Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2020

Sullens

Sullens avec deux S pas comme ici en 2004.

Non loin du départ, une collection impressionnante de Sabots de Vénus. Ensuite montée au col puis à la pointe. Picnic et rires garantis.

DSC_2864_.JPG

DSC_2866.JPG

Les gay, les Mermet, Les Christin, Les Perino.

Deux marcheuses alertes :

DSC_2888.JPG

 

11:02 Publié dans Montagne | Lien permanent | Commentaires (0)

27/05/2020

Le Linleu

Rencontre au sommet ou plus exactement rencontre au col d'Outannes. Michel est arrivé du côté suisse en train jusqu’à Vouvry, ensuite à pieds bien sûr… et moi du côté français par La Chapelle d'Abondance et le parking de Sevan. Rendez-vous pris à midi. Nous sommes arrivé tous deux à 11:30, Michel parce qu'il grimpe bien et moi parce que peu de dénivelé. On a un peu de peine réciproque à être sûr que l'on rencontre la bonne personne. Pas mal d'années se sont écoulées depuis la dernière fois que l'on s'est vu. Un premier selfie pour immortaliser l'instant, mêmes casquettes :

20200527_112914[1].jpg

Et nous voilà partis pour l’ascension du Linleu. Pas trop difficile et même le passage annoncé un peu "exposé" se révèle facile. On croise deux jeunes bouquetins pas farouches.

100907725_287579795971086_6145261197349355520_o.jpg?_nc_cat=107&_nc_sid=a83260&_nc_oc=AQkY3BLIxhcraIG-8o41M7yIl7YnKvwenYFwdqj8ynzNe_Pz5R3_I-Lv-oDp47M_XfE&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&oh=ce0b79e99e041feb14495d48c0f4b10b&oe=5EF5583D

Et le sommet est là avec sa croix posée pas tout à fait au sommet mais sur la frontière. On admire les Cornettes de Bise, Les dents du Midi, le Mont-Banc. Michel part pour voir le lac d'Arvouin mais il faut trop s'avancer pour la photo. Du coup, on attaque nos sandwichs dans ce décor magnifique. Un cumulus nous cache un peu le soleil. 

20200527_120920[1].jpg

Michel va redescendre par le col de Croix qu'il connait bien et je vais faire un petit crochet au lac d'Arvouin 

Les photos de Michel sont ici

20:37 Publié dans Montagne | Lien permanent | Commentaires (0)

25/05/2020

Homo algus

On connaît l'homo sapiens, l'homo erectus, le néandertalien,  le sinanthrope, le pithécanthrope, l'homme de Java, de Solo, de Sangiran, de Pékin, de Nankin, de Chenjiawo, de Hexian, l'homo habilis, l'homo ergaster,  Homo georgicus, Homo gautengensis, l'Homo antecessor et l'Homo rhodesiensis ... et même l'homme moderne que l'on appellera homo economicus predator.

Sophie Prestigiacomo a inventé l'homo algus et c'est fascinant.

homo-algusDP3M1682.jpg

Homo-Algus-de-Sophie-Prestigiacomo-06.jpg

la-premiere-generation-d-homo-algus-en-2012-avait-vecu-un_2794195_676x545p.jpg?v=1

Plus ici

11:32 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (2)

23/05/2020

Méritocratie

The_Rise_of_the_Meritocracy_%281967_cover%29.jpg

On connaît bien le terme de méritocratie et pourtant le mot n’est pas si vieux. Il date de 1958 publié dans un livre du sociologue anglais Michaël Young, ne pas confondre avec l’humoriste qui s’appelle Youn.

Le livre s’intitulait The Rise of the Meritocracy, la montée de la méritocratie que l’on a publié en français sous le titre :

« La méritocratie, mai 2033 ».

Le livre en français est introuvable et mériterait d’être réédité. Thomas Piketty qui me l’a fait découvrir pourrait-il pousser à sa réédition ? Une mauvaise version pdf est accessible sur le net.  

Ce livre est une fiction et même une dystopie pour faire savant *. L’affaire se passe en 2033 et il y a un petit quelque chose de notre époque de gilets jaunes, de premiers de cordée, de startup nation…

Méritocratie Du latin mereo être digne et du grec cratos pouvoir.

Quand on compare la méritocratie toute récente à l’aristocratie ancienne, le népotisme aussi vieux ou la ploutocratie de l’ère industrielle (toujours présente), on peut penser que confier le pouvoir aux gens qui sont méritants est une bonne idée. Du coup le modèle méritocratique est particulièrement valorisé dans les sociétés modernes dans la mesure où il est censé permettre une meilleure allocation des postes en fonction des compétences des prétendants.

