Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2006

Parfum 25

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Jeudi 25

Midi (6 heures à Paris)

Christèle dort encore et je suis réveillé depuis une bonne heure. Les gens s’agitent autour de la piscine. On n’arrive pas à se recaler avec le décalage horaire.

Lundi Christèle m’a appelé au travail vers deux heures. Elle était terrorisée. Elle avait commencé à éplucher le dossier Féro+ et avait fait des découvertes inquiétantes. Le plus étonnant c’est qu’elle avait appris sur la toile que John Anders le responsable du projet était un économiste de l’école de Jean-Marc Sylvestre, un activiste de la branche la plus extrême du mouvement néo-libéral et anti-écologique.
 
Elle m’appelait parce qu’on avait sonné plusieurs fois à la porte… elle avait aperçu le petit blond furtivement dans l’œilleton et il avait refusé de répondre. Il avait sonné à nouveau et était resté figé en silence derrière la porte jusqu’à ce que la minuterie s’éteigne.

Je suis rentré dare-dare à la maison et on a rapidement mis au point notre plan. Pas question de laisser commettre ce hold-up sur la planète sans réagir. La meilleure solution nous a semblé de nous planquer et de diffuser habilement les documents trouvés et les informations aux gouvernements et aux média.
 
Nous avons donc liquidé nos économies, essayé au maximum de brouiller les pistes en achetant des billets d’avion pour la Thaïlande en passant par trois compagnies aériennes et autant d’escales. On a semé nos suiveurs. On est descendu dans un motel de banlieue où l’on a fait tout ce qu’on pouvait pour changer de look. Du motel, nous avons exécuté une partie du plan en envoyant des informations aux radios et aux télés, ainsi que diffusé des infos croisées sur des sites anonymes sur Internet en tentant de susciter l’intérêt de tous les amateurs de complots que porte la toile.

Je viens de jeter un coup d’œil depuis cet hôtel thaï et il semble bien que notre histoire soit prise très au sérieux. La sauce est en train de prendre. Il se pourrait que, déjà demain, la Biomol fasse l’objet de plusieurs demandes d’enquêtes.

Si aucun tueur ne se manifeste d’ici ce soir ou demain matin, je pense que nous pourrons respirer un peu. Il nous faut rester discrets pendant que les choses se décantent. On n’aurait pas pensé passer un noël au bord de la piscine d’un hôtel confortable dans un pays chaud et sous un pseudonyme.

-Joyeux Noël Sharon ! Le ciel est bleu, la plage nous attend.
-Woua! Qu’est ce que j’ai bien dormi ! Joyeux Noël Michaël !

Fin

PS: Comme d’habitude tous les commentaires sont les bienvenus. Ce serait sympa que les lecteurs se manifestent même par un mot très court.

et encore un joyeux Noël à tous

-Joël-

06:00 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Et tu prépares le Tome II ?

Écrit par : Dandylan | 25/12/2006

Dandylan, on ne se moque pas!

J'ai écris ce texte comme un défi que je me suis fixé. Je sais que cela ne va pas très loin mais j'aimerais savoir si cela mérite d'être élaboré où si je dois laisser cette histoire dans les limbes.

Écrit par : Joël | 25/12/2006

Toute histoire mérite d'être élaborée ;-). L'important est de te faire plaisir. J'ai l'impression que tu tiens le squelette un peu emrobé d'une histoire très intéressante.
Je te souhaite de joyeuses fêtes.

Écrit par : Christine | 25/12/2006

Je ne me moque pas du tout. J'ai suivi cette histoire régulièrement chaque jour (contrairement à tes autres textes).
Quant à savoir si elle doit être "élaborée" ou pas, c'est pas évident. Au niveau du texte, il y a sûrement des choses à améliorer ici et là. Mais ensuite, je ne sais pas. Et je me répète, un tome II serait le bienvenu (les personnages sont plutôt attachants).

Écrit par : Dandylan | 26/12/2006

Je ne connais rien en littérature donc impossible de te répondre à ce niveau. J'ai bien croché au début, j'ai adoré la fin, trouvé de la banalité dans certains épisodes... Le thème est super-intéressant et fait réfléchir. Bonne fin d'année!

Écrit par : Ruth | 26/12/2006

Merci pour vos commentaires.
Christine, C'est vrai que cela nécéssiterait un peu plus d'enrobage.
Dan, Il manque peut-être une petite suite, disons un dernier chapitre et sans aucun doute du travail d'écriture.
Ruth, ce n'est pas vraiment de la littérature. La lenteur du milieu était voulue mais c'était peut-être trop.

Écrit par : Joël | 26/12/2006

Je viens juste de dévorer le feuilleton d'une traite. Le titre ne m'inspirait pas. Je trouve l'idée super-originale et il y a là matière à développement. Je dirais même plus, tu tiens un filon !!!
Merci de nous distraire, de nous défier, et de nous stimuler.
Je rage parce que en cinq minutes je n'ai pas encore eu l'idée d'une fin alternative...
Que 2007 soit l'année du Férostop !!!

Écrit par : Dilettante | 28/12/2006

Les commentaires sont fermés.