Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2014

Fainéants ?

Grâce à ces perfides anglo-saxons, les chinois nous envient.

LaDolceVita.jpgÀ l'origine, une info qui explique que la loi française allait forcer les managers de l'informatique et du conseil à cesser d’envoyer des courriels et autres communications professionnelles à leurs collaborateurs en dehors des heures de travail. Cette mesure allait contraindre les gens à “résister à la tentation de consulter des messages professionnels sur leur ordinateur ou sur leur smartphone pour échapper à toute intrusion malveillante pendant le temps qu’ils sont censés consacrer à ce que les Français appellent la dolce vita”.

A l'origine, pas une loi mais un simple accord de branche. Et les anglo-saxons de se gausser de ces fainéants de français qui, au passage, bossent plus qu'eux selon l'OCDE. A noter que cette mesure n’est pas sans précédent : le ministère allemand du Travail et Volkswagen sont récemment convenus de limites similaires.

Ce qui est plus curieux, c’est l’inexactitude grossière de la couverture médiatique, qui, fidèle à une longue tradition, décrit les Français comme des snobs décadents et des parasites rétrogrades, et oppose l’effet paralysant de la protection sociale au dynamisme du capitalisme à l’américaine.

Bien sûr, les même journaux anglo-saxons publient à longueur d'année des articles sur le stress, la nécessité de déconnecter, de prendre du recul, de méditer, de débrancher...

Du coup, la nouvelle est parue dans les journaux chinois qui nous ont immédiatement envié. Plus tard, le quotidien réputé Xinjing Bao a expliqué qu’il ne s’agissait pas d’une loi mais seulement d’un accord professionnel. “Les médias anglais ont colporté une fausse nouvelle, soit à cause d’un problème de compréhension linguistique, soit pour se moquer de la fainéantise des Français”, a souligné le journal.

Dolce vita... la traduction a bon dos !

Article tiré de Courrier International

16/04/2014

Meuh

twoevt3v.gifSource : mamietitine.centerblog.net sur centerblog.

J’ai souvent traité ici des problèmes des vaches qui pètent, rotent et réchauffent la planète.

Sous l’impulsion de Barrack Obama, très concerné par les rots des vaches ricaines, l’élevage évolue.

Après  les sacs qui recueillent les gaz, voilà de nouvelles idées : mettre les vaches au régime basilic et granulés ou encore mieux, fabriquer la vache du futur, une nouvelle espèce bovine propre en méthane.

Bientôt on aura dans les champs de vraies boites à MEUH ! 

Meuh_box.JPGQuestion : Dans quel film, Rufus est-il accordeur de boite à Meuh ?

A part ça faites un cadeau sympa, offrez une vache et un taureau. C’est gentil de penser à moi mais perso j’ai pas la place à la maison.