Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2016

Majorana

220px-Annonce_de_la_disparition_de_Majorana.JPGCela fait longtemps que je n’ai pas mis un article sur la physique. Mon informateur du CERN attire mon attention sur Ettore Majorana qui était un physicien né à Catane en 1908. 

Fermi, le grand Fermi, disait :

« Dans le monde il y a plusieurs catégories de scientifiques : ceux qui font de leur mieux, et ceux, de premier plan, qui font de grandes découvertes, fondamentales pour le développement de la science. Et puis, il y a les génies, comme Galilée et Newton. Ettore était de ceux-là. »

Il disparaît à 31 ans assez mystérieusement en 1938. Des témoignages récents affirment qu’il aurait vécu en Amérique du sud au-delà de 1955 sous le nom de Bini.

Bien qu’il ait publié très peu de papiers, malgré les encouragements de Fermi, on a donné son nom à des particules qu’il a conjecturées. Les particules de Majorana. Ce sont des particules qui sont elle-même leur antiparticule. Dans la foulée de Pauli il avait supposé l’existence du neutrino en lui attribuant une masse neutre. Il semblerait pourtant que le neutrino ait une petite masse et ne soit pas une particule de Majorana. Tant pis ! 

bohr_modele.jpgN’empêche que plus les physiciens avancent dans leurs recherches plus c’est le bazard. On regrette la simplicité de l’atome de Bohr, C’était le bon temps comme dirait Fillon : Des neutrons, des protons et des électrons qui tournent autour et fabriquent de l’électricité. Simple ! 

Avec un tableau de Medvedev Mendeleeiv pour s'y retrouver dans les corps simples. Fallait juste savoir qu'il y avait quelques corps qui avait plus ou moins de neutrons et qu'en général ils étaient radioactifs comme le carbonne 14 bien pratique pour dater l'homme de Cromagnon. 

Pour vous illustrer ce bazard, je vous livre en vrac quelques noms de particules plus ou moins colorées ou même anticolorées au choix :

Protons et neutron sont devenus des hadrons (d’où le LHC, large hadron collisionneur)

La famille des électrons s’est agrandie : Le neutrino est électronique mais aussi muonique (les muons) et tauique (les taus), ce sont des leptons.

Les quarks qui sont les constituants des hadrons, il sont haut, bas, étrange, charme, beauté et vérité.

Le mésons, les nucléons, les hypérons.

cms_grand.jpg

Le gluon a son gluino

Le boson W a son wino (in wino veritas)

Le boson de jauge à son bino qui se mélange avec un jaugino dans un cocktail étrange. Les jauginos se mélangent avec les higgsinos pour former des combinaisons linéaires ("état propre de masse") appelés neutralinos (neutre) et charginos

Le boson Z a son zino

Le photon a son photino

Le neutralino est une combinaison de trois superpartenaires : le photino, le zino et le higgsino

Le graviton (jamais observé)

PLUS QUELQUES QUASI PARTICULES :

Le phonon

L’exiton

Le plasmon

Le polariton

La polaron

Le magnon (l'homme de cro...)

Le bardyon (ou tardyon)

Le luxon moins rapide que la lumière

Le tachyon plus rapide que la lumière

Le goldstino

Le glouton qui tend à augmenter de masse.

Le plouto qui s'enrichit sans cesse (voir trumpo)

Le fillon (le candidat qui veut faire bosser le burocraton)  

Le perino de masse respectable et donc pas très rapide.

On observe qu'il y a la catégorie de O et celle de ON.  

18:57 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

18/11/2016

Annonay 2017 Jury

One more time

FESTIVAL INTERNATIONAL DU PREMIER FILM D'ANNONAY

Appel à jury cinéphile !

AfficheFC2017.jpg

Le 34ème Festival International du Premier Film d'Annonay aura lieu du 3 au 13 février 2017, avec sa section compétitive : 9 premiers longs métrages de fiction inédits en salles. Les films primés recevront une aide qui les aidera à trouver un distributeur en France.
 
