Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2012

Vœux

15627954-annee-2013-3d-ents.jpgNous voilà donc revenus dans la période des vœux. Et je tombe par hasard sur la vidéo des vœux de Jean-François Copé... Mots clés : pardon, unité, esprit d'équipe...

Ses vœux pour 2013 et ceux pour 2012. Ceux qu’il y a prononcé il y a un an car on ne peut pas faire des vœux pour le passé. C’est trop tard ou alors ce sont des regrets et Jean-François n'a jamais de regrets.

Le vœu est une demande pressante faite à la divinité et les divinités sont dures d’oreille ces temps-ci.

A propos de Jean François, il est amusant de constater que vœux a la même racine latine que voter. On comprend donc que pour lui, en matière de vote l’année ne fut pas des plus fastes. Comme titrait Télérama : 2012 Année de Merde. Donc, Jean-François peut se dispenser de mettre un ex-voto*  à Notre-Dame de Paris. 

On met un ex-voto quand le vœu a été exaucé par la divinité et donc que ce n’était pas un vœu pieu, même si la personne qui l’avait fait était très pieuse. Le vœu pieu est un vœu qui ne réussit pas trop bien, il ne faut pas le confondre avec le vieux pneu. Je sais c’est un peu éculé le coup du vieux pneu mais c’est un peu comme le "vieux motard que jamais" ou "le mouton est un animal à poil laineux, à poil les nœuds, à poil les nœuds..." cela me fait toujours marrer...

HollandeRungis_0.JPG

Ce soir, le président va aussi nous vendre des pommes  y aller de ses voeux. On craint le pire. Une bonne chose pour lui, en 2013, normalement, on ne devrait pas voter (sauf l’UMP qui revotera et compte de plus en plus d’adhérents.) L’UMP adhère, c’est du moins ce que prétend son nouveau ex-président, la barre des trois cent mille est dépassée comme on dit -avec un s- chez Armel Le Cléac'h. L'UMP navigue à vue et adhère comme le sparadrap du capitaine Haddock dans l'Affaire Tournesol. Le vote lui colle aux doigts.

Dans le passé, vœu s’est écrit veu, vut, veut, vou, vout, vu, vuz, veuz, et dire que certains lecteurs me reproche mon orthographe approximative. En plus personne ne sait d’où vient le oe entrelacés (liés, collés, mêlés, bouclés et même ethel ou œthel), dans œuf, bœuf, œil, œillet, cœur, chœur, manœuvre, œuvre, mœurs, sœur, nœud (à poil le nœuds), cœlacanthe (mais pas coefficient), fœtus, œcuménique, œdème, œnologie, œsophage, œstrogène et même dans le désert de Phœnix Arizona.

Malgré sa ressemblance, vœux n’a rien à voir avec le veux de vouloir, je veux, tu veux, il veut... qui vient de volere. Pourtant, en écoutant les vœux, on pourrait penser que nos politiques veulent vraiment ce qu’ils demandent instamment à la divinité. Mais bien qu’on  dise « Si tu veux tu peux (potere). », cela ne marche pas toujours comme on peut le voir chez Gérard de Nerval : « Échappé comme par miracle à un grand danger, il fit vœu de quitter le monde et se retira à la Trappe. L'abbé de Rancé le renvoya comme peu croyant. » 

Donc petit conseil aux politiciens votifs : Ayez la foi et n’oubliez pas que « par des voeux importuns nous fatiguons les Dieux » Lafontaine, Fable L’homme et la puce, premier vers.

A force de vœux pieux, on risque d’être voué aux Gémonies. Les Gémonies était un lieu à Rome, entre le Forum et le Capitole, où l’on exposait les cadavres des torturés pas toujours bien morts. Attention, si promesses non tenues, le fautif votif est sacrifié sur l’autel de la divinité (la banque par exemple qui à l'origine était une sorte d'autel où l'on déposait son argent).

* Un ex-voto est une plaque que l’on met pour indiquer que le vœu a été satisfait.

