Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2019

Les limaces

Jean Jaurès a été assassiné il y a 105 ans et il nous manque toujours. C'était un fameux tribun, le fondateur du journal l'Humanité. Il était capable de gestes un peu fous comme cette provocation en duel de Paul Déroulède en 1904.

Déroulède, poète et homme politique nationaliste et revanchard de la guerre de 70, s'était déjà battu au pistolet en 1892 avec Clémenceau . Il récidive en 1904 à l'initiative de Jaurès. Pourquoi Jaurès, homme solide et raisonné, provoque-il Déroulède ? C'est ce qu'il explique à son ami Jules Renard qui ne comprend pas bien ce geste :

« Depuis quelque temps, je les sens tous, là, prêts à m’insulter dans ma femme ou dans ma fille. Je reçois des lettres d’ordures. Je sens grimper les limaces. Je me sens couvrir de crachats. Je veux arrêter cela par un geste ridicule, mais nécessaire.

limace.jpg

L'image des limaces qui nous grimpent dessus me plait. Ces gastéropodes sans coquilles, flasques et gélatineux, qui sécrètent un mucus gluant nous répugnent. Les limaces se déplacent très peu dans une journée, plus souvent la nuit, et seulement de quelques mètres. Ce glouton peut dévorer jusqu’à 50 % de son poids par jour. Les limaces ne sont pas seulement répugnantes ce sont de terribles ravageurs pour les cultures.

Elle symbolisent bien la montée actuelle de ces animosités que l'on lit et qu'on ressent sur les réseaux sociaux. Les menaces sournoises et anonymes, le racisme, l'homophobie, la xénophobie, le nationalisme... bref la haine sous toutes ses formes. Pour les causes et détails du duel c'est ici.

11:57 Publié dans Blog, Mots | Lien permanent | Commentaires (0)

14/07/2019

14 juillet

fernand-raynaud_17913.jpgNouvelles de l'homme et défilé militaire...

C'est le mois de la prise de la Bastille. La midinette devient martiale, le cœur de l'homme se sent républicain. La prison s'orne d'un drapeau neuf. Le 14 Juillet, comme son nom le laisse prévoir, est le vrai jour de la fête nationale. Il exalte dans le cœur de l'homme la passion du week-end et la haine des tyrans.

Dès le matin de nombreux accidents signalent sur les routes de banlieue une circulation enfiévrée. Les blessés jonchent l’asphalte aux carrefours importants. Des commerçants vêtus en officiers de marine se réunissent, armés de violons et de flageolets, dans les kiosques de forme turque, pour jouer l’hymne national.

L’homme s’assied sur un banc, les moustiques le dévorent. Le soir tombe. Des bombes éclatent dans le ciel. Des gerbes d’étoiles bleues emplissent le nuit de velours, des cataractes mordorées, des traces fauves, et tout est fini. Non, une étoile rose monte encore. Elle monte, elle monte. Jusqu’où n’ira-t-elle pas ? Non, elle s’éteint. Il n’y a plus que le ciel nu. Et puis crac ! c’est le bruit de la fusée. L’homme sursaute en rentre au logis.

Dires étonnants des astrologues, p.43-44.

et un numéro exceptionnel de Fernand Raynaud :

https://www.facebook.com/michele.mamzelle/videos/28631629...

12:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

30/06/2019

Neuch - Clairvaux

Neuchâtel – Clairvaux les lacs.

24 juin – Camping Paradis Plage.

Balade en vélo à Neuch

25 juin – Yverdon à vélo

26 juin – Les gorges de l’Areuse

Areuse-4.jpg?u=https%3A%2F%2Fwww.bergwelten.com%2Ffiles%2Ftouren%2Fimages%2FAreuse-4.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

Chaleur étouffante heureusement ça descend et il y a de l’ombre.

27 juin – Du côté du lac de Bienne.

Toujours très chaud

28 Juin  Val de Travers – Pontarlier et Clairvaux

camping-la-grisiere-camping-jura-lac-clairvaux-319000030-27-319000030-diapo-1.jpg

Camping La Grisière au bord du lac. Rejoints par la Gaudillet.

29 juin – Balade à vélo – La Frasnée puis montée sur …

30 juin – Vélo du côté du lac de Vouglans puis retour par le lac de Ravilloles

02/06/2019

Dombes à vélo - Théâtre

Quatre jours de vélo dans la Dombes. 17 personnes de la quinquaillerie. Camping de la Chalaronne à St Didier-sur-Chalaronne. Pas mal de Kms à vélo chaque jour et trois pièces de théâtre du mercredi au vendredi.

