Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2017

Sagesse

Event_2013_splendeurs_medievales_Anvers.jpgIl y a pas mal d'année nous étions allés à Anvers et après le port, nous avions visité le petit musée Plantin Moretus.

J'avais acheté une sorte de parchemin sur lequel était imprimé un poème de Plantin (1514-1589). Depuis ce temps, il est punaisé sur un mur de mon bureau et je le relis parfois avec grand plaisir.

"Christophe Plantin, né à Saint Avertin Val de Loire, et son gendre Jan Moretus formaient un duo de choc. Ils furent les premiers imprimeurs à l’échelle industrielle. 400 ans plus tard, vous entrez chez eux et leurs ateliers sont intacts, comme s’ils venaient juste de sortir pour faire une course."

1024px-Salle-des-presses-Plantin.jpg

Je vous livre le poème dont je me plait à penser que c'est le seul qu'il ait  écrit. Je serais bien content d'en écrire un aussi beau. Je mettrais peut-être méditation en place de dévotion et taper sur un clavier au lieu de dire son chapelet mais pour la philosophie générale, je signe.

Avoir une maison commode, propre et belle,
Un jardin tapissé d'espaliers odorans,
Des fruits, d'excellent vin, peu de train, peu d'enfans,
Posseder seul sans bruit une femme fidèle,

N'avoir dettes, amour, ni procès, ni querelle,
Ni de partage à faire avecque ses parens,
Se contenter de peu, n'espérer rien des Grands,
Régler tous ses desseins sur un juste modèle,

Vivre avecque franchise et sans ambition,
S'adonner sans scrupule à la dévotion,
Dompter ses passions, les rendre obéissantes,

Conserver l'esprit libre, et le jugement fort,
Dire son chapelet en cultivant ses entes,
C'est attendre chez soi bien doucement la mort.

* Les entes sont les greffes de plantes, un mot de cruciverbiste.

09/03/2017

Ciment

En 1970, Lafarge rachète la cimenterie des bords de Seine au groupe Lambert, un groupe florissant.

On se souvient de l’héritage Lambert au début des années 70. Hubert Lambert, un des gros héritiers des cimenteries Lambert à la mort de Léon, son père, est immensément riche, il vit avec sa mère à Montretout. Il a un fort penchant pour les chefs autoritaires. Il mène une vie d’oisif, alcool, drogue, médicaments, tabac… Tous les fascistes le flattent. Il entre en contact avec le couple Le Pen. Jean-Marie va lui donner des responsabilités au front national. Flatté celui-ci couche les Le Pen sur son testament. Sa mère approuve.

6644286_secretslepen.JPG

La mère d'Hubert décède en 1976, et un mois plus tard, c'est au tour d'Hubert. Les Le Pen sont en possession du dernier testament, donc le seul valable. Ils s'installent dans la villa de Montretout. Un cousin d'Hubert, Philippe Lambert (fils de Charles ou de Fernand ?), qui habitait aussi la maison de Montretout, a bien envie d'attaquer Jean-Marie Le Pen, mais il trouve finalement un arrangement avec ce dernier. Le testament ne sera pas contesté.

eiil-etat-islamique-en-irak-et-au-levant-drapeau.jpgDernièrement, en 2014, le groupe Lafarge, cimentier franco-suisse, qui entre temps a bien grandi, aurait passé un arrangement financier avec Daech pour pouvoir continuer d’exploiter sa fabrique de ciment en Syrie.

Mur-de-Trump.jpg

Et aujourd'hui on apprend que le groupe Lafarge s’est mis sur les rangs pour construire le fameux mur entre les US et le Mexique, le mur Trump.

