Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/08/2008

Un bel été

Ca-vient.jpg

Oups… J’ai oublié la rédac. Donc le sujet : Mon plus bel été.

Je pense que j’avais douze ou treize ans. J’avais chopé fin juin une de ces saletés de champignon qui vous fait d'épaisses plaques blanches sur la langue. Grâce à Internet je peux même vous dire que cela s’appelle une candidose ou encore un muguet. C’est dû à un champignon microscopique, le candida albicans. Joli nom. Pourtant, cette année là, j’étais moins enthousiasme, la bouche en feu et réduit à la bouillie liquide avalée à la paille. En plus la consigne était : se reposer, et ma mère y veillait.

Par chance j’adore lire et j’avais un poste de radio. J’ai donc passé tout le mois de juillet sur une chaise longue à lire entrecoupé des interventions de la radio sur la tour de France. C’était une de ces années où Anquetil et Poulidor de tiraient la bourre dans les cols et jusque sur les Champs-élysées. Un duel prenant suivi minute par minute.

Pour la lecture, j’avais commencé les Jalna de Mazo de la Roche, 16 volumes qui racontent la saga de la famille Whiteoak de la fin du 19ème siècle au milieu du vingtième. Les Whiteoak vivent à Jalna, une propriété au Canada, environnée par cette nature riche et sauvage. Un grand feuilleton qui m’a pris tout l’été. Le muguet était soigné mais mon envie de connaître la fin de cette saga était intacte. Le seul problème était de récupérer les volumes en livre de poche dans le bon ordre. Ce ne fut pas toujours le cas mais c’était parfois encore plus passionnant. Les amateurs de feuilletons me comprendont.

Je réalise ce que ce souvenir a de solitaire et narcissique, j'aurais sans doute dû vous parler de ces parties de cowboy et d'indiens avec les copains, de ces carabines en bois que nous fabriquions pour jouer à la petite guerre, ou encore de la découverte des filles en colonie de vacances que nous poursuivions de nos assiduités pour échanger un baiser furtif, mais non, peut-être que c'est dans ce genre de situation de repli sur moi-même que j'ai trouvé le plus de bonheur.

Le sujet de la « rédac du mois » qui doit être mise en ligne le 15 août à midi est « mon plus bel été » - et doivent plancher 42 blogueurs (que votre curiosité vous conduise à voir ce qu’ils et elles en feront ! Et votre bénévolence à le commenter)
1/ Laurent, 2/ Noelia, 3/ Bergere, 4/ Bertrand, 5/ JvH, 6/ Hibiscus, 7/ Anne, 8/ Julien, 9/ Chantal, 10/ Looange, 11/ V à l'ouest, 12/ Jo Ann v, 13/ William, 14/ Catie, 15/ Nanou, 16/ Cecfrombelgium, 17/ Julie70, 18/ Gazou, 19/ BlogBalso, 20/ Vladyk, 21/ Lydie, 22/ Optensia, 23/ Joël, 24/ Linda, 25/ Julie, 26/ Le chat qui, 27/ Ckankonvaou, 28/ Mahie, 29/ Mariuccia, 30/ Brigetoun, (inutile ce sera ici) 31/ Amanda, 32/ Renée, 33/ Mouton, 34/ Agnes, 35/ Laetitia, 36/ MissBrownie, 37/ Karmichette, 38/ Rikard, 39/ Dung, 40/ Pivoine Merlin, 41/ Lune de Pluie, 42/ Adelaide,

Et puis il a Boby pour l’été sous la pluie :

Je voudrais avancer l'été Eh! té ch té! ch té!
Qu'il fasse avant la St Jean bon
Jambon jambon jambon
Qu'il fasse beau dès le dix juin
Dis-joint dis-joint disjoint
Ça serait bien s'il faisait beau dès mai
C'est beau dès mai beau d'aimer
Et que cesse enfin cette pluie
Où est-il l'été?
L'été où est-il ou est-il l'été?
L'été ou est-il?

Qu'il fasse chaud dès mai chaud, oui
Méchoui méchoui méchoui
Qu'il fasse beau dès Pâques beau
Paquebot paquebot
Que le soleil tape en mars tôt
Marteau marteau marteau
Ça serait bien qu'il fasse dès l'hiver beau
Délite verbaux!!
Et que cesse enfin cette pluie
Où est-il l'été?
L'été où est-il où est-il l'été?
L'été où est-il?

12:00 Publié dans Rédac | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

mon dieu les Jalna, j'avais oublié ! il y avait une ado qui était tout à fait moi je trouvais, et qui étais courtisée parce qu"un presqu'adulte comme les amis de maman
alors je pense que j'étais un vrai pot de colle

Écrit par : brigetoun | 15/08/2008

C'est marrant, j'y avais pas pense mais c'est vrai que parfois de tres mauvais moments deviennent de bon souvenirs avec le temps... ils laissent une marque intense, et un je ne sais quoi de tres "organique" quand on y repense

Écrit par : Dung | 17/08/2008

et Lapointe il a dit
"Merci madame La fée...
Bonjour à Monsieur La fée...

Imbécile....... et un grand coup de tonnerre !

Écrit par : Françoise | 19/08/2008

La fin donc de l'été :
{Boby avec la Fée:}
Mon enfant ne soit plus' haletant Sal' temps sal'
temps sal' temps
Ton joli souhait m'a beaucoup plus Beaucoup plu
beaucoup plu
Et je vais pouvoir l'exaucer Saucé saucé sau-cé
Oui, je peux oui, ce pouvoir, je l'ai Gelégelé Gla
gla gla
Abracadabra
Cesse pluie soleil d'été resplendit Oh !

{Boby:}
Miracle un astre éclatant
Irradie rose au finnament
Ah dis donc quelle affair' papa
C'est madame la fée qu'a fait ça Alors heureux
Oh oui madame la fée Charmant enfant
Merci madame la fée Et si poli ! Adieu mon enfant
Au revoir madame la fée Charmant
Eh ! le bonjour à Monsieur la fée Crétin ! tiens !
(L'orage éclate à nouveau)
Tiens v'là la pluie !

Écrit par : Joel | 19/08/2008

Merci Joël... ce n'était pas imbécile le mot de la fin... mais crétin ! Très juste.

Écrit par : Françoise | 20/08/2008

Les commentaires sont fermés.