Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2006

Parfum 20

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Vendredi 19 décembre

Ouf, la semaine est finie. Je crois que l’on va se claquemurer ce week-end... enfin quand on sera rentré du restau… Christèle tient absolument à aller à la soirée de son département. dans un truc assez classe au bord du lac. C'est paraît-il la première fois qu'ils invitent les conjoints. Je me mets sur mon 31. Je raconterai tout cela ici demain.

Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

"Les phéromones sont des substances émises par la plupart des animaux et certains végétaux, et qui agissent comme des messagers sur des individus de la même espèce. Extrêmement actives, elles agissent en quantités infinitésimales, si bien qu'elles peuvent être détectées, ou même transportées, à plusieurs kilomètres.

Les phéromones sont généralement produites par des glandes exocrines, ou sécrétées avec l'urine, et servent de messagers chimiques entre individus. Le récepteur est souvent l'odorat qui transmet les messages au cerveau. Les messages transmis sont à caractère sexuel mais pas uniquement. On a longtemps pensé que les phéromones ne concernaient pas l'homme; or, plusieurs études ont prouvé le contraire. Les biochimistes savent dorénavant produire des phéromones de synthèse."

Il se pourrait donc que cette nouvelle n'ait aucun caractère d'anticipation. Voyez autour de vous...

02:05 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (1)

19/12/2006

Parfum 19

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Jeudi 18 décembre

Finalement, hier soir, j’ai passé la soirée à parcourir les nouvelles, les blogs officiels et les autres. On sent bien chez les officiels une volonté de minimiser la fièvre acheteuse. Il faut dire que cela vient casser les efforts du gouvernement qui depuis quatre ans se vante d’avoir contrôlé et même passablement réduit la consommation. Ce qui semble curieux, c’est que cette surexcitation des acheteurs ne touche que certains centres commerciaux. Dans ces endroits on a assisté à de vraies scènes d’hystérie collectives, des familles avec quatre caddies pleins à ras bord de jouets… On raconte des histoires croustillantes de gens qui se battent pour le même paquet comme au vieux temps des soldes, il y a dix ou quinze ans.


Bref, après toutes ces dépêches et articles, j’ai dû aller chercher Christèle au travail, il n’était pas loin de onze heures et elle avait peur de prendre le bus. Par contre elle n’a pas eu peur de copier tous les documents du projet Féro sur le site Gstore que je lui ai ouvert. Elle m’a expliqué qu’elle avait encrypté et compliqué le cheminement des fichiers de manière telle que le plus fin limier ne s’y retrouvera pas.

Bien vu la manœuvre !…

Surtout qu’en sortant elle s’est fait fouiller par le gardien de nuit qui a dû faire venir une collègue en constatant que le sac et la sacoche de Christèle ne contenaient pas ce qu’il cherchait. On ne rigole pas avec les contrôles chez Biomol.
Sous des dehors frêles, cette fille ne manque pas de cran. J’avoue que j’en ai encore des frissons. Je ne crois pas que j’aurais été capable d’en faire autant. On en avait un peu parlé et hop, elle l’a fait. Arrivée à la maison, elle était épuisée et s’est endormie comme une souche.

Je ne sais pas si nos anges gardiens se sont faits plus discrets mais je ne les ai pas aperçus hier soir ni dans le rétro de la voiture ni devant la maison.

Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

03:00 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (0)

18/12/2006

Parfum 18

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Mercredi 17 décembre

Je mettrais une virgule après Christèle pour éviter qu'elle ne soit imbibée :-) ou je tournerais la phrase autrement.
après avoir déplié le mouchoir en papier que m’a confié Christèle, à peine imbibé de Férociné.

Quand je suis arrivé à la maison à 19 heures, Christèle n’était pas rentrée. J’ai appelé au bureau, elle m’a répondu d’une petite voix fluette qu’elle serait très en retard. Du coup je l’ai attendue en faisant des mots croisés et en brassant dans ma tête ces histoires de parfums bizarres qui transporte Dieu sait quoi... et puis j’ai ouvert ce journal.