Le jury est composé de 6 à 8 personnes passionnées de cinéma, sélectionnées sur candidature : il vous suffit de réaliser votre autoportrait de spectateur sur un support au choix : un courrier (3 pages maxi), une séquence vidéo ou audio (3 minutes maxi)...
Toutes les modalités en cliquant ici...
 
Et pour vous abonner à notre newsletter, c'est par là !
 
Une expérience à ne pas rater, je vous assure. 
 
En photo ci-dessous : pour notre édition 2016, le jury était accompagné par Baya Kasmi et Michel Leclerc, et Solène Rigot pour le jury lycéen.

2016-02-10_jury-600x400.jpg

14/11/2016

Syzygy

Sol glissant, automobiliste en 4*4, escaliers, novembre continue avec son lot de chûtes. Un bonne nouvelle pourtant : Ce soir la lune semble 14,23% plus grosse que d'hab. Cela s'appelle le périgée syzygy (syzygie en français mais c'est moins impressionnant). Info transmise par Pascal.

C'est un périgée de la lune, ce qui arrive une fois par mois... mais avec soleil-terre-lune alignées, cela n'arrive que deux fois par siècle environ.400px-Rythme_anomalistique.svg.png

Le dernier sygyzy c'était en 1948.  Ce soir, ici, pas de peau, il fait nuageux. Il faudra donc attendre 2034 pour en profiter.

* Périgée (plus près) et apogée (plus loin) sont masculins comme lycée, pygmée, scarabée, musée, mausolée, trophée... et même gynécée ce qui ne manque pas de sexe sel vu qu'un gynécée était un logement réservé aux femmes.

* Syzygie vient du grec suzugos qui veut dire "attelés ensemble". Un vocabulaire de palefreniers grecs. On peut aussi traduire par accouplé et même par ménage à trois.

21:53 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (3)

11/11/2016

Klavalkade

Le mois de novembre continue à nous pleuvoir dessus. Une petit pensée en ce jour per il nonno qui avait fait la guerre de 15-18 dans les Dolomites et qui chaque 11 novembre était très fier (orgoglioso) d'être invité à banqueter avec les anciens combattants d'Abondance. Ils mettait son beau costume pascal et son meilleur chapeau. Eux racontaient Verdun et lui les féroces batailles contre les autrichiens sur les glaciers.

Les glaciers ont presque tous fondus. Les poilus sont tous morts. Et novembre continue de nous pleuvoir dessus. Pour la préposition, faites vous une opinion ici.

A part ça, Les loyaux chevaliers blancs saluent la victoire de Donald.

Si vous êtes libre le 3 décembre, ils organisent une petite sauterie en Caroline du Nord pour célébrer la chose. Ils appellent ça VICTORY KLAVALKADE  Lieu et heure communiqués ultérieurement. Noirs, juifs et hispaniques s'abstenir.

Trump.jpeg lwknssaocofol_d800.png

15:37 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (3)

09/11/2016

Novembre

stormy-day-illustration-id594453310?s=170667aNovembre déroule ses bourrasques de pluie poussées par un vent du nord très froid que Météo France s'obstine à nous faire venir du nord-ouest. Un vent froid vient du nord, point. Chez nous c'est la bise, si le ciel est noir, c'est la bise noire, s'il pleut en plus c'est le mois de novembre.

Commencé par les saints puis suivis des morts, il continue par l'armistice de la grande guerre le 11 et par la mort du général de Gaulle le 22. Non, Brassens a eu le bon goût de mourir en octobre, j'ai vérifié. S'il avait été sûr d'éviter novembre, nul doute qu'il en aurait fait un addendum à Supplique.

On aurait pu penser que ce mois propice à la déprime nous débarrasserait du grand cornac, de l'éléphant et de sa trompe. Il n'en sera rien hélas.

