Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2003

Olivine

Avec Internet en direct, on devient un peu accro aux nouvelles, c’est forcé. J’ai deux infos, entendues la semaine dernière, que je veux vous livrer car elles m’ont paru(es) de la toute première importance :

Pendant une étape du tour. Décor magnifique, petit village de France. Et commentaire pendant que le peloton fainéante à 50 à l’heure : « et le tour entre dans Bourg d’en Haut, c’est une petite localité qui avait déjà été prise par Du Guesclin en 1372… »!!

Autre information plus brûlante : PARIS (AFP) - Le manteau terrestre recèle un immense réservoir de carbone qui pourrait s'échapper dans l'atmosphère lors d'une éruption volcanique et éliminer une grande partie de la vie sur Terre, selon une étude de scientifiques allemands parue jeudi dans l'hebdomadaire scientifique britannique Nature. (…) Une fuite de ce réservoir dans l'atmosphère, sous forme de gaz carbonique (CO2), provoquerait un gigantesque effet de serre, lui-même source d'un réchauffement incontrôlable de la planète. Pour déterminer la probabilité d'une telle catastrophe, il est impossible de faire des prélèvements de roches du manteau terrestre. Keppler et ses collègues ont donc recréé en laboratoire les conditions de pression (3,5 gigapascals) et de températures (environ 1.200 degrés Celsius) du manteau terrestre. (…)

Le carbone, exposé à l'eau et l'olivine, ne s'est pas dissous dans la roche à l'exception d'une infime fraction. "S'il ne peut pas se fixer dans l'olivine, il ne peut raisonnablement se fixer que dans les carbonates", relève M. Keppler, joint au téléphone par l'AFP. Alors que l'olivine est capable de résister aux températures du manteau terrestre sans fondre, les carbonates ont un point de fusion beaucoup moins élevé. Ils pourraient se fissurer et remonter à la surface de la Terre. « Dès que les carbonates seront remontés dans le manteau terrestre à une profondeur de 40 à 60 kilomètres, ils se décomposeront et relâcheront du carbone qui à travers les fissures du globe passera dans l'atmosphère », explique M. Keppler par téléphone. « Des phénomènes de ce genre, avec un changement brutal des concentrations de CO2 dans l'atmosphère, se sont déjà produits à diverses époques reculées de la Terre. Ils ont été accompagnés d'extinctions en masse d'espèces », relève-t-il. « Ainsi, à la fin du permien, il y a quelque 245 millions d'années, 96% des espèces vivant dans les océans et plus des trois quarts des espèces de vertébrés terrestres ont disparu. Un peu plus récemment, à la fin du triasique, il y a environ 208 millions d'années, la moitié des espèces du globe ont été éliminées soudainement. »

Merci M. Keppler, pour ce coup de fil. C'est vrai ça: s'il peut se fixer dans l'olivine...
il peut se fixer dans les carbonates... Putain, ça fout les jetons, j'en tremble encore !
Et dire que l'information aurait pu n'arriver que par l'Almanach annuel du Vieux Savoyard.
Et dire que Du Guesclin ne le savait pas
Et dire que Gros bras continue de mouliner son cinquième tour de France comme si de
rien n'était ! Chais pas vous mais moi, je trouve ça effrayant !

12:05 Publié dans Historique | Lien permanent | Commentaires (0)

25/07/2003

Winckler

Bonjour aux voyageurs du Mexique (en vacances) - de Boston (au boulot)
    

Oui, la Gagaouzie existe, le Nagaland aussi.

Quelques photos envoyées par Jean de l'avant dernière rando dont j'ai parlé ici. 

Le dossier de Martin Winckler dans sa bataille contre la censure de France-Inter et le pouvoir énorme des marchants de poudre de perlinpinpin (formatPDF)

12:10 Publié dans Historique | Lien permanent | Commentaires (0)

23/07/2003

Sagesse gagaouze

Je parlerai plus tard du refuge de la Croix du Bonhomme... et de cette magnifique rando.

Le but de cette chronique est aussi d’instruire ses lecteurs. Donc... C’est avec étonnement que j’ai découvert la Transnistrie (Cap : Tiraspol) ainsi que la république Gagaouze . La Transnistrie se trouve à l’est du Dniepr qui est lui-même à l’ouest de l’Ukraine (cap : Kiev) et au nord de la Mer Noire dans laquelle il se jette.

La Gagaouzie est un peu plus à l’ouest enclavée dans la Moldavie dont elle est une république autonome avec président, drapeau et tout le tremblement. La capitale est Komrad.

La Moldavie (cap : Chisinau) est à l’est de la Roumanie (Cap :Bucarest)… Vous suivez ? Non ? Tant pis, je continue...

