Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2007

Identité

Café philo de décembre l’autre soir à St Julien avec le toujours excellent Alain Gentil dans le cadre de l’université populaire. Sujet du jour : L’identité. Première partie suivie d'un autre en février. Quelques idées citées de mémoire. Excusez les approximations.

L’identité est une notion parfaite en mathématique :

  • Deux triangles ABC et A'B'C' de dimension 3-4-5,
  • Des identités remarquables : (a+b)(a-b) = a2 - b2 !!!

On peut l’appliquer facilement aux objets avec description de leurs propriétés.

Moins facile de l’appliquer à l’homme. L’identité implique la notion de permanence or je ne suis pas aujourd’hui ce que j’étais hier ou je serais demain. De plus ma mémoire déforme ma perception de mon identité voire de celle des autres. On ne perçoit bien que les changements, les marques du temps. Est-ce qu’on a conscience de son moi intérieur ? L’identité du soi ? En fait on le perçoit par impressions, sensations ce sont des images fragmentaires et même une conscience imaginaire.

Le moi est tourné vers l’extérieur, il s’accommode de la société environnante. C’est la fameuse identité du groupe, du milieu culturel. L’interaction du moi et du soi est évidement important dans la construction individuelle. Le besoin d’être reconnu est essentiel et passe par le fait des se forger une identité. Il faut quand même savoir que l’identité relève de l’imagination, de la croyance, de l’idéologie… d’une pensée commune qui peut produire des concepts universels ou des délires collectifs.

 

e350128b6eeb18381b2b40653506fbe8.jpgCommentaire personnel : Le choix d’un ministère de l’identité national de monsieur Brice Boutefeux [voir photo du bon aryien] est très chargé de signification. La soi-disant identité du groupe se forge de manière artificielle en laissant à penser que cela marche comme X=X.
On connaît la race aryenne née du délire d’Adolf, les races Hutu et Tutsi nées de cartes d’identité belge et les massacres qui s’en sont suivis.
Pour la prochaine séance Alain Gentil devrait nous parler de ces aspects politiques de l'identité.

11:30 Publié dans St Julien | Lien permanent | Commentaires (2) |

02/12/2007

Ruanda

1d74d3d44aa7977b6374f6f1ca2362fc.jpgJ'ai vu ce film « Hôtel Rwanda » l'autre soir dans la salle Rouge et Noir dasn le cadre d'une soirée organisée par Survie France  Je craignais le pire et j'avoue que j'ai trouvé ce film excellent. Un film du gabarit de la Liste de Schindler. J’ai été encore plus pris envoûté que pour le film de Spielberg, sans doute parce que je suis contemporain de ce génocide  

Même si, par nature, il simplifie un peu, ce film n’édulcore pas l’histoire (ni l'Histoire) sous prétexte de bons sentiments. A travers ce récit véridique d’un hôtel de luxe en pleine tourmente, il retrace très bien le conflit absurde entre hutus et tutsis qui fait resurgir dans les années 90 ce que l’homme a de pire en lui. La radio des milles collines qui diffusent sans cesse ce message « tuez tous les cafards, y compris les enfants » message repris par des foules de hutus en furie.

L’hôtel est au cœur du film mais de là on perçoit Kigali, le Ruanda et le reste du monde qui ne lève pas le petit doigt. Honte à Mitterrand et à Balladur ! Honte à la France !

Le film ne fait pas dans le pathos ni dans la légende. Le personnage de Paul est extrêmement bien campé. C’est un homme d’un calme et d’une intelligence remarquable qui utilise toutes les cordes de son arc pour protéger et sauver ces 1500 personnes au milieu d’une guérilla aussi sauvage que stupide. Ses actes et sa prèsence d'esprit sont remarquablement montrés.

Paul Rusesabagina vit aujourd’hui en Belgique. Il a déclaré que le film était à 90% vrai.

07:10 Publié dans St Julien | Lien permanent | Commentaires (1) |

11/11/2007

Ziggourat

Rachid

 C'était vendredi soi à St Julien... Cité Babel

Le spectacle commence en évoquant les ziggourats de Mésopotamie. Une ziggourat était une grande tour pyramidale qui avait vocation de relier les hommes aux dieux. La plus célèbre est  la tour de Babel que l’on suppose près de Babylone.

