Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2008

Hausse des prix

L'idée est plutôt séduisante: chaque mois, le même jour, à la même heure, les blogueurs qui le souhaitent écrivent sur un sujet commun. C'est la rédac' du mois ! Aujourd'hui, c'est Juliette qui a pris le clavier pour nous parler de la hausse des prix (puisque c'est elle qui avait proposé le sujet ;-). Pour l'accompagner, nous avons : Olivier, Noelia, Bergere, Bertrand, JvH, Hibiscus, Anne, Julien, Looange, V à l'ouest, Jo Ann v, William, Catie, Nanou, Julie70, Gazou, BlogBalso, Lydie, Lucile, Optensia, Joël, Linda, Julie, Ckankonvaou, Lodi, Mahie, Brigetoun, Renée, Mouton, Agnes, Laetitia, MissBrownie, Karmichette, Rikard, Dung, Pivoine Merlin, Sandrine, Adelaide.

 

Les prix montent, les salaires stagnent, c’est la baisse du pouvoir d’achat… Bon, ce mois-ci, je suis en retard pour la rédac, alors je la joue facile.

 
Si vous trouvez que le prix des mariages augmentent, alors...

pour votre mariage, faites un blog sponsorisé

Internet peut également être un bon support publicitaire à proposer aux sponsors. De plus en plus de fiancés réalisent le blog de leur mariage. On y trouve le plan pour se rendre à la mairie, la liste des cadeaux en ligne, le détail du futur voyage de noces, ou même le suivi des essayages robe et coiffure... Il est alors possible d'échanger des prestations contre des liens ou contre un bandeau de publicité. Un pâtissier pourra par exemple vous offrir la pièce montée contre un bandeau publicitaire. Sur un site classique, il aurait payé ce bandeau plusieurs centaines d'euros, sur le votre, il le paye en nature et peut se faire connaître des dizaines ou centaines d'invités qui viendront se connecter ! Une bonne affaire pour tout le monde.[trouvé sur Ecotidien, l'économie selon yahoo]

12:00 Publié dans Rédac | Lien permanent | Commentaires (0)

15/08/2008

Un bel été

Ca-vient.jpg

Oups… J’ai oublié la rédac. Donc le sujet : Mon plus bel été.

Je pense que j’avais douze ou treize ans. J’avais chopé fin juin une de ces saletés de champignon qui vous fait d'épaisses plaques blanches sur la langue. Grâce à Internet je peux même vous dire que cela s’appelle une candidose ou encore un muguet. C’est dû à un champignon microscopique, le candida albicans. Joli nom. Pourtant, cette année là, j’étais moins enthousiasme, la bouche en feu et réduit à la bouillie liquide avalée à la paille. En plus la consigne était : se reposer, et ma mère y veillait.

Par chance j’adore lire et j’avais un poste de radio. J’ai donc passé tout le mois de juillet sur une chaise longue à lire entrecoupé des interventions de la radio sur la tour de France. C’était une de ces années où Anquetil et Poulidor de tiraient la bourre dans les cols et jusque sur les Champs-élysées. Un duel prenant suivi minute par minute.

Pour la lecture, j’avais commencé les Jalna de Mazo de la Roche, 16 volumes qui racontent la saga de la famille Whiteoak de la fin du 19ème siècle au milieu du vingtième. Les Whiteoak vivent à Jalna, une propriété au Canada, environnée par cette nature riche et sauvage. Un grand feuilleton qui m’a pris tout l’été. Le muguet était soigné mais mon envie de connaître la fin de cette saga était intacte. Le seul problème était de récupérer les volumes en livre de poche dans le bon ordre. Ce ne fut pas toujours le cas mais c’était parfois encore plus passionnant. Les amateurs de feuilletons me comprendont.

Je réalise ce que ce souvenir a de solitaire et narcissique, j'aurais sans doute dû vous parler de ces parties de cowboy et d'indiens avec les copains, de ces carabines en bois que nous fabriquions pour jouer à la petite guerre, ou encore de la découverte des filles en colonie de vacances que nous poursuivions de nos assiduités pour échanger un baiser furtif, mais non, peut-être que c'est dans ce genre de situation de repli sur moi-même que j'ai trouvé le plus de bonheur.

