Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2015

Stout ou Porter ?

irish-picon-5934.jpgJe ne résiste pas en ces temps de soif intense de vous traduire librement le début d’un article qui me tombe sous les touches du clavier, suite à une définition tordue d'un mots croisés de Télérama. Eh oui, nous faisons parfois, ma femme et moi, les mots croisés de monsieur Aussitot. Et les réponses ne sont pas immédiates, voilà où ça nous mène.

On m’a posé une question : « Quelle est la différence entre une bière stout et une porter ? » Comme j’allais répondre, j’ai réalise que la différence n’était pas aussi tranchée et sèche que vous pourriez penser. (Si la bière anglaise vous intéresse)

Bien qu’il y ait pas mal de sortes de bières brunes comme la schwarzbier, la Scotch ale, la dark American lager etc. En fait leurs histoires sont tellement imbriquées que, honnêtement, je suis encore perplexe. Qui vient en premier ? La stout ou la porter ?

Je posais la question récemment à un ami écossais à la Blank Slate Brewing Company. Il m’a répondu qu’il fallait prendre un peu de recul. Il explique que quand on remontre les styles de bière, elles augmentent généralement en goût, corps et intensité (bien qu’il y ait quelques exceptions). Si vous réfléchissez à la différence entre une blonde, une pale ale, ou une ambrée et une brune vous réalisez que Porter et stout sont la très proches avec pas mal de chevauchement dans leur pedigree.

La suite du long raisonnement est ici… 

Conclusion : Finalement si le brasseur est responsable de la manière de nommer la style de sa bière, parfois vous devez boire une gorgée et vous faire votre propre opinion.   A votre santé !

 

p179i9q0uq14co94d100p1fkg1gji3.jpg

 

15/07/2015

Régime

moulin-a-prieres-om-mani-padme-hum-diametre-45-cm-hauteur-20-cm-laiton-cuivre-dscn22361.jpgPour entrer en contact avec Dieu sans trop se fatiguer, certains dans l’Himalaya utilisent des moulins à prière.

Grâce à la technologie, pour maigrir on a maintenant la possibilité d'utiliser des moulins à régime. Tranquillement assis dans son fauteuil, on peut voir son propre avatar s’alimenter sainement et faire du sport. Selon le Journal of Diabetes Science and Technology cela peut marcher. Étonnant non ?

La nouvelle date un peu mais vous l’avez sans doute ratée et si vous êtes en surcharge pondérale, elle doit vous intéresser…

1184-avatar.jpg?itok=MaP6wIpI« Les chercheurs américains ont montré à des femmes obèses des vidéos mettant en scène leur avatar. Dans ce DVD, le double virtuel apprend à remplir son caddie de produits sains ou à préférer des portions normales aux portions pantagruéliques. L’avatar vertueux pratique le tapis de course à l’allure ad hoc, montrant la quantité d’exercice nécessaire pour brûler des calories. Les candidates à l’amaigrissement, qui tentaient de perdre du poids depuis un an, ont visionné leur alter ego un quart d’heure par semaine pendant un mois, note le site américain ABC News. Au terme des quatre semaines, elles avaient perdu 1,6 kilo en moyenne. Un résultat prometteur, se félicite Melissa Napolitano, professeure associée à la George Washington University. Seuls bémols, la courte durée de l’expérience et le maigre échantillon étudié : huit femmes seulement ont pris part à cette étude pilote. »

On ne sait toujours pas si les moulins à prière donnent des résultats, il serait temps de faire une étude scientifique sérieuse comme celle de Melissa Napolitano pour savoir si les prières, moulin ou pas, sont vraiment exhaussées. A moins que Dieu ne soit qu'un avatar de plus. Allez savoir.

01/07/2015

Fragonard

Qu’ouie-je, Qu’apprend-je ? Serait-ce possible ? Le Diderot de Fragonard au Louvre (et dans le Lagarde et Michard) n’est pas Diderot !

La nouvelle date un peu, deux ou trois ans mais, comme je ne le savais pas, elle est pour moi, ami de Diderot, toute fraîche et totalement boulversifiante.

Fragonard_Diderot.jpg

Eh oui, le grand Denis n'avait pas les yeux bleus mais marron. Les experts ont mis plus de 200 ans pour s'en apercevoir.

Fragonard, qui n’était pas parfumeur même s’il était né à Grasse, se prénommait Jean-Honoré. Un peu plus jeune que Denis, il est un des grands peintres du siècle des lumières. Denis, très versé dans les beaux arts, connaissais bien ce peintre mais n'a jamais parlé du portrait. Du coup, aujourd'hui, le tableau s'intitule Figure de fantaisie autrefois identifiée à tort comme Denis Diderot. Je ne sais pas si je vais m'en remettre. Pensez au nombre de gens qui sont mort en croyant que Diderot tournait les pages d'un grand livre devant un Jean-Honoré étalant les couches de peinture à l'huile.

