Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2015

A-cides

Le saviez-vous ? Suffixes et préfixes sont des affixes.

Des petits ajouts qui permettent de changer construire un nouveau mot par agglutination. Il arrive que l’affixe devienne un mot. Par exemple ex, on dit un ex-président, un ex-ministre, une ex-secrétaire… mais si on dit mon ex tout court, on est en plein divorce entre le mot et son préfixe, mari ou femme.

Ecocide-Reduce-and-Reuse.jpgOn peut faire beaucoup de chose avec un suffixe. Par exemple avec cide, je découvre l’écocide, action qui consiste à détruire l’environnement. Wikipedia dit que l’écocide est une sorte d'homicide ou de génocide appliqué à l’écosystème.

On peut créer plus de 120 mots (c’est ici) avec -cide, voire bien plus avec un peu d’imagination. Je n’ai pas trouvé présidenticide qui est une sorte de politicide qui figure dans la liste, ni beaufrèreicide ou tantitcide bien que l’on trouve onclicide. Pas de caticide ou souricide alors que canicide figure et pourtant, il existe des caticides, j'en suis sûr (j'ai jamais tuer de chats, ou alors il y a longtemps, ou bien j'ai oublié ou ils sentaient pas bon).

Pas trace non plus de percepteuricide ni d’impoticide ou de taxicide. Encore que ce dernier prête à confusion, s’agit-il de quelqu’un qui veut supprimer les taxes ou de quelqu’un qui a tué un chauffeur de taxi. A ce propos, attention au blablacaricide, qui ne figure pas non plus, celui-ci vous le prenez dans votre voiture et hop, il vous trucide ou il vous vitriolicide.

Ceci dit les plus connus sont quand même homicide, le meurtre d’un homo (sapiens bien sûr), suicide le meurtre de soi-même (sui), parricide, fratricide… Bon ça suffixera pour aujourd’hui.

 

Note : Ce suffixe vient du latin caedo, caedere à l’infinitif, tomber, battre, frapper, enlever. Dans la novlangue, pour bûcheron, on devrait dire arbricide ou grumicide.

18:02 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (3)

01/09/2015

Glossaire abstrus

Je tombe sur le début d'un glossaire piqué sur le Web : 

abscons : se dit d’un texte ou d’un discours qui est abstrus

« Quel abscons celui-là on comprend rien à qu’est ce qui dit »

abstrus : se dit d’un texte ou d’un discours qui est abscons

« sa logorrhée était si abstruse, les morphèmes* dont il usait si abscons qu’un sémiologue y eût perdu son esperanto... » 

analphalbète : qui n’a pas de consonnes ni de voyelles

« il était analphabète comme ses pieds et marquait toujours 0 points au Scrabble... » 

angoraphobe : qui n’aime pas les poils, ne pas confondre avec agoraphobe, qui n’aime ni les foules ni les agoras.

« son angoraphobie naturelle l’inclinait à préférer les éphèbes blonds et imberbes aux gros machos velus et hétérosexuels » 

hylameri.JPGanoure : qui n’a pas de queue (crapauds, grenouilles)

« il était une fois un crapaud roi des steppes, qui vivait avec sa reinette, d’anoure et d’eau exces-sivement fraîche »

austro-physicien : physicien d’origine autrichiene irrésistiblement attiré par les phénomènes inter-sidérants

« avant de devenir l’austro-physicien que l’on sait Hubert Reeves tournait des films de Superman pour gagner sa vie » 

best-stellaire : livre dont la réputation dépasse le cadre de votre proche famille et dont la portée taquine les confins de la galaxie

« Attention, vous venez de lire un best-stellaire et commencez à attaquer le glossaire... »

big bang : Relisez le premier chapitre.

