Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2017

La Gomera

Dix jours aux Canaries. Cela devient une habitude après le premier voyage à Grand Canaries et Tenerife. Le second à Fuerteventura et Lanzarotte. Le troisième à La Palma. Le quatrième à Tenerife. Départ pour La Gomera, une semaine et trois jours à Puerto de la Cruz à Tenerife encore.

Gomera1.gif

Sept jours et six belles randos à La Gomera. La Gomera est une petite ile de 369 kilomètres carré avec en son centre le pic de Garajonay (1487 mètres). Depuis ce sommet et sur tous les côtés de l'île partent un grand nombre de barancos (ravins, combes, précipices). Quelques villes en bord de mer, la plupart des côtes sont des falaises. Du coup, pas de routes pour faire le tour de l'île. On loge chez Catherine et Jean-Yves à San Sebastien, le chef lieu de l'île.

Chambre confortable. Petits déjeuners copieux fait de produits locaux et bio, avocats, tomates, délicieux jus de fruit... Le matin on fixe l'itinéraire du jour, Jean-Yves nous fournit un plan et le descriptif... Prêts pour une balade de quatre ou cinq heures. Soleil tous les jours.

07-jan Genève - Tenerife sud - Bateau à Los Cristianos pour San Sebastien. Catherine nous réceptionne au port et on prend notre VW. Petit tour vers la plage d'Avalo et l'ermita de la Guadalupe (la vierge apparue au Mexique en 1531). Du vent et des falaises.

la-gomera-punta-de-avalo-blick-ermita-de-guadalupe.jpg

08-jan  première balade sérieuse en direction des Cuevas Blancas. Deux boucles. Jolie montée jusqu'à la piste. Puis camino muy bonito jusqu'à un cirque de terrasses et de palmiers. Enfin sur le plateau jusqu'au village abandonné de Cuevas Biancas. Retour assez long dans les barancos jusqu'à la piste. Un beau parcours pour un premier jour. 

20170108_122800 (Copier).jpg

09-jan Balade dans le centre de l'île vers El Cedro. Montée raide aux bords d'une grande cascade de plus de 200 mètres jusqu'au bar d'El Cedro. Montée dans la forêt (laurasilva) et longue traversée avant d'arrivée à l'ermita de ND de Lourdes. Redescende en direction d'Hermingua. Montée en voiture vers le sommet.

20170109_182956 (Copier).jpg

10-jan Départ non loin de Playa Santiago face à l'ermita (en fait les ermita -nombreuses- sont des chapelles plutôt que des ermitages) de Guarimiar.  Longue montée, il fait chaud jusqu'à un col (Lasadoy) . Arrivée en courbes de niveau sur le village d'Imada. Bistrot. Descente très belle sur Rumbazo et Guarimar.

DSC00663 (Copier).JPG

11-jan Balade en dessus de Valle gran Rey. Départ d'El Cercado. Descente vers une autre eremita de Guarà (guadalupe encore) en suivant un ancien canal. Très beau point de vue sur les barancos. Retour par Chipude.

DSC00668 (Copier).JPG

12 jan Départ d'Agulo. Le chemin attaque directement la falaise. Très impressionnant  mais pas trop de sensation de vertige. Arrivée vers un barrage. Montée au mirador d'Abrante qui surplombe Agulo dans une cage de verre. Aller et retour au centre des visiteurs du parc Garajonay, vidéo et petit musée Gomerien intéressant. Descente sur Agulo. Difficile de retrouver le chemin dans la falaise.

DSC00675 (Copier).JPG

DSC00682 (Copier).JPG

13 jan Dernière balade à la Gomera depuis la plage (la marinade) de Vallehermoso (quelle belle vallée!). Encore une belle montée au milieu des sabinas (variété de genévriers) et des cardoncillios (euphorbes ?) jusqu'au mirador. Encore une ermita (la Coromoto). Joli chemin donnant sur la mer pour arriver à Santa Clara. Pique-nique et redescente sur Vallehermoso.

DSC00693 (Copier).JPG

DSC00690 (Copier).JPG

On a beaucoup aimé la Gomera et l'ambiance de San Sebastien. L'avantage d'une petite ville pas trop touristique, les gamins qui jouent dans la rue, il y a de la musique, plusieurs orchestres le vendredi... 45 restaurants d'après Tripadvisor, on a testé le premier, la Forestera, très bien, La Tasca excellent rapport qualité-prix, Agando bon poisson local, El Pejin pas le bon soir... 

14 jan Départ pour Tenerife Puerto de la Cruz. On quitte l'île et nos hôtes charmants. On recommande l'adresse pour les marcheurs et même les moins marcheurs.

18:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

02/01/2017

Expressions

Si, comme moi, vous aimez les expressions allez faire un tour sur expressio.fr

remede-gueule-de-bois.jpgVous apprendrez, par exemple, comment on dit "avoir la gueule de bois" dans pas mal de pays. Parfois on trouve plusieurs expressions, 2 au pays de Galles. Avoir un matou en Allemagne. Plusieurs en Espagne. Au Quebec on a un mal de bloc ou on se relève d'une brosse (une cuite). 2 expressions pour le Portugal ou la Roumanie et...

Six pour les Pays-Bas, les hollandais seraient-ils plus alcoolos que les bretons ?

