Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2012

Démocratie 2.0

A propos des nouvelles utilisations d’internet en matière de démocratie, on parle de démocratie 2.0. En 2008, après des années de croissance, les islandais se sont fait plumer par les banquiers et les adeptes de la société-casino version  neo-liberalisme économique (*). Ils se sont donc retrouvés à poil et la gueule enfarinée dans un pays plutôt froid et humide en général sauf à Blue Lagoon.

10253A4.jpg

Ils ont donc décidé de prendre le taureau par les cordes et Internet par le clavier.

D'avril à juillet 2011, un groupe composé de 25 citoyens de différentes origines sociales a ainsi travaillé sur le projet constitutionnel avant de le poster sur internet pour permettre à leurs concitoyens de réagir et d'enrichir le texte, ce que plusieurs centaines d'entre eux ont fait.

Le projet de nouvelle constitution a été soumis fin juillet 2011 au parlement, l'Althing, et en mai dernier, les députés ont décidé de solliciter l'avis de la population par le recours au référendum.

Le week-end dernier, les Islandais étaient invités à répondre par oui ou par non à six questions sur des sujets tels que le contrôle des ressources naturelles du pays, celui de l'église nationale ou le futur système démocratique de l'île. Ils étaient aussi consultés sur la possibilité de référendums d'initiative citoyenne et sur le mode de scrutin. Ils devaient également dire si la future constitution devrait être fondée sur le texte qui leur était présenté. 

Ces six questions avaient été choisies par une commission de 25 citoyens ordinaires élue en 2010 pour réviser la Constitution. Résultats : deux citoyens sur trois ont approuvé.

"Le vote de ce week-end parle avant tout de rendre la société meilleure et d'en éliminer les forces corrompues. La constitution est l'affaire de tous", affirmait vendredi dans son éditorial le tabloïde DV. 

"Faut-il faire de ces propositions la base d'une nouvelle constitution ' Ma réponse est OUI", a clamé le Premier ministre, la sociale-démocrate Johanna Sigurdardottir, lors d'un débat au Parlement jeudi. Donc, bravo les islandais !

Comment les partisans de l’économie-casino vont-ils s’y prendre pour torpiller la chose ? That’s the question comme on dit en Islande (que les anglais persistent à appeler Iceland).

(*) Premier pied de nez au FMI et à la banque mondiale, ils ont commencé par rejeter, en 2010, l'accord prévoyant un remboursement de la somme de 3,5 milliards d'euros spéculatifs investis par des anglais et des hollandais dans la banque Icesave en faillite en 2008.

13/09/2012

Lazika

abkhazie.jpgJ’ai parlé ici de la ville de Batoumi en Adjarie province de la Géorgie sur la mer Noire et de ses fontaines à chacha, la slivovitch (sliva-prune en russe) locale.


Donald Trump a aussi trompeté un investissement de 100 millions de dollars dans la ville de Batoumi afin de bâtir une « Trump Tower » de 47 étages mais sans chacha.


IFV-Lazika.jpgLe sémillant président Mikhail Saakashvili a décidé de faire encore mieux avec la ville de Lazika (au nord de Poti). Pour l’instant, Lazika n’est qu’un char d’assaut géorgien et un marais situé sur une zone littorale quasiment inoccupée. Dans 10 ans, selon Mikhail, on y verra gratte-ciels, lotissements et centres d’affaires. Le Dubaï de la Mer Noire.

682 millions seront nécessaires afin de réaliser les travaux. L’objectif est de construire d’ici dix ans une ville du futur, mi- station balnéaire, mi- centre d’affaires, capable de rivaliser avec Dubai ou Bakou (Azerbaidjan) actuellement en pleine expansion.

La Géorgie est maintenant une destination prisée des investisseurs : oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, ligne de chemins de fer Kars-Akhalkalaki-Tbilissi-Bak ou encore le gazoduc Bakou-Tbilissi-Erzerum. 

En 2007, la  croissance du PIB a été de 12,3% ; 9,4% en 2006 ; 9,6% en 2005. Le conflit avec la Russie a réduit la croissance à 2,3% en 2008 puis jusqu’à la récession en 2009. Tbilissi a renoué avec la croissance dès 2010 avec 2% puis s’est poursuivie en 2011 à 7%. Cette année, elle devrait atteindre 8,8%.

