Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2005

Gagaouzie

medium_moldavie-map-prov.5.gif La partie orientale de la Moldavie comprend une petite bande (appelée la Transnistrie), entre le Nistru (Nistru étant le nom du Dniestr en roumain/moldave) et la frontière ukrainienne (voir la partie colorée en rouge).

La Gagaouzie est un peu plus à l’ouest enclavée dans la Moldavie dont elle est une république autonome avec président, drapeau et tout le tremblement. La capitale est Komrad.

La Moldavie (cap : Chisinau) est donc à l’est de la Roumanie (Cap : Bucarest)… Vous suivez ? Non ? Tant pis, je continue... Les Gagaouzes ont élu, le 28 mai 1995 les 35 membres de leur khalk toplouch, le parlement, qui, depuis, fonctionne régulièrement… Les gagaouzes sont orthodoxes.

Ils ont trois langues officielles :

- Le Gagaouze qui est un turc modifié qui s’écrit en caractères latins ou cyrilliques.
- Le Moldave est un roumain qui s’écrit aussi en caractères latins ou cyrilliques.
- Le Russe que tout le monde connaît. Non ? (Répondez par da ou par niet)

Tout ça pour 150'000 habitants sur 1800 km2

Je vous entend d'ici "Joël, on en a rien à cirer de ta Gagaouzie". C'est votre droit mais je vous rappelle que la bande de Gaza à une superficie de 365 km2 et que l'on nous bassine à longueur d'année avec. Et ne me dites pas que le conflit moldavo-gagaouze est moins intéressant que celui israélo-palestiniens... Ce serait de la pure mauvaise foi.

Commentaires

Alors là, j'ai appris quelque chose et comment s'appellent les habitants ?

Écrit par : FdM | 05/10/2005

Les gagaouzes, les transnistriens, j'imagine...
QUand aux habitants d'Edinet (en haut et en rose) ce sont sans doute des informaticiens

Écrit par : Joël | 05/10/2005

Et comme tout est simple dans cette enclave roumano-ukrainienne, ce serait aussi bien de noter qu'a Edinet il y a une minorite (ils meritent vrai;ent cenom, car ils ne sont que 300 familles en Moldavie) des lipovens ou rusins, ca veut dire des russes qui pratiquent toujours un vieux rite chretien orthodoxe. Par contre s'ils sont des informaticiens... demendez-les.

Écrit par : lenciu | 24/06/2008

Merci lenciu d'apporter votre témoignage sur cette minorité lipovens que je ne connaissais pas. C'est encore un résultat de conflits religieux. La religion et ses rites est quand même une source intarissable de conflits.

http://lisieresdeurope.free.fr/reportage7.html

Écrit par : Joël | 24/06/2008

Est-ce que les Gagaouzes se revendiquent comme les héritiers des Polovtsiens ?

Écrit par : Exru | 28/02/2010

Cher Pan-Doktor,
Comme vous l'avez sans doute remarqué, ce blog est un blog éclectique et généraliste. Le généraliste est, contrairement au spécialiste, celui qui connait trèspeu de chose sur tout. Cependant, dans un effort d'approfondissement, et en référence à mes nombreux lecteurs et néanmoins amis ukrainiens, je veux bien essayer de partager mon savoir sur les Polovtsiens autrement nommés Coumans.

Les Coumans, population turcophone semi-nomade est très probablement reliée aux actuels Gagaouzes. Pour l'affirmer, je me base sur certaines des 22 hypothèses (ou théories) de l'ethnologue Gagaouze MNGuboglo. Essentiellement, la théorie des Seldjoukides, soutenue par l'orientaliste polonais T. Kowalski. Les Gagaouzes descendu de turcs seldjoukides qui au 13ème siècle ont suivi les Seldjoukides d'Anatolie du sultan Kay Kâwus II (1236-1276). Les seldjoukides se sont installés dans la région de Dobroudja dans l'ancienne Bulgarie, sans doute mélangée avec d'autres peuples turcs tels que Petchenègues venus de la steppe russe à peu près au même moment. Après s'être installés dans les Balkans bulgares, les Seldjoukides se sont convertis de l'islam au christianisme orthodoxe et ont migré vers le nord est de l'actuelle Ukraine proche de la Moldavie (la mal nommée Bessarabie). C'est donc eux que, bien plus tard, on aurait nommé Gagaouzes (à partir de gaga - nez et uz - entrée).

Il me semble qu'une note sur ces Seldjoukides alias Polovtsiens ou Coumans s'impose. Qu'en pensez-vous pan-doktor et chers lecteurs ukrainiens ?

Écrit par : Joël | 28/02/2010

Merci ! Mais s'ils sont seldjoukides, cela change beaucoup de choses.. Ils ont pris Bagdad, la Palestine, l'Asie Mineure byzantine, et on les voit dans la steppe ukrainienne pratiquement au même moment (fin XIe s)C'est complètement incroyable, oui il faut tirer ça au clair : Coumanes, Kiptchaks, Polovtses, Petchénègues, Tatars, Mongols, ... quelle relation ? Ils ont modifié le destin de l'Europe et on ne les connaît pas. Merci encore.
Nicolas.

