Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2015

Rien ne va plus

On ne remercie jamais assez les joueurs.

Les joueurs de loto, d’euro millions, de Joker+, de Keno, les gratteurs d’Iliko, de €ash, de Millionnaire, d’Astro, de la Ruche d’or, d’Olé Sombreros, de Black Jack, de Mots Croisée, d’Eldorado, de 1000 carats, de l’arbre au trésor, d’Euro Fortune, de Solitaire, de Pharaon, de Kumulos, de Yams, de Precius Aurus, de Diamond River, de Booster, de Bingo, de Fruitos, de Goal, de Morpion, de Banco, de Numéro Fétiche, de Défoulo...

gamme_jeux_media_8084-1396604036.jpg

gamme_jeux_media_6380-1372758176.jpg

gamme_jeux_media_4680-1331731145.jpg

 

 

 

 

machines-a-sous.jpgSans oublier les joueurs de machines à sous qui n’hésitent pas à se lever matin pour faire l’ouverture du casino à 10 heures pour enfin pouvoir mettre des jetons dans la fente et appuyer sur le bouton et tenter d’aligner 3 ou 4 chiffres, cerises, poires, pommes, ananas, sphinx, bagnoles de sport, ou tout autres symboles dont la venue en parallèle signifie que la machine va débiter des jetons pendant un bon moment, bruit si agréable à l’oreille, ceci d’autant plus qu’il est peu fréquent.

Bien sûr, on ne saurait ignorer les modernes qui jouent à tout cela depuis leur écran à la maison (exclu WEB). Nul besoin de s’habiller, de se raser ou de se faire belle. On tire, on gratte, on clique à domicile, c’est tellement plus confortable ! Pas de jetons, une carte de crédit et tout est dit !

Je tiens à témoigner ma gratitude à tous ces grands joueurs et surtout à toutes ces petites gens qui se sacrifient pour diminuer le déficit de notre pays. Si, par hasard, on limitait l’accès à tous ces défouloirs, le pauvre Hollande n’aurait plus qu’à plier bagage. Aucune chance de tenir les engagements de Bruxelles. Sarko serait sûr de revenir au pouvoir. Voilà à quoi tient l’avenir de notre pays.

* La somme engrangée par l'état chaque année via les jeux est de plus de 6 milliards, le déficit 2014 était de 4% soit environ 85 milliards avec un objectif à 3% soit moins de 79 milliards.  

05:48 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (2)

02/04/2015

Michel Wieviorka

Grâce à la grève de France Inter, j’écoute RSR1, la Radio de Suisse Romande la première. C’est toujours passionnant. Nos amis Suisses Romands sont à la fois bien proches de nous culturellement avec des différences qui étonnent parfois. C'est dépaysant mais plutôt moins que de se taper la pub sur Europe1. 

yv9csqqad8yi4vssntlx.jpegAujourd’hui, il y avait un entretien passionnant avec le sociologue Michel Wieviorka que je découvre. Un de ses sujets favoris du moment est de tenter de comprendre cette apparente contradiction entre l’universalisme en temps de globalisation et la possibilité de faire vivre  sur la toile un monde multipolaire. Je sais c’est très intello, donc je vous épargne le détail. 

Il est issu d'une famille de juifs polonais dont bien sûr certains ont fini à Auschwitz. A part ça, Michel est un copain de Cohn Bendit et le beau frère d’Alain Geismar, il fut l’élève d’Alain Touraine et de Jacques Delors. C’est   un spécialiste du terrorisme qu’il a étudié en particulier avec les réfugiés des Brigate Rosse en France « amnistiés » par Mitterrand (Cesare Batistti et une centaine d'autres gus). Son analyse s’applique bien, paraît-il, au djihadistes qui nous inquiètent.

Il vient aussi  de publier « L'antisémitisme expliqué aux jeunes ». Bons commentaires sur Amazon. L’émission est à écouter ici.  Son blog est ici.

04:54 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

02/01/2015

Dommage

logo-NouvelleDonne_web250.pngPas trop de politique sur ce blog, mais, tant pis, je vais attaquer mon quota annuel de trois ou quatre billets. C’est à cause de* grâce à Piketty. J’aime bien Piketty. C’est un vrai bosseur et qui fait de bonnes propositions que reprend à son compte Nouvelle Donne, le seul parti vraiment sérieux.

Hollande aurait dû écouter Piketty. Plus le temps va passer, plus on va regretter que Hollande n’ait pas écouté Piketty. Après 2017, quand la droite aura reprit le pouvoir pour continuer la même politique en faveur des riches ou que Marine… non pas Marine… on se dira que décidément une grande chance a été ratée.

Si vous allez sur Google et que vous cherchez des videos en saisissant « Hollande Piketty » vous allez constater à quel point Hollande et les socialistes se sont plantés. Le plus beau ratage est sans doute la réforme fiscale. Débat entre les deux hommes en janvier 2011 avant même que Hollande ne soit un candidat sérieux à la primaire, quelques mois avant que Strauss-Kahn ne passe au Sofitel. François surfe sur l’imprécision, Thomas essaye de le cadrer... A vous de juger…  


Hollande - Piketty et la révolution fiscale 1-2 par Mediapart

 Original ici…

Pas mal de vidéos. Une à mi-mandat…


Thomas Piketty : "A mi-mandat, le bilan de... par LeNouvelObservateur

*On insiste pour me dire que à cause de implique un résultat fâcheux, je n'en suis pas convaincu et puis que dire si le résultat est neutre.

