Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2017

Présidents

les-anciens-presidents-de-la-republique-valery-giscard-d-estaing-jacques-chirac-et-nicolas-sarkozy-ici-en-mars-2010.jpgA-t-on vraiment intérêt à élire des hommes jeunes comme président ?

 

Un premier ministre garde un chauffeur et un garde du corps à vie.

 

Un président garde à vie : 

-7 collaborateurs

- un véhicule avec 2 chauffeurs

- tous les transports gratuits

- 2 policiers pour assurer sa protection.

- Un bureau meublé et équipé

Donc 11 personnes à dispo par président et on a 4 présidents en vie...

et une petite douzaine de premier ministres.

Hollande a un réduit la chose mais on est encore loin des pays scandinaves !  

Sans compter les ex-ministres de l'intérieur:
DN3wYU5XkAEwXcW.jpg:large

12:15 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (1)

08/03/2017

Fake news

32GbAQWrubLZX4mVPClpLN0fRbAd3ru5BefccDAj7nKD8vz-_NzJ1ph_4WMYNefp3A=w300Mon ami Aredius semble être pris d'une frénésie de cui-cuitage. En un rien de temps, il a envoyé plus de 1600 tweets sur la toile. Des pets sur une toile cirée car pour l'instant il a 18 abonnés. Ce n'est pas assez pour lancer une rumeur contrairement à Donald qui lui a 26 millions d'abonnées.

Moi-même qui plafonne à 32 abonnés, j'ai fait un gros flop lundi matin en prétendant que finalement Fillon avait demandé à Sarko, troisième au primaire, de prendre le relais. Un ou deux retweets rien de plus. Même pas un succès d'estime.

En revanche, fort de ses millions d'abonnés Donald peut dire n'importe quoi et cela fait grand buzz et donc la une de la presse mondiale. Ce fut le cas avec l'affirmation qui disait qu'Obama l'avait mis sur écoute pendant la campagne électorale. Télérama décortique la mécanique.

1. Les élucubrations d’un éditorialiste d’extrême droite

2. Breitbart news, le site de Steve Banon (l'homme le plus dangereux de la vie politique aux Zues) fait caisse de résonance

3. Les tweets  mettent le feu aux poudres

4. Enfumage et diversion

Avec des arguments géniaux de sa conseillère Sarah Huckabee Sanders qui explique que, si c'était vrai, à quel point cela pourrait être très grave pour la démocratie. Quand la journaliste lui demande de prouver ce qu'elle avance, elle s'empêtre dans des balbutiements : « Je pense que le président a vu des informations qui l’ont mené à croire que c’était une possibilité. » Très fort. Voir plus bas en english.

5. Eteindre l’incendie avec des semblants de preuves

Preuve issues de toutes sortes de journaux étasuniens et anglais mais tout sauf convaincantes.

6. Fuir ses responsabilités

Dimanche matin, un dernier pompier est passé, pile à l’heure pour les matinales, pour s’assurer que les braises ne flambaient plus : Sean Spicer, le porte-parole de la Maison Blanche, a indiqué sur son compte Twitter que tous « ces rapports sont très troublants »… mais que le président « ne ferait pas plus de commentaire ». Une nouvelle démonstration du système Trump : allumer un incendie, tenter de l’éteindre et fuir les lieux… en attendant le prochain incendie du Reichtag Congrès

15:10 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (3)

27/01/2017

Vache sacrée

jallikattu%201.jpg?itok=-DL6rmZ-Ah la vache! Cette année démarre en trombe. Sera-ce une année de vaches grasses ou une année de vaches maigres ? Avec Trump, on pourrait bien manger de la vache enragée. Trump est bullish, il fonce comme un taureau, mais on sait bien qu’un jour le marché finit par se casser la gueule. OK, ce n'est pas mon propos, en fait je voulais parler du jallikattu.

En Inde, la vache est sacrée car c’est la vache mère qui nourrit les hommes avec son lait. Au Tamil Nadu, sud de l’Inde, en janvier, on célèbre Pongal. Pongal, c'est la récolte du riz au nouvel an tamoul. Ce qu'il ne faut manquer pour rien au monde durant ces festivités, c'est le jour où l'on honore les vaches. On décore les bœufs. On organise  des courses de chars à bœufs et des combats de taureaux. Et c’est la que le bat blesse la bête de somme.

