Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2006

Luc Fayard

medium_witloof2.JPGCela fait un moment que je n'ai plus fait de portrait de blog.

Le prochain sur ma liste était celui de Luc Fayard .  Site dans la liste à gauche.

Luc est journaliste depuis 25 ans dans les technologies et l'économie. Il enseigne à L'Université Paris-Dauphine sur le thème "Maîtriser son information". Il est l'auteur du "Dictionnaire impertinent des branchés", First, 2002 et l'animateur de l"émission de radio "01 Business, l'entreprise face aux nouvelles technologies", sur BFM

J'avoue que résumer un blog aussi profus que celui-ci ou que celui de JLK laisse mon clavier sans touche. Dans le petit carré en haut à gauche du blog de Luc on trouve : BD, Blog et journalisme, Débat, Animation, Communication, dessin, flash, illusion, humour, information, langage, littérature, management, mots, phot, poésie, écriture... Et moi qui pensais être éclectique *... Ce blog est donc un mélange de techno branchée, de hype, d'esbroufe, d'art et littérature y compris d'art de vivre, de vraie poésie et d'humanité. A preuve cette note (que je signe à deux mains) intitulée "La complainte du zygopétale" Le zygopétale est une espèce d'orchidée en photo plus bas, ne pas confondre avec l'endive en photo plus haut.

...je dis : halte-là !

Je voudrais un peu de poésie dans ce monde de la vitesse reine. Je voudrais du temps pour une âme calme et sereine.

Je voudrais que les gens se regardent dans les yeux quand ils se parlent, que chacun puisse se contempler dans sa glace tous les matins sans faire des grimaces.

Qu’on se souvienne plus souvent qu’on va mourir (...)

Je voudrais que l’entreprise redevienne un lieu social habité par des âmes fortes et droites, soucieuses de développer un grand projet utile. Je voudrais combattre la lâcheté grandissante d’une planète affolée qui ne parvient même plus à intéresser les nouvelles générations.

medium_Zygo.jpgLes salariés de Larousse, inquiets d’être repris par un groupe qui monopoliserait toute l’édition française (en clair : achetés par Hachette, le roi de la machette), manifestaient en disant : « Voici comment nous serons gérés : les lettres W et Z, n’étant pas assez utilisées, seront supprimées de l’alphabet

Ils avaient compris, eux, que le summum de l’Ebitda (en gros les bénéfices) est de faire tout avec rien.

D’ailleurs, quand nous aurons installé toutes nos usines ailleurs (c’est-à-dire là où c’est moins cher), puis tous nos services (parce que, c’est incroyable, même les pauvres deviennent intelligents), alors, que nous restera-t-il d’autre à faire que se demander à quoi on sert ? Et quand les pauvres seront riches, où ira-t-on, ratons erratiques ?


Bref, le choix est simple : d’un côté, compter ; de l’autre, aimer. Avoir ou être, telle est la question binaire du monde digitalisé.

Je sais, certains militent pour que le commerce soit durable, l’économie solidaire, les échanges équilibrés, les politiques intelligents et les patrons intègres. Mais en général, ce sont les pauvres qui font semblant d’y croire, les riches, eux se marrent en allumant leur cigare.

Voilà donc, triste bilan, où nous a amené la techno : à accélérer le temps et à supprimer l’espace. Le monde digital est un monde virtuel, au sens propre, c’est-à-dire unidimensionnel.

Essayez de le dessiner, ce monde à un seul axe (l’argent), vous verrez, ce n’est pas facile ! Même le point le plus minuscule écrit sur une feuille blanche possède au moins trois dimensions. L’argent n’avait déjà pas d’odeur, désormais, il n’a pas non plus d’existence mathématique.

Pourtant, la techno aurait pu nous faire du bien, nous apprendre à lire et à écrire, à parler toutes les langues, bref à écouter et comprendre l’autre. Au lieu de cela, elle s’est contentée d’accélérer la communication, cette forme trafiquée de l’information. Grâce à elle, on bidouille les comptes, on diffuse des virus.

Le monde a perdu son âme.

 *Eklektik - Ecouter l'emission de Rebeca Manzoni du samedi 4 avec Jean Rochefort. 

31/08/2006

Rejeton

medium_prince_charles.jpgConnaissez-vous Rejeton?

C'est un fils de ou une fille de chaque jour.

C'est un peu people avec une touche de n'importe quoi.