On peut encore espérer qu'il nous soulagera du petit Naboléon, l'ex-président à talonnette, avant la fin du mois. Hier, sur la base des sondages, j'aurais dit oui, ce matin je n'en suis plus très sûr. J'ai comme un coup de blues. Si ça se trouve, il va se déclarer contre l'élite, pour la défense des petits fonctionnaires et le revoilou à la fin du mois, comme un sou neuf, prêt pour deux ou trois mandats de plus avec Hollande quasi seul pour lui faire barrage de son corps. La poisse !

Pour nous consoler, rien de tel qu'un plat chaud. Je vous propose de revenir à une recette sûre, l'omelette de novembre aux champignons selon Vialatte :

1658301-la-tele-des-inconnus-les-sketchs-les-plus-vus-sur-internet.jpgPour faire l'omelette aux champignons, achetez une grande maison rustique exposée aux vents de la tempête, rassemblez les chasseurs dans la cuisine obscure, immense, dallée et tournée vers le nord, sur deux bancs de chêne autour d'une table pesante (on en trouve chez les antiquaires entre mille et quinze cents francs). Éclairez avec une chandelle afin de dramatiser les ombres et posez sur la table une bouteille de vin noir. Le premier chasseur est barbu, le deuxième édenté, le troisième longiforme, le quatrième a des sourcils terribles, le cinquième sait chanter O Sole mio, le sixième a l'air assez idiot mais il n'en est pas moins vorace ; le septième ressemble à Fernandel, le huitième à une tête de mule, le neuvième au troisième, le dixième au premier, et le onzième à tous les autres ; les autres à des figurants. Allumez un grand feu de sarments, mélangez dans la poêle la trompette de la mort, l'oreille d'ours et la tête-de-nègre et versez dessus des œufs battus dans un saladier à fleurettes. Servez très chaud tant que l'omelette bave encore. Faites circuler ensuite de grands bols de faïence, des aiguières de vermeil ou des cuvettes d'émail dans lesquels vous aurez dissous à l'eau bouillante deux grosses cuillerées de savon noir acidulées d'un jus de citron, pour permettre aux chasseurs de nettoyer leur barbe. On peut aussi se servir d'écuelles en plastique bleu. Tremper la barbe par trois fois, gratter le jaune d'œuf coagulé, tordre et rincer dans une eau claire, éponger soigneusement avec un chiffon sec.


Desservez, après, d'un seul coup. D'un revers de bras. Jetez sur la table les perdreaux, les cerfs, les faisans, la bécasse, les sangliers, le hérisson. Réservez l'ennemi de la famille. Ajoutez du lard et du poivre. Deux truffes, sel, thym, laurier, trois bouteilles d'armagnac. Hachez menu. Cuisez au four dans des pots de terre. Mettez ce qui reste en saucisson. Profitez du temps de la cuisson pour enterrer rapidement dans le jardin, sous le lilas, l'ennemi de la famille. Pendez ensuite les saucissons aux poutres et mettez les pots sur l'armoire en plaçant les plus grands derrière, ils seront plus faciles à compter. Si par hasard vous avez oublié de réserver l'ennemi de la famille en jetant le gibier sur la table, ne recommencez pas à zéro, mais faites pour lui une petite prière quand vous mangerez les saucissons.

N'oubliez surtout pas que beaucoup de champignons sont vénéneux et que vous risquez d'empoisonner un invité par imprudence. Essayez-les sur un cousin pauvre avant de servir. Il y a toujours dans les immenses maisons de province un cousin pauvre qui est resté sur votre insistance hypocrite, à la suite d'un banquet de baptême, parce qu'il ne sait jamais dire non, et qui loge au grenier dans la chambre de bonne. Il aime rendre de petits services. Il se fera une vraie joie de goûter aux champignons.

Tels sont les plaisirs de novembre.

Almanach des quatre saisons, p.180-181

17:30 Publié dans Blog, Vialatte | Lien permanent | Commentaires (3)