Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2016

Bogd Khan Uul

En lisant le livre de Léonid Youzéfovitch, le baron Ungern, je découvre une montagne proche de Oulan-Bator qu’il appelle Bogdo-Ul et que l’on retrouve sur le net sous le nom de Bogd Khan Uul. Du coup, je me paie une tranche de dépaysement. Un sommet de 2290 mètres tout boisé juste à côté de la capitale mongole.

Bogd-Uul.jpg

J'en déduis que Bogd est un sommet en mongol. En 1912, les chinois avaient fait prisonnier le dernier Bogdo Gegen*. C’était une belle erreur quand on sait que le Bogdo Gegen est avec le Dalaï Lama et le Penchen Lama un des trois bouddhas vivants et qu’en plus le Bogdo bien que tibétain était adoré par les mongols.

Le rusé Ungern, que certains croyaient être la réincarnation de Gengis Khan, en a profité pour mener une guerre psychologique aux républicains chinois qui avaient viré l’empereur mandchou Qing en 1911. Ils s’étaient installés à Ourga/Oulan Bator. Ungern faisait des feux sur le Bogdo-Ul. La superstition a joué à plein. Les chinois en bien plus grand nombre que les troupes blanches de von Ungern-Sternberg étaient terrifiés à la vue de ces feux.

mongolie-rando-cheval-randonnee-equestre-voyage-altai-aigliers-kazakh-festival-09.jpg

Un sommet de 2290 mètres tout boisé juste à côté de la capitale mongole, on comprend que les tour-operator en aient fait un haut lieu de balade.

On peut y faire du cheval soi-disant sans émission de CO2 (et l’avion banane ?) mais attention « Il est de la responsabilité du client d'être entièrement recouvert d'assurance voyage et médicale lors d'un voyage en Mongolie. »

Donc couvrez-vous !

* Le Bogdo Gegen est aussi appelé Khutuktu. Les Khutuktu successifs sont des réincarnation de grand lamas et constituent donc une lignée de tulku. Mieux vaut savoir prononcer les U en tibétains. En fait tulku est la traduction en tibétain du sanscrit nirmanakaya. En sanscrit, il faut savoir prononcer les A. Le tulku n'a pas forcément un chapeau pointu et ne dit pas turlututu. La preuve ces 3 tulkus photographiés un jour de festivité au Tibet et qui illustrent l'article tulkou de wikipedia :

07_Etter_Tibetansk_oppfatning_er_disse_imidlertid_ikke_inkarnasjonen_av_Buddha%2C_men_av_et_eller_annet_ber%C3%B8mt_vesen_en_lama%2C_en_helt%2C_en_demon_etc..jpg

 Ceci est un retour à la rubrique géographique.

 

11/11/2015

Malte

220px-General_map_of_Malta.svg.pngLe sommet des chefs d’états et de gouvernements de 50 pays d’Europe et d’Afrique, pour parler des migrations, met la lumière sur une petite île : Malte. 336 kilomètres carrés. Un état de l'UE parmi les 28. Pourtant, on pourrait loger 2000 fois Malte sur la superficie de la France.

Donc, si l’UE n'était composé que d’états de la taille de Malte, il faudrait négocier à 14'124 chefs d'états ou de gouvernement au lieu de 28 (27 quand les anglais seront partis). Il y a donc de la marge en Europe pour les séparatistes de tous poils. Écossais, Catalans et pourquoi pas Basques, Bretons, Sardes, Siciliens, Savoyards, Niçois, Marseillais, Arlésiens, La ville d'Arles est plus de deux fois plus grande que Malte, etc...     

A Malte on parle la maltais. Normal me direz-vous! Le maltais est une langue d'origine arabe ifriqiyen* (l'Ifriqiya est entre la Magreb et le Machrek) relexifié* à partir de superstrats* italiensicilien et dans une moindre mesure français. En raison de son origine siculo-arabe, le maltais est classé comme langue sémitique. C'est aussi une langue vivante représentative de la famille des dialectes siculo-arabes écrite en alphabet latin complété, c'est même la seule qui le soit vraiment nous dit Wikipedia !  