Rachid Bouali est un conteur. Il est aussi Kabyle et passablement Chti, qu’il parle sans accent. Par la magie du verbe, il nous entraîne dans son enfance à la Lionderie, une ziggourat à Hem près de Roubaix très tour de Babel moderne.

Pendant une heure on vit dans le quartier. On y est totalement. On rencontre Quiquin qui attend les lettres de son père, le petit frère du dealer qui fait du bizness en vendant à répétition le chien de son aîné, et plein de personnages picaresques, les discussion le dimanche à ’arrêt de bus, le ciné à Roubaix et les douaniers racistes qui font chier les Rebeus. Rachid nous parle avec délicatesse de cette voisine atteinte de la maladie de Gilles de la Tourette, la danse de Saint Guy, et ses tics verbaux l’écholalie (répétition involontaire des derniers sons, mots ou phrases entendus), la palilalie, la coprolalie (utilisation involontaire d’un langage ordurier)…

C’était encore un des spectacles supers à St Julien. On me demande pourquoi les St Juliennois ne bougent pas les fesses. Est-ce que le prix (5 euros) est trop bas pour tous ces frontaliers qui roulent en 4x4 ? C’est possible. Alors allez le voir à Meythet. Vous pourrez dépenser de l’essence et payer 14 Euros c’est le :

Mercredi 30 janvier 2008 à 20h30. Salle Rabelais

_________ 

à St Julien à l'Arande prochainement

"Les miettes de Margula"  

Spectacle musical tout public 

 

08:00 Publié dans St Julien | Lien permanent | Commentaires (3) |

31/10/2007

Uni Populaire

La MJC de Saint-Julien en partenariat avec L'Université Populaire de Savoie organise chaque premier lundi du mois alternativement un café philo et un café actu’L.

Lundi 5 Novembre – 20 heures - Café Actu’L

Si elle est toujours forte l'idée qui soutient l'université populaire n'est pas vraiment nouvelle. J'en veux pour preuve ce discours prononcé par Anatole France (eh oui!) le 21 novembre 1899.

Citoyennes et citoyens,

L’association que nous inaugurons aujourd’hui est formée pour l’étude. Ce sont des hommes qui se réunissent pour penser en commun. Vous voulez acquérir des connaissances qui donneront à vos idées de l’exactitude et de l’étendue et qui vous enrichiront ainsi d’une richesse intérieure et véritable. Vous voulez apprendre pour comprendre et retenir, au rebours de ces fils de riches qui n’étudient que pour passer des examens et qui, l’épreuve finie, ont hâte de débarrasser leurs cerveaux de leur science, comme d’un meuble encombrant. Votre désir est plus noble et plus désintéressé. Et comme vous vous proposez de travailler à votre propre développement, vous rechercherez ce qui est vraiment utile et ce qui est vraiment beau.

Les connaissances utiles à la vie ne sont pas seulement celles des métiers et des arts. S’il est nécessaire que chacun sache son métier, il est utile à chacun d’interroger la nature qui nous a formés et la société dans laquelle nous vivons...

C'est vachement beau non?  La suite ici... 

Autre discours du même Anatole France, le 4 mars 1900:

En poursuivant sa marche lente, à travers les obstacles, vers la conquête des pouvoirs publics et des forces sociales, le prolétariat a compris la nécessité de mettre dès à présent la main sur la science et de s’emparer des armes puissantes de la pensée.

 La suite ici...

08:20 Publié dans St Julien | Lien permanent | Commentaires (1) |

29/10/2007

Mouvements

La MJC de Saint-Julien en partenariat avec L'Université Populaire de Savoie organise chaque premier lundi du mois alternativement un café philo et un café actu’L.

