Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2022

Où allons nous ?

Où allons-nous ?
 19337868.jpg
Ma grand-mère en était fort curieuse. Elle se le demandait souvent. En même temps, elle levait les deux bras vers le ciel. Ensuite elle hochait la tête et revenait, soulagée, de l’abîme entrevu, car elle se rejetait dans la conversation avec une passion décuplée.
 
Au besoin, pour se soutenir un peu après des visions si tragiques, elle prenait une pastille Valda ou acceptait un doigt de porto si elle se trouvait en visite.
 
Vingt fois par jour, elle s’interrogeait ainsi ; vingt fois par jour elle montait à sa tour, inspectait l’horizon, découvrait des ténèbres où se perpétraient des catastrophes, et revenait à ses occupations d’une âme égale et même rassérénée.
 
Elle vécut à la proue de notre civilisation, à l’affût de tous les récifs, comme une sentinelle avancée et généralement pessimiste.
 
C’était plus beau quand elle avait un chapeau à plumes parce qu’en hochant la tête elle était obligée de hocher également les plumes, ce qui amplifiait et magnifiait l’oscillation.
 
On eût dit que l’angoisse humaine se balançait dans le vent du soir comme un arbre exotique aux couleurs éclatantes.
C’était bien plus majestueux.
A. Vialatte
(Où allons-nous ? - La Montagne – 11 octobre 1955)

18:09 Publié dans Vialatte | Lien permanent | Commentaires (2) |

22/09/2022

Cherrueix

Camping le Tenzor (trésor en breton) de la baie. 

Cherrueix se trouve bien placé entre le Mont St Michel et Cancale.

19 Sept : Le Mont Dol - 64 mètres d'altitude - Turbo

panoramic-view-of-mont-dol-3589373_960_720.jpg

Dol de Bretagne (odeur désagréable) 30 kms routes pas terribles

20 Sept : Le Mont St Michel à vélo 50 kms

Trop de monde pour visiter mais magnifique endroit

10288fb6-3a35-43bf-8bc1-8452adb4c9df_mont-saint-michel.jpg?auto=compress%2Cformat&h=573&q=75&fit=crop&ar=14%3A9&fm=webp

21 Sept Cancale dégustation huitres DSC_0024.jpg?w=681&h=940&ssl=1

  

La pointe du Grouin pique-nique puis retour Cherrueix - 50 kms

22 Sept - Retour direct pour Hervé et Isabelle - Nous arrêt à St Amand Monrond dans une nouvelle aire près du Cher - piste cyclable.

23 Sept Arrêt à Roanne - Puis repas chez Xavier et Ines et retour à la maison

 

18/09/2022

Montmartin

Installés au camping de Montmartin sur mer sur la terrasse du haut

17 Sep : Vélo à Coutances - Cathédrale - Parc botanique -

cropped-%C2%A9Thierry-Houyel-paysages-coutancais-19-scaled-1.jpg

Piste cyclable en direction de Saint Sauveur - Chaotique

Les normands préfèrent les bourrins aux vélos 59 kms

18 Sep : Granville - Superbe ville qui rivalise avec Gallipoli 

25721.jpg

19 Sept - départ pour Cherrueix

16/09/2022

Omonville la Rogue

13 sept - Omonville - Vélo Port Racine - Goury - Beaumont 30 kms

14 sept - A pied - Omonville direction Port Racine 10kms

15 sept - Vélo - Urville - Biville dunes - Vue sur le nucléaire des deux côtés

146778213-120780603208918-4358068479480451415-n-960x640.jpg

Vauville Jardin botanique et ses Guneras - Beaumont 

1024px-JardinBotaniqueVauville-T%C3%AAteDeLion.JPG

et retour à Omonville - 42 kms - Repas délicieux au café du port 

16 sept - A pied Goury - Nez de Jobourg 10 kms

camping-tourisme-nez-de-jobourg-normandie.jpg

 départ pour Montmartin

13/09/2022

St Vaast La Hougue

9 sept : Visite Bayeux - Tapisserie - Resto moules puis départ pour St Vaast la Hougue