En vrac, votif, relatif à un vœu (prière votive). Voter. Votant qui vote. Votation est un vote en Suisse. Mais encore vouer, promettre à Dieu. (se) Dévouer s’offrir en sacrifice à Dieu ou qq d'autre. Mais pas avouer qui à la même racine qu’avocat. 

A l'époqie impériale, votum signifiait les voeux du mariage. 

Pour trouver quelques ex-voto sympas allez chez l'archéologue qui affiche des ex-voto pas très catholiques de Alfredo Vilchis Roque Exemple d'actualité en cette période de mariage pour tous :

expo-Vichis-Roque-ex-voto-Carlos-et-Felipe.jpg

"Nous remercions le coeur sacré car il nous a donné l'opportunité de nous connaître et de trouver le bonheur en couple." Carlos et Felipe


 

Donc, pour finir Meilleurs voeux à tous.

 

Et mettez derrière ces voeux ce que vous souhaitez.

12:54 Publié dans Blog, Mots | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : 2013, ump, mariage gay, hollande

29/12/2012

Boson-zon

images?q=tbn:ANd9GcTRjdWPZymZ1EWTlwW8CcXGgIi1Ai9hGXn3Yniaab-mbPRJgvxADe quoi, de quoi ? Un lecteur assidu m’indique que le boson de Higgs ne serait pas écossais comme Peter mais belge comme François et Robert. Je viens d’avoir la nouvelle et je ne voulais pas que l’année se termine sans avoir tirée cette affaire au clair. D'autant que ce blog se flatte de suivre la physique quantique à la culotte... Cordes, Masse, Bose, Re-masse, LHC, LHC encoreFusion froide, Univers,  etc..

Par chance, j’ai retrouvé un numéro du Figaro (l’organe de l’UMP, 100% infos de qualité) qui passe l’affaire au bleu (de lessive, pas encore au bleu Marine).

Le physicien Peter Higgs reconnaît lui-même devoir partager la paternité de sa particule avec plusieurs collègues, aux premiers rangs desquels deux Belges, Robert Brout et François Englert. »

François Englert et Robert Brout sont victimes d'une grande injustice. Les deux physiciens belges ont co-écrit le premier papier publié sur le boson scalaire en août 1964 dans la Physical Review Letters, et c’est l’écossais Peter Higgs qui a donné son nom à la particule, grâce à un article publié trois mois plus tard dans la même revue.

Il faut savoir que les trois hommes se sont inspiré d’un physicien, japonais, Yoichiro Nanbu, qui permettait d'apporter une réponse satisfaisante à un problème théorique profond, celui de la masse d'une particule appelée boson intermédiaire. Attention, c'est du lourd !

Mais, l'idée était dans l'air du temps, trois autres chercheurs, Gerald Guralnik, Carl Hagen et Tom Kibble, ont eux aussi publié un papier très similaire avant la fin de l'année 1964, toujours dans le même journal. Certains manuels de physique appellent d'ailleurs le mécanisme décortiqué indépendamment par les six chercheurs, mécanisme de Brout-Englert-Higgs-Hagen-Guralnik-Kibble. On a donc affaire à un boson de BEHHGK et même NBEHHGK si on ajoute le japonais Yoichiro de son prénom.

A noter que Higgs, n’arrête pas de dire que ce boson n’est pas le sien. Et François Englert n’en veut pas non plus, il veut qu’on l’appelle « boson scalaire ». Nous voilà bien ! Higgs et Englebert pourraient donc avoir le Nobel pour un boson dont ils ne veulent ni l’un ni l’autre. Il est trop tard pour nobeliser Brout décédé en 2011.

Pour info, Gerardus 't Hooft, professeur à Utrecht et le professeur emeritus Martinus J. G. Veltman, du Michigan, USA, ont reçu le Nobel et 1999 pour avoir formalisé l'existence d'une particule associée au champ scalaire.

