Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2018

Déplumé

2017-12-19t131226z_274678040_rc1f87667860_rtrmadp_3_christmas-season-italy-tree_0.jpg

C’est l'histoire d'un sapin de noël de 21 mètres de haut passablement déplumé installé Piazza Venezia au centre de Rome et qui a fait la chronique de la ville éternelle pour la Noël 2017.

Les romains l'ont tout de suite appelé « spelacchio », le déplumé.

La mairie l’avait fait venir du nord pour 48'000 euros, 3 fois le prix de 2016.

Il est rapidement devenu le symbole de l’incompétence et de l’incurie municipale. Les romains jugent leur ville sale et le prix de l'arbre exorbitant.  Ceci ne va pas améliorer l'image de sa jeune maire Virginia Raggi issue du parti Cinque Stelle.  

Bien sûr les romains n’ont pas perdu leur sens de l’humour et, lors de son exécution le 11 janvier, ils ont pleuré ce sapin déplumé auquel ils s’étaient finalement attachés.

“Spelacchio a été découpé en morceaux et transformés en panneaux qui serviront à construire un abri. Installé dans un parc de la capitale, celui-ci servira aux mamans pour allaiter ou changer leurs enfants. »

Articles détaillés ici et ici

Elections générales en Italie le 4 mars, élections à un tour. On prévoit un résultat ingouvernable avec 3 partis/mouvements/coalitions en équilibre.

L'éternel Berlusconi pilotant la droite, 

Matteo Renzi la gauche et

Le nouveau leader charismatique Luigi Di Maio (31 ans) de M5S, le Movimento Cinque Stelle de Virginia Raggi et ses casseroles romaines.

à suivre...

Amusant, John Oliver, le célèbre humoriste américain, s'attaque aux élections italiennes : En anglais sous-titré italien : 

Commentaires

“Spelacchio a été découpé en morceaux et transformés en panneaux qui serviront à construire un abri. Installé dans un parc de la capitale, celui-ci servira aux mamans pour allaiter ou changer leurs enfants. »

Ah ah ! ça c'est de l'écologie sociale ! on ne se fout pas de la gueule du populo. C'est comme tous ces crayons, stylos en tube en carton recyclés, gadgets qu'on fout à la poubelle. C'est le développement circulaire. Bien sûr qui ne consomme pas d'énergie. Ben couillon ! ben dame ! eh con !

Oui Rome est vraiment sale. Mais il est des endroits encore propres.

A toi l'amateur d'Avigon. Vu hier un spectacle époustouflant, poétique, lyrique, musical, dynamique, humoristique, animalier, humain...Concerto pour deux clowns. Que ça fait du bien ! et le ciel bleu depuis deux jours.

C'est comme à Naples. Mais quand on s'est baladé dans la campagne, on hésite ensuite à manger des fruits et légumes de la région. Vu les routes bordées des décharges sur plusieurs kilomètres. La maffia a trouvé le moyen écologique de se décharger des décharges.

Écrit par : Aredius44 | 25/02/2018

Les alibi pseudo-écolos fleurissent de partout. Le sens critique a moins de succès.
Je note "Concerto pour deux clowns - Les rois vagabonds" pour un éventuel spectacle en Avignon.
Je serais à Rome le 4 mars pour un commentaire en direct des élections :-)

Écrit par : Joël | 25/02/2018

http://lefenetrou.blogspot.fr/2018/02/ne-ratez-pas-le-concerto-pour-deux.html

une maitrise de physique théorique, mais pas que, mène à un bien beau métier !


Pour te préparer :

http://lefenetrou.blogspot.fr/2018/01/mes-notes-sur-la-conference-denrico.html

On envisageait Venise puis Rome. Mais notre logement à Venise est pris. Normal ! il est extra. On n'est pas les seuls à être de cet avis.

A Rome on logeait à côté du Radisson, à côté d'un marché, pas loin de la gare. Le quartier s'est bcp dégradé en 30 ans.


http://lefenetrou.blogspot.fr/search?q=Rome

Écrit par : Aredius44 | 25/02/2018

Écrire un commentaire