What-are-the-Megalithic-Temples-of-Malta.jpg

Au centre de l’île, on trouve les temples Ġgantija avec un point sur le G (à cause de l'alphabet complété). Des temples qui datent vraiment de la plus haute antiquité, 5 000 av. J.-C., ce qui en font les plus anciennes constructions monumentales au monde, précédant de 700 ans le Cairn de Barnenez dans le Finistère, de 1200 ans les alignements de Carnac, de 2400 ans le cercle de Stonehenge et de 2600 ans les pyramides d'Égypte et de 7000 ans la grande bibliothèque François Mitterrand Respect !

* On ne peut pas placer ifriqiyen au scrabble, pour placer le q et le y on lui préférera lybique, une langue de la même région.

* On ne peut pas non plus placer relexifier ni lexifier selon le lexique officiel.

* Je doute que l'on puisse placer superstrat au scrabble. Pour en connaître le sens, faites comme moi allez sur Wikipedia.

A noter aussi le palindrome rigolo : "et la marine va, papa, venir à Malte". On peut supprimer le papa si l'on veut.

09/11/2015

Le pays vert

Eirik-Raudes_Groenland.jpgParmi les exemples cités par les climato-sceptiques pour réfuter les arguments du GIEC, il y a le Groenland au moyen age. Le pays qui était vert comme l'explique son étymologie.

Indiscutablement, entre 900 et 1250 il y a eu une période de réchauffement suivi vers 1450 d’un « petit âge glaciaire. » Mais, tout bien analysé, ce contre exemple ne tient pas la route car à la même époque d’autres régions du globe se refroidissaient. Pour plus de détails, lisez l’article ici.  

Il semble que  le Groenland a été qualifié de pays vert pour des raisons de marketing. La com, toujours la com ! Eh oui, Erik le Rouge banni d’Islande comme son père avait été banni de Norvège, s’installa au Groenland et pour donner envie aux islandais de venir y habiter nomma le pays « Le pays vert » ce qui est quand même plus attirant que « le pays de glace ». Joli coup de pub !

A noter que lors du refroidissement du quinzième siècle, les viking se sont tous tirés de la grande île verte.

Aujourd'hui, le Groenland dépend du Danemark mais n’est plus dans la communauté européenne depuis 1985.

Copenhague, la capitale est pionnière en matière d’énergies renouvelables. Ils sont fort ces vikings !

10/09/2015

Guatemala

Erick-Barrondo.jpgIl n’y avait que des marcheurs dans l’équipe guatémaltèque d’athlétisme, et il y en avait même un qui a gagné une médaille d’argent aux jeux olympiques : Erick Barrondo.

 

Il n'y a pas d’argent au Guatemala pour la perche, le javelot, le marteau, le disque… alors ils marchent, c’est un truc qu’il savaient déjà faire avant l'arrivée de Christophe Colomb. Mais même pour la marche il n'est pas si facile de s’entraîner là-bas, les routes sont dangereuses et les chemins pas toujours praticables. Quant à faire 50 kilomètres en tournant en rond, c'est ennuyeux. Alors l'air pollué de Pékin ne leur a pas fait peur. Ils n'ont pas eu de médaille. Dommage ! 

A leur retour au pays, le président a démissionné. Bonne nouvelle, il était corrompu à l’os le général Otto Perez Molina. Pourtant il va falloir plus que cette démission pour que le pays revienne à la normale.

La Criminalité y est chronique, Pauvreté et corruption sont la norme. Le pays bat des records de violence... Les jeunes n’ont pas d’avenir alors ils rejoignent en masse les Maras, des gangs qui terrorisent la population et se battent à mort pour défendre leur territoire.

24/03/2015

Orient Moyen

gaulle.jpgC’est de l’Egypte que parlait de Gaulle lorsque il écrivait dans ses mémoires de guerre le fameux « Vers l'Orient compliqué, je volais avec des idées simples. Je savais qu'au milieu de facteurs enchevêtrés une partie essentielle s'y jouait. Il fallait donc en être. »

C’est par l’Egypte que commence l’article de Karl ReMarks sur son blog intitulé "Comprendre le moyen orient avec de meilleurs clichés" et traduit par Courrier International. Je l’ai à peine abrégé car la complication nécessite un minimum de longueur  et d'embrouillamini…

« Pour saisir la réalité du MoyenOrient/de l’Afrique du Nord/du monde arabe, il faut d’abord s’intéresser à son centre de gravité, l’Egypte, qui est également le pays le plus peuplé de la région. Après la confusion créée par les révoltes du “printemps arabe”, l’homme fort de l’Egypte est aujourd’hui un ancien militaire du nom d’Abdelfattah Al-Sissi. Musulman sunnite et chauve, Sissi est un dirigeant “laïc” [mais bien religieux] qui est parvenu au pouvoir après avoir renversé un “islamiste sunnite modéré” [frère musulman] et démocratiquement élu appelé Mohammed Morsi (chevelu).