Scalaire-or.jpg* Scalaire en mathématique désigne (en gros) un élément (une grandeur, un bidule) suffisamment défini par un nombre par opposition aux éléments vectoriels.

Le mot vient de scala qui veut dire marche d’escalier (scalae) et qui a donné escalier, escabeau, escabelle (pour bricoleur belge uniquement), escale, escalade, échelle, échelon échafaud, échasse, échalas...

epitonium-clathrum-js11-300x200.jpg


Au féminin, scalaire est aussi un mollusque (photo) et au masculin un poisson (photo du haut)  

18:07 Publié dans Mots, Science | Lien permanent | Commentaires (0)

16/12/2012

Souplex

Travailler-sa-souplesse-200x300.jpg

On sait qu’il ne faut pas confondre souplesse et flexibilité. Non, je déconne, c’est pareil, ces sont des synonymes quasi jumeaux.

Les ouvriers sont contre la flexibilité quand c’est le patron qui en parle, par contre, ils sont pour la souplesse quand ils veulent prendre des congés. On a tous nos contradictions. Du coup, les politiques proposent la flexisécurité (anglais flexcurity), un mot valise, mais je m’égare (entre Athènes et Corinthe).

 

En général, la souplesse est plutôt une idée sympathique et même positive. Il vaut mieux être souple que raide, flexible comme le roseau que cassant comme le chêne, comme il est préférable d’être gentil que méchant, bien portant que malade, honnête que truand... C’est sans doute sur cette base que les agents immobiliers ont créé le mot SOUPLEX, mot que me signale Claudie.

Un souplex est un duplex en sous-sol. S pour Sous-sol, c’est simple comme simplexe, encore que*.

souplex-bis1.jpg

Il suffit de rendre habitable une cave qui correspond avec un appart (studio ou plus) au rez de chaussée et vous avez un souplex. Si votre souplex est bien placé dans Paris, vous pouvez louer vos 35 m2 moitié-rez moitié-cave pour 2000 euros par mois. Voilà une affaire souple et bonne. Par ici la bonne soupe. Inutile de dire que la partie cave n’est pas toujours des plus salubre et des mieux éclairée, près des berges, on risque même l’inondation.

La vue n’y est pas grandiose, mais c’est un peu moins cher que votre duplex avec vue sur la tour Eiffel et, en plus, avec le loyer des vos souplex vous pouvez vivre à l’aise sous les toits.

A noter cependant qu’en cas d'incendie, les fumées et les flammes montent et piègent, les habitants des étages tandis que le souplex conserve l'air frais et tempéré de la cave et après le passage des pompiers, on a même une piscine indoor. C’est la classe !

On pourrait utiliser un autre mot positif. Puisque un appart en attique s’appelle aussi un LOFT, ce qui veut dire grenier en anglais (pigeon loft/ pigeonnier), je suggère aux agents immobiliers d’appeler la partie cave de leur souplex un SOFT. Bien que déjà très utilisé, c’est aussi un mot positif, mieux vaut mou que dur, encore que… ça dépende du contexte.  

ruelle-des-chats.jpgRuelle des chats à Troye.

La créativité en période de crise du logement ne date pas d’hier. Il y a quelques siècles, on construisait sur la rue.

A Genève (et ailleurs), La solution consistait à construire de petite chambre, en avancée sur les rues, des "dômes" supportés par de long piliers de bois. Chambre qu’on louait très cher. On avait ainsi une rue couverte, pratique pour les jours de pluie.


 * En fait l’algorithme du simplexe (simplex algorithm) permet de résoudre des problèmes d’optimisation linéaire. Ce qui n’est pas si simple si on ne maîtrise pas l'algèbre linéaire et le calcul différentiel.

** Autre incise à propos de Souplex. Les anciens se rappelleront de Raymond qui jouait dans Les cinq dernières minutes. Cela se terminait par...

Superbe générique de Marc Lanjean.

