Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2003

Effroi

La bise souffle toujours. La guerre aussi. La chaleur et les bombes de là-bas nous glace d'effroi.
Nous, les savoyards de la Quinquaillerie (j'expliquerai plus tard), on va regarder tout ça de plus haut, du sommet du Môle. On contemplera le Mont-Blanc en buvant une bonne bouteille.

Le mot du jour : Effroi. Du verbe éffrayer, issu du latin populaire exfridare faire sortir de la paix et de la tranquillité. (fridu: paix en ancien allemand - Friede) Rien à voir donc avec le froid.

13:35 Publié dans Historique | Lien permanent | Commentaires (0)

04/04/2003

Ordinateur

La bise souffle en rafales. Il fait froid à Saint Julien.

L’autre soir Bernard consultait le calendrier de Playboy que Daniel voulait offrir à Dudu : Des playmates pulpeuse et rebondies à souhait. Josie jette un coup d’œil et commente : « Tous ça, c’est fait à l’ordinateur ». Réponse du tac au tac de Bernard : « Tu regrettes pas l'époque où t'étais comme un ordinateur ? »

Le mot du jour : Ordinateur . D’usage très ancien (1491) et d’inspiration religieuse, celui qui règle, qui met en ordre. Utilisé par IBM France en 1954 pour remplacercomputer, il s’impose à la surprise générale au dépend de computeur.

06:30 Publié dans Historique | Lien permanent | Commentaires (0)

03/04/2003

Serendip

Les troupes approchent de Bagdad, la bourse monte.
Cette triste prévisibilité devient lassante.

Le mot du jour : (parlons franglais) Serendipité (serendipity). faculté de découvrir, grâce au hasard et à l’intelligence quelque chose que l’on ne cherchait pas. Exemple : En ce moment, il n’est point besoin de serendépité pour prévoir l’humeur des boursiers.

Le mot commence par sérénité et termine par dépité. Il n’est pas très beau mais il désigne une situation bien sympathique. Créé (coined : forgé pour un mot) par Horace Walpole en 1754, le mot fait référence à  l'histoire des trois princes de Serendip (Ceylan), qui découvraient constamment des  choses qu'ils ne cherchaient pas ce qui leur permettait de se sortir de bien mauvaises situations.

 

10:30 Publié dans Historique | Lien permanent | Commentaires (0)

02/04/2003

Zebda

Les gens sérieux ont, parait-il, noyé le poisson d'avril. Ils jurent qu'il ne reviendra plus. Peut-on vraiment les croire ?

Miroir : Arabe en verlan donne beur et beurre en arabe se dit Zebda donc si  vous voulez appeler votre groupe de rap choisissez: Adbez, ce qui ne veut rien dire. Comment dit-on épinard en arabe?

Plusieurs mots du jour : Kiki était cocotte et Coco concasseur de cacao. Kiki la cocotte aimait beaucoup Coco le concasseur de cacao. Or, un marquis caracolant, caduc et cacochyme, conquis par les coquins quinquets de Kiki la cocotte offrit à Kiki la cocotte un coquet caraco kaki à col de caracul. Quand Coco le concasseur de cacao s’aperçut que Kiki la cocotte avait reçu du marquis caracolant, caduc et cacochyme Un coquet caraco kaki à col de caracul, Coco conclut,  je clos mon caquet, Je suis cocu !

Texte trouvé sur le web avec ce petit lexique :
Caduc : vieux, démodé, périmé.
Cacochyme : faible, en mauvaise santé, en particulier en parlant d’un vieillard. Littéralement : mauvaise humeur. Humeur dans le sens de liquide corporel, plus ou moins puant donc.
En grec caco (cacophonie) est le contraire de calli (calligraphie)
Quinquet : œil (langage populaire).ex : ouvre tes quinquets !
Caraco : sorte de blouse ample et droite, tombant sur la jupe, portée autrefois par les paysannes.
Caracul : (ou karakul).race de mouton originaire d,Asie dont la fourrure de l’agneau fournit l’astrakan.

12:20 Publié dans Historique | Lien permanent | Commentaires (0)

01/04/2003

Cabale

Journée nationale sans humour. http://jnsh.free.fr/
Aujourd'hui, attribution du premier prix hibou du sérieux.

Nouvelle du jour : En dépit des réticences de Christine, sa femme, le bon  docteur Kouchner va partir combattre en Irak au côté des ango-américains.  Allez jusqu’au bout de ses idées comme cela, moi, je dis « chapeau bas ! »

 

Le mot du jour : Cabalistique : mystérieux, étrange, pas facile à interpréter. Écrire de préférence kabbalistique. La Cabale, qui veut dire tradition en hébreu, était (est ?) une école d’interprétation ésotérique et symbolique de la Bible. Leur livre est Zohar, le livre de la splendeur est un must. Conseil : Ayez toujours un exemplaire sur votre table de chevet.  Je crois que ces interprétations font appel à pas mal de numérologie.

Chiffre du jour : 53

12:15 Publié dans Historique | Lien permanent | Commentaires (1)

31/03/2003

Blogons

Le joueb est à la mode alors jouebons ou plutôt blogons en franglais. Mais, blogue à part, que dire ? Bonne première question. Ceci n'est donc qu'un tentative de Blog de quelqu'un qui n'aurait pas grand chose à dire .

Pierre-Michel Menger (Portrait de l'artiste en travailleur ed: Le seuil / la république) dit que contrairement à nos fantasmes, l’artiste ne tombe pas du ciel. C’est un travailleur inscrit dans un marché de l’emploi. Il y a des caissières, des ouvriers, des informaticiens et des artistes .

Bon, possible, vrai sans doute… Mais que dire de l’informaticien qui veut devenir artiste ? Et la caissière ? Encore une excellente question… mais pour la caissière, je me sens moins concerné. Non, décidément,, c'est pas facile dans ces temps troublés de trouver quelque chose d'intelligent à dire. Allez plutôt faire un tour sur le blog de Salam Pax . Il n'écrit plus depuis cinq jours. Ca chauffe en Irak.

Puisqu'on est sur le sujet de la guerre, une opinion:

M. Kouchner salue le "courage" de Tony Blair et juge "difficile à expliquer que nous sommes contre les Anglais et les Américains et que nous nous trouvons aux côtés de M. Poutine, assassin du peuple tchétchène, et du gouvernement chinois".

Il déblogue le bon docteur ou il nous fait encore un coup de pub ? C'est bien connu, dans le passé, ni les français ni les américains n'ont jamais, au grand jamais, soutenu les dictateurs... Pinochet, Bokassa, Mobutu... pour se limiter aux plus connus, n'étaient que de gentils dirigants bien propres sur eux. J'ai envie de paraphraser Boris Vian et de dire:
"Il est midi, il est minuit, vous me faites ch... docteur Kouchner."

Vian parlait d'un bon missionnaire, un cousin de JP Sartre qui réparait les petits noirs à Lambaréné pour les envoyer à la guerre.

Le mot du jour : Préciput , droit de se servir avant les autres dans un partage. Exemple: Bush veut être préciputaire sur le pétrole irakien.

12:10 Publié dans Historique | Lien permanent | Commentaires (0)