Pour continuer de faire mon cuistre en 2017, j'ajouterai « xylostomiase » et même « xylostomie » Xylo désigne le bois en grec et stomia, la bouche. Et encore « veisalgie » qui vient du norvégien kveis, signifiant « inconfort succédant à la débauche », et du grec algia « douleur »

_____________________

Et pour faire bon poids avec ce Noël sans neige, quelques mots de neige empruntés à l'inuktituk, la langue des eskimos et à Courrier International, numéro spécial "les mots des autres":

- Ugurugüzak De la glace grasse (premier état)

- Migalik De la glace comme du pancake

- Eyechektakok Une fissure dans la glace qui s'ouvre et se referme

- Piqaluyik De la glace d'eau de mer de plus d'un an et récemment transformée

- Maullik La neige fondue

-.Aqilokok La neige qui tombe doucement

- Salogok La neige fraîche et déjà noire (sale)

- Pienartoq La neige idéale pour la luge

- Matsaaruti La neige mouillée qui glace bien le chemin pour les traîneaux

17:47 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (3)

30/12/2016

Pasta à Genf !

12295422_205932856408616_2941649475013369180_n.jpg?oh=36b242e7cc152b8753063750a06cbe1b&oe=58F374FFOn va donc célébrer demain 31 décembre la grande fête du pesto pastafariste. Je découvre avec plaisir que nos amis genevois ont depuis quelque temps une église pastafariste. La Rome calviniste est en passe de devenir un haut lieu de célébration pasta. Le jour est proche où l'on va manger des spaghettis à la carbonara dans la cathédrale saint Pierre en narguant à la fois le Christ et de l'Antéchrist (le pape*).

Bien sûr, modernité oblige, une église se doit d'être sur Face de bouc. Pour Genève, c'est ici chez le grand Pastanitou. On trouve aussi un site pour les pastafaristes francophones. Moins actif, le pastafarisme vaudois. Enfin le site des frères pastafaristes de la côte lémanique. Pas mal de sites aussi en Belgique...

Chers frères, on peut donc dire que Notre Religion se porte bien en cette fin d'année 2016 qui a vu le premier mariage pastafarien. Souhaitons nous une bonne année 2017, et que le Monstre vienne étouffer toutes les bêtes immondes dont la ventre est encore trop fécond. Puisse-t-il ridiculiser les adeptes du dessein intelligent et les négationnistes antipirates.  

Question pour les incroyants : "Si le Monstre en Spaghettis Géant n'existe pas, alors pourquoi les planètes ont-elles le forme de boule de viande ?"

aid527598-728px-Become-a-Pastafarian-Step-9.jpg.webp

*(d'après l'Encyclopédie de Diderot, article Genève) "On voit encore (dans St Pierre à gauche en regardant l'autel) une inscription latine en mémoire de l'abolition de la religion catholique (anciennement placée devant l’hôtel de ville). Le pape y est appelé l’antéchrist..."

13/12/2016

Fêtes des lumières

La dernière fois, c'était il y a 45 ans, il y avait surtout des bougies sur le rebord des fenêtres et il faisait déjà très froid. On avait dormi chez Jeannine. Cette fois, on a pris le train de Anse, un peu trop tôt. Il faut dire que, attentats obligent, la fête ne dure que trois jours et commence à 20 heures plutôt que 18. Arrivés tôt, on a pas eu de problème avec les contrôles. On s'est dit que c'était vraiment impossible de sécuriser une telle fête avec tout ce monde.

LumignonsColores.jpg

Côté lumières, les choses ont bien évolué. Grace à l'appli conseillée par Xavier, on a pu circuler sans se perdre parmi les différentes œuvres entre la vieille ville et la presqu'île au milieu d'une foule dense presque partout. Départ place des Terraux (la place de Buren sans cartes postales - Voir une note précédente) pour une illumination sur les murs de la mairie et du musée. Puis déambulation...

98c0cda336b73dcb4cf4ec4965c21.jpg

6423114_1-0-868097209_1000x625.jpg

reves-de-nuit-fete-des-lumiere-2015-installations.jpg

648x415_cathedrale-saint-jean-lors-fete-lumieres-2014.jpg

09/12/2016

Paris raté

Beaucoup d'expos dans cette période à Paris. Quelques unes que l'on a pas eu le temps de voir :

mexiquepageexpo.jpg?itok=p4CCw1ZH

A ce sujet, voir l'excellent site mexicain CultureCollectiva... Dans un pays qui ne lit guère, le site CulturaColectiva captive les jeunes urbains avec des contenus créatifs et inattendus. Un succès qui doit beaucoup au suivi approfondi des goûts et des humeurs de ses lecteurs.

affichehergeok.png?itok=8iFzpl_BHergé au Grand palais

Sans trop de regrets depuis qu'Aredius a attiré mon attention sur la rapacité des héritiers. Un peu la méthode Buren pour les cartes postales.

Par contre j'ai regretté La Peinture américaine des années 1930 à l'Orangerie, notamment pour ce tableau fascinant :

grant_wood_-_american_gothic_site.jpg

Et aussi raté avec regrets Maurizio Cattelan à la Monnaie :

maurizio-cattelan-fait-il-sa-derniere-provocation-au-musee-de-la-monnaie,M383902.jpg

Bon, pour le reste, lisez les notes précédentes et cherchez vous même. Il y a des kimonos, des Rembrandt, des pages d'écriture de Ben, Carl André, Roger Talon (peut-être aussi Achille), le Bauhaus... et sans doute quelques raton-laveurs...

sculptures-animal-raton-laveur-en-papier-mach-13759051-wp-20150326-17-402d-ff0be_570x0.jpg 

18:58 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (0)