Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2014

Conte d'été -6-

L'histoire commence ici

La campagne bat son plein...

Dans les débats publics, plutôt que de batailler avec les autres candidats, Jòn préfère raconter des anecdotes . Les professionnels de la politique en sourient. Du moins jusqu’à ce que le Meilleur Parti atteigne 10 % dans les sondages. Là, le ton change. On accuse Jòn de ne prendre ni la situation ni la population au sérieux. La presse commence à ne plus trouver ça drôle du tout. L'establishment commence à s'échauffer. Le pouvoir est à eux de tradition.

Jòn se fait tailler en pièces lors d’un entretien télévisé. Interrogé sur l’aéroport [sujet sensible], il répond : “Aucun avis.” Il quitte le plateau découragé, humilié, avec le sentiment d’être un idiot. Mais à sa grande surprise le public le félicite : “Enfin un qui avoue qu'il ne sait pas !” Le Meilleur Parti atteint 20 % dans le sondage qui suit.

C’est alors qu’arrive la fameuse vidéo, peut-être la plus drôle et la plus réussie de toute l’histoire politique : une version adaptée pour les besoins de la cause de Simply the Best de Tina Turner, chantée en chœur par les candidats après une brève introduction bien tournée de Jòn, qui commence ainsi : “A vous, concitoyens, de décider maintenant du fond du cœur si vous voulez un avenir radieux avec le Meilleur Parti ou si vous voulez une ville en ruines.” “C’était facile pour nous de tourner une telle vidéo : on était tous des musiciens et des pros du clip”, expliquera plus tard un des amis de Jòn. Quoi qu’il en soit, c’est un beau clip politique : il vous met en joie pour le reste de la journée. Les gens adorent

Lors du dernier débat, Jòn monte à la tribune et déclare : “Nous, au Meilleur Parti, nous avons toujours dit que nous ferions de la politique aussi longtemps que ça nous amuserait. Tout cela est devenu désormais très sérieux. C’est pourquoi je retire ma candidature ainsi que celle du Meilleur Parti aux élections municipales.” Stupeur. Le public reste muet, les autres candidats se regardent. Et Jòn lance : “Mais non, je rigoooooole !” Pour les journaux de l’île, c’en est trop. Ils écrivent que Jón vient de lancer sa dernière blague et le Meilleur Parti de perdre toute crédibilité.

Pourtant, le 15 juin 2015, le Meilleur Parti, sept mois après sa création gagne les élections de la grande ville. Arrivé en tête des votes avec 34,7%, soient six des quinze sièges du conseil municipal. Jòn devient maire de la capitale, le deuxième personnage de l’île après le premier ministre. Il va resté maire jusqu’au bout de son mandat. Sa gestion sera considérée comme la meilleure que la ville n’ait jamais eue.

A ce stade du récit, s’il reste des lecteurs, ils se divisent en deux camps : Ceux qui ne connaissent pas l’histoire et qui se disent que vraiment ce conte d’été ne tient pas debout, qu’on ne peut pas inventer n’importe quoi, pour ceux-ci, je suis désolé de casser à la fois le suspens et vos illusions… Et puis, il y a ceux qui connaissent l’histoire parce qu’ils lisent les journaux et se tiennent au courant où qu'ils ont trouvé Jòn sur Internet. Pour ceux-ci, j’espère que cette histoire les étonne et les réjouit encore, comme elle m'étonne et me réjouit toujours.

Demain je parlerai plus en détail de Jòn Gnarr devenu maire de Rejkavik, la capitale de l’Islande.Mais écoutez, s'il vous plaît, le clip de campagne...

C'est ici et pas intégrable.

02/08/2014

Harry et les Simpsons

Avec cette émission de télé réalité orientée vers les sciences, les pays arabes avaient de quoi pavoiser, surtout par comparaison avec nos émissions du genre en occident...