Écrit par : Exru | 28/02/2010

Non,
Coumanes, Kiptchaks, Polovtses, Petchénègues, Tatars, Mongols
Tous sont "altaïques", c'est une famille de langues.
Comme les Francais, Roumains, portuguais, espagnols, italiens, occitans, romanches et beaucoup d'autres sont "latins".
Ou les germaniques: danois, allemands, suedois, norvégiens.
Donc les germaniques plus les latins plus les grecs, indo-ariens, illyriens, celtes et d'autres forment une grosse famille: les indo-européens

Les Altaiques viennent de l'Altaï ou des ses environs, enfin c'est las bas que se sont formées les trois rameaux: turcs, mongols, et toungousses.
"Coumanes, Kiptchaks, Polovtses" et Gagaouzes: termes désignant les turcs occidentaux, les Petchenegs sont très proches.
-donc Koumanoi(Coumanes): terme grec
-Kypchaks est un autonyme c'est ainsi que les turcs occidentaux se désignent eux-mêmes , comme les francais s'appellent eux-mêmes les "francais", les anglais nous appelent "French", les italiens nous appelent "Francesi"(je crois lol)
Et "Polovtses"? c'est ainsi que les Russes(slaves occidentaux donc) appelent les kypchaks(les turcs occidentaux bien sur).
Pour l'anecdote "Polovtses" veut dire "fauve", pourquoi??
Peut etre pour leur côtés rapaces, ou alors pour les différencier d'autres turcs qui seraient moins "fauves"(blonds, chatains), comme les seldjuks(turcs iranisés) ou tatars(turcs plus originels ou sinisés).


Les Mongols sont à la fois leurs cousins et leurs rivaux.
Comme disait le proverbe: "Il ne peut y avoir qu'un roi sur terre, car il n'y a qu'un roi au ciel."
Toutes les informations données sont vérifiables dans les livres de René Grousset ainsi que ceux de Jean-Paul Roux, mes deux turcologues préférés(c'est dur de lire du kazak en cyrilliques aussi, je l'avoue...)

Écrit par : VassakHasanoglu | 12/08/2010

Merci VassakHasanoglu pour ces précisions qui font progresser la connaissance des gagaouzes dans la population française :-)

Etant un généraliste, qui connait rien sur tout, je n'ajouterai rien... sauf sur un point, l'utilisation que vous faites d'autonyme est fausse. En fait le terme auquel vous pensiez pouvait être ethnonyme, mais le mot exact est endonyme. J'en ai parlé ici.

http://perinet.blogspirit.com/archive/2010/01/09/exonyme.html
Je viens de faire une note sur autonyme.
http://perinet.blogspirit.com/archive/2010/08/13/autonyme.html

Écrit par : Joël | 13/08/2010

Merci pour la correction, Joel.
Endonyme donc pour "Kypchak" et exonyme pour "Kumanoi"
citant wiki pour son contraire:
Exonymie provient de exo- (extérieur) et -nymie (nom) en grec.

Par ailleurs, Jean-Paul Roux donne un point de vue original sur l'environnement socio-politique du communisme russe, non pas tant en terme de données ethniques, mais à proprement parler la culture de soumission absolue à un chef(Ivan le Terrible, Staline...). Il démontre que les Russes ont été obligés d'adopter la rigueur mongole, après leur échec tout au long du Moyen-Age.
Vous remarquerez aussi la similitude entre Gengis-Khan, Ivan, et Staline, ils ont tous trois faient le "vide" devant eux, sortant victorieux de combats semblant inégaux. Pour finalement assoir successivement leurs dominations sur leurs voisins.
L'histoire fait des assassins des héros...c'est bien connu.


"Histoire des Turcs - Deux mille ans du Pacifique à la Méditerranée"
Jean-Paul Roux
Fayard 2000 / 24.43 € - 160.02 ffr. / 494 pages
ISBN : 2-213-60672-2

http://www.parutions.com/index.php?pid=1&rid=4&srid=91&ida=1059

Écrit par : VassakHasanoglu | 19/04/2012

Merci Vassak Hasanoglu pour cette réponse et la référence. J'ai un peu de peine à admettre l'idée que les russes auraient besoin d'un chef/tyran et le lien Gengis/Staline me semble un peu osé. Encore que on a aussi Poutine.

Gengis, cela m'a fait penser que je devait finir ma note sur le poème d'Obaldia qui date de presque 6 ans maintenant. C'est la fin du texte qui est le plus rigolo et qui devrait s'appliquer à tous les dictateurs en puissance.

http://perinet.blogspirit.com/archive/2006/06/11/gengis-khan.html

Écrit par : Joël | 19/04/2012

Et bien, je leur souhaite aussi de vivre une vraie démocratie.
Aussi, Jean-Paul Roux ne fait l'apologie d'aucun régime en particulier, certainement pas celui de Gengis, citant différentes sources/versions à propos du nombre de victimes, directes ou collatérales.
La sujétion à la Loi Mongole est subséquente à la défaite militaire, elle-même subséquente du manque de discipline des Russes, donc à l'absence de chef unique bien distingué des autres.
Les Princes Russes du 13ème siècle étaient similaires à nos chevaliers français, complètement stupides et incapable d'analyser une situation militaire en-dehors de leurs intérêts immédiats et particuliers.

Poutine, un nouveau cycle? Il me semble quand même insolite comparé à ceux de la Perestroika. Il chasse des tigres, joue au OK, ça me rappelle Hitler et sa peinture...

Écrit par : Vassak | 18/05/2012

...nos chevaliers français, complètement stupides et incapable d'analyser une situation militaire...
Roland, Bayard, les chevaliers de la table ronde, du Guesclin, ... des incapables... Je suis déçu mais j'ai peur que vous n'ayez raison.

Pas encore lu Histoire des turcs mais c'est dans la liste.

Écrit par : Joël | 18/05/2012

Les commentaires sont fermés.