19:02 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (2)

16/12/2013

Famille

famille.jpgA travers le temps et les sociétés, la famille semble être une des structures les plus pérennes qui soit…

Et pourtant, chez nous, la famille et la société changent. Parmi les qualificatifs appliqués à ces familles nouvelles, on trouve les termes de nucléaire (par opposition à la famille traditionnelle dite multigénérationnelle ou clanique), disloquée, éclatée, monoparentale, biparentale recomposée (donc après décomposition). Maintenant, elles peuvent être aussi légalement biparentales mâles et biparentales femelles. Étonnant non ? 

Mais les anthropologues ont mieux dans leurs tiroirs... 

Chez les Nayar de la côte de Malabar (Inde), les guerriers ne pouvaient fonder une famille. Les femmes, mariées nominalement à un guerrier, étaient autorisées à prendre des amants. Les enfants appartenaient à la lignée maternelle, l'autorité et les gestion des terres étant aux mains des hommes de la lignée, frères des femmes, eux-mêmes amants occasionnels des femmes d’autres lignées. C’est une famille appelée matricentrée.

Si l’on  en croit Françoise Héritier, le mariage entre femmes est légal depuis longtemps chez les Nuer du Soudan. Cependant, chez eux, la filiation passe exclusivement par les hommes. La fille n'appartient pas à la famille de son père, sauf si elle est stérile. Stérile elle compte comme un homme et perçoit des parts des dots versées pour ses nièces. Avec ce capital, elle peut « acheter » une jeune fille qu’elle épouse légalement. Elle lui choisit un homme, un étranger pauvre, pour engendrer des enfants. Ces enfants sont les siens (ceux de la fille stérile, faut suivre) et l'appellent " père " et elle leur transmet son nom.

Son épouse l'appelle " mon mari ", lui doit respect et obéissance. Elle la sert comme elle servirait un vrai mari. Elle-même administre son foyer et son bétail comme un homme. Au mariage de ses filles, elle reçoit à titre de père, le bétail de leur dot et ensuite remet au géniteur la vache, prix de l'engendrement. Le géniteur ne tire (en principe) aucune autre satisfaction matérielle, morale et affective du contrat. Rassurez-vous, la femme-époux n'est qu'un ersatz d'homme et ce mariage légal reste tout à fait dans les canons machistes.

280px-Arms_of_the_Most_Noble_Order_of_the_Garter.svg.pngChez les Yorubas du Nigeria, c'est une femme riche et non stérile qui peut légitimement épouser d'autres femmes et en avoir de la même façon substitutive, des descendants bien à elle. Attention, il est exclu de voir dans ces unions purement familiales une forme particulière d'homosexualité féminine. Honi (1 n) soit qui mal y pense, comme il est écrit sur la jarretière de la mariée.

Un autre jour, je vous parlerai des mariages fantômes, des vivant et des morts, aussi fréquent que le mariage entre vivants, chez les Nuer. Utile pour l’héritage en cas de mort sans descendance. Le mort peut ainsi devenir père de famille en toute immortalité.

Plus de détails ici.

15/03/2013

Paradoxe de Bossuet

41zklKL500_AA300_.jpg

On connaît la célèbre phrase de Bossuet :

Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu'ils en chérissent les causes.

La situation politique et sociale dans laquelle les hommes déplorent en général ce à quoi ils consentent en particulier, Pierre Rosanvallon l'appelle le paradoxe de Bossuet.

de Rosanvallo, lire La société de égaux - Sorti en poche

Tout le monde ou presque dénonce aujourd'hui les bonus extravagants ou les rémunérations démentielles de certains PDG. Les mêmes déplorent le sort privilégié que l’on a fait aux banquiers alors que l’on doit se serrer la ceinture. Toutes les enquêtes montrent que le sentiment de vivre dans une société injuste est majoritaire.

Pourtant les causes de ces inégalités sont largement admises On a une conception bizarre de l'égalité des chances, on exalte le mérite au delà du raisonable, la concurrence est survalorisée. Des valeurs « modernes » de l'individualisme sont largement intériorisées.

On le sentiment diffus que les inégalités sont trop fortes, scandaleuses mais on justifie la réussite du footballeur, de l’entrepreneur ou du chef d’entreprise jusque dans l’excès de leur rémunération. En France, par exemple, le salaire moyen du 1% le plus rémunéré a augmenté d'environ 14% entre 1998 et 2006, et celui du 0,01%, tout au sommet de l'échelle, de près de 100% alors que la progression sur la même période n'a été que de 4% pour la grande masse des 90% des salariés du bas. Le 1% le plus riche possède dorénavant 24% de la richesse du pays, et les 10% les plus aisés, 62%, tandis que les 50% les moins bien lotis n'en possèdent que 6%.

On voue aux gémonies les inégalités en général alors que l'on reconnaît implicitement comme légitimes les ressorts spécifiques qui les conditionnent.

C’est le «paradoxe de Bossuet».

Source : Bibliobs

12:16 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (4)