Lazika se situe à côté de l’Abkhazie qui va encore nourrir pas mal de militaires russes dans les 50 prochaines années.  On se souvient que le conflit de 2008 portait sur l’indépendance de l'Ossétie du Sud et qu’avec l’aide des russes, l'Abkhazie avait confirmé son indépendance et gratté un bout de territoire.

07/08/2012

Batumi

i481e1bd00aia.n.jpg

La ville de Batoumi a décidé d’installer une fontaine à chacha. La fontaine logée dans une tourelle de 25 mètres de haut crachera sa chacha pendant un quart d’heure une fois par semaine.

Batoumi (Batoum) est une ville balnéaire de Géorgie sur la mer noire. La chacha est l’eau de vie locale qui titre ses 45 degrés d'alcool. Entre deux abreuvements, on espère que les soiffards pourront découvrir la ville. Les autorités Géorgiennes ambitionnent de transformer Batoumi, un port de 120 mille habitants, en une nouvelle Riviera. Une rivière d’alcool. Qu'en pense la croix bleue ?

site72809A noter (ou pas) que Batoumi était une ville importante des Lazes et que les lazes sont une peuplade à cheval (et parfois à pied) sur la Turquie et l’Adjarie, Adjarie dont Batoumi est la capitale.

La région a tentée de faire sécession en 2004. La géorgie a bien à faire avec ses républiques régionales, c'est pire que notre Corse. Voir mes notes sur le Haut Karabakh, l’Ossétie et l’Abkazie. L'actuel premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan est  issu de la communauté des lazes. C'était ma note géographique... Maintenant, un peu de vocabulaire...

Boire, buveur, beuverie, abreuver, breuvage, buvette, déboire, pourboire, biberon, bibine, buvard, buvable et imbuvable… viennent du latin bibere, absorber un liquide.  

Riviera est le nom donné à la côte italienne de La Spezia à Nice.

13/04/2012

Uzupis

Uzupis_2.jpg

Uzupis est un quartier de

Vilnius,

la capitale de la Lithuanie,

à proximité immédiate de la vieille ville.

A l'époque soviétique, Uzupis était un quartier délabré. Du coup, les artistes sont venus y résider et ont transformé les vieilles maisons en maisons pittoresques, trouvant assez de place dans les caves et greniers pour les ateliers. Peu à peu, l'effervescence artistique du lieu a transformé Uzupis en lieu de bohème, sorte de Montmartre lituanien. C'est ainsi que fut fondée la République d'Uzupis, avec ses citoyens, ses lois, et ses dirigeants et…sa Constitution en 41 points élaborée par le réalisateur lituanien Romas Lileikis.

Carte_Pays-Baltes.JPG.png

La République d'Uzupis est « dirigée » par un président, détenteur du pouvoir à vie, et une reine élue chaque année. Une monnaie circule, l'«eurouz», ainsi qu'un journal, Uzupia Haroldas (« Le messager d'Uzupis »), dont le rédacteur en chef, Tomas Tchepaitis, occupe également le poste de Ministre des Affaires étrangères de la République. La République d'Uzupis est dotée d'une armée régulière de 12 hommes.

Peuplée de 7 000 habitants, Uzupis est chaque année le lieu de grandes fêtes chaleureuses et cosmopolites. Malgré l'absence de passeport ou de papiers prouvant la citoyenneté, un visa est délivré pour pénétrer à cette occasion dans le quartier. Les ponts qui enjambent la Vilnia sont relevés et une taxe doit être payée pour le passage.

630669-2.jpeg

 

 La constitution est gravée sur deux plaques de cuivre (lithuanien et anglais) près du café Uzupis Kavine, en nos murs.

