle ne voulait pas… Puis finalement elle a accepté. Le commissariat était un vrai hall de gare, on nous a fait patienter… au bout de trente à quarante minutes Christèle a décidé de rentrer à la maison. On a mangé un morceau, bu une bouteille de Chambolles de son père, je l’ai senti plus détendue et lui ai parlé des gardes du corps, du petit blond et du brun qui l’a suivi ce matin… Elle a conclu froidement par « Tu vois Phil, c’est bien la preuve que l’agression aussi est liée à la Biomol. »  Imparable ma chère Christèle !  

Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

02:40 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (0)

21/12/2006

Parfum 21

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Samedi 20

Bizarre cette soirée. Ces chercheurs sont des gens curieux, et leurs conjoints, pour ceux qui en avaient amené un, ne sont pas en reste. Les plus étonnants sont les chercheurs célibataires même si le couple avec qui nous avons discuté pendant l’apéro n’avait rien à leur envier. Fred et Clémence se sont connus chez Biomol. Ils sont tous les deux chercheurs, des cerveaux sans aucun doute mais on se demande s’il est bien raisonnable des les laisser faire des enfants qu’ils vont sans doute les oublier sur la première aire d’autoroute venue. Inutile de dire qu’ils n’ont pas entendu parler de la fièvre acheteuse.

Paul, le manager de Christèle était accompagné d’une femme blonde un peu… blonde. Il a tenu à être à notre table. Il m’a cuisiné sur ce que je sais des activités de Biomol et les recherches de Christèle. J’ai joué au vendeur pas très éveillé limite idiot… c’est un rôle que je pratique assez bien. Savoir se faire passer pour plus bête que l’on est important dans les affaires.

Au café, le chef m’a lâché pour aller saluer quelqu’un à une table voisine. Fred, le gars un peu zarbi rencontré à l’apéro est venu prendre la place du chef. Il m’a conseillé de me méfier mais il n’a pas voulu me donner de détails… il m’a juste dit que Christèle était en danger. Christèle n'a pas entendu et je ne lui en ai pas parlé mais cela a tourné dans ma tête avant de dormir et aujourd'hui toute la journée.

On a passé la matinée au lit puis on s’est levé vers une heure, après un brunch copieux on a regardé deux films dans l’après-midi.  Un bel effort de résistance aux sirènes consuméristes.


Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

03:10 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (0)