11:10 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (0)

15/11/2012

vistemboire

Parfois, je me dis in petto « ça fait longtemps que t’as pas parlé de Vialatte sur ton blog. » J’aime bien me parler in petto, c’est même là qu’on m’écoute le mieux.

chats[1].jpgJ’ai donc mis en chantier une note sur le chat que Dieu a fait, dans sa grande bonté, pour que l'homme puisse caresser le tigre. J’avais prévu un petit chapeau (quand on parle d’Alexandre un coup de chapeau n’est jamais de trop) sur des sujets connexes tel que la sagesse profonde des proverbes bantous :

Il vaut mieux vivre riche et honoré en mangeant de la soupe de python que d'écouter la veuve crier dans la clairière.

Ou sur la grandeur de l’Auvergne :

Pascal aimait tellement l'Auvergne qu'il naquit à Clermont-Ferrand.

Mais me voilà interrompu en pleine action par un lecteur assidu. Faudrait pas croire que, n’ayant pas de commentaires, ce blog n’a pas de lecteur. Non, il y a énormément de monde qui passe ici mais je ne sais pas pourquoi, ils ne commentent pas, à part Daniel et Aredius. Est-ce que les autres sont fainéants ou est-ce qu’ils sont tellement décontenancés par les sujets traités que cela leur coupe la chique ? Je ne sais pas. 

Bref, ce lecteur assidu, perdu du côté de Riga (Eh oui, j’ai des lecteurs à Riga) me signale que je n’ai pas parlé du vistemboir (sic). Il a raison et je me dois de réparer la chose hic et nunc, avant même de vous parler du chat. Voici ce que dit Vialatte du vistemboire dans sa chronique du 21 juin 1955 dans la Montagne :

Dans le domaine de la littérature, nous nous devons de signaler l'apparition du vistemboire et du gnagna. Je dis bien vistemboire avec un e muet. Jacques Perret l'écrit autrement. Tant pis pour lui, c'est lui qui se trompe. («Vistemboires que tout cela», écrit Mme de Sévigné.) Et Furetière, dans "Le Roman bourgeois": «Je vous paierai à la Saint-Vistemboire.» Le "Petit Chosier", de Duhamont et Patrouillot, donne encore vistemboir, sans e, en 1674, mais le "Chosier universel" de Fromagnol dit que cette forme a vielli: même dans Corneille on ne la trouve pas. [...] Mais n'en faisons pas une maladie. On trouvera le vistemboire dans "Le Machin", de Jacques Perret (où trouverait-on un vistemboire si ce n'était dans un "machin"?), et je n'en dirai pas davantage.

hache%20de%20guerre.jpgJ’ai regardé dans l’Alain Rey, ma bible, et... pas de vistemboire. Donc, je me dois de vous donner l’étymologie du mot. Cela viendrait du burgonde ou peut-être du goth (ostro ou wisi, allez savoir) wistenbach (pronocez vistembarre) qui désigne une hache à deux tranchants. Les burgondes (j’en ai déjà parlé ici)  et entre autre leur roi Gondebaud avaient coutume de dire « Si tu te calmes pas vite fait, je te coupe le machin avec mon wistembach. » Madame de Sévigné qui connaissait bien les burgondes en avait sans doute entendu parler.

Le gnagna est aussi très intéressant mais certains de mes lecteurs ne supportent pas que ces notes dépassent un page d’écran et j’en suis déjà à la page A4. Désolé.

11:51 Publié dans Mots, Vialatte | Lien permanent | Commentaires (1)

20/09/2012

Bonnes

18-09-Indonesie-KAZANEVSKY.jpgLa société indonésienne ne saurait fonctionner sans bonnes. Mais comment appeler les bonnes ? Par chance les indonésiens parlent, en plus de l'indonésien, le javanais - pas le bête javanais argotique qui consiste à intercaler VA ou AV entre voyelles et consonnes « Supermarché devenant Savupavermavarchavé » - non, la langue parlée dans l'île de Java.

