Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2015

Le pays vert

Eirik-Raudes_Groenland.jpgParmi les exemples cités par les climato-sceptiques pour réfuter les arguments du GIEC, il y a le Groenland au moyen age. Le pays qui était vert comme l'explique son étymologie.

Indiscutablement, entre 900 et 1250 il y a eu une période de réchauffement suivi vers 1450 d’un « petit âge glaciaire. » Mais, tout bien analysé, ce contre exemple ne tient pas la route car à la même époque d’autres régions du globe se refroidissaient. Pour plus de détails, lisez l’article ici.  

Il semble que  le Groenland a été qualifié de pays vert pour des raisons de marketing. La com, toujours la com ! Eh oui, Erik le Rouge banni d’Islande comme son père avait été banni de Norvège, s’installa au Groenland et pour donner envie aux islandais de venir y habiter nomma le pays « Le pays vert » ce qui est quand même plus attirant que « le pays de glace ». Joli coup de pub !

A noter que lors du refroidissement du quinzième siècle, les viking se sont tous tirés de la grande île verte.

Aujourd'hui, le Groenland dépend du Danemark mais n’est plus dans la communauté européenne depuis 1985.

Copenhague, la capitale est pionnière en matière d’énergies renouvelables. Ils sont fort ces vikings !

10/09/2015

Guatemala

Erick-Barrondo.jpgIl n’y avait que des marcheurs dans l’équipe guatémaltèque d’athlétisme, et il y en avait même un qui a gagné une médaille d’argent aux jeux olympiques : Erick Barrondo.

 

Il n'y a pas d’argent au Guatemala pour la perche, le javelot, le marteau, le disque… alors ils marchent, c’est un truc qu’il savaient déjà faire avant l'arrivée de Christophe Colomb. Mais même pour la marche il n'est pas si facile de s’entraîner là-bas, les routes sont dangereuses et les chemins pas toujours praticables. Quant à faire 50 kilomètres en tournant en rond, c'est ennuyeux. Alors l'air pollué de Pékin ne leur a pas fait peur. Ils n'ont pas eu de médaille. Dommage ! 

A leur retour au pays, le président a démissionné. Bonne nouvelle, il était corrompu à l’os le général Otto Perez Molina. Pourtant il va falloir plus que cette démission pour que le pays revienne à la normale.

La Criminalité y est chronique, Pauvreté et corruption sont la norme. Le pays bat des records de violence... Les jeunes n’ont pas d’avenir alors ils rejoignent en masse les Maras, des gangs qui terrorisent la population et se battent à mort pour défendre leur territoire.

24/03/2015

Orient Moyen

gaulle.jpgC’est de l’Egypte que parlait de Gaulle lorsque il écrivait dans ses mémoires de guerre le fameux « Vers l'Orient compliqué, je volais avec des idées simples. Je savais qu'au milieu de facteurs enchevêtrés une partie essentielle s'y jouait. Il fallait donc en être. »

C’est par l’Egypte que commence l’article de Karl ReMarks sur son blog intitulé "Comprendre le moyen orient avec de meilleurs clichés" et traduit par Courrier International. Je l’ai à peine abrégé car la complication nécessite un minimum de longueur  et d'embrouillamini…

« Pour saisir la réalité du MoyenOrient/de l’Afrique du Nord/du monde arabe, il faut d’abord s’intéresser à son centre de gravité, l’Egypte, qui est également le pays le plus peuplé de la région. Après la confusion créée par les révoltes du “printemps arabe”, l’homme fort de l’Egypte est aujourd’hui un ancien militaire du nom d’Abdelfattah Al-Sissi. Musulman sunnite et chauve, Sissi est un dirigeant “laïc” [mais bien religieux] qui est parvenu au pouvoir après avoir renversé un “islamiste sunnite modéré” [frère musulman] et démocratiquement élu appelé Mohammed Morsi (chevelu).