Fragonard a, entre autre, servit de guide au fermier général Pierre-Jacques-Onésyme Bergeret de Grandcourt, comte de Nègrepelisse. Un détail qui tue ! Ils ont bien sûr visité Negrepelisse, son moulin, son château, mais aussi Vienne, Prague, Dresde, Francfort et Strasbourg (source Wikipedia).

jean-honore-fragonard-reader.jpgUne de ses toiles, la liseuse, a orné ou orne encore plus d’un salon bourgeois.

 

 

 

Mais Fragonard est surtout connu pour ses toiles érotiques.

841N09102_78YQ2.jpg

original_fragonard033.jpg

Young_Woman_Playing_with_a_Dog.jpg

1088_fragonard%2011.jpg

25/06/2015

L'ADN de l'ONU

metaphor.jpgLes écrivains aiment bien les métaphores, ces groupes de mots qui véhiculent des images. Mais pour une bonne métaphore il faut qu’elle soit originale et évite les lieux communs, les clichés, les poncifs, les bateaux, les banalités, les redites, les stéréotypes, les images éculées…

D’ailleurs, l'images éculée qui a traîné ses godillots dans tous les livres est déjà un cliché comme tirer un trait, tirer le diable par la queue, tourner la page, avoir le cœur sur la main, le sang qui ne fait qu’un tour, le fourmilière humaine (en Chine), déclarer sa flamme, se coucher devant les puissants ou encore bander comme un âne ou un cerf.

Le fin du fin, c’est de trouver la métaphore originale. Le premier qui a comparé une femme à un rose était un poète, les suivants étaient des ânes (voir plus haut).

.1052DNA_s.jpgMoi, ce que j’aimerais c’est qu’on cesse des dire « L’ADN d’un machin » et « Le logiciel d’un truc » Ce sont des images récentes et pourtant déjà très éculées et la plupart du temps inappropriées et ridicules.

 

Il va décoder l'ADN d'une centaine de bières. Ou pire Le génome de la bière décodé et bien non, la bière n’a pas d’ADN ou alors c’est celui du brasseur ou du buveur. Seuls les plantes et les animaux ont de l’ADN, pas la bière, pas plus que le coca-cola ni la Poste, l'ONU, l’OMS, Daech, l'Islam, la papauté, la politique, la météo, la com, l’eau bénite…

De même qu’un logiciel n'est qu'un bout de code qui fait marcher une machine, en général un ordinateur. Donc le gouvernement ne peut pas intégrer l’écologie dans son logiciel. Il n’y a pas de logiciel pour éviter la montée du FN. Les républicains ne peuvent pas changer de logiciel, ils n’en ont pas, le PS non plus d’ailleurs. En plus un logiciel fonctionne avec une certaine logique alors que les partis politiques et les gouvernements… Bof !

Mais il n’est pas faux de dire que l’ADN est le logiciel du vivant. Restons en là !

20/06/2015

Nouvelle Donne

logo-NouvelleDonne_web250.pngJ’entends dire parmi mes amis : « Il faudrait en France un parti comme Podemos en Espagne. » Un parti qui soit un mouvement citoyen pour  en finir avec l’oligarchie politique, le pouvoir des banques, le credo de la croissance qui seule pourrait créer de l’emploi…

En fait, ce parti existe, il s’appelle « Nouvelle Donne ». Il est issu comme Podemos du livre de de Stéphane Hessel « Indignez-vous ! » Il veut convertir l'indignation en changement politique, Prendre les choses en main, redonner de nouvelles cartes aux citoyens.

Comme Podemos, Nouvelle Donne propose des idées nouvelles, un revenu de base, la lutte contre l’évasion et la fraude fiscale, le contrôle des lobbys au niveau européen, La promotion du référendum et l’instauration d’une Loi sur l’Initiative Citoyenne, réaliser une véritable transition énergétique en y mettant de gros moyens…

Allez lire son programme…

Bien sûr pour madame Lagarde qui considère que le roi d’Arabie a beaucoup fait pour la cause des femmes, ces partis ne sont que des enfantillages. Les vrais adultes sont ceux qui s'enrichissent et qui défendent la liberté de s’enrichir au détriment des pauvres.

« Ce qui nous différencie (des autre partis), ce n’est pas tant le programme. Nous voulons un audit de la dette, la défense de la souveraineté, la défense des droits sociaux pendant la crise, un contrôle démocratique de l’instrument monétaire… Ce qui nous différencie, c’est la mise en avant des citoyens. Nous ne sommes pas un parti politique, même si nous avons dû nous enregistrer comme parti, pour des raisons légales, en amont des élections. Nous parions sur le fait que les gens « normaux » fassent de la politique. Et ce n’est pas une affirmation gratuite : il suffit de regarder le profil de nos eurodéputés pour s’en rendre compte. » (Pablo Iglesias, fondateur de Podemos, dans un entretien accordé à Mediapart, le 20 juin 2014)

Vérifions que les candidats de ND aux régionales soient en grande majorité des gens "normaux".