Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2006

Livre Inter encore

medium_IMAGE0006.JPGViendra,

 

le 06 juin 2006, à 19 heures à la Bibliothèque de Saint-Julien pour vous raconter son expérience de juré du grand prix littéraire.

 

medium_lnkoplgf.jpgCeci est la plaquette d'invitation de la Bibliotèque de St Ju.

Etonnant non?

 

Cela en dit long sur l'intérêt que suscite ce prix, même si Télérama le snobe en faisant une critique sans même citer le prix. Remarquez qu'il n'y aura peut-être personne le 6-6-6, mais j'ai quand même le sentiment que cela devrait attirer plus de monde que mon excellente (si, si) présentation sur les blogs si mal annoncée par la MJ.

27/05/2006

Une journée à France-Inter

medium_li-jbh.jpg

Donc, après avoir voté le dimanche pour La chambre de la Stella de Jean-Baptiste Harang, que je vous engage vivement à lire, nous avons passé la journée du lundi à la radio. Les conjoints étaient invités. Vu l’heure tardive de rentrée et le débriefing pour ma chère et tendre dans la chambre d'hôtel, c’était un peu juste pour le 7-9. Nous avons donc commencé par Eclectik de Rebecca Manzoni. Après avoir croisé furtivement Alain Rey, qui sortait du studio du 7-9. Mot de la fin ce jour là : Sélection qui parlait de foot mais aussi