* En linguistique, on définit généralement un morphème comme le plus petit élément significatif, isolé par segmentation d'un mot, le plus souvent dépourvu d'autonomie linguistique

15:14 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (0)

23/06/2015

Andragogie

groupe.gifOn apprend toute sa vie. Ceci est devenu de plus en plus vrai à notre époque de bouleversement technologique. Personne n’irait consulter un médecin qui n’aurait rien appris depuis 30 ans. On sait que dans la dernière année la médecine a plus progressé sur les traitements de certains types de cancers que dans les 20 années précédentes. Ça fout la trouille et/ou ça donne de l’espoir.

La question qui se pose est « Quelle pédagogie pour les adultes ? » Le premier ennui dans cette question c’est que dans pédagogie il y a enfant et conduite. On parlera donc d’andragogie*.

L’article andragogie de Wikipédia explique que l’adulte a besoin

-    de savoir où il va pour assimiler : le sujet doit être introduit, les objectifs pédagogiques rigoureusement annoncés, il faut mettre en avant le lien logique entre les différentes phases de la formation ;

-    de comprendre les raisons de la formation pour être motivé : les actions doivent être justifiées et acceptées par les apprenants

-     de s'appuyer sur son expérience pour se retrouver : la connaissance doit sembler surgir des connaissances passées, être une adaptation de ce qui est déjà connu ; l'enseignement doit être interactif.

En conclusion, si la formation n'a pas de « sens » pour l'apprenant, alors ce dernier ne pourra adhérer à la formation reçue.

A part le point qui parle d’expérience il me semble que le reste doit fonctionner pour les enfants aussi. En fait la vraie différence est due à la moindre plasticité du cerveau adulte et au besoin de se repérer à des choses connues. Par exemple dans l’apprentissage d’une langue, l’adulte ressent le besoin de se référer à l’écrit et aux sons qu’il connaît. Il y a donc bien des différences qui méritent d'être étudiées parce que les adultes ne veulent plus souffrir et surtout s'ennuyer sur les bancs d'école comme il l'on fait dans leur jeunesse.

Andragogie.jpg

 

Andragogie : Du grec andros qui qui n'est pas une confiture mais le génitif d’anir ((ανήρ) qui veut dire homme, l’homme mâle (vir en latin qui donne viril). Le terme est mal choisi car il suggère que la femme adulte n’apprend plus rien. On aurait pu dire andréagogie avec la racine grecque ander qui veut dire adulte ou encore anthropogogie avec la racine anthropos (homo en latin), homme générique (donc sans genre) comme dans anthropologie. 

A noter qu'adulte vient du latin adultus participe passé de adolescere qui a donné adolescent. Adulte avait le sens d'adolescent au XVIIième. Je parie que Christine Lagarde ne le savait pas.

Et on se demande ce qu'est vraiment l'adulescence et les adulescents.

06:55 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (0)

12/06/2015

Koan

Qu’est-ce qu’un kôan ? C’est un terme japonais qui nous vient du bouddhisme zen.  Le zen est lui-même issu du chan chinois. En chinois kôan se dit gong'an.

S06_Tarrant_Art_web_jpg_336x360_q85.jpg&sa=X&ved=0CAkQ8wdqFQoTCI-d9f2YisYCFQrWFAodU3QA2w&usg=AFQjCNE49teJYWoejgouS9TCV5bXztlq3A

Un kôan peut prendre plusieurs formes.  La forme d’un aphorisme qui contient une difficulté ou une contradiction (une aporie) insoluble intellectuellement. Le méditant doit laisser de côté sa logique pour se laisser pénétrer par une autre forme de connaissance, plus intuitive. Un kōan peut aussi prendre la forme du compte-rendu d'une discussion célèbre entre deux maîtres du chan/zen.

Quelques exemples :

Si tu as un bâton, je t’en donne un et si tu n’en as pas, je te le prends

Quel est le son d'une seule main qui applaudit ?

Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, que faites-vous ?

L'arbre qui tombe dans la forêt fait-il du bruit si personne ne l'entend ? 

