Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2006

Parfum 15

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Dimanche 14 décembre

J’aime bien faire la grasse matinée le dimanche, mais ce matin je n’arrivais pas à dormir alors je me suis levé pour boire un café. En regardant par la fenêtre, j’ai vu un gars au pied du réverbère à l’angle de la rue Bayard. Visiblement ce n’était pas un clochard. Ce qui m’inquiète c’est qu’hier, en faisant nos courses, j’ai déjà eu l’impression fugitive d’être suivi. Je n’en ai pas parlé à Christèle, je ne voulais pas l’inquiéter.

Bon, je me suis recouché et on a fait une partie de bête à deux dos assez réussie je dois dire. Ensuite on a inévitablement parlé du Férociné. Christèle n’est décidément pas une femme d’affaire. Elle n’arrive pas à imaginer ce que la BioMol peut faire avec cette mélocule.

Mon hypothèse c’est qu’ils gardent l’histoire secrète le plus longtemps possible pour créer un fait accompli tel qu’il n’y ait plus de retour en arrière possible. Ensuite, on ne pourra que réglementer mais plus interdire. Je peux même imaginer des mécanises plus complexes avec pas mal de pognon à la clé.

Les journaux de leur côté continuent de parler de regain de la consommation.

Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

03:25 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (0)

14/12/2006

Parfum 14

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Samedi 13 décembre

Après ce que m’a dit Christèle hier soir, je voulais qu'aujourd’hui on reste à la maison... On n’a pas tenu, on est allé au centre commercial. C’était absolument effrayant le monde qu’il y avait dans certains magasins. On se serait cru revenu à la belle époque quand mes grands-parents m’emmenaient faire les cadeaux de Noël.

 

Il est évident que les sprays dont m’a parlé Christèle hier soir sont déjà en vente sous le manteau. Cela doit faire quelque temps que ma belle en ramene chaque jour quelques molécules à la maison sur ses habits. Dans le fond je crois que nous sommes plutôt résistant. Ils doivent être en train de faire des tests sur une grande échelle. Entre la molécule complexe, la Férociné, découverte par hasard par ma chérie au labo début novembre, et la mise sur une sorte de marché noir la chose a été vite, très vite.

Ce qui m’étonne c’est comment arrivent-t-il encore a garder le secret ?  Pourquoi la presse n’est pas au courant ?

Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

02:00 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (1)

13/12/2006

Parfum 13

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Vendredi 12 décembre

C’est bizarre qu’on ne soit pas vendredi 13, les journaux sont remplis de mauvaises nouvelles. Le gouvernement n’arrive pas à tenir son programme vertueux. Le parti des libéraux s’est allié avec les populistes de Marine Verdoux, ils veulent sortir de l’Europe, supprimer les taxes vertes et faire repartir la croissance économique à tous prix.
 
Et en plus mon patron est furieux parce que j’ai fait une petite remarque à son neveu. Je ne me souvenais même pas de quoi il s’agissait… ah oui je lui ai dit que c’était idiot d’avoir fait acheter cette nouvelle photocopieuse... que l’ancienne allait très bien… Bref, il ne faut pas toucher à un cheveu du gamin.

Christèle est rentrée toute abattue du boulot, elle ne répondait pas à mes questions et elle a fini par craquer…

- Phil, je n’en peux plus de garder ça pour moi.
- Garder quoi ?
- Le secret du projet sur lequel je travaille.
- Tu peux m’en parler, je n’y comprendrai goutte comme d’hab. mais va y parle… ça te soulageras.
- Si, tu vas comprendre facilement. Tu sais cette frénésie d’achats que l’on observe depuis quelque temps, eh bien c’est à cause de Biomol et en particulier de mes travaux.
- Non !
- Si, j’ai travaillé sur une molécule dont le nom de code est Férociné…
        
Elle m’a tout expliqué. C’est un peu long à détailler ici et je suis bien trop fatigué pour ça mais je suis très inquiet…. Elle ne doit en parler à personne, pas même avec sa copine Evelyne, encore moins avec moi.

Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

02:05 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (1)

12/12/2006

Parfum 12

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Jeudi 11 décembre

Ce soir Christèle est à nouveau rentrée très perturbée. Quand je lui ai dit que samedi j’allais acheter un nouvel ordinateur pour mes parents, elle a eu l’air encore plus effondrée. Elle a commencé d’un air grave, elle avait visiblement quelque chose de très important à me dire

- Phil, il faut qu’on parle…
- Chérie tu as l’air bouleversée.
- Tu sais… je crois que tes parents n’ont pas besoin d’un nouvel ordinateur, ils savent à peine se servir de celui qu’ils ont.
- Oui, mais il a déjà cinq ans, c’est vieux pour un ordi.
- Peut-être mais cela va coûter un maximum de taxe de recyclage. Si vraiment tu y tiens, on pourrait ajouter de la mémoire sur celui quils ont.
- Si c’est une question d’argent…
- Non, bien sûr que non.

Je dois bien reconnaître mes parents n’ont pas besoin d’un nouvel ordi. Je ne sais pas ce qui me prend en ce moment, d’habitude c’est plutôt moi qui freine l’envie acheteuse de Christèle… et là, c’est plus fort que moi… Bon, je vais me coucher

Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

02:35 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (0)

11/12/2006

Parfum 11

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Mercredi 10 décembre

Christèle est encore rentrée tard du travail. Elle a toujours les traits tirés… Son chef lui a octroyé un quatorzième mois et une grosse prime. Elle ne connaissait pas le montant, c’était un pourcentage sur un programme de récompense pour les cadres, elle a essayée de me faire le calcul, elle s'est embrouillée... cela semblait trop énorme… et ça n’avait pas l’air de la réjouir plus que ça. Quand je lui en ai demandé la raison, elle s’est mise à pleurer. J’avoue que je n’ai pas su quoi faire sur le moment. Un comportement aussi curieux à de quoi surprendre. Finalement je l’ai prise dans mes bras et les choses se sont arrangées comme d’habitude.

J‘ai failli écrire : « …à de quoi surprendre, vous ne trouvez pas ? » En fait c’est ce qui me frustre avec l’écriture d’un journal, c’est que je ne sais pas à qui je m’adresse.

C’est une fin d’année trépidante. Au boulot, on m’a adjoint un aide vendeur, Antoine, un cousin du patron qui ne m’a pas l’air très doué pour la vente, heureusement il est assez gentil. Il s’est installé dans mon bureau en attendant.      

Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

02:30 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (1)