 

Un Grand Cri d'Amour – 29 mai

Josiane Balasko

Par la Compagnie Les Mordus (78)

Un  producteur  de  théâtre  privé  réunit  deux  anciennes  vedettes déclinantes et caractérielles qui furent un couple à la ville. Leur rupture a jadis défrayé la chronique. Au fil des répétitions, leurs retrouvailles tumultueuses seront l’occasion  de  rebondissements  désopilants.  Dans  cette  mordante satire, J. Balasko traite la « grande famille du théâtre »avec une extravagante justesse

Très bons acteurs du bon boulevard.

 ____________________________________________--

-Petit Boulot Pour Vieux Clown – 30 mai

Matéi Visniec

Par Le Théâtre Dépareillé (53)

Trois  clowns  en  fin  de  carrière  et  sans  emploi  répondent  à  une  annonce.  Tous  trois  se  (re)connaissent,  s’admirent  et se  jalousent.    C’est,  comme  les  spectacles  de  clowns,  une  tragédie  burlesque  où  l’humour  combat  la  nostalgie. 

 

Théâtre de l’absurde pas vraiment convaincant.

__________________________________________________________________ 

Cabaret Ensemble à l'Ombre des Canons – 31 mai

D'après les textes et chansons de

Hanokh Levin

Texte français de Laurence Sendrowicz

(Editions Théâtrales)

Par La Fox Compagnie (74)

Sketches  du  dramaturge  israélien  le  plus  controversé  dans  son  pays. La  critique  antimilitariste  ou  la  satire sociale reprennent leurs droits, avec un humour kafkaïen

et  un  sens  aigu  de  l’absurde  de  nos  comportements. Mais le tout en musique, dans une ambiance de cabaret héritée de Brecht ou de Karl Valentin : spectacle total  et divertissement fort.

Théatre complet comme on l’aime, humour musique… Avec Madeleine et la fille Belloin

 ______________________________

Le samedi, vélo à Anse. 35 kms le long de la Saone, caillouteux. Baignades dans la piscine avec Maxence et Clément.

Le dimanche vélo à Macon, retour par La Crèche ou on rencontre le curé originaire de St Julien.

 

 

18:53 Publié dans Blog, Vacances | Lien permanent | Commentaires (0)

17/05/2019

Loire à vélo

Six jours de vélo d'Auxerre à Tours. 

Samedi 11 - Arrivée à Nevers en voiture - Hôtel villa du parc - Rangement des vélos . Visite rapide la ville - Beaux monuments . Repas à l'Agricole.

BC1010a-Lechappee-belle-entre-Loire-Aubois-et-Allier.jpg

Dimanche 12 - Départ hésitant avant de trouver le bord du canal jusqu'au Bec d'Allier - Jonction de l'Allier à la Loire - Seuls fleuve et rivière sauvage de France. Plaque de départ officiel de la Loire à Vélo - Arrivée à Sancerre - On monte dans les vignes depuis Ménétréol - 77 kms. Hôtel Brit Saint Martin. Pas de cable de chargeur. On prend celui de la machine de Catherine. Repas à l'Ecurie.

Lundi 13 - Descente pas sympa sur Saint Satur - Achat d'un câble - En route pour le pont canal de Briare 

pont-canal-briare-loire-a-velo.jpg?h=4e4306f0&itok=g83UZMLT

Arrivée à Gien - 67 kms - Hôtel Sanotel - Chambre avec vue sur la Loire et sur la ville. Visite de la ville - Château - Boutiques à l'abandon - Coeur de ville bétonné.

image3.jpg

Mardi 14 - Arrêt à Sully sur Loire - Vélo dans le parc du château. DDépat pour Orléans - étape : 85 kms - Promotel - Bus 2 Visite du centre ville - Pizza

Mercredi 15 - D'Orléans à Muides - Traversée pour Mer - Chambre d’hôtes Le Felicitade. 57 kms

Jeudi 16 - Mer à Chaumont sur Loire - bref arrêt à Blois - 45 kms - Visite des jardins et du château de Chaumont. Concours Jardins de Paradis. 

cover-r4x3w1000-57df1c8531a3a-le-chateau-de-chaumont-sur-loire-ou-a-lieu-le-festival.jpg

Vendredi 17 : De Chaumont à Tours 53Kms Arrêt à Amboise - Passage vers le Clos Lucé - Ce sont les 500 ans de Vinci (pas les voleurs de l'autoroute, Léonard) Café au centre-ville près du chateau. Perte des clés dans la poche. Arrivée gare de Tours - Train pour Nevers - Pas de rampe à la gare. Un peu de pluie. Longue route jusqu'à St Ju. Arrivée vers 2 heures.

association-zig-zag-velo-accessibilite-gare-mobilite_2983189.jpeg

330 kilomètres  parcourus.

19:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)