Les Gagaouzes ont élu, le 28 mai 1995 les 35 membres de leur khalk toplouch, le parlement, qui, depuis, fonctionne régulièrement… Les gagaouzes sont ortho- doxes. Ils ont trois langue officielles :

  • Le Gagaouze qui est un turc modifié qui s’écrit en caractères latins ou en cyrilliques,
  • Le Moldave qui est un roumain qui s’écrit aussi en caractères latins ou en cyrilliques,
  • Le Russe que tout le monde connaît. Non ? (Répondez par da ou par niet)

Tout ça pour 150'000 habitants sur 1800 km2

Ca-vient.jpgLes Gagaouzes ont acquis leur statut tout en douceur  (voir article et Sagesse Gagaouze ) Pour tout compliquer la Moldavie était une république soviétique qui aujourd’hui est indépendante et demain peut-être roumaine. Bref… c’est le boxon.

Pendant ce temps les shadoks pompaient en chantant GA GA BU ZO MEU

Pour lundi vous me ferez trois lignes de GA et trois lignes de ZO ou trouvez moi le drapeau gagaouze. Merci de votre attention.

12:15 Publié dans Historique | Lien permanent | Commentaires (0)

18/07/2003

Mammouth

L'homme recherche la fraicheur. Le japonais en charge de la mise en place de l’exposition universelle de 2005 cherche des idées. Facile. On prend trente personnes dirigées par des jeunes de soixante ans et plus. On les appelle comité d’organisation de l’expo U. Ils font un remue-méninges à la japonaise (CF : Stupeurs et tremblements, surtout pas d’idées plus hautes que celles du chef) et il en ressort un concept magnifique : "Et si on exposait un... mammouth congelé ?"

Seulement voilà, même dégelés, les mammouths ne courent pas les rues de Tokyo. Qu’à cela ne tienne, on va envoyer quelqu’un quérir l’animal en Sibérie. On fait immédiatement un « project plan », une première « cost analysis », on annonce la nouvelle au monde ébahi, qui admirera toute l'inventivité nipponne. Il est déjà vingt deux heures, la réunion s’éternise,  chacun rentre à la maison manger son sushi en buvant du saké. « Tu sais chérie, pour l’expo, le chef va faire venir un mammouth de Sibérie »

« En tout cas, je veux pas de ça dans mon salon, où alors il faut soit petit et électronique. »

Mammouth . (Deux m comme mammifère : qui porte des mamelles) Emprunt au russe mamut (un m comme la mamelle, sujette à ma mmographie, que porte les mammifères) Il semble que mamut n’a rien à voir avec mamelle, personnellement, j’en doute. Adjectif : Mammouth  (et non pas mammouthesque) inv. plus ou moins éléphantesque. ex: "On va organiser une exposition mammouth"

J’imagine que vers 1780, des académiciens se sont réunis et ont décidés de rajouter à mamut un m et un h en plus du ou à qui sonne mieux en français pour le son hou... Plus personne ne se rappelle pourquoi ils ont mis le m et le h.

S’ils en trouvent un de mamut en Sibérie, dans quelques années il y aura quelqu’un qui se demandera : « Mais qu’est ce qu’il foutait au juste ce mammouth à Tokyo en 2005 ? » La mémoire de l'homme n'est ni mammouth ni même eléphantesque, c'est bien connu. 

12:20 Publié dans Historique | Lien permanent | Commentaires (0)

14/07/2003

Femme

Reprise du boulot. Un 14 juillet. Même pas entendu le discours de Chichi. Alors quoi ? C’est le boulot. Faut s’y coller. C’est tout.  Toujours la canicule. Pas d'idées fraîches. Je cherche un peu d’inspiration chez Vialatte.  J’ai trouvé cette excellence illustration des différences fondamentales entre l’homme et la femme :

« La femme se répand sur les plages. L’air iodé de l’océan lui purifie les bronches, le flot salin lui fortifie la plante des pieds. Elle séduit l’homme par ses coudes lisses et son visage hydraté de crèmes amincissantes. Le frivole quinquagénaire, ébloui par tant de charmes cherche à briller de mille feux. Il perfectionne son crawl, se bronze à l’excès Il force son talent, ne fait rien avec grâce. Il meurt de congestion en faisant l’arbre fourchu. C’était un homme grave, un peu ventru, un père de famille important, un président d’association. Un comptable qui laisse ses affaires en désordre. Sa femme frappée dans sa tendresse et dans son budget saura souffrir avec courage. Elle se retirera dans un département modeste et supprimera le vin de table. Elle fera une cuisine simple et saine, des légumes frais lui assureront une excellente santé. Elle n’aura que l’âge de ses artères et élèvera ses enfants dans la dignité. On voit par là que la femme nous étonnera toujours par son courage et sa constitution robuste. »

Et c'est ainsi qu’Allah est grand." 19-7-66

Rectificatif : C’est le refuge de la Golèse pas golette ni golienne. J'ai pas de photos, celles de Jean pèsent 52 mégas pour 4 images qui ne passent pas dans les tuyaux. Dommage !

On ne dit pas « le pronostic s’est avérer faux »puisque s’avérer c’est se montrer vrai. Est-ce qu’on peut dire « il a falsifié la vérité » ? Je ne sais pas mais c’est pas joli joli de faire ça.