Le sujet de la « rédac du mois » qui doit être mise en ligne le 15 août à midi est « mon plus bel été » - et doivent plancher 42 blogueurs (que votre curiosité vous conduise à voir ce qu’ils et elles en feront ! Et votre bénévolence à le commenter)
1/ Laurent, 2/ Noelia, 3/ Bergere, 4/ Bertrand, 5/ JvH, 6/ Hibiscus, 7/ Anne, 8/ Julien, 9/ Chantal, 10/ Looange, 11/ V à l'ouest, 12/ Jo Ann v, 13/ William, 14/ Catie, 15/ Nanou, 16/ Cecfrombelgium, 17/ Julie70, 18/ Gazou, 19/ BlogBalso, 20/ Vladyk, 21/ Lydie, 22/ Optensia, 23/ Joël, 24/ Linda, 25/ Julie, 26/ Le chat qui, 27/ Ckankonvaou, 28/ Mahie, 29/ Mariuccia, 30/ Brigetoun, (inutile ce sera ici) 31/ Amanda, 32/ Renée, 33/ Mouton, 34/ Agnes, 35/ Laetitia, 36/ MissBrownie, 37/ Karmichette, 38/ Rikard, 39/ Dung, 40/ Pivoine Merlin, 41/ Lune de Pluie, 42/ Adelaide,

Et puis il a Boby pour l’été sous la pluie :

Je voudrais avancer l'été Eh! té ch té! ch té!
Qu'il fasse avant la St Jean bon
Jambon jambon jambon
Qu'il fasse beau dès le dix juin
Dis-joint dis-joint disjoint
Ça serait bien s'il faisait beau dès mai
C'est beau dès mai beau d'aimer
Et que cesse enfin cette pluie
Où est-il l'été?
L'été où est-il ou est-il l'été?
L'été ou est-il?

Qu'il fasse chaud dès mai chaud, oui
Méchoui méchoui méchoui
Qu'il fasse beau dès Pâques beau
Paquebot paquebot
Que le soleil tape en mars tôt
Marteau marteau marteau
Ça serait bien qu'il fasse dès l'hiver beau
Délite verbaux!!
Et que cesse enfin cette pluie
Où est-il l'été?
L'été où est-il où est-il l'été?
L'été où est-il?

12:00 Publié dans Rédac | Lien permanent | Commentaires (5)

15/07/2008

Riche et Célèbre

Ca-vient.jpg

Je sais que ce récit va énerver plus d’un lecteur. Eh bien tant pis !

Je ne sais pas pourquoi j’ai continué de jouer au loto alors que j’avais accumulé plus que l’argent nécessaire pour vivre confortablement et même arrêter de bosser quand je voulais. Et non content de faire un simple Loto, comme j’avais fait chaque semaine depuis trente ans, je me suis lancé dans l’Euro Millions et moi qui ne gagnais  que 2 euros 20 ou 30 de loin en loin, je me suis retrouvé, un beau soir,  pour mon premier essai à  ce jeu, le 15 septembre 2005 exactement, à la tête de 75'888’514 euros.
 
J’étais riche, très riche. Sur les conseils impérieux de madame Leuba de la Française des Jeux j’ai décidé de garder le secret sur ce gain inespéré.
 
Il faut savoir qu’à l’image des ennuis, les bonnes nouvelles n’arrivent jamais seules, et que, huit jours plus tard, je recevais un avis favorable de Gallimard pour la publication de mon dernier roman Matricide.  Cela faisait vingt ans que j’inondais les éditeurs de ma prose: Fictions, essais, tout avait été refusé avec les mêmes lettres de politesse : « Malgré la qualité du livre … que vous avez bien voulu nous soumettre …gnagnagna… nous sommes au regret de… gnagnagna... » . Démoralisant !

Après ces années d’attente, un comité de lecture avait enfin apprécié une de mes œuvres. J’étais aux anges. Champagne ! Matricide est de loin le plus autobiographiques de mes romans et, il me semble le meilleur. 

Je ne sais pas qui, mais quelqu’un de proche sans doute a prévenu Paris Match que l’auteur de Matricide était très probablement  le récent gagnant de l’Euro Millions. Quoiqu’il en soit, si j’avais jamais rêvé de célébrité, je fus servi. Impossible de me cacher, tout le monde m’invitait, télés, radios, ma photo était partout,  vous avez sans doute dû la voir dans les journaux. Le succès de Matricide fut immédiat, dans les mois qui suivirent il fut traduit en plus de trente langues dont l’inuktitut des inuits.