Ciment: Au sens figuré le ciment est ce qui lie les choses ou les êtres ensemble. Dans les cas qui nous occupent, Daech, Le Pen, Le Mur, le ciment serait plutôt ce qui divise les gens. Le symbole de l’amitié devient le symbole de la haine, un retournement dont la langue est coutumière. Un consultant venait consulter maintenant il consulte. La discrimination consistait à distinguer les choses aujourd’hui c’est un délit. Énerver, enlever les nerfs est devenu exciter les nerfs. Le beau mot de libéral n’est-il pas devenu affreux accolé à néo ? etc…

15:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

08/03/2017

Fake news

32GbAQWrubLZX4mVPClpLN0fRbAd3ru5BefccDAj7nKD8vz-_NzJ1ph_4WMYNefp3A=w300Mon ami Aredius semble être pris d'une frénésie de cui-cuitage. En un rien de temps, il a envoyé plus de 1600 tweets sur la toile. Des pets sur une toile cirée car pour l'instant il a 18 abonnés. Ce n'est pas assez pour lancer une rumeur contrairement à Donald qui lui a 26 millions d'abonnées.

Moi-même qui plafonne à 32 abonnés, j'ai fait un gros flop lundi matin en prétendant que finalement Fillon avait demandé à Sarko, troisième au primaire, de prendre le relais. Un ou deux retweets rien de plus. Même pas un succès d'estime.

En revanche, fort de ses millions d'abonnés Donald peut dire n'importe quoi et cela fait grand buzz et donc la une de la presse mondiale. Ce fut le cas avec l'affirmation qui disait qu'Obama l'avait mis sur écoute pendant la campagne électorale. Télérama décortique la mécanique.

1. Les élucubrations d’un éditorialiste d’extrême droite

2. Breitbart news, le site de Steve Banon (l'homme le plus dangereux de la vie politique aux Zues) fait caisse de résonance

3. Les tweets  mettent le feu aux poudres

4. Enfumage et diversion

Avec des arguments géniaux de sa conseillère Sarah Huckabee Sanders qui explique que, si c'était vrai, à quel point cela pourrait être très grave pour la démocratie. Quand la journaliste lui demande de prouver ce qu'elle avance, elle s'empêtre dans des balbutiements : « Je pense que le président a vu des informations qui l’ont mené à croire que c’était une possibilité. » Très fort. Voir plus bas en english.

5. Eteindre l’incendie avec des semblants de preuves

Preuve issues de toutes sortes de journaux étasuniens et anglais mais tout sauf convaincantes.

6. Fuir ses responsabilités

Dimanche matin, un dernier pompier est passé, pile à l’heure pour les matinales, pour s’assurer que les braises ne flambaient plus : Sean Spicer, le porte-parole de la Maison Blanche, a indiqué sur son compte Twitter que tous « ces rapports sont très troublants »… mais que le président « ne ferait pas plus de commentaire ». Une nouvelle démonstration du système Trump : allumer un incendie, tenter de l’éteindre et fuir les lieux… en attendant le prochain incendie du Reichtag Congrès

15:10 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (3)

28/02/2017

Passoires

1.jpgCeux qui lisent ce blog et en particulier les articles consacrés au pastafarisme savent que la passoire est le couvre-chef du pastafariste.

On pourrait croire que ceci n’est qu’un accessoire comme le voile islamique ou le turban des sikhs, mais en fait derrière cette coiffe se cache toute une logique jadis étudiée par les shadoks et que j'ai donc pompée sur le blog des shadoks, forcément.

  shadoko.gif

Axiome : On appelle passoire tout instrument sur lequel on peut définir trois sous-ensembles: l'intérieur, l'extérieur et les trous.

 1-a L'intérieur est généralement placé au-dessus de l'extérieur (1-b) et se compose le plus souvent de nouilles et d'eau.   

1-c Les trous ne sont pas importants. En effet, une expérience simple permet de se rendre compte que l'on ne change pas notablement les qualités de l'instrument en réduisant de moitié le nombre des trous, puis en réduisant cette moitié de moitié... etc... etc... et à la limite jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de trous du tout. D'où le THEOREME:

 

La notion de passoire est indépendante de la notion de trous et réciproquement.