QI + Effort = Mérite, cela semble être le moto du XXI ième siècle et en France, la macronie en est le fer de lance. Montrez votre mérite et vous serez appelé au pouvoir. Je viens d’attaquer le livre qui je crois montre les limites de la méritocratie.

* Pour les mots en cratie voir le note sur Clérocratrie

* Une dystopie est un récit de fiction dépeignant une socié imaginaire organisée de telle façon qu'il est impossible de lui échapper et dont les dirigeants peuvent exercer un pouvoir généralement sans contraintes sur des citoyens qui ne peuvent pas atteindre le bonheur. Une Utopie qui a mal tournée.

 

11:18 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

22/05/2020

L'italien

L’homme se prouve par le chapeau mou, qui le distingue des autres primates.
Mais, même prouvé par le chapeau mou, l’homme a beau être réellement homme, l’Italien l’est encore plus que lui. D’abord parce qu’il ajoute des plumes au chapeau mou, des plumes vertes qui font lyrique. Rien n’est plus beau que de le voir se marier dans cette parure ornithologique. En chantant Sole mio. On dirait un oiseau-lyre. J’ai eu ce bonheur en Italie. C’est un tableau qu’on oublie pas.
Mais, avec ou sans plumes, l’Italien a toujours quelque chose de si humain qu’il est toujours plus homme que l’homme. Nous ne le sommes, nous, qu’en amateurs ; et au hasard pour ainsi dire ; par suite de quelque heureuse rencontre entre les circonstances et notre faible talent.
L’Italien l’est en virtuose. L’Italien, c’est le professionnel. Il n’a qu’à laisser faire ou sa tête ou son cœur, son savoir-faire ou son génie, de toute façon, il imite l’homme à s’y méprendre. Rien d’humain ne lui est étranger.
Nous ne sommes à côté de lui que des barbares nordiques, paralysés de préjugés, empêtrés de morale, d’hypocrisie, de respect humain, de fausse honte. L’Italien c’est Polichinelle, c’est Roméo, et c’est Garibaldi. C’est Paillasse et c’est Pantalon. Il ne rougit de rien de lui-même. Il s’enthousiasme pour l’amour, la gloire, l’escroquerie, la Sainte Vierge, la Traviata, le banditisme sicilien, les chiens errants, le pétrole saharien. Sans compter le chianti, l’asti, et même le lacryma christi qui a l’âme ardente et sèche des cailloux du Vésuve. Et le gros rouge. Le joyeux italien le boit frais. Au goulot. Et à l’ombre d’un pampre. Parfois même à la régalade. En regardant scintiller la Méditerranée.
(L’automate – La Montagne – 28 avril 1964)
 
51wARBFoyUL._AC_SX466_.jpgQuand j'étais gamin, avec mon grand-père piémontais comme l'Asti, on ne buvait pas du champagne pour fêter un événement mais de l'Asti spumante.
 
Peu d'alcool (7,5), du coup les enfants y avaient droit à petite dose bien sûr.

21:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

10/05/2020

Confinés J52

 Fin du confinement. Bye-Bye

96670777_10158138741313486_8440990344559984640_o.jpg?_nc_cat=109&_nc_sid=8024bb&_nc_oc=AQkucqbKBpKObF-qNxkGfE7UPtIj8ww9L5SMzG70RGLI-bBlsxULzHcOL4N4pj0-mz8&_nc_ht=scontent-cdg2-1.xx&oh=d72cabcc1aaeae555b5abac884a39115&oe=5EDDAD12

Cliquez pour agrandir

http://perinet.blogspirit.com/media/02/01/1956738175.mp4

18:37 Publié dans AnsePerino | Lien permanent | Commentaires (2)

09/05/2020

Confinés J51

A trop confiner, ça peut mal finir

96276819_10158135174788486_6508864066247720960_o.jpg?_nc_cat=108&_nc_sid=8024bb&_nc_oc=AQm4wIdRBZ_V0aofxPbSNWorpG8BwXzrPJihz0DNKn7UgBfz5AU21V06Y5K7chYCHPs&_nc_ht=scontent-cdg2-1.xx&oh=77d4fd2d8524eda4a7908ddd68f73250&oe=5EDD5CD7

Cliquez pour agrandir

11:06 Publié dans AnsePerino | Lien permanent | Commentaires (0)