Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2016

Pédalo

le-zouave-du-pont-de-lalma-jauge-symbolique-des-crues-parisiennes.jpg?itok=pRIy3LA1Le Zouave du pont de l'Alma a de l'eau à mi-cuisses.

Avec la Seine en crue, certains suggèrent de remplacer les Vélib’ par des pédalos.

Vialatte a célébré en son temps le pédalo et pourtant il ne connaissait pas le couple royal présidentiel

pedal-boat-nautibike-waterbike-pedalo.jpg"C’est grâce au pédalo que l’homme glisse sur les eaux comme le cygne de Sully Prudhomme. Il veut des couples assortis dont il exige la majesté du buste et la célérité des membres inférieurs. Il convient aux caissières qui sont belles par le haut, et à certaines veuves, un peu fortes, d’officiers supérieurs ou de commerçants aisés.

La femme sera royale et l’homme présidentiel. On peut mettre ses décorations. Le thorax doit être pompeux, l’abdomen assez important, la barbe paraît essentielle. Le haut-de-forme étant démodé, il vaudra mieux aller tête nue ; mais le melon, si l’on veut, sera noir.

Le sourire doit rester naturel et la conversation mondaine. La règle d’or est que la tête et la nuque, le thorax, le geste des bras restent toujours dans l’ignorance de l’immense frénésie des membres inférieurs."

(Alexandre Vialatte, Almanach Marie-Claire, août 1964)

Dans la Montagne, il disait déjà :

"Quel homme que l’homme ! (…) Tandis que sa vaste pensée, derrière son vaste front, en haut de sa vaste tête, sur son buste majestueux, a l’air de méditer sur son âme immortelle, ses pieds actionnent frénétiquement la manivelle d’un pédalo.

Ce pédalo, constate Pascal, lui cache la mort."

(La Montagne – 12 juillet 1960)

En fait, ne cherchez pas, Pascal n'a jamais parlé de pédalo, il disait juste qu'on pédalait pour ne point penser à la mort.

"Les hommes n’ayant pu guérir la mort, la misère, l’ignorance, ils se sont avisés, pour se rendre heureux, de n’y point penser”

“Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne pas savoir demeurer en repos dans une chambre”

31/05/2016

Parkour

Pbigstock-Gluten-Free-344037951.jpgarkour, gluten et quadrupédie

Comme le running ou le régime sans gluten, le parkour est à la mode, enfin pour ceux qui peuvent se le permettre car c'est encore plus difficile que la course ou la chasse au gluten.

Le parkour est une sorte de parcours du combattant que l’on peut simplifier en PK si on est minimaliste.

« Le parkour est une activité physique qui vise un déplacement libre et efficace dans tous types d’environnements, en particulier hors des voies de passage préétablies. Ainsi, les éléments du milieu urbain ou rural se transforment en obstacles franchis grâce à la course, au saut, à l’escalade, au déplacement en équilibre, à la quadrupédie*, etc… » nous dit Wikipedia.

Très spectaculaire, le parkour fait flores sur Youtube :

Ce n’est pas forcément un truc nouveau. Certains se référent à George Herbert mort en 1957, qui enseignait une méthode de gym naturelle l’Hébertisme. Voilà aussi un petit film de 1930, rien de nouveau sous le soleil...

* L’homme n’est normalement quadrupède que dans la petite enfance mais il y a des exceptions comme cette famille turque, les Ulas, qui marchent à 4 pattes.

Bien sûr le parkour a ses ratés douloureux. Âmes sensibles s'abstenir, vous pouvez aussi couper le son :

Cette note marche sur la tête mais elle est garantie sans gluten.

20/05/2016

Fourmis

Xb-DN8Xo.pngLes rixes dans les cimetières moscovites ne sont rien en comparaison des batailles de fourmis organisées par l’ESE, le laboratoire Ecologie, Systématique et Évolution.

L’ESE s’est intéressé aux fourmis et en a tirée des conclusions aussi inquiétantes qu’un livre de Bernard Werber. Le réchauffement climatique va multiplier les millions de milliards de fourmis. Ils en ont pris 4 sortes, les plus méchantes, pour voir comment limiter l’essor formicole en provoquant des guerres entre myrmidons.

On peut se demander s’il est bien humain de faire se battre des animaux aussi féroces. Un jeu que l'on interdirait à ses propres enfants car les méthodes atroces de ces bestioles n’ont rien à envier à celles de Daech. Images insoutenables donc non diffusées ici…

Présentons les 4 antagonistes.

  • W. auropunctata, la fourmi électrique, la plus petite des quatre (1 mm), très féroce.
  • L. neglectus, ou fourmi des jardins, ­habituée à cibler les oisillons dans leurs nids
  • L. humile, ou fourmi d’Argentine, et sa super-colonie, étendue du Portugal à l’Italie, capable de lever une armée de millions d’individus
  • P.megacephala, ou fourmi à grosse tête, la seule à disposer d’une caste de soldats.