 
Lundi 5 Novembre – 20 heures - Café Actu’L

Que vous pensiez venir ou non au café Actu’L, si vous souhaitez lire des articles de qualité pour éclairer votre lanterne sur ce grenelle, allez sur mouvements.info un site découvert grâce à   Demorand du 7-10 de France Inter.

c800493ce79aee2e18ad89f29be69a00.gif

 

08:00 Publié dans St Julien | Lien permanent | Commentaires (1) |

27/10/2007

Café Actu'L

La MJC de Saint-Julien en partenariat avec L'Université Populaire de Savoie organise chaque premier lundi du mois alternativement un café philo et un café actu’L. Le prochain "café" actu'L sera pour la première fois dans le bâtiment de l'Arande (24 grand rue)

dfb2905ead5aa26c0827666078d34d1f.jpgLundi 5 Novembre – 20 heures

Café Actu’L

Un sujet que certains pourront trouver rebattu ces temps ci mais qui devrait encore occuper longtemps l’actualité :

Le grenelle de l’environnement (GdlE)  

(Depuis qu’Al Gore a parlé de grenelle mondial, il me semble que l’on devrait faire tomber la majuscule.)

Le but du café Actu’L n’est pas d’informer mais de poser un regard, si possible critique, sur l’information. J’anime depuis l’année dernière ce café et, au risque de faire grincer quelques vieilles dents, je mets l’accent sur l’actualité telle qu’elle nous arrive via la Toile. Certes le presse papier, la radio et la télé ne sont pas oubliés mais même ces médias sont aujourd’hui présents sur Internet par des articles et des podcasts (balados pour le puristes, des fichiers audio ou vidéo).

Un des aspects important pour moi de l’UP est le partage des savoirs. Même si j’ai pas mal lu, écouté et réfléchi au sujet de ce GdLE, je suis sans doute passé à côté de pas mal de choses et je compte sur les participants pour éclairer ma lanterne.
 
*Lundi 3 décembre à 2 heures café philo.

11:50 Publié dans St Julien | Lien permanent | Commentaires (2) |

11/03/2006

Poésie

medium_desfosses11.jpgEncore une superbe soirée culturelle à St Julien
dans le cadre du printemps des poètes.


Erik Desfosses (photo) artiste de St Julien nous a interprèté des textes de Philippe Garnier, un poète entre Prévert et Devos, né en 1951 et disparu en 1984.

Garnier aimait inventer des mots, des histoires, des climats sonores. Voici deux de ses textes:

La langue a des tics
La langue a des tics
Disons
A la limite
Au niveau de
Vraiment fantastique
C'est bien vu ça délire
Enfin
Pas mal
Tu vois Quoi
J'veux dire
Oui mais non d'accord
Un p'tit peu carrément
Ca fonctionne
Encore que
Pas vraiment

Faudrait casser l'truc
C'est comme ça qu'j'le sens
Enfin
Moi
Je
Personnellement

Mais peut-être qu'en tant qu'être
Et au niveau du vécu
Dans l'sens où ça t'rejette
Ça t'a plu ?

Toi j'sais pas mais moi
Quand j'parle je marche plus
Je rêve d'une pomme d'amour
Qui ait pas été mordue

Et puis y a l'contexte
Appréhendé et tout
Rien qu'au niveau du texte
J't'en dis pas plus c'est fou

Le rapport au discours
Quelque part n'est pas clair
En ce sens que dans l'autre
C'est l'contraire

Les mots c'est trop et tout
Suffit d'les écouter
Pour savoir c'qui nous noue
Nous noue d'puis qu'on est né

Les mots faut-il les déc
Ouper
Ou pas ? Ou peu ?
Est-ce parce que tu dissèques
Que j'peux pas dire pluvieux ?

___________________

Au lieu de de dire SAU il disait Ci au lieu de dire CI il disait SON et au lieu de dire SAU-Ci-SSON il ne disait rien
Or si le mot SAU -bon- a un joli son le mot CI et le mot SON sont avant tout des sons que l'on peut trouver plus ou moins agréables c'est entendu mais sont avant tout ici des sons qui ne sont et c'est ca qui est admirable rien d'autre que des sy- des syl-labes...

11:05 Publié dans St Julien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Littérature |