yqYbC_iA.pngEnsuite l’article passe par les soutiens de Sissi,les radicaux wahhabites [la branche de l’islam la plus conservatrice] d’Arabie Saoudite et d’autres Etats arabes sunnites, modérés et conservateurs, sauf le Qatar, petit émirat “modéré conservateur” employant des “journalistes islamistes conservateurs” [la chaîne satellitaire Al-Jazira] pour leurs informations arabophones et des confrères aux inclinations sociales-démocrates pour leur version anglophone. Le Qatar et l’Arabie Saoudite sont néanmoins alliés dans leur opposition au président syrien, Bachar El-Assad, dirigeant “laïc alaouite” issu d’une minorité chiite. La question de savoir quel groupe rebelle sunnite modéré soutenir publiquement – et quelle faction sunnite radicale appuyer en secret – divise néanmoins toujours les deux puissances wahhabites. De son côté, Bachar El-Assad peut compter sur le soutien des conser vateurs chiites iraniens et des militants chiites libanais du mouvement Hezbollah. Les conservateurs chiites iraniens et les ultraconservateurs sunnites saoudiens se livrent sur le plan géopolitique un combat sans merci…En dépit de leurs nombreuses dissensions, l’Arabie Saoudite et l’Iran s’accordent à mener leur combat par l’intermédiaire de conflits régionaux [au Liban, en Syrie, en Irak…] au lieu de se déclarer ouvertement la guerre, trouvant probablement la chose plus drôle ainsi. L’Irak, le Liban et le Yémen constituent également des terrains d’affrontement acceptables aux yeux des deux rivaux pour mener leurs guerres de substitution. Profitant du chaos provoqué par le “printemps arabe”, les houthistes, membres d’une autre ramification chiite, ont récemment pris le pouvoir au Yémen. Certains y voient la main de Téhéran, qui aurait voulu punir l’Arabie Saoudite pour avoir laissé s’effondrer les cours du pétrole. (…) La soudaine ascension du groupe Etat islamique [Daech] sous la houlette du calife autoproclamé Abou Bakr Al-Baghdadi a surpris tout le monde, et surtout ceux qui ne faisaient pas trop attention à la situation. Al-Baghdadi, un musulman sunnite vraiment extrémiste (même si je ne lui dirais pas ça en face), a installé ses forces sur de larges bandes du territoire irakien, y compris à Mossoul, la deuxième ville du pays. La montée en puissance de l’Etat islamique mine l’infl uence de l’Iran en Irak, ce qui devrait faire plaisir à l’Arabie Saoudite, sauf que ce nouveau “califat” n’est pas un fervent partisan de Riyad, qu’il considère comme l’incarnation des “valeurs libérales”. Comme quoi, tout est relatif. (…)

Plusieurs analyses photographiques semblent indiquer que les femmes iraniennes porteraient des soutiens-gorge sous leur voile islamique. Les Iraniens regardent la télévision et aiment rire avec leurs amis, comme la plupart des gens en Occident. Les médias occidentaux ayant fortement insisté sur ce point, c’est sûrement que cela valait la peine d’être souligné (excellent !).

Autre poids lourd sunnite, la Turquie est alliée au Qatar contre l’axe saoudo-égyptien. Elle est dirigée par un musulman sunnite relativement modéré : Recep Tayyip Erdogan, islamiste imberbe et en costume souffrant de quelques poussées de fièvre ottomane.(…) La position de la Turquie est assez proche de celle du Qatar en Syrie et en Libye (Au Moyen-Orient, les puissances régionales sont comme les oiseaux de nuit parisiens, ils veulent tous être vus dans le dernier endroit à la mode.) La situation en Libye était compliquée du fait de l’absence de divisions sectaires. Cette difficulté a toutefois été levée après un temps, avec la création par les Libyens de rivalités arbitraires. Oups, nous voilà déjà presque à mille mots, ce qui ne nous laisse pas la place de véritablement aborder le sujet. Nous conclurons donc par un éternel lieu commun sur le MoyenOrient, en disant qu’il sera bien toujours le même.

 

 Publié le 27 février

23/03/2015

Yéti

latest?cb=20120327181431J’ai toujours été fasciné par les animaux mystérieux comme le yéti ou Bigfoot, le monstre du Loch Ness, le loup de Tasmanie, la pieuvre géante qui engloutit les bateaux... voire des animaux plus mythiques encore comme le Bunyp [photo] et le Yowie des aborigènes ou les yahoos* gulliveriens de Jonathan Swift.

A propos du Yéti, que l’on soupçonnait fortement d’être un homme de Neandertal qui aurait quitté sa vallée allemande pour l’Himalaya, je découvre le projet Colateral Humanoid qui se proposait de décrypter le génome du grand singe, lancé en 2012. Des scientifiques ont demandé à toutes les personnes détenant des échantillons de yétis de se faire connaître.

