Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2015

Je sais bien

Inspiré par la lettre de Diderot...

Je sais bien que certains agissent et réfléchissent ensuite.

Je sais bien que je ne suis pas capable de mémoriser un long poème en restant dans le mot à mot.

Je sais bien que la vie est courte.

images?q=tbn:ANd9GcQQP8D7742eLjp6-G7QqKaVwnP9GFlwpbwfZ_3X2NdhWb90Y1-WWAJe sais bien qu’il faudrait essayer de ralentir ses pensées et qu'on ne sait pas où se trouve le frein.

Je sais bien qu'il faudrait tendre vers la sagesse qui allie la conscience de soi et des autres, la tempérance, la prudence, la sincérité, le discernement etc... etc...

Je sais bien qu’avec l’âge on se fait à l’idée que rien ne résiste au temps et je sais que je m’en accommode de mieux en mieux

Je sais bien que selon Darwin les espèces évoluent lentement et que l’époque voudrait que l’on évolue bien plus vite.

Je sais bien que certains croient que, à cette allure, les robots prendront le pouvoir… bientôt.

Je sais bien que la théière de Bertrand Russell n’existe pas, que c’est juste un exemple pour installer le doute philosophique. 

Rasoir.jpgJe sais bien que le rasoir d’Ockham ne coupe pas mais qu’il incite à la simplicité des solutions, un rappel aux théologiens, aux clercs, aux politiques et finalement à tous. 

Je sais qu’il existe une preuve de la validité de ce rasoir par induction de Solomonoff  sous réserve que l'environnement suive une loi de probabilité inconnue mais calculable. 

Je sais que je viens de perdre pas mal de lecteurs.

Je sais bien que l’alcool est nocif, que fumer nuit à la santé.

Je sais bien qu’il faudrait manger moins salé.

Je sais bien que j’essaye de m’intéresser aux nourrissons sans y parvenir jamais.

Je sais que les italiens appellent « colpo della strega, coup de la sorcière » ce que nous qualifions de « tour de reins ». Et qu’ils appellent les sorciers dei stregoni.

Je sais bien que le nombre d’expressions comme celles-là est immense dans toutes les langues et même que cela fait le génie de la langue.

Je sais bien qu’il est plus difficile de faire la différence entre une métaphore et une métonymie qu’entre un crocodile et un alligator.

Je sais bien qu’entre chien et loup, il faut redoubler de vigilance, surtout en conduisant.

Je sais bien que ce blog en énerve certains… et alors ?

Je sais bien que je devrais me relire. 

Je sais bien que cette liste commence à devenir trop longue. 

Je sais bien que cette liste est très incomplète… 

et je ne sais pas si je la compléterais un jour.

16:38 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (5)

13/02/2015

Globalement

globe-lumineux-26-cm.jpgMa femme me demande si l’adjectif global vient de globe. Voilà où ça mène de débiter des étymologies sur ce blog.  Donc je consulte mon Alain Rey historique. Oui, d’après l’évangile selon Alain, global vient bien de globe mais à l’époque globe n’était pas vraiment un globe mais… un rouleau de drap ( ?).

En plus l'adverbe globalement serait antérieur à global. Ça se corse surtout quand on consulte le wiktionaire qui dit que  globalement dans le sens de « à la surface du globe » est un anglicisme et qu’il vaut mieux utiliser mondialement.  D'accord, mais est-ce que mondial vient de monde ou est-ce plutôt monde qui vient de mondial ? Et de quel monde parlons-nous ? En quel monde vivons-nous ? Et puis, le mondial au Qatar en 2022 se déroulera-t-il en été ?

Revenons au départ et à l’étymologie. Globe vient du latin globus qui signifie boule, balle. Mais il y a un petit problème car, avant Copernic, personne ne savait que la terre était ronde puisque, selon le pape et la Bible, la terre était plate  et donc la terre n’était pas encore un globus. Vous suivez ? Tant pis !  En fait vers 1350 un globe était un rouleau (de drap) (ça je l’ai déjà dit) qui appartenait sans doute au pape, puis vers 1560 (naissance de Galilée) c’est redevenu une sphère (globus).

images?q=tbn:ANd9GcS7NqK2BH7Aorw-gWplkrteJu4YOnpAZr3Kz8THg14hdszwzpRs2D8c5DU5Galilée faisait ses observations avec une lunette astronomique, fini le temps de la contemplation des planètes avec le seul globe oculaire.

Au XIXième siècle l'adjectif global s'appliquait à une « masse totale » et donc à ce qui est pris en bloc (acheté à prix de gros). C'est la côté mercantile du siècle.

Au XXième siècle, on a inventé la méthode globale pour éviter d'ânonner B-A-BA. Personnellement, j’ai appris à lire avec cette méthode c’est pourquoi globalement on doit me pardonner mes grossières fautes d’orthographe.

Que dire de plus sans trop globaliser tout en englobant la totalité de la question posée. On pourrait parler des globules qui sont de petits globes, des yeux globuleux qui sortent des orbites, de l’hémoglobine faite de globules rouge, des globe-trotter(pluriel à préciser) qui parcourent le globe et on arriverait enfin à la globalizzatione.

* La globalizzatione, j’en ai parlé ici.