1875600-Uzupis_constitution_Vilnius.jpg

1.     L'Homme a le droit de vivre près de la petite rivière Vilnalé et la Vilnalé a le droit de couler près de l'Homme

2.     L'Homme a le droit à l'eau chaude, au chauffage durant les mois d'hiver et à un toit de tuile

3.     L'Homme a le droit de mourir, mais ce n'est pas un devoir

4.     L'Homme a le droit de faire des erreurs

5.     L'Homme a le droit d'être unique

6.     L'Homme a le droit d'aimer

7.     L'Homme a le droit de ne pas être aimé, mais pas nécessairement

8.     L'Homme a le droit d'être ni remarquable ni célèbre

9.     L'Homme a le droit de paresser ou de ne rien faire du tout

10.  L'Homme a le droit d'aimer le chat et de le protéger

11.  L'Homme a le droit de prendre soin du chien jusqu'à ce que la mort les sépare

12.  Le chien a le droit d'être chien

13.  Le chat a le droit de ne pas aimer son maitre mais doit le soutenir dans les moments difficiles

14.  L'Homme a le droit, parfois de ne pas savoir qu'il a des devoirs

15.  L'Homme a le droit de douter, mais ce n'est pas obligé

16.  L'Homme a le droit d'être heureux

17.  L'Homme a le droit d'être malheureux

18.  L'Homme a le droit de se taire

19.  L'Homme a le droit de croire

20.  L'Homme n'a pas le droit d'être violent

21.  L'Homme a le droit d'apprécier sa propre petitesse et sa grandeur

22.  L'Homme n'a pas le droit d'avoir des vues sur l'éternité

23.  L'Homme a le droit de comprendre

24.  L'Homme a le droit de ne rien comprendre du tout

25.  L'Homme a le droit d'être d'une nationalité différente

26.  L'Homme a le droit de fêter ou de ne pas fêter son anniversaire

27.  L'Homme devrait se souvenir de son nom

28.  L'Homme peut partager ce qu'il possède

29.  L'Homme ne peut pas partager ce qu'il ne possède pas

30.  L'Homme a le droit d'avoir des frères, des sœurs et des parents

31.  L'Homme peut être indépendant

32.  L'Homme est responsable de sa Liberté

33.  L'Homme a le droit de pleurer

34.  L'Homme a le droit d'être incompris

35.  L'Homme n'a pas le droit d'en rendre un autre coupable

36.  L'Homme a le droit d'être un individu

37.  L'Homme a le droit de n'avoir aucun droit

38.  L'Homme a le droit de ne pas avoir peur

39.  Ne conquiers pas

40.  Ne te protège pas

41.  N'abandonne jamais

12/04/2012

Visegrad V4

280px-Visegrad_group_countries.svg.pngIl y a 20 ans, le groupe de Visegrad...

Visegrad se trouve en Hongrie. C‘est aujourd’hui un bled (falu, village en hongrois) de moins de 1500 habitants sur le bord du Danube à 50 kilomètres de Budapest sur la rive de Pest. Falu, oui mais ce ne fut pas toujours le cas. En 1323, Charles Robert de Hongrie déplace sa cour à Visegrád et y construit un palais royal. En 1335, les rois de Pologne, de Bohême et de Hongrie y signent une alliance.

33_courbedudanubevisegrad.jpg

C’est en souvenir de cette alliance que se constitue en 1991, le groupe de Visegrád qui regroupe la Pologne, la Hongrie, la Tchéquie et la Slovaquie aussi appelé le V4. En fait, c’était qu départ un rappel du triangle de Visegrad, triangle qui va prendre 4 côtés avec l'éclatement de la Tchécoslovaquie.

Le V4 intègre une conception politique de l'Europe centrale. En effet, il a facilité leur intégration à l'OTAN et l'Union européenne. Après l'implosion soviétique, ces quatre pays avaient peu sinon pas d'influence dans la sphère européenne. Donc, leur consolidation mutuelle a permis face au reste de l'Europe de prouver leur capacité à coopérer en tant qu'États de l'ancien bloc soviétique.

9782868397539.jpg

Selon certains, le V4 est une concurrence néfaste pour les pays de l’UE, surtout si on y ajoute la Bulgarie et la Roumanie. Selon moi, il était très prématuré de les intégrer à l’UE lors du traité de Nice en 2001 (Chirac et Jospin main dans la main). Il suffit de voir comment la Hongrie revient à ses vieux démons hungaristes de l’entre deux guerres.

La Hongrie n’a pas vraiment avalé sa réduction de territoire lors du traité de Trianon en 1920. Les courants nationalistes y restent très forts. La droite de Viktor Orbán gouverne avec l’extrême droite (les petits fils et filles des hungaristes camarades d’Hitler et de tous les fascismes européens)… à côté, Marine Le Pen ferait figure de modérée.

La Pologne fait preuve de sentiments très pro-américains. Le président tchèque Vaclav Klaus est eurosceptique, ceci dit, il est un peu le seul. La Slovaquie pour sa part semble très active dans l’UE et soucieuse d’intégration. Bulgarie et Roumanie sont à la peine...

2001-nice.jpg