Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2020

Cochon

Le Consumer Electronic Show (CES 2020) est le plus grand show technologique du monde occidental, organisé la semaine dernière à Las Vegas. Il tenait dans une assiette. Impossible Foods, le fleuron de la fausse viande à base de plantes, dévoilait en grande pompe son Impossible Pork.

Puisque ce n’est pas du porc, mais seulement du soja mitonné aux biotechnologies de pointe, Impossible a conçu son prototype pour qu’il soit casher ou halal. CNET décrit dans un autre article les atermoiements légitimes des juifs et des musulmans devant ce cochon à base de plantes. Suffirait-il d’un tour de passe-passe technologique pour s’affranchir d’une règle alimentaire fondamentale ? Au mieux, l’Impossible Pork sera un objet de curiosité pour les religieux. L’auteur de l’article, musulman, y a goûté, non sans ressentir un étrange sentiment de transgression.

53a1b021cf9e71305116ec379febaeb2.png

Je ne sais pas si les goûteursquébécois de ce pâté de soja se sont exclamé "C’est cochon!". Une expression qui s’emploie pour signifier qu’un aliment est très bon 

Autre sujet tiré de Courrier International : La prochaine loi de finance du Congrès, que Donald Trump devrait signer bientôt pour assurer le fonctionnement du gouvernement, contient une provision de 4 millions de dollars dévolue à la recherche publique en géo-ingénierie, le moyen de réduire l’effet de serre par intervention humaine dans l’atmosphère. Quatre millions, comparés aux 1 400 milliards de dollars de ce budget provisoire national. Une reconnaissance du problème à raison de 1/350'000 ième du budget. Au secours Greta !!!  

15/01/2020

Humusez-vous

Suite à ma note sur les cercueils on attire mon attention sur les funérailles écologiques.

alternatives-funerailles-2.jpg

Des possibilités nouvelles :

L’humusation

Le terme « humusation » désigne tout simplement la transformation du corps du défunt en compost, par l’action de micro-organismes. Comme on vous l’explique ici, ce procédé n’est autorisé que dans l’état de Washington, aux Etats-Unis, et est actuellement en débat en Belgique.

L’humusation du corps est un processus en quatre étapes et qui dure environ un an.

La promession

La promession consiste à dissoudre le corps en le plongeant dans le l’azote liquide à -196°C. Sous l’effet du froid, le corps devient rigide et facilement cassable. Des vibrations sont alors utilisées pour le désagréger.

La poudre obtenue est alors placée dans une urne biodégradable qui peut être enterrée ou incinérée. À ce jour, seuls quelques pays comme la Suède, la Corée du Sud ou encore l’Afrique du Sud ont autorisé la destruction des corps par promession.

La liquéfaction

Appelé aussi aquamation, la liquéfaction du défunt se déroule en immergeant son corps dans une solution alcaline. Une réaction chimique, l’hydrolyse alcaline, va alors réduire l’enveloppe corporelle en une fine poudre blanche.

La liquéfaction funéraire émet environ un tiers de gaz à effet de serre de moins que la crémation. De plus, aucun fluide n’est rejeté dans le sol et tous les éléments métalliques du corps (couronne dentaire, prothèse médicale, pacemaker, etc…) peuvent être récupérés.

L’aquamation est principalement autorisée aux Etats-Unis (dans 14 états), au Canada et en Australie. L’aquamation est un rite funéraire en adéquation avec certaines religions monothéistes comme le bouddhisme ou le christianisme. Elle s’apparente également à certaines pratiques ancestrales des Vikings et des peuples du Pacifique.

La mort est malheureusement une étape à laquelle personne n'échappe.

Plus de détails sur le site https://www.fournisseur-energie.com/

Les données ci-dessus sont tirées de cette page.

03/12/2019

Cinéphiles...

Une expérience à tenter... Le festival est du 7 au 17,

mais le jury doit être présent du jeudi 13 au dimanche 16.

78642908_3081311148549645_7072245225795616768_n.jpg?_nc_cat=102&_nc_ohc=Wv05pZ7kaYAAQlBVlhnngjkWQ05Dr0wxcMnosXiScHVN6JD0Sp32WSI1w&_nc_ht=scontent.fcdg2-1.fna&oh=3b3223298636b44f87636d2b096a6027&oe=5E88F6F6

22/11/2019

Vocabulaire

14591650_1296894910329938_7994889456434112794_n.jpg?_nc_cat=102&_nc_oc=AQkFY1aciow08DbaerEVgp5bUsSgV1msXW0HlJc0aGMJiEjTvWTx9rIhglgiQeavWNg&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&oh=8ab15580894b0cac36966d8c6f965d5e&oe=5E42F01BIl semblerait que les suisses romands nous ont piqué le vocabulaire de nos établissements scolaires centres pédagogiques avancés en sciences de l'éducation (learning centers). Ce vocabulaire savamment élaboré au fil des années par nos bureaucrates :

La vidéo de Manuela qui retourne à l'école :

09/11/2019

Burqa

Chaque année, Genève organise sa revue au Casino Théâtre. De l'humour lié à l'actualité de l'année passée, de l'auto dérision. C'est pas facile car le genevois peut se montrer très critique mais c'est souvent assez réussi comme ce sketch de la revue 2017, Tip Top Djihad, sur lequel Pascal a attiré mon attention depuis sa banlieue de Toulouse.

A noter que Eric Burkhalter est un homme politique suisse, membre du Parti libéral-radical, conseiller fédéral de 2009 à 2017 et président de la Confédération suisse en 2014. Pour les autres burqa modernes, je vous laisse apprécier les jeux de mots. A noter Marie-Thérèse Porchet alias Joseph Gorgoni en faire valoir de l'imam joué par Laurent Nicolet. Il ou elle fait mon jeu de mot préféré sur œcuménique : 

18:38 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)