05:58 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (2)

25/01/2015

SYRIZA

langfr-220px-SYRIZA_logo_2014.svg.png

Συνασπισμός Ριζοσπαστικής Αριστεράς,

Synaspismós Rhizospastikís* Aristerás

Coalition de la Gauche radicale

Quand on connaît la propension de notre gauche extrême à se morceler (NPA-LCR-LO-PC-FG…) on se demande comment les grecs ont pu créer SYRIZA qui est un parti et pas une coalition comme son nom ne l’indique pas. Il faut savoir qu'aux législatives le premier parti de Grèce récupère un bonus de 50 sièges, ce qui est une bonne incitation à l’union.

A noter que les verts (OP - Oikologoi* Prasinoine font pas parti de SYRIZA, les communistes (KKE Κομμουνιστικό Κομμα Ελλάδας) non plus, DIMAR (Dimokratiki Aristera – Gauche démocrate) non plus, ni ANTARSYA (Coopération Anticapitaliste de Gauche pour le Renversement – Il ont même un comité en France, ça me renverse !) et évidement pas non plus le PASOK, le PS grec bien trop compromis dans les magouilles.

640px-Alexis_Tsipras_Komotini_cropped.jpg

Alexis Tsipras - le leader charismatique se SYRIZA

A noter que les grecs ne semblent plus avoir peur des menaces des armateurs et autres tycoons* du business grec. C'est assez normal quand on sait que le premier d'entre eux Spiro Latsis (51ième fortune mondiale) vit avec sa famille depuis des décennies à Genève.

Vocabulaire : Le mot écologie nous vient de l'allemand, il est formé sur la racine grecque OIKOS - La maison et LOGOS - le discours). Bâtie sur la même idée que économie (NOMOS - la règle, la loi, l'usage, l'administration) La bonne gestion de la maison donc. 

Quant à Anagramme, il vient du grec ana (anaphore, anatomie...), en arrière, et gramma, lettre (grammaire) Graphei - écrire qui donne graphe, graphique...

A noter que Rhizospastikís, radical, donne rhizome sur la base du grec rhizoma, ce qui est enraciné. Et radical vient du latin radix, racine qui donne radis, radicule etc... 

Tycoon ne vient pas du grec mais du chinois par le japonais et signifie grand seigneur (saigneur?). 

16:18 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (3)

21/01/2015

Adonis

479922798.jpgJe n’arrive pas à lâcher prise* avec cette histoire de Charlie. Nous sommes allé voir TIMBUKTU d'Abderrahmane Sissako. Des djihadistes imposent leur loi à Tombouctou. Un film très dur sur le fond et très beau sur la forme. Allez lire la critique de Pascale

J’ai aussi beaucoup aimé l’analyse que fait Adonis, Ali Ahmed Saïd Esber (علي أحمد سعيد), un poète syrien qui vit chez nous, au sujet de la difficulté qu’ont les arabes a instaurer une société de progrès.

L’interdiction de la parole bloque tout. Le moindre mot, la plus petite opinion est considérée comme une crime alors que, dans le Coran, même Allah a écouté Satan. La démocratie exige une réinterprétation du Coran. La liberté n’est pas facile à vivre. Il est plus simple de faire confiance à un homme providentiel... On a connu ça.

 
Vocabulaire: Lâcher, relâcher, laisser, délaisser ont la même origine le verbe latin Laxare. Laxare a donné laxatif (qui relâche on sait quoi), laxisme (relâchement de la morale ou de l'autorité), relaxation, relaxer (un prévenu ou les muscles), "relax Max !". Il a aussi donné legs (don) et légataire alors que légation ou léguer viennent de lex, la loi (dura lex sed lex - ne pas lâcher un verre Duralex même s'ils sont français et bien trempés)

18:02 Publié dans Mots, Religion | Lien permanent | Commentaires (6)

04/01/2015

Stigmergie

Suite de la chronique des robots et de l'intelligence artificielle...

robot-termite-feat.jpgAujourd'hui les robots termites. Des chercheurs en informatique d'Harvard sont à l'origine du projet Termes. Ces robots mesurent 17,5 centimètres de long et 11 centimètres de large. Ils peuvent construire des structures miniaturisées telles que des pyramides. Ils possèdent des roues crantées pour pouvoir avancer sur tout type de terrain et des capteurs infrarouges pour repérer les briques qu'ils doivent manipuler. Les Termes ont aussi une pelleteuse, un accéléromètre et des sonars à ultrasons pour ne pas entrer en collision avec d'autres robots ou des objets.

Ce mode de coopération (des termites, des abeilles, des fourmis...) s'appelle la stigmergie les individus communiquent entre eux en modifiant leur environnement. Un terme introduit par Pierre-Paul Grassé, un biologiste français, en référence au comportement des termites. Il le définit comme : « Stimulation des travailleurs par l'œuvre qu'ils réalisent. » Le terme provient des mots grecs stigma « marque, signe » et εργον (ergon) « travail, action ».

La racine ergon, travail à donné énergie. En physique quand une force travaille, elle transfère de l'énergie à un système. 

Si plusieurs personnes ou systèmes travaillent ensemble et que le résultat est plus grand que la somme des énergies ou dit que l'on a créé de la synergie (syn - avec)

Si on n'aime pas le travail ou la paperasse, on y est allergique. Allergie (de allos autre et ergon travail)

L'ergonomie, étude de la relation de l'homme au travail vient de ergon et nomos la loi, la règle.

La léthargie vient du grec Léthé (fille d'Eris la discorde), déesse de l'oubli (léthal - mortel) et argos, paresseux, issu lui aussi de ergon, le travail.

11:16 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (2)