Y'a-t-il une exception à la règle qui dit qu'il y a toujours une exception à la règle ? 

La lumière existe dans l'obscurité ; peut-on voir avec une vision claire?

Un disciple ayant demandé au maître Joshu : « Un chien a-t-il la nature de Bouddha ? » Maître Joshu répondit : « Mu ! » – Mu ! est la clé (wato) de ce kōan 

A la question « quel est le nature de Bouddha ? » le maître répondit « Un bâton à merde ».  

Ce dernier kôan fonctionne aussi très bien avec toutes sortes de réponses comme « un litre de vin. » « Trois livres de lins » « Un gros lapin » « de la poudre de perlinpinpin et même une brouette japonaise »

Pour Hélène : Le kōan se doit d’être obscur, abscons, abstrus, sibyllin, énigmatique, secret, cryptique, cabalistique, ésotérique, occulte, mystérieux, hermétique, confus et surtout incompréhensible.

Abscons – latin ab-scondere –caché

Abstrus – même sens qu’abscons – latin ab trudere (pousser) qui a donné intrus (introduit, poussée de force) et extruder.(pousser dehors).

La sibylle fait des prédictions (des oracles) au sens caché.

La cabale est une interprétation ésotérique de la bible hébraïque.

L’ésotérisme désignait qu départ des enseignements donnés à un petit nombre d’initiés.

Occulte - caché en latin - Cryptique - caché en grec.

14:53 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (0)

17/05/2015

Doigts

media_l_4611445.jpg&sa=X&ei=cp9YVcfYAoH3UszcgZAE&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNHKEfIeD1Cmfh8k-kUIuXCmQ3j_TQJe me souviens que ma mère disait : « Il ne faut pas montrer du doigt, ce n’est pas poli ! ». Je ne sais pas trop pourquoi je pense à ça ce matin et qu'en plus je l’écris. Mon petit doigt me dit que c’est une crise de nostalgie. Je mets le doigt dans l’engrenage du retour en enfance. Ma mère disait aussi « ne met pas tes doigts dans le nez. » Hé oui, il fallait garder le petit doigt sur la couture du pantalon, connaître ses leçons sur le bout du doigt, sortir ses doigts du nez et obéir au doigt et à l’œil. C'était l'époque !

Doigt vient du latin digitus avec un o en plus et un ius en moins. A part vingt, il n’y pas d’autres mot qui finissent ainsi. Est-ce parce que l’homo sapiens a vingt doigts en comptant les pieds ? 

290px-Gundi_Ctenodactylus_gundi_051117_2.jpgDigitus est copié du grec daktilos qui a donné dactylographie et cténodactyle. Kteno veut dire peigne cela fait référence à la présence d'une sorte de peigne sur le dessus des doigts des pattes des goundis, servant au toilettage. Contrairement aux chats qui font leur toilette à patte de velours, les goundis sont cténo-dactiles et se peignent avec leurs doigts. Le reste du temps il roupillent en plaquant leur pattes.

Mon petit doigt me dit que c’est à parce qu'il en avait marre de compter sur ses doigts l’argent qui lui brûlait les... pognes que l’homme a inventé l’ordinateur et donc les documents et les photos digitalisés. Ce qui est paradoxal quand on sait que les ordinateurs comptent sur deux doigts seulement, mais très vite il faut bien l’admettre.

On dit que l’ordinateur de demain sera quantique et se basera donc sur les lois du hasard. C’est bizarre les lois du hasard. Non ? Comment prévoir la météo au doigt mouillé sans se mettre le doigt dans l’œil ? Personnellement si ces ordinateurs de demain se plantent je ne lèverais pas le petit doigt. Les inventeurs s’en mordront les doigts. Je m’en moque, j’aurai mis ici le doigt sur la plaie en temps voulu.

Je n’ai pas réussi à placer dans ce texte les doigts de fée, je n’ai jamais été très habile de mes mains.

16:06 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (5)