Le torchon brûle entre mon patron et son neveu. Hier, ils ont tous deux été pris d’une frénésie de consommation. Ils veulent remeubler le bureau de fond en comble… L’ennui pour eux c’est qu’ils n’ont pas du tout la même idée sur ce qu’il faut acheter comme fourniture. Cela leur a pris très peu de temps après avoir déplié le mouchoir en papier que m’a confié Christèle, à peine imbibé de Férociné. J’avais soigneusement retenu ma respiration, j’ai déplié le mouchoir et puis je suis précipitamment parti en clientèle.

Aucun doute, c’est drôlement efficace ce produit… d’après ma chérie, il y avait des poils de microgrammes dans ce mouchoir.

C’est dommage parce que les soirs où j’ai envie d’écrire dans mon cahier, Christèle m’attend au lit et donc je bâcle… et ce soir où j’aurai le temps, je ne sais déjà plus quoi dire. Toutes mes pensées reviennent sur cette molécule du diable et j’avoue que je n’ai aucune idée sur ce qu’il faudrait faire.

Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

02:55 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (2)

17/12/2006

Parfum 17

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Mardi 16 décembre

Christèle a été convoquée une nouvelle fois par son chef qui voulait savoir si elle m’avait parlé du projet Féro. Elle dit qu’elle a menti du mieux qu’elle a pu… Le problème c’est qu’elle est très peu douée pour cet exercice.

Plus inquiétant, sa copine Evelyne lui a aussi posé des questions inquisitrices sur ce sujet.

-- Parce qu’Evelyne est au courant du projet Féro ?
-- Pas dans le détail. Elle sait juste que la direction veut garder la confidentialité et elle a dû entendre deux ou trois choses.
-- Pas venant de toi, j’espère ?
-- Non. Mais ce qui m’inquiète c’est qu’on aurait dit qu’elle voulait me tirer les vers du nez.
-- Quel serait son intérêt ?
-- Je me demande si elle n’a pas une aventure avec le responsable du groupe.
-- Tu ne lui as rien dit. Tu es sûre ?
-- Aujourd’hui non, mais je ne suis pas trop sûre de ne pas avoir trop parlé ces derniers temps avant que tout cela ne devienne aussi tendu…

Je ne l’aime pas trop cette fille. Je n’ai pas confiance, c’est le genre de fille superficielle et un peu avide. D’un autre côté, je comprends que Christèle ait eu besoin de se confier à quelqu’un…

Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

02:55 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (3)

16/12/2006

Parfum -16-

medium_PdA.JPGParfum d'avent

 

Lundi 15 décembre
 
Cette fois j’en suis sûr, nous sommes suivis. Christèle m’a appelé au bureau pour que nous mangions à midi ensemble. Cela nous arrive très rarement, uniquement si je dois me rendre dans son coin, il y a trop de distance entre nos deux bureaux et ce n’est pas possible d’y aller en bus.

Elle ne voulait pas qu’on parle qu téléphone.

Ce qui m’inquiète c’est que l’on a dû mettre la puce à l’oreille de nos anges gardiens car à mon avis on a chacun le notre. Je n’ai pas voulu en parler à Christèle pour ne pas l’affoler mais j’en suis sûr, on est filé tous les deux.
 
Christèle voulait me voir pour m’expliquer qu’on l’avait, le matin même, déchargée du projet Féro pour la mettre sur une nouvelle recherche dans un domaine totalement différent. Elle qui souhaitait il y a peu changer de job pour sortir de l’hyperspécialisation dans laquelle on la cantonne, était toute inquiète. J’ai fait de mon mieux pour la rassurer, ce soir elle semblait plus calme… nous avons réussi à ne pas reparler de tout cela. J’écris vite ces lignes avant de la rejoindre sous la couette.

Parfum d'Avent - Voir le résumé pour ceux qui ne veulent pas tout lire.

02:30 Publié dans Parfum | Lien permanent | Commentaires (0)