Pendant ce temps ma sœur Marie, ce panier percé, à qui j’avais quand même fait un chèque de 200'000 euros pour parer à ses dettes les plus criantes a fait lire Matricide à ma mère, elle qui n’avait jamais lu un roman de sa vie. Comme je le craignais et malgré ma préparation psychologique, maman prit ombrage des chapitres qui racontent la galère de mes trois frères abandonnés à l’assistance publique. Pire mes frères en question prirent la défense de maman et enfin, Julien, mon frère préféré, lui a trouvé un bon avocat rien que pour m’emm… je pense.

La somme à laquelle j’ai été condamné pour diffamation, bien que rondelette, ne m’a pas sérieusement appauvri. Ce qui m’a achevé c’est que ma femme et mes enfants ont pris  eux aussi le parti de ma mère. Pourtant, j’avais été très généreux avec eux... Sylvie a finalement demandé le divorce et obtenu une pension alimentaire plus que coquette. Je ne vous raconte pas tout, d’ailleurs vous trouverez le reste de l’histoire livrée en pâture dans Gala. Comme je l'ai expliqué à maman au sujet de Matricide, il y a du faux et du vrai dans cette histoire. Débrouillez avec ! Je n’infirme ni ne confirme plus rien.

Ah si… quand même, si on vous dit que je suis le pire des sado-maso, photos truquées à l’appui, n’en croyez rien ! 

La rédac de juin

44 personnes ce mois ci pour la rédac sur le thème "Riche et Célèbre" : 

Laurent, Olivier, Noelia, Bergere, Bertrand, JvH, Hibiscus, Anne, Julien, Chantal, Looange, V à l'ouest, Jo Ann v, William, Catie, Nanou, Cecfrombelgium, Julie70, Gazou, BlogBalso, Vladyk, Lydie, Lucile, Optensia, Joël, Linda, Denis, Julie, Le chat qui, Ckankonvaou, Lodi, Mahie, Asibella, Mariuccia, Brigetoun, Amanda, Renée, Mouton, Agnes, Laetitia, 4nn3, MissBrownie, Karmichette, Rikard  Allez chez eux.

12:00 Publié dans Rédac | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : vacances

15/06/2008

Superstitions

La rédac du mois de Juin.

38 blogs y participent (voir ci-dessous)

Le thème : Les superstitions

Superstitieux moi ? Jamais. Au contraire, je suis à l’affût de la moindre trace de superstition pour la dénoncer vigoureusement. Je m’inscris sur les traces du dictionnaire philosophique :

Superstition : comportement irrationnel vis-à-vis du sacré, crédulité. Les superstitions sont pour Voltaire les causes les plus dangereuses du fanatisme parce qu'elles émanent de l'ignorance populaire. Si les juges sont des fanatiques de sang-froid, la "populace", elle, est emportée par ses croyances. Dans l'affaire Calas, c'est la rumeur populaire qui, circulant sur une famille protestante, a entraîné les suspicions des juges puis les a transformées en certitudes.

« Peut-il exister un peuple libre de tous préjugés superstitieux ? C'est demander : Peut-il exister un peuple de philosophes ? »

Ca-vient.jpg

OK, voilà pour le préambule mais comme disait Pascal, le plus grand philosophe du monde ne s’aventure pas entre les tours de Notre-Dame en marchant sur une planche, même plus large qu’il ne faut, . On a tous nos limites.

Pour ma part, même si je suis convaincu que la loi des grands nombres régit, les jeux, je pense que le sort s’acharne contre moi. Je ne gagne jamais. Quand je joue aux cartes, je suis convaincu que ma femme (et les autres joueurs mais surtout ma femme) touche toujours des jeux extras et moi des jeux minables, la preuve, je perds toujours.

De même au loto. Je fais mon petit loto bien régulièrement, partant du principe rationnel que seuls ceux qui jouent peuvent gagner. Eh bien je joue et je ne gagne rien. Donc, j’ai décidé que ce serait ma femme qui irait jouer à ma place. J’ai l’habitude de faire confiance à la machine pour choisir les numéros, j'ai donc demandé à ma femme de faire pareil. Je suis sûr qu’avec elle la machine va se montrer bien plus cool. Si elle aime beaucoup jouer aux cartes, elle n’aime pas ces jeux d’argent mais elle a quand même gentiment accepté de jouer à ma place la semaine dernière  avec un abonnement de plusieurs  semaines.

