Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2010

Quintessence

Il y a quelques années, j’avais développé ici un passage du Pantagruel dans lequel le héros tombait sur un livre étonnant. Je vous invite d’ailleurs à relire cette note chimérique où il est question de livres au titre alléchant :

  • -De l’art de péter poliment en société
  • -L’éléphantesque couille des preux.
  • -Comment avaler des chevreaux accommodés de cardons en temps papal interdit par l’église.
  • -Sur l’excellence des tripes
  • -La rustrerie des curetons etc…

Le mot qui me ramène aujourd’hui à Rabebais est le mot Quintessence. Un terme que le lecteur attentif aura noté dans ce titre : La Vie tres horrificque du grand Gargantua, pere de Pantagruel iadis composee par M. Alcofribas abstracteur de quintessence. Livre plein de Pantagruelisme. -Pantagruel, Roy des Dipsodes, restitue a son naturel, avec ses faicts & prouesses espouventables. -Pantagrueline Prognostication. Lyon: se vend chez Francoys Juste, 1542. *

La quintessence, chère aux alchimistes, était la cinquième essence après distillation. Rabelais écrivain se voulait donc extracteur de substantifique moelle écrivaillère. Un bouilleur de mot.

De manière assez comique, les physiciens qui tentent de comprendre notre univers (ou nos multivers) ont appelée quintessence une éventuelle** cinquième sorte de matière après les atomes connus, les photons, les neutrinos et la matière noire. Cette cinquième matière est aussi connue sous le nom de matière sombre.

Noire et sombre la cinquième essence donc. On sent bien que nos astrophysiciens pataugent dans le marc de café et ne sont pas prêts de trouver la lumière.

* Prologue de l’auteur Alcofribas/Rabelais à son Gargantua : BEUVEURS tres illustres, et vous, Verolez tres precieux, car à vous, non à aultres, sont dediez mes escriptz…

** Eventuelle si la constante cosmologique peut varier avec le temps, ce qui est il faut l’avouer assez comique, illogique et inconstant pour une constante cosmologique.

11:50 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.