Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2018

Fesses

laborit.jpgJ'ai parlé de Laborit ici ou là sur ce blog. Je trouve ce texte. Lire la fin "J’ai souvent l’impression, en voyant vivre mes contemporains, qu’ils présentent généralement leurs fesses de la même façon aux plus agressifs et aux plus dominateurs. " 

Pourtant même quand on contrôle les mâles dominants où qu'on limite leur action, arrivent les courtisans et les spécialistes du marketing qui sournoisement nous en mettent plein les fesses en prétendant nous faire jouir... et on a plus de peine encore à résister à la jouissance potentielle qu'à la domination, on a encore moins de stratégie d'évitement.

La droite considère l’homme comme foncièrement “mauvais” mais capable de s’améliorer par la stricte observance des règles qu’impose le respect de certaines “valeurs” qu’elle trouve “bonnes” parce qu’elles lui permettent de survivre agréablement. L’homme de gauche, depuis Rousseau, ne peut s’interdire de considérer l’homme comme foncièrement “bon” s’il n’est pas soumis aux déformations du comportement que lui inspire une société rendue “mauvaise” par l’existence de la classe bourgeoise. Ainsi, dans une société sans classes, des anges asexués passeraient leur vie à travailler en chantant, des gerbes de blé sur leur épaule, et à se serrer la main, car logiquement l’ambition, la jalousie, l’envie, l’instinct de domination, la haine, la colère, auront vu leur source se tarir par la transformation du milieu social. 

Malheureusement, ce paradis terrestre ne risque pas de se réaliser tant que l’homme n’aura pas compris par quels mécanismes biologiques ces différents comportements peuvent apparaître et par quels moyens précis il peut parvenir à les contrôler. En effet, on pourrait aussi bien envisager d’agir d’abord sur le comportement individuel plutôt que sur l’environnement social, si nous avions les moyens scientifiques de le faire, puisque l’homme fait partie intégrante du milieu. On peut imaginer qu’en supprimant l’instinct de domination on supprimerait non pas seulement les luttes de classes, mais les classes elles-mêmes. Par contre, il est peu probable qu’en supprimant les classes sociales, on supprime l’instinct de domination. Celui-ci semble intiment lié à la propagation et à la survie de l’espèce. 

Il y aurait un certain progrès si chaque homme était conscient de ce déterminisme. Imaginez une campagne électorale à la télévision où chaque candidat serait conscient qu’il présente à l’admiration des foules son sexe plus ou moins camouflé en disant : “J’ai le plus beau, le plus fort, suivez-moi, je suis Tarzan” et où chaque électeur jugerait la présentation plus ou moins convaincante et tenterait de découvrir derrière la feuille de vigne ce qui resterait d’utile à l’ensemble social. Beaucoup d’animaux pour exprimer leur domination sur un autre individu du même sexe font sur lui le simulacre de l’acte sexuel. J’ai souvent l’impression, en voyant vivre mes contemporains, qu’ils présentent généralement leurs fesses de la même façon aux plus agressifs et aux plus dominateurs. 


Henri LABORIT, L’homme imaginant

16/09/2018

Enfin de la bière

Nouvelles de l’homme :

J’ai entendu quelque part que l’homme préhistorique se comportait déjà en prédateur sans se soucier de la protection des espèces animales. Ça ne m’étonne pas !

Par ailleurs il semble que l’homme africain, le seul homme de l’époque en vérité, ait émigré en Chine il y a 2,1 millions d’années. C'est bien plus que prévu. Et il est venu sans papier.

De plus les premiers émigrés en Amérique ne dateraient pas de 15'000 ans comme on le croyait mais bien de 130'000 ans. C'est plus que prévu. Installés dans la Silicon Valley, personne ne sait d’où ils venaient. Une chose est sûre, ils sont venus sans papier.

IMG_0112.jpgEt malgré ces longues marches dans les plaines, ils ne buvaient pas encore de bière.

Il a fallu attendre -13'000 ans BP (avant aujourd'hui) pour que l’on fabrique de la bière. C’est plus que prévu et mieux que ce qu’on pensait, on disait jusqu’ici -5'000 ans BP.

C’était en Palestine à l’époque des Natoufiens, des sortes d’épipaléolithiques qui avaient très soif. Parait que c’était une bière fort nourrissante beaucoup moins quelconque qu’une Heineken et presque aussi bonne que la bière du Salève: 

MontSaleve.jpg

Il y aurait débat à wikipedia sur le terme Matrimoine. Allons plus loin :

Je propose que l'on change le terme patrie par matrie.

Faut-il dire "la père Matrie" ou "le père Matrie" ?