On va sans doute gagner gros prochainement. Continuez de lire ce blog, je vous tiendrai au courant.

Allez lire les autres rédacteurs: 

Laurent, Olivier, Bergere, Bertrand, JvH, Bluelulie, Hibiscus, Anne, Julien, Chantal, Looange, V à l'ouest, Jo Ann v, William, Catie, Nanou, Cecfrombelgium, Gally, Julie70, Gazou, BlogBalso, Vladyk, Lydie, Lucile, Guy Cardinal, Optensia, Joël, Linda, Denis, Julie, Le chat qui, Ckankonvaou, Lodi, Mahie, Asibella, Mariuccia, Brigetoun, Amanda, Renée, Mouton, Agnes,

12:00 Publié dans Rédac | Lien permanent | Commentaires (11)

15/05/2008

A travers les siècles

La rédac du mois de mai. 33 blogs ce mois ci participent : Le théme                   "Les voyages dans le temps"   

Voyager sur la terre peut déjà être dangereux. Voyager dans l'espace encore plus, alors, voyager dans le temps... Non, le seul voyage dans le temps qui me ferait vraiment envie serait celui qui me ramènerait au doux temps de l’insouciance, au temps de l’enfance, au temps des lectures, disons dans les années soixante, dans mon pays savoyard avec ses vaches et ses clochers.

Il y avait fort peu de livres à la maison si l’on excepte quelques almanachs. J’ai toujours pensé que mon goût de la lecture m’est venu de ces fameux albums de Mickey qu’à chaque anniversaire et même en quelques autres occasions, mon parrain m’offrait quand j’avais entre 7 et 12 ans. Cela avait le format d’un gros livre bourré de bandes dessinées et de quelques textes pas trop compliqués comme les trucs et astuces des castors juniors…

Ca-vient.jpg

Je commençais par les histoires complètes, Géo Trouvetout, Picsou, Pat Hibulaire, le grand méchant loup… et je gardais pour la fin les histoires à suivre. L’avantage de l’album, qui devait regrouper une vingtaine de journaux hebdomadaires, c’est qu’il permettait de suivre une histoire « à suivre… » en tournant les pages d’un fascicule à l’autre. La dernière histoire à suivre que je lisais, du moins au début, s’intitulait « Mickey à travers les siècles. » Le dessin en était moins coloré, plus complexe, donc moins attirant que les autres.

Mickey se promenait d’époque en époque suivant une séquence très aléatoire. Chaque séquence se terminait par un coup qu’il prenait sur la tête. Sous Saint Louis, il prenait un bouclier de Sarazin et hop il arrivait sous Doclétien, après quelques aventures, il finissait par tomber d’un char pour se retrouver au XIX, là il finissait par tomber d’une pelle mécanique ancestrale pour se retrouver à l’époque du masque de fer en 1662. Il tombait d’une échelle et hop, il arrivait sous Louis XI… Bref l’énumération serait fastidieuse et elle se trouve ici    

  C’était une sacrée leçon d’histoire. Je pense qu’avec les premiers albums, je devais être trop jeune pour apprécier mais au fur et à mesure que je grandissais, j’ai commencé à aimer ces voyages dans l’histoire. Paraît que le nouveau LHC du Cern pourrait permettre des voyages dans le temps. Je rêve d’une machine qui me permettrait de me retrouver dans ce coin de grenier où je me réfugiais pour lire tranquille et où je dévorais aussi les Bob Morane et les comics bon marché qu’en Italie on appelle de « fumetti »… Tartine Mariole, Akim, Buck Jones, Kid Carson. La lecture c’est de la science fiction, On y trouve de la transmission de pensée spatio-temporelle et du voyage illimité dans le temps. Toutes les chimères y ont droit de cité. 

Allez lire les autres: 

Laurent, Olivier, Bergere, Bertrand, JvH, Bluelulie, Hibiscus, Anne, Chantal, Looange, V à l'ouest, Jo Ann v, William, Catie, Nanou, Cecfrombelgium, Gally, La Nymphette, Julie70, Gazou, BlogBalso, Vladyk, Lucile, Guy Cardinal, Joël, Linda, Denis, Julie, Isabelle, Le chat qui, Lodi, Ckankonvaou, Mahie

12:35 Publié dans Rédac | Lien permanent | Commentaires (12)