On se souvient aussi que la victoire d'un Gazaoui à "Arab Idol" avait légitimement suscité la fierté des Palestiniens :

Mais depuis, selon Courrier International, la rigueur scientifique semble avoir quitté la place… Au Moyen-Orient, plus la situation se dégrade, plus on impute les échecs à des complots orchestrés par les américains et les européens :

PromoHP1_Harry_Potter_Hedwige2.jpgLe site de l’opposition saoudienne Mirat Al-Jazira avance la thèse selon laquelle la brusque invasion du territoire irakien par les combattants de l’EIIL a été préparée par le régime saoudien en coordination avec le Mossad israélien et le soutien logistique d’officiers français.

Plus sérieusement, la chaîne de télévision iranienne Irinn a diffusé un court-métrage prouvant que le best-seller Harry Potter “sert à diffuser l’essence maléfique du sionisme”.

images?q=tbn:ANd9GcRkpIaFlq0KnmM7rRRrtjpTlH6v5BYnAtE_v7TxpRuvjYRiTmZv6rjVhnkZGgLors des Jeux olympiques de Londres de 2012, l’agence iranienne Press TV a décelé dans le graphisme du logo des jeux le mot “Zion” (Sion), accusant les Juifs d’avoir mis la main sur les Jeux olympiques.

 

 

 

 

marge-simpson-en-robe-versace.jpgPlus fort encore, la télé égyptienne, elle a affirmé qu’en regardant attentivement un des épisodes des Simpson de 2001, on comprend que la guerre en Syrie et les “printemps arabes” sont le fruit d’une conspiration américaine.

De toutes façons, et selon plusieurs sources convergentes, les “printemps arabes” sont un complot occidental pour diviser les arabes.

En Egypte, les membres de chaque camp – les partisans de Sissi et ceux des Frères musulmans – s’accusent mutuellement d’être juifs et de mettre en œuvre les Protocoles des sages de Sion.

Sacrés Simpson !

08/07/2014

Echec et Mat

5HMrs.gifLe meilleur moyen de stopper la consommation des substances nocives est de les interdire. Plus personne ne fume de cannabis, impossible de se procurer de la cocaïne, de l’ecstasy ou de l’héroïne… Même les ersatz de ces produits ne sont plus accessibles. Il suffit d’interdire une drogue pour que tout le monde arrête immédiatement de la consommer !

Idem pour les gros mots. Il suffit d’interdire de dire fuck, dick, bite, putain, cul, merde, pine et boxon pour que plus personne n’utilise ces mots tabous sauf Georges Brassens bien entendu. Enfin naguère, le pornographe du phonographe tous les samedis allait à confesse s'accuser d'avoir parlé de fesses et promettait ferme au marabout de les mettre tabou. Mais craignant, s’il n'en parlât plus, de finir à l'Armée du Salut, remettait bientôt sur le tapis les fesses impies.

JEUNE_FUMEUR-3.jpgEt bien figurez-vous que les anglais ont décidé d’interdire la clope aux gens nés après l'an 2000. Interdiction définitive qui un jour s'appliquera aux gens de 20 ans, puis les mêmes à 30, puis 40 etc... Les rois de la dope, les Pablo Escobar et les Al Capone de la clope british se frottent les mains.

De leur côté les russes ont décidé que, depuis le premier juillet, il est désormais interdit d’utiliser le « mat ». Le mat, en russe MAT, désigne une façon de s'exprimer argotique, grossière et obscène, basée sur un vocabulaire spécifique très cru, utilisée en Russie et dans d'autres communautés de langue slave.

Il semblerait que le mat soit très spécial. Andreï Zviaguintsev, dans la Komsomolskaïa Pravda affirme que : « Le mat est un phénomène linguistique unique, voire sacré. Il puise ses racines au plus profond de la culture traditionnelle russe. »

images?q=tbn:ANd9GcScleUTG_FLYb1BwHuvMi9oYYRxDYyUvsuBlULMqQbngaJyXOongZ3b3USLSacré ? ben merde alors ! L’argot russe serait plus balaise que le notre, mieux que les insultes du capitaine, plus fort que la vulgarité de nos humoristes... j’en suis sur le cul.

Désormais, en Russie, le mat sera interdit dans les livres et dans les films. Il faudra donc se contenter de films américains pour entendre des phrases aussi inspirées de sacralité que « Don’t fuck yourself but fuck the fucking fucker before the fucking fucker fucks you »

* D'après deux articles de Courrier International.