870x489_index.webp

10 sept : Vélo - Barfleur - La Vast 69 kms

11 sept : Vélo : Utah Beach 69 kms

12 sept : A pied : La Hougue - Pointe de Saire 15 kms

13 sept : départ pour Omonville via Cherbourg

18:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |

08/09/2022

Saint Aubin s/Mer

3 Septembre : Anniversaire Josie et Hélène

147670_gd.jpg

5 Sept : De Bourg-en-Bresse à Busloup

6 Sept : Busloup - St Aubin sur Mer

7 Sept : Vélo - Ouistream - Caen - Thaon - Courseille 67kms

8 Sept : Bus - Caen Château - Resto Daurade - Abbaye aux hommes - Abbaye au Dames

customLogo.gif?revision=3

01/07/2022

Précisions

Le Quid était un ouvrage encyclopédique français en un seul volume à parution annuelle, de 1963 à 2007, qui avait l'ambition de rassembler sous une forme très condensée le maximum d'informations chiffrées sur les faits les plus variés. 

quid.jpgLe Quid sur internet est inaccessible depuis mars 2010. La poésie en a pris un sacré coup, c'était du moins l'avis d'Alexandre Vialatte qui trouvait dans la précision des chiffres un côté artistique alors que l'imprécision  a un aspect bien plus scientifique. Il avait raison. 
 
"On peut briller en société (si tel est le goût)en lisant le "Quid". Tout y est pesé, compté, classé, hiérarchisé, pour répondre aux besoins de l'homme moderne, à ses curiosités profondes, qui vont surtout à des chiffres précis. (Je confesse d'ailleurs à ce sujet que je crois peu aux chiffres précis. L'imprécis est beaucoup plus juste. Quand on me dit qu'une commune rurale compte 3 001 habitants, je sais d'avance que c'est faux : depuis qu'on les a comptés, il est mort un grand-père, il est né sept enfants, la fille du boulanger est partie avec le facteur, et l'agent du recensement s'est aperçu trop tard qu'il avait fait figurer deux fois sur ses papiers les jumeaux du Café de la Gare, tellement il avait peur d'oublier l'un des deux en se figurant que c'était l'autre. Quand on vous explique que le mont Blanc a 4809,725 mètres, soyez certain que c'est inexact : il est tombé cette nuit vingt centimètres de neige et le mont Blanc est un peu plus haut. On ne saurait être précis que par l'inexactitude. L'imprécision a beaucoup moins de prestige, mais bien plus de rigueur scientifique. En revanche, la précision est bien plus artistique : il n'y a rien de si joli que de savoir que le rat vit en moyenne trois ans six jours et quatre minutes. Et l'homme doit toujours être pour tout ce qu'il y a de plus beau.) Tout ce qu'il y a de plus beau est dans le "Quid". Vous y apprendrez ce qui vous tracasse : vous saurez que Juliette Drouet a écrit à Victor Hugo 17 000 lettres dans sa vie ; que si vous repliez 17 fois sur elle-même une feuille de papier d'un dixième de millimètre d'épaisseur vous obtiendrez, ayant ainsi formé 131 072 couches, une hauteur de 13 mètres, je dis 13, c'est-à-dire la hauteur d'une maison de 13 étages si chaque étage a un mètre de haut, et 26 s'il n'a qu'un demi-mètre, et si chaque étage a 3 mètres, la hauteur d'une maison de 4 étages virgule 3 (et encore je fais grâce de cent mille décimales : il faudrait ajouter des 3 à l'infini).
Si bien que l'une des plus sûres façons de se casser la colonne vertébrale, le col du fémur ou même le péroné, bref de se faire ramasser pêle-mêle sur un trottoir, au soleil, à midi cinquante, avec le crâne répandu sur le sol, est de se jeter sans hésiter, la tête la première, du haut d'une feuille de papier pelure, à condition de l'avoir repliée 17 fois (dix sept fois sur elle-même s'entend ; d'avoir plié 16 fois en deux la surface obtenue par le précédent pliage). Pliez-la une fois de plus, vous vous jetez de 26 mètres : 5 fois encore, de 832 : c'est la chose sûre, au-dessus de 830 mètres on ne s'est jamais raté. Depuis que je sais ces choses magnifiques, j'ai toujours peur que le vent ne replie 17 fois le feuillet sur lequel j'écris, je me cramponne à mon papier comme à une muraille qui s'élève ; je n'ose plus m'asseoir sur un dictionnaire ; je pense à la tête de l'archiviste qui a imaginé de replier quelques brochures 17 fois sur elles-mêmes pour faire un peu de place dans son tiroir."
Alexandre Vialatte
"Chroniques des grands micmacs"

11:01 Publié dans Vialatte | Lien permanent | Commentaires (1) |