La semaine dernière c'était la défonce avec Paris Hilton , Raphaèl Carlier et même Steph de Monac... Puis on passe à la famille Piccard, celle des ballons et des soumarins et ensuite à la famille Paccard des cloches puis à Dutronc... et des considérations sur la généalogie, une chanson... tout sur la filiation et le népotisme.

02/06/2006

Dandylan

Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait de portrait de blog. En voilà un que j'aime bien.

medium_DanD.JPG

 

Fiche signalétique

Nom du joueb : Canal Dandylan

Sous-titre : Bouteilles à la mer / Carnets de voyages dans la blogosphère 2

Date de création : 17-Fev-2005 (pour les premiers carnets sur le désormais payant toolblog)

Auteur : Dandylan - Artiste

Points forts : Photos - Photos

Liens : Elise  Garde-mots  QMJD  Stéphane  Traces  Warofart  ...

Plus des liens sur des sites de photos

Plus des blogs auquel Dandylan contribue par ses photos.

Catégories : Expos, Instant musical, Livres, Petits bonshommes, Photos, Poésie

Parmi les dernières notes :

• Il faut savoir prendre des gants - Photos de gants

• Photo ratée

• Le baisé en trois dimension (avec lunettes spéciales)

• Douce France – Kit Kebab

• Des différentes interprétations des Nymphéas de Monet – Allez voir, c’est très beau

Fréquence multiquotidienne des notes

Subjectif

Un joueb magnifique pour les amateurs de photos. Je ne me sens guère de compétence dans le domaine mais tant pis, je me lance :

Dandylan est un virtuose de la photo numérique et c’est surtout un grand artiste. Chaque photo est signée comme une toile. Chaque photo est une toile que l’on pourrait sans doute reconnaître sans sa signature, tellement la patte (et la pâte) est originale, il y a un style Dandylan. On trouve sur ses blogs des photos très simples de fleurs, d’oiseaux, de paysages et puis des photos plus sophistiquées dont on se demande à quel point elles ont été retravaillées.

Un des thèmes que je préfère est lorsque ses photos nous parlent d’art : Les nymphéas,

Hommage à Arman aux Jardins du Palais Royal

expodartcontemporain au Jardin du Luxembourg. etc...

07/03/2006

H5 N1

medium_grippa.jpgUn peu de pub pour le nouveau site de Nicolas le veto du net.

 

medium_bataille_navale.gif

30/01/2006

Hamburger Blog

medium_hamb.jpg

Fiche signalétique

Nom du joueb : Hamburger blog sandwich
Sous-titre : Freshness guaranted
Date de création : Novembre-2005
Auteurs : Collectif – Zof (ex antenne nocturne), Cyro (ex : Epikoienkore), Lo et Anis - (Des signatures en bannière très originales) Allez sur "la team".
Points forts : Jeune et créatif.
Liens : Y a pas - à part "soutenons Garfieldd"
Catégories : Y pas non plus sauf que… entrées, salades… et desserts débouchent sur des listes de notes après avoir cliqué sur de petites icônes animées qui donc tiennent lieu de catégories.

Parmi les dernières notes :

•  Le "Meta"-Homme et la visite médicale par Anis
•  Blank par Cyro – in memoriam
•  En aparté par Cyro
•  Cyberaddict par Zof
•  Ils l'ont dit... 61 par Cyro
•  Les meta-hommes et la vie par Anis
•  Maraboutez-moi, oui mais pas trop vite... par Cyro
•  Nœuds par Zof

                                            Subjectif

Un joueb jeune qui tente de sortir de la facilité en proposant des notes originales. On a remarqué les deux managers Zof et Cyro sur les blogs depuis belle lurette. Cyro s’occupe de la partie technique du site et place des notes amusantes et son autoportrait en aparté est rigolo. Le point le plus fort de ce blog ce sont les dessins de Zof. J’apprécie depuis longtemps ses talents artistiques et littéraires. Cliquez sur Zof à droite. Regardez ses dessins poilus, voyez ses planches de BD sur les malheurs de Sophie… Cette fille a un talent ENORME.

Je regrette un peu les textes publiés par antenne nocturne. Je regrette aussi le côté plus classique d’AN. J’avoue que « hamburger blog sandwich » me déroute un peu dans sa présentation. Je me dis que c’est peut-être un problème de génération… car pour un vieux gastronome comme moi, choisir ces symboles de cuisine rapide me paraît être une bizarre idée. Je suis pourtant convaincu que ce blog a un gros potentiel de lecteurs. J’aime bien l’idée de blog collectif même si j’ai décliné l’invitation à participer pour diverses raisons plus ou moins valables.