20/05/2014

Vin gagaouze

Gagauzia-d26d0.pngJ'ai déjà parlé ici de la Gagaouzie turcophone fortement russifiée (les confettis jaunes sur la carte). En février dernier, les gagaouzes ont voté pour une intégration dans l'Union douanière avec la... Russie.

J'y reviens suite à un article de Courrier International qui nous apprend que comme le reste de la Moldavie, la Gagaouzie est productrice de vin... 

L’ancien maire, Dmitri Stamat, confirme que Tomaï, bourgade fière de son exploitation vinicole, Tomaï-Vinex, qui emploie quelque 120 villageois, se vide un petit peu plus chaque jour. Il ajoute qu’il vaudrait mieux que le village disparaisse, surtout si le pays se rapproche de l’Union européenne. “Il y a quelques années, il y avait environ 1 400 enfants, il en reste 372 aujourd’hui. Et plus qu’une seule crèche. L’école aussi est vide. Il n’y a plus de jeunes, ils partent tous. Les femmes travaillent en Turquie, les hommes à Moscou.”

J'avoue que je ne comprends pas très bien pourquoi ils sont si hostiles à une entrée dans l'Europe alors qu'ils sont voisins des ukrainiens de l'ouest, ceux de la place Maïdan, qui eux semblent être très favorables à l'UE. Récemment, une délégation de la Fédération de Russie a promis d’accorder 300 bourses d’études aux enfants de Gagaouzie. Les gagaouzes sont inquiets d'une possible flambée du gaz russe en cas d'adhésion de la Moldavie en Europe...

logo_eng.jpgPar ailleurs, je n'arrive pas à trouver de vin moldave en France. En fait, c'est peut-être l'explication. S'ils arrivaient à écouler leur production à l'ouest au lieu de vendre à bas prix en Russie ou au Kazakhstan, ils seraient peut-être plus enclins à nous trouver sympathiques. D'autant que ces dernières années les russes refusent leur vin au prétexte qu'il contiendrait des pesticides. Affirmation sans preuve pour punir les sympathie moldaves pour l'UE.

Bref, il faudrait aller faire un tour à Comrat et pousser jusqu'à Chisinau et  Tiraspol et surtout goûter leur vin pour se rendre compte.

15/05/2014

Saucisse

Devant la pléthore d'informations inutiles et anxiogènes, on se prend à regretter l'époque de la Gazette. La Gazette est le premier journal français créé par Théophraste Renaudot en 1631 et qui survécu jusqu’à la guerre de 14. Il paraissait le vendredi et n'avait que 4 pages à ses débuts.

En 1999, s'est créé à Moscou le journal russe Gazeta, un journal de qualité que traduit assez souvent Courrier International.gazeta_logo.pngconchita-wurst-2014jpg.jpgCette semaine un article savoureux sur la fameuse femme à barbe. L'article explique à quel point la victoire à l'Eurovision de Conchita Saucisse a perturbé les russes et les autorités en particulier.

La femme à barbe, ou plutôt l'homme en robe, est devenu(e) en quelques heures aux yeux des Russes un suppôt du Satan occidental au même titre que les fascistes et les bandéristes ukrainiens.

L'article se conclut par :

Pour ce qui est des vedettes locales, Boris Moisseev (danseur et chanteur gay) et les filles de TATU (duo lesbien), on les laissera tranquilles pour prouver que la Russie sait se montrer tolérante, pour dire qu'on est pas complètement obscurantistes et qu'on a nos propres trésors. Certes, nos vedettes ne sont pas beaucoup mieux que Conchita, mais au moins, elles sont russes, elles sont d'ici et elles sont si conventionnellement non-conventionnelles.

Pour ce qui est des prophètes on les préfèrent exotiques mais pour les excentriques on les aime mieux endémiques, les originaux de chez nous qu'on connaît bien. A propos de chez nous, seule la Boutin s'est vraiment offusqué de la victoire de Saucisse. L'UMP s'en prend aux lycéens qui veulent venir à l'école en jupe.

christine_boutin_avec_une_barbe_photo_montage.jpg