15/09/2018

Forcalquier

Pasta.gif13 septembre – Balade dans Forcalquier

Repas au CC

Balade vers les Mourres

Piscine.

 

20180913_174749.jpg

20180913_174554.jpg

14 septembre – Vélo en direction de Manosque - Cinéma

Samedi 15 Septembre – Dernière promenade en ville – Achat divers – Après midi, retour à la maison.

20180913_120542.jpg

23:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

14/09/2018

Le point

11.05.28.Chaval-questions-lune.jpgChaval bien sûr !

_________________________________________________________________

Ce blog est intitulé "Dernières Nouvelles de l'Homme en hommage à Vialatte. Alexandre fait le point de notre situation dans Les Champignons du détroit de Behring.

 

LA SITUATION

Tout homme habite une île déserte, et les bateaux n'y passent qu'à l'horizon. L'homme meurt seul, ayant vécu seul. Son dernier mot, c'est la solitude. Car rien n'est plus semblable à l'homme qu'un autre homme, mais rien n'en est plus différent. Et c'est pourquoi Henri Pourrat prêche l'amitié, les chrétiens préconisent l'amour et les républicains chantent la fraternité. C'est pourquoi les célibataires ont imaginé le mariage, qui est une idée de célibataire. C'est pourquoi le sous-préfet invite les fonctionnaires à danser parmi les plantes vertes avec des dames aux épaules nues. C'est pourquoi les messieurs se laissent pousser la moustache, pour chatouiller l'oreille des dames quand ils leur font des confidences (la moustache est un trait d'union). C'est pourquoi on ne peut plus circuler dans Paris. C'est pourquoi tout, ou presque tout. [...].
Les portes de la solitude sont des portes monumentales. Il y en a une à Ghardaïa, en plein désert. C'est une flèche ripolinée. Avec cette inscription parfaite : "Ghardaïa, trois kilomètres, Tombouctou, cinq mille kilomètres". Ca dit très bien ce que ça veut dire. On ne saurait mieux s'exprimer. Il y en a une autre à Font-d'Hurle (c'est un haut plateau, dans les Vercors); elle est en bois, à claire-voie, longue, basse, encastrée dans rien. Il n'y a rien à droite, rien à gauche, pas un mur, pas un fil de fer, rien par-devant, rien par-derrière, si loin que s'étende la vue; seulement cette inscription grandiose : "Prière aux visiteurs de refermer derrière eux". On ne saurait mieux dire à l'homme que, d'où qu'il vienne et où qu'il aille, il ne peut jamais ouvrir ou fermer que sur soi. [...].
On y trouve la Solitude. Le solitaire la personnifie. Le solitaire vit seul au sommet des montagnes, en présence de Dieu et de quelque coquille d’œuf oublié par le prédécesseur (car il est peu de solitudes inviolées où la main de l'homme n'ait déjà posé culotte). Il connaît le nom des étoiles, vit des restes du repas de midi et se retrouve en suivant les fleuves. Il mange dans une cuvette d'émail, qui lui sert à des tas d'autres choses, des nouilles mal cuites et du mouton qui sent le bouc; son chien la nettoie d'un coup de langue. C'est un homme extraordinaire. Il mouille son doigt pour savoir d'où vient le vent.

Vialatte inLes Champignons du détroit de Behring

06:08 Publié dans Vialatte | Lien permanent | Commentaires (0)

12/09/2018

Haut Var

Dimanche 9 septembre – Départ pour le Haut Var après une provision de Clairette – Accident de moto dans les spectaculaires  gorges rouge de Daluis –

IMG_8951.jpg

Beaucoup de motos - Camping fermé sur une route impossible – Arrivée au camping du Prieuré à St Martin d’Entraune– un mal pour un bien- Dame du camping causante et sympathique. Difficulté de vivre dans à ces hauteurs l’hiver – 54 habitants dans la commune – Ambiance politique des Alpes maritimes.

20180912_093218.jpg

10 septembre – Balade  sur la boucle de Pelens – La petite station de ski de St Martin. Beaux panoramas. Piscine.

20180910_163347.jpg

11 septembre Circuit des lacs. Montée au col de la Cayolle en Camping-car. Catherine reste au col et on fait la boucle des lacs. Magnifique haute montagne. Le temps est toujours au rendez-vous.

20180911_122353.jpg

20180911_121948.jpg

20180911_122013.jpg

20180911_124824.jpg

20180911_140213.jpg

12 septembre La boucle du village abandonné d’Amen.

20180912_120400.jpg

20180912_141827.jpg

20180912_142336.jpg

On roule jusqu’à Forcalquier sans pouvoir stationner et boire une bière pourtant bien méritée.

biere-blonde-dolomiti.jpg

18:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)