La bonne qui autrefois s’appelait BABU est devenue MBOK, mère en javanais puis MBAK Sœur aînée en javanais ou encore MAID en anglais. Bref les indonésiens ont des problèmes, conclut l'hebdo Tempo relayé par Courrier International, avec le regard qu’ils portent sur leurs bonnes.

Chez nous ce problème date un peu mais on a aussi utilisé les mots: domestique, employée de maison, bonne à tout faire, gouvernante, nurse, servante, soubrette,  caméristedemoiselle, femme de chambre, gouvernante et même odalisque, la bonne du harem.

Mais pendant ce temps-là Grand-Père court après la bonne
En lui disant que l'argent ne fait pas le bonheur
Comment voulez-vous bonnes gens que nos bonnes bonnes
Et que nos petits épargnants aient le sens des valeurs

Du latin ancilla, servante, il nous est resté l’adjectif ancillaire qui est surtout utilisé dans l’expression amours ancillaires (coucher avec la bonne ou tenter de... comme dans la chanson de Brel…)  

Mais pendant ce temps-là Grand-Père court après la bonne
En lui disant que l'armée elle bat le beurre
Comment voulez-vous bonnes gens que nos bonnes bonnes
Et que nos chers pioupious aient le sens des valeurs

Chez Audiard dans le cave se rebiffe il s’agit de bévue :

—    Pour une fois que je tiens un artiste de la Renaissance, je ne veux pas le paumer à cause d'une bévue ancillaire.

—    Une quoi ?

—    Une connerie de ta bonniche !

Et on ajoute le mot "boniche".

Mais pendant ce temps-là Grand-Père court après la bonne
En lui disant que les curés sont farceurs
Comment voulez-vous bonnes gens que nos bonnes bonnes
Et nos petits incroyants aient le sens des valeurs

Et le bouquet final :

Mais pendant ce temps-là Grand-Mère se tape la bonne
En lui disant que les hommes sont menteurs
Comment voulez-vous bonnes gens que nos bonnes bonnes
Et que notre belle jeunesse aient le sens des valeurs

…Et encore la bonne chez Charles :

Les jours de repassage,
Dans la maison qui dort,
La bonne n'est pas sage
Mais on la garde encore.
On l'a trouvée hier soir,
Derrière la porte de bois,
Avec une passoire, se donnant de la joie.
La barbe de grand-père
A tout remis en ordre
Mais la bonne en colère a bien failli le mordre.
Il pleut sur les ardoises,
Il pleut sur la basse-cour,
Il pleut sur les framboises,
Il pleut sur mon amour.

13/08/2012

Traquenard

NehruGandhi.jpgUn jour où on lui demandait ce qu’il pensait de la civilisation occidentale, Gandhi répondit : « Je pense que ce serait une bonne idée. » 

Mark Twain disait que la civilisation était la multiplication de besoins non nécessaires et Gandhi ajoutait :

« La civilisation, au vrai sens du terme, ne consiste pas à multiplier les besoins, mais à les limiter volontairement. C'est le seul moyen pour connaître le vrai bonheur et nous rendre plus disponible aux autres [...] Il faut un minimum de bien-être et de confort ; mais, passé cette limite, ce qui devait nous aider devient une source de gêne. Vouloir créer un nombre illimité de besoins pour avoir ensuite à les satisfaire n'est que poursuivre du vent. Ce faux idéal n'est qu'un traquenard. S'ils ne changent pas leur modèle, les européens périront sous le poids de leur confort dont ils seront devenus esclaves. 

amble.jpgTraquenard (une bonne traduction de « delusion and a trap ») vient de Rabelais qui l'a piqué au gascon tracanart qui désigne un cheval qui romps l’amble.

Le cheval se met à galoper des postérieurs et à trotter des antérieurs. Essayez, vous verrez, c’est pas facile !