yqYbC_iA.pngEnsuite l’article passe par les soutiens de Sissi,les radicaux wahhabites [la branche de l’islam la plus conservatrice] d’Arabie Saoudite et d’autres Etats arabes sunnites, modérés et conservateurs, sauf le Qatar, petit émirat “modéré conservateur” employant des “journalistes islamistes conservateurs” [la chaîne satellitaire Al-Jazira] pour leurs informations arabophones et des confrères aux inclinations sociales-démocrates pour leur version anglophone. Le Qatar et l’Arabie Saoudite sont néanmoins alliés dans leur opposition au président syrien, Bachar El-Assad, dirigeant “laïc alaouite” issu d’une minorité chiite. La question de savoir quel groupe rebelle sunnite modéré soutenir publiquement – et quelle faction sunnite radicale appuyer en secret – divise néanmoins toujours les deux puissances wahhabites. De son côté, Bachar El-Assad peut compter sur le soutien des conser vateurs chiites iraniens et des militants chiites libanais du mouvement Hezbollah. Les conservateurs chiites iraniens et les ultraconservateurs sunnites saoudiens se livrent sur le plan géopolitique un combat sans merci…En dépit de leurs nombreuses dissensions, l’Arabie Saoudite et l’Iran s’accordent à mener leur combat par l’intermédiaire de conflits régionaux [au Liban, en Syrie, en Irak…] au lieu de se déclarer ouvertement la guerre, trouvant probablement la chose plus drôle ainsi. L’Irak, le Liban et le Yémen constituent également des terrains d’affrontement acceptables aux yeux des deux rivaux pour mener leurs guerres de substitution. Profitant du chaos provoqué par le “printemps arabe”, les houthistes, membres d’une autre ramification chiite, ont récemment pris le pouvoir au Yémen. Certains y voient la main de Téhéran, qui aurait voulu punir l’Arabie Saoudite pour avoir laissé s’effondrer les cours du pétrole. (…) La soudaine ascension du groupe Etat islamique [Daech] sous la houlette du calife autoproclamé Abou Bakr Al-Baghdadi a surpris tout le monde, et surtout ceux qui ne faisaient pas trop attention à la situation. Al-Baghdadi, un musulman sunnite vraiment extrémiste (même si je ne lui dirais pas ça en face), a installé ses forces sur de larges bandes du territoire irakien, y compris à Mossoul, la deuxième ville du pays. La montée en puissance de l’Etat islamique mine l’infl uence de l’Iran en Irak, ce qui devrait faire plaisir à l’Arabie Saoudite, sauf que ce nouveau “califat” n’est pas un fervent partisan de Riyad, qu’il considère comme l’incarnation des “valeurs libérales”. Comme quoi, tout est relatif. (…)

Plusieurs analyses photographiques semblent indiquer que les femmes iraniennes porteraient des soutiens-gorge sous leur voile islamique. Les Iraniens regardent la télévision et aiment rire avec leurs amis, comme la plupart des gens en Occident. Les médias occidentaux ayant fortement insisté sur ce point, c’est sûrement que cela valait la peine d’être souligné (excellent !).

Autre poids lourd sunnite, la Turquie est alliée au Qatar contre l’axe saoudo-égyptien. Elle est dirigée par un musulman sunnite relativement modéré : Recep Tayyip Erdogan, islamiste imberbe et en costume souffrant de quelques poussées de fièvre ottomane.(…) La position de la Turquie est assez proche de celle du Qatar en Syrie et en Libye (Au Moyen-Orient, les puissances régionales sont comme les oiseaux de nuit parisiens, ils veulent tous être vus dans le dernier endroit à la mode.) La situation en Libye était compliquée du fait de l’absence de divisions sectaires. Cette difficulté a toutefois été levée après un temps, avec la création par les Libyens de rivalités arbitraires. Oups, nous voilà déjà presque à mille mots, ce qui ne nous laisse pas la place de véritablement aborder le sujet. Nous conclurons donc par un éternel lieu commun sur le MoyenOrient, en disant qu’il sera bien toujours le même.

 

 Publié le 27 février