Wasmannia.auropunctata.head.jpgpost-12-1213912394.jpgLinepithema_humile_CASENT0171090_P.jpg

pheidole_megacephala_9.jpg

Pour chacune de ces espèces, 300 individus et une reine ont été placés dans une chambre. Puis les colonies ont été mises en contact deux à deux. Et les chercheurs ont comptabilisé les pertes pendant quarante-deux jours.

Le résultat est sans appel : la plus petite l’a emporté, la plus grande a pris une série de mémorables raclées. Leçons :

  • Celles qui s’aventurent sur le territoire adverse perdent le combat.
  • Les deux espèces qui emploient des armes chimiques, la fourmi électrique et la fourmi des jardins, sont clairement supérieures. Celles qui, au contraire, utilisent leurs mandibules pour couper leur adversaire en deux ou l’écarteler sont irrémédiablement vaincues.

Ensuite, les biologistes ont mis les quatre espèces en contact simultané. Et là, surprise . C’est la fourmi à grosse tête, la plus nulle de toutes, qui l’a emporté. Elle a laissé les autres s’entre-tuer, puis, lorsqu’elle a estimé qu’elle était en supériorité numérique suffisante, elle est passée à l’attaque.» 

Napoléon le disait déjà :

«N’interrompez jamais un ennemi qui est en train de faire une erreur.»

and the winner (du match à 4) is :

pheidole_megacephala_9.jpg

17/05/2016

Rixe

CVT_Lhorreur-dans-le-cimetiere_5853.jpegLa science fiction nous prédit qu'avec les crises économiques et écologiques, les guerres, la misère, les déplacements de population... le monde va devenir invivable et peut-être même terrifiant comme un roman de Lovecraft.

L'histoire d’outre tombe, qui est arrivée ce week-end de pentecôte à Moscou, en est une poignante illustration : 

Le cimetière de Khovanskoye est en limite du cœur de Moscou, il couvre une superficie de 200 hectares. Ce qui fait de quoi enterrer 1 million de personnes à raison de deux mètres carrés par personne. Disons 500’000 en décomptant les allées entre les tombes, mais beaucoup plus si on superpose ou si on empile des urnes cinéraires, des niches de pigeon ou colombaria... Bref, niches ou pas, c’est le plus grand cimetière d'Europe et peut-être du monde. 

Wikipedia nous apprend qu'y sont enterrées des russes très célèbres comme, par exemple, Vasily Aleksanyan, Iskra Babich, Dmitri Bystrolyotov, Alexei Khomich, Viktor KosykhIvan Safronov ou encore Ruslana Korshunova.

Depuis plus de 20 ans, les jobs, grands et petits boulots, du cimetière étaient occupés par des tadjiks venus comme il se doit du Tadjikistan, capitale Douchanbé. Les tadjiks sont un peu perses, voire Wikipedia pour les détails ethno-géographiques. « Des migrants tadjiks qui s’occupent des morts et gagnent de l’argent ! », est-ce bien normal se sont dit quelques gangsters (gangster se dit bandit en russe, бандит), des migrants eux aussi mais plus russes car venus du nord Caucase (Tchétchénie, Daghestan, Astrakhan…).

Donc des bandits du Caucase bien décidés à obtenir leur part du gâteau estimée entre 10 et 20% des recettes ou encore 40'000 roubles par travailleur au choix. Mais voilà, les tadjiks n’étaient pas d’accord pour passer la monnaie.

Du coup, énorme rixe tadjiko-caucasienne au cimetière. Kalachnikovs des bandits contre bâtons, pelles, haches et couteaux des tadjiks. 200 personnes selon la police, 500 selon les observateurs et finalement 300 policiers dépêchés sur les lieux. Bilan : au moins 3 morts, 40 blessés et 150 arrestations.

f2d48096d8732fd89069df590cec7.jpgLe tout nouveau directeur du cimetière serait à l’origine de la bagarre voulant se débarrasser des tadjiks pour mettre des copains à lui.

L’ancien directeur est déjà en prison car il vendait des caveaux en douce. En parlant de caveau, on ne sait toujours pas ce qu'est devenu le crâne de Murnau.

09/05/2016

En carton

On connaît la chanson enfantine :

Il était un petit homme, qui avait une drôle de maison.

Sa maison est en carton, Pirouette, cacahouète,

Hé bien la maison en carton, pirouette cacahouète, existe vraiment, ce sont les hollandais qui l’on fait. Elle s’appelle Wikkel House.

wikkelhouse_240416_09-810x455.jpg

Wikkel veut dire envelopper en néerlandais. En fait la maison est enveloppée dans des couches de carton. La structure est en métal. Ensuite on fait 24 fois le tour de la charpente avec des rames de carton recyclé. Simple !

On pose la maison où l’on veut, sur la plage, dans la forêt… Faut juste être propriétaire d’un bout de terrain et déposer un permis de poser construire. On peut mettre autant de modules de base que l’on veut et l’entreprise est capable de modeler la maison à la hauteur de vos envies et vos finances… Le tout garantit 100% enveloppement durable.

Article ici

Site Wikkel en anglais.