Plus tard, traquenard devient piège pour animaux. On retrouve la même racine que dans traquer, suivre la trace d’un animal. Tomber dans un traquenard, c’est bien ce qui nous arrive. Le piège est de taille. Il a été posé par les renards des banques, par les requins de Davos, par l’idéologie de l’économie libérale (le maché, le marché..) et aussi par notre cupidité. Pas de lien étymologique avéré avec trappeur ou trappe mais c’est aussi un piège. Merci Alain Rey one more time.

L’amble est l’allure du cheval qui fait avancer ses deux jambes du même côté provocant un balancement alternatif.

Que ce soit dimanche ou lundi

Soir ou matin minuit midi

Dans l'enfer ou le paradis

Les amours aux amours ressemblent

C'était hier et je t'ai dit

Nous dormirons ensemble

C'était hier et c'est demain

Je n'ai plus que toi de chemin

J'ai mis mon coeur entre tes mains

Avec le tien comme il bat l'amble

  Aragon – Le fou d’Elsa

10/08/2012

Des prunes

images?q=tbn:ANd9GcQZfRKD0La seconde croisade fut un échec. Les Croisés, vers 1150, ramenèrent des pieds de pruniers de Damas dont ils avaient pu se régaler des fruits sur place.

Alors qu'ils faisaient le compte-rendu de leur expédition foireuse* au roi, celui-ci très en colère se serait écrié : « Ne me dites pas que vous êtes allés là-bas uniquement pour des prunes ! »

Les pruniers venaient de Damas ou d’Alep, les sources varient sur ce point de géographie. La question qui se pose « BHL, notre prêcheur national, se prend-il pour Saint Bernard ? » Voir ci-dessous pour la référence à Bernard de Clairvaux. Donc, je préviens, Bernard-Henri, gaffe-toi, parfois la croisade s’enlise sans même s’amuser.

N’empêche qu’à Damas et Alep, ça rigole pas. Le fou fait bombardé son peuple et personne n’a expliqué au chef des rebelles que Sarkozy avait perdu les élections et qu’il n’a même plus le gros avion à sa dispo et encore moins les rafales. Le zinc de luxe du président a été renommé "Air Normal" ; pour les rafales Serge Dassault veut les repeindre en rose. On a changé d'air mais pas de méthode.

images?q=tGUUn peu de vocabulaire. Damasquin – étoffe tissée à la manière de Damas. Un mot utilisé aussi pour une arme blanche en acier de Damas. Damassé ou encore damasquiné font référence à des techniques de travail du métal en incrustant par exemple un fil d’or dans de l’acier comme on le faisait à Damas.

Quant à la damassine, c’est un alcool que l’on fait dans l’Ajoie (jura suisse – capitale Porrentruy – le pays de Sabine) à partir de prunes damassines fruit du damassinier et originaires de… Damas. Délicieux mais à consommer avec modération. En Haute-Savoie, la variété locale de prunes s’appelle « cul de polet », on en fait de délicieuses confitures. Paraît que cette année « y en a point, y zont toutes coulées. »

* A trop manger de prunes, on risque le pet foireux ! Foire avait le sens de colique avant de devenir une fête et un marché.

Deuxième croisade : Pourtant, on avait mis le paquet. Bernard de Clairvaux, un des hommes les plus célèbres et les plus estimés de la chrétienté de l'époque, eut l'idée de promettre l'absolution de tous les péchés commis à ceux qui prendraient la croix. Le 31 mars 1146, en présence du roi Louis VII, Bernard prêcha la croisade à une foule immense, à Vézelay en Bourgogne. Bernard se rendit alors en Germanie et la rumeur des miracles qui se multiplièrent à chacun de ses pas ont certainement contribué à la réussite de sa mission. À Spire, l'empereur du Saint-Empire romain germanique, Conrad III de Hohenstaufen, et son neveu Frédéric Barberousse reçurent la croix des mains de Bernard. Le pape Eugène vint en personne en France pour encourager l'entreprise…

10:37 Publié dans Blog, Mots | Lien permanent | Commentaires (2)