033.jpg

Ces combats sont un rituel ludique s’apparentant à une forme de rodéo, le Jallikattu, ancré dans la vie rurale du sud de l’Inde où sa tradition perdure depuis plus de 2 500 ans. Pour démontrer leur courage, les jeunes villageois tentent de dompter à mains nues un taureau lâché dans une arène. Le principe consiste à l’immobiliser, sans le blesser, en le maintenant des deux bras par sa large bosse. Le Jallikattu désigne en l’occurrence la « récompense de pièces », autrement dit le trophée noué aux cornes du taureau que le gagnant remportera pour ses prouesses.

937ae335103d0d04521115ab4a9c2d8a_400x400.jpegMais le Tamil Nadu a aussi ses protecteurs des animaux, appuyés par le PETA et bien que les combats n’entraînent pas la mort de l’animal, ils ont réussi à faire interdire ces jeux.

Ceci a donné lieu à un grand nombre de manifestations populaires. Finalement le problème est remonté au premier ministre Narenda Modi et l’interdiction a été levée. Le Pongal a pu se dérouler normalement.

50539490.cms

Mais les esprits ne se sont pas calmés. De part et d’autre, les manifestations violentes ont continué, comme les face-à-face avec la police : véhicules incendiés, personnes blessées, écoles fermées. Tous ces débordements, qui ont paralysé le Tamil Nadu, peuvent paraître hors de proportion. Les habitants de l’État se justifient en évoquant une atteinte portée à leur identité et à leur culture. Ils ont même reçu le soutien de leurs stars de Kollywood (le cinéma tamoulophone une branche importante du cinéma indien - 16'000 films par ans) extrêmement populaire au tamil Nadu. En Inde, on ne touche pas aux symboles. Un chanson pour finir :

12:34 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (1)

11/11/2016

Klavalkade

Le mois de novembre continue à nous pleuvoir dessus. Une petit pensée en ce jour per il nonno qui avait fait la guerre de 15-18 dans les Dolomites et qui chaque 11 novembre était très fier (orgoglioso) d'être invité à banqueter avec les anciens combattants d'Abondance. Ils mettait son beau costume pascal et son meilleur chapeau. Eux racontaient Verdun et lui les féroces batailles contre les autrichiens sur les glaciers.

Les glaciers ont presque tous fondus. Les poilus sont tous morts. Et novembre continue de nous pleuvoir dessus. Pour la préposition, faites vous une opinion ici.

A part ça, Les loyaux chevaliers blancs saluent la victoire de Donald.

Si vous êtes libre le 3 décembre, ils organisent une petite sauterie en Caroline du Nord pour célébrer la chose. Ils appellent ça VICTORY KLAVALKADE  Lieu et heure communiqués ultérieurement. Noirs, juifs et hispaniques s'abstenir.

Trump.jpeg lwknssaocofol_d800.png

15:37 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (3)

29/02/2016

Au sort

J’ai lu un article que je ne retrouve plus sur les déchus de Hollande, Vals et autre Macron. Tant pis pour l'article. L’autre soir, j’en ai rencontré un, un déçu de Hollande et des politiques qui me disait à quel point il ne supportait plus que les politiciens fassent carrière et finissent par faire de la politique hors-sol comme on cultive les tomates. Ces messieurs planent au dessus du sol de la cité (la polis). Jack Lang par exemple est carrément en orbite.

220px-Backgammon_PrecisionDice.jpgComment faire ? Je suggérais d'adopter le tirage au sort. J’avoue que j’étais assez embrouillé dans mes explications. Du coup, je révise mon Etienne Chouard et son plan C. Chouard est un des spécialistes du tirage au sort aussi appelé stochocratie et même clérocratie (j’en ai parlé ici).

Je vous laisse chercher… C'est intéressant et un peu prise de tête. Pour tirer un premier fil c’est ici

ou encore

Chouard pour que la démocratie ne choit ni ne déchoit. Les mécanismes qu'il propose pour éviter la corruption et le clientélisme sont dérivés des athéniens et sont plutôt ingénieux 

Choir vient du latin cadere, tomber. Déchoir vient de decadere, tomber encore plus bas, la décadence quoi ! Ne pas confondre avec décevoir qui donne déçu et qui vient du latin decipere, tromper, avoir une déconvenue. Longtemps le verbe décevoir a signifié tromper. On est donc déçu car on nous a trompé sur la marchandise politique, du coup on préférerait remettre notre avenir dans les mains de Fortuna, la déesse de la chance et du hasard.

Stocho - du grec hasard, aléa et kratos pouvoir, gouvernement 

22:50 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (5)