Les conclusions de leur étude publiées en juillet 2014 dans Proceedings of The Royal Society, s’il vous plait, rapportent que les analyses de 36 échantillons, essentiellement des touffes de poils détenues par des particuliers, ne révèlent presque aucun animal inconnu : coyote, chèvre, grizzli, tapir, raton laveur, humain, chien, etc.

yeti.jpg...A l’exception de deux fragments provenant, l’un d’un animal tué dans les années 1970 à Ladakh en Inde et l’autre, d’un prétendu nid de yétis dans une forêt de bambous au Bhoutan. Ils appartiennent à la même espèce : un ours préhistorique que l’on croyait disparu depuis 40’000 ans. L’ADN de ces poils est très proche de celui du  fossile d’un ancêtre de l’ours polaire du Pléistocène découvert bien loin de là, au Svalbard, un archipel situé à l’est du Groenland, à la limite de l’océan arctique et de l’Atlantique.

Grâce à Vialatte, on savait que, comme l'homme, l’ours datait de la plus haute antiquité mais que venait-il faire dans l’Himalaya ? Et comment Hergé a-t-il pu confondre un ours avec un abominable homme des neiges ?  

* Le nom de société Yahoo vient du nom d’une tribu dans les voyages de Gulliver, ce sont des créatures sauvages et immondes, des humains dégénérés d’une saleté infecte et aux coutumes répugnantes, l’opposé des Houyhnhnms qui sont de braves types très rationnels. On comprend que les fondateurs de yahoo aient choisi yahoo plutôt que huyhnhnms comme nom de leur société.

Le pire défaut des yahoos est l'orgueil. En anglais yahoo veut dire abruti comme lilliputien veut dire de petite taille.

Et dire que j'ai mon mail chez eux !

15/03/2015

Onex

603px-Onex-coat_of_arms.svg.pngOnex est une petite ville du canton de Genève qui compte un peu plus de 18'000 habitants. La ville comptait moins de 2200 habitants dans les années 60, inutile d’expliquer le taux de croissance. La ville est reliée à Genève par le tram 14. A vol d’oiseau, si vous faites 4 kms au sud vous êtes à St Julien en Haute-Savoie, 6 kms au nord vous êtes à Ferney-Voltaire dans l’Ain.

La population compte un bon tiers d’étrangers, portugais, espagnol, italien et français etc... Plus de 20% de la population parle une autre langue que le français. Les stats sont ici. 

Dans les années 80, Onex était une ville dortoir. Ensuite, sous l’impulsion, entre autres, de René Longet, conseiller administratif et maire, la ville est devenue une ville plus agréable: « Onex, ville de progrès ».

Depuis, la ville a eu en pour maire, en 2013-2014, un certain Eric Stauffer du Mouvement des Citoyens Genevois. Les membres du MCG ont visiblement raté les cours d’histoire. Ils auraient pu y apprendre que Genève vit avec son arrière pays depuis bien longtemps jusqu’à ce qu’un certain Jean Calvin, un français, vienne y prêcher la réforme et qu’après Calvin, la Rome calviniste s’est repliée sur elle-même entourée de tous ces papistes*... Mais ce sont des genevois entreprenant et ouverts qui ont fait la richesse de cette ville. Des genevois souvent rejetés comme le furent Rousseau ou Henri Dunant le fondateur de la Croix Rouge.

canal_onex.jpg?itok=6RtUy8Zj

Bref à Onex, malgré ce qui est écrit sur l'affiche, le progrès en prend un sacré coup lorsque le long des rues on y placarde ces grandes affiches. Affiches mensongères. Il y a encore des frontaliers à Onex et la plupart des bus qui traversent la ville sont conduits par des frontaliers.

Sans compter le nombre de gens qui travaillent pour des entreprises genevoises sur Internet, ils peuvent être en Roumanie ou en Pologne, voire en Inde pour certains... Cela le MCG ne le contrôle pas, pourtant cela supprime chaque mois des emplois à Onex et dans tout le canton. On oublie le passé et on n'imagine pas l'avenir mais on est bien chez nous, c'est l'essentiel !

* A noter que dans la cathédrale de Genève qui est un temple protestant, il existe une plaque qui traite le pape d'antéchrist. Si vous lisez l'article Genève de l'Encyclopédie écrit par D'Alembert, peu soupçonné de papolâtrie vous trouvez : 

...cette expression que le fanatisme de la liberté & de la nouveauté s'est permise dans un siècle encore à demi-barbare, nous paraît peu digne aujourd'hui d'une ville aussi philosophe. Nous osons l'inviter à substituer à ce monument injurieux & grossier, une inscription plus vraie, plus noble, & plus simple. Pour les Catholiques, le pape est le chef de la véritable église, pour les Protestants sages & modérés, c'est un souverain qu'ils respectent comme prince sans lui obéir : mais dans un siècle tel que le nôtre il n'est plus l'antichrist pour personne.