Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2017

Robots et SDF

Les robots ont une place de choix sur ce blog car, sans discussion, le robot est l’avenir de l’homme et les nouvelles de l'homme sont au cœur de ce blog.

J’ai parlé d’un moine robot, très mystico-pratique.

J’ai relaté le premier meurtre de robot. Meurtre à suspens.

Mais j’ai oublié de vous parler du premier suicide de robot. C'était en juillet. Il s’agissait d’un robot de sécurité. Était-il en burn-out ? A-t-il eu le fameux blues du vigile ? Une surchauffe de son cerveau ? Une déshydratation de ses circuits ? On ne sait pas vraiment mais Knightscope K5, robot autonome et sans espoir, a finit par se jeter dans une fontaine et il ne savait pas nager.

A-t-il crié « Adieu monde cruel ! » ? Certains témoins l’affirment.

cover-r4x3w1000-596e1d1fc6675-596dc8884021c.jpg

 

J'ai aussi parlé des robots compagnons animaux et sur ce terrain il y a des nouvelles fraîches...

En effet, ce suicide n’a pas découragé une ONG de défense des animaux de San Francisco, la SPCA (Society for the Prevention of Cruelty to Animals), association à but non lucratif, d’avoir recours au petit frère de Knightscope K5 (location à 7 dollars de l'heure) avec la mission de faire fuir des SDF ayant l’habitude de s’installer près de son siège. Les adhérents de SPCA, habitants du quartier, ont expliqué aux autorités qu’ils sont des travailleurs de la High Tech, des bobos très aisés qui ont travaillé dur pour gagner leur fric et qu’ils ont donc bien le droit de préférer leurs chats et leurs chiens bien toilettés aux SDF crados.

ImageuploadedfromiOS3-758x569.jpg

Un résident anonyme ajoute : « Je ne devrais pas avoir à m’inquiéter d’être accosté. Je ne devrais pas avoir à supporter la douleur et le désespoir des SDF tous les jours sur le chemin du travail. Quand mes parents viennent me rendre visite, je veux qu’ils passent un bon séjour, qu’ils puissent profiter de ce super endroit. »

C'est vrai ça, la tranquillité n'a pas de prix !

19:21 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (2)

17/12/2017

Oeil de ver

openworm-ver-cerveau_5990222.jpgDe tout temps, la science a fasciné.

On a par exemple, téléchargé le cerveau d’un ver dans un robot en lego. Un robot muni de capteurs sonar représentant les membres essentiels du ver tels que son nez, son corps, et doté de moteurs afin de lui permettre de se mouvoir. Le robot bouge comme un ver et, parait-il, il penserait comme un ver.

CrawlingCelegans.gifNe croyez pas que la chose fut facile. Le ver en question possède 302 neurones, ce qui est beaucoup plus que les neurones actifs d'un spectateur de TF1 de base. Le ver ondule alors que téléspectateur zappe à travers les ondes mais le résultat est probablement identique.

Attention, ce n’est pas fini... D’autres savants ont réussi à prendre le contrôle de populations de cellules biologiques via des algorithmes informatiques. Cela va permettre une avancée majeure en matière de cybergénétique, à savoir programmer l’expression de leurs gènes en temps réel. Oui, programmer l’expression de leurs gènes en temps réel.

ce-scarabee-acquis-troisieme-oeil-par-manipulation-genetique_width1024-758x564.jpgPire encore, une équipe de biologistes américains est parvenue, en manipulant la génétique du scarabée, à obtenir des larves dotées d’un troisième œil en parfait état de fonctionnement.

« En se réveillant un matin après des rêves agités, Gregor Samsa se retrouva, dans son lit, métamorphosé en un monstrueux insecte. Il était sur le dos, un dos aussi dur qu’une carapace, et, en relevant un peu la tête, il vit, bombé, brun, cloisonné par des arceaux plus rigides, son abdomen sur le haut duquel la couverture, prête à glisser tout à fait, ne tenait plus qu’à peine. Ses nombreuses pattes, lamentablement grêles par comparaison avec la corpulence qu’il avait par ailleurs, grouillaient désespérément sous ses yeux. » Et en plus, il avait un œil au milieu du front.

On ne sait pas trop ce que tout cela veut dire ni où cela nous mène mais ça fout les jetons. D’ici à ce que le directeur de TF1 s’empare de ces outils, commence à programmer nos gènes, à nous greffer les neurones du ver, puis nous doter d'un troisième voire un quatrième œil toujours fixé sur les pages de pub...

Soyons vigilants. Gardons toujours un vermifuge à portée de main, surveillons nos populations de cellules et ayons toujours un œil sur les robots et les scarabées qui passent. 