On appelle passoires du Premier Ordre les passoires qui ne laissent passer NI les nouilles NI l'eau.

On appelle passoires du Second Ordre les passoires qui laissent passer ET les nouilles ET l'eau.

On appelle passoires du Troisième Ordre, ou passoires complexes, les passoires qui laissent passer quelquefois l'un ou l'autre et quelquefois pas.

Pour qu'une passoire complexe laisse passer l'eau et pas les nouilles, il faut et il suffit que le diamètre des trous soit notablement inférieur au diamètre des nouilles.

Pour qu'une passoire complexe laisse passer les nouilles et pas l'eau, il faut et il suffit que le diamètre des trous soit notablement inférieur au diamètre de l'eau.

Quant aux passoires du premier ordre qui ne laissent passer ni les nouilles ni l'eau, il y en a de deux sortes:

1-a-a Les passoires qui ne laissent passer ni les nouilles ni l'eau ni dans un sens ni dans l'autre

1-a-b Celles qui ne laissent passer ni les nouilles ni l'eau que dans un sens seulement.

Ces passoires là, on les appelle des casseroles.

Il y a trois sortes de casseroles. Les casseroles avec la queue à droite, les casseroles avec la queue à gauche, et les casseroles avec pas de queues du tout. Mais celles-là on les appelle des autobus.

passoire.gif

Il y a trois sortes d'autobus: Les autobus qui marchent à droite; les autobus qui marchent à gauche et les autobus qui ne marchent ni d'un côté ni de l'autre. Mais ceux-là, on les appelle des casseroles.

Il y a même une quatrième sorte de casseroles que l’on utilise dans les meetings de certain candidat aux présidentielles. On peut les qualifier d'armes de destruction massive, enfin... si on veut. XVM7c729ba6-fda2-11e6-a4b9-7c0c24f826d2.jpg

 

 

12/02/2017

Justice

Hgj_j_857_571.jpgComme la langue, la justice peut avoir plusieurs vitesses "selon que vous serrez puissant ou misérable...". 

Pour distinguer le rang ou la situation sociale des gens à qui l’on s’adresse le français dispose du « tu » et du « vous ». Les italiens ajoute le « lei », la troisième personne du pluriel. Le pape et Alain Delon utilisent le « Nous » de majesté.  

Les japonais font plus fort, ils disposent de plusieurs niveaux de langage qui font varier le vocabulaire. Un vendeur utilise le keigo pour parler à son client-roi. Idem pour marquer une différence de rang, il faut utiliser un vocabulaire différent que celui utilisé dans une conversation de tous les jours. Contrairement à notre pratique de langage plus ou moins soutenu jusqu’à l’argot de banlieue, le keigo est passablement codifié.

En plus il existe un Keigo supérieur le saikô keigo. Un vocabulaire  qui s’applique à la fois à la famille impériale japonaise et aux membres des familles royales étrangères, mais pas aux présidents ou autres chefs d’État roturiers.

lady-justice-by-kackie-cc-flickr.jpgJe ne sais pas ce qu’il en est de la justice au Japon mais chez nous, grâce au FillonGate / PenelopeGate on apprend qu’il y a plusieurs niveaux. Il y en a au moins trois : la justice pour tous le monde, celle pour les parlementaires (keigo pour députés et sénateurs) et celle pour le président (saikô keigo).

Bien sûr comme pour le vocabulaire, la justice "pour tous le monde" se décline en multiples modes selon que vous disposez d’un avocat commis d’office, d’un avocat spécialisé, d’un ténor du barreau, voire de 2, 3, 4… avocats hyper spécialisés qui vont permettre de récuser le tribunal, de soumettre une QPC* et autres chicanes procédurières et ainsi aux procès de durer, de durer, de durer... jusqu'à ce que mort s'en suive. Pour les jeunes de banlieue c'est comparution immédiate et peine de prison.

* QPC Question Préalable de Constitutionalité. En patois savoyard cupesser signifie tomber, se renverser, faire faillite.

11:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)