18:37 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (1)

13/12/2017

Les 9 films

 

 

35ème édition du Festival :

          du 2 au 12 février 2018

lettre d'infos - décembre 2017

Le Festival comporte chaque année une section compétitive de 9 premiers longs métrages de fiction inédits en salles, découvrez ci-dessous la sélection 2018 et le président du jury...

---

Les 9 films de la compétition 2018

Sélectionnés parmi les 200 premiers longs métrages reçus cette année, voici les 9 films de la compétition de la 35ème édition du Festival International du Premier Film d’Annonay : 9 films inédits dans les salles françaises, à découvrir en avant-première du 2 au 12 février à Annonay en présence de leurs réalisateurs, réalisatrices ou autres représentants ou représentantes...

• IL PIU GRANDE SOGNO de Michele Vannucci (Italie),

• LA FILLE ALLIGATOR de Felipe Bragança (Brésil),

• LA TÊTE À L’ENVERS de Josef Hader (Autriche/Allemagne),

• MIRACLE de Eglė Vertelytė (Lituanie/Bulgarie/Pologne),

• SHUTTLE LIFE de Tan Seng Kiat (Malaisie),

• THE GIANT de Johannes Nyholm (Suède),

• THE STRANGE ONES de Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein (Etats-Unis),

• WINTER BROTHERS de Hlynur Palmason (Danemark/Islande)

• ZAGROS de Sahim Omar Kalifa (Belgique/Kurdistan).

---

Thierry Klifa, président du jury

Une des spécificités du Festival d'Annonay est son jury composé de personnes passionnées de cinéma, venues de toute la France, sélectionnées sur candidature et encadrées par un professionnel du cinéma...

Il avait réalisé LES YEUX DE SA MÈRE, il vient de signer TOUT NOUS SÉPARE, c'est le réalisateur Thierry Klifa qui présidera le jury de la 35ème édition du Festival...

Vous êtes cinéphile ? Nous attendons avec impatience vos candidatures, il vous faut nous envoyer votre autoportrait de spectateur ou spectatrice, format écrit (3 pages maxi), audio ou vidéo (3 minutes maxi).

Le jury s’engage à être présent à Annonay du jeudi 8 (début d’après-midi) au lundi 12 février 2018 (matin). La MJC d'Annonay organisatrice de cet événement prend en charge les frais de séjour (hébergement et repas) et de déplacements, modalités pratiques : par ici !

Merci d'avance si vous pouvez relayer cette information

et très bonne journée !

---
 

12/12/2017

Jean D'o et la chupetta

137-quand-arreter-la-tetine.jpgRegardez au moins la première minute de ce documentaire de F. Mitterrand sur Jean d'O. Cette fraîcheur d'esprit à plus de 90 ans me plait beaucoup. Pour la choopeta/la suçu, écoutez la vidéo suivante...  

12:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

10/12/2017

Jean d'O

J'avais proposé ici de faire de Jean d'Ormesson un trésor national. 

Jean d'Ormesson était un homme de droite que les gens de gauche aimaient bien. Sans doute son ouverture d'esprit y était pour quelque chose. Je redécouvre qu'i aimait beaucoup Aragon. Aragon était un homme de gauche que je qualifierai de la pire espèce pour ce qui était de ses engagements politiques staliniens mais Aragon était aussi un immense poète. Peut-être le plus grand du XXième siècle. Jean Ferrat et Léo Ferré en ont fait leur plus belles chansons. 

J'aime bien quand la littérature transcende la médiocrité de nos opinions politiques. Céline ou Aragon sont très grands comme écrivains et bien petits comme hommes publics.

Ecoutez ce morceau de bravoure de Jean d'O. le trésor national disparu  

C'est une chose étrange à la fin que le monde
Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit
Ces moments de bonheur ces midis d'incendie
La nuit immense et noire aux déchirures blondes

Rien n'est si précieux peut-être qu'on le croit
D'autres viennent Ils ont le coeur que j'ai moi-même
Ils savent toucher l'herbe et dire je vous aime
Et rêver dans le soir où s'éteignent des voix

Il y aura toujours un couple frémissant
Pour qui ce matin-là sera l'aube première
Il y aura toujours l'eau le vent la lumière
Rien ne passe après tout si ce n'est le passant

C'est une chose au fond que je ne puis comprendre
Cette peur de mourir que les gens ont en eux
Comme si ce n'était pas assez merveilleux
Que le ciel un moment nous ait paru si tendre

Malgré tout je vous dis que cette vie fut telle
Qu'à qui voudra m'entendre à qui je parle ici
N'ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci
Je dirai malgré tout que cette vie fut belle

Et un petit dernier d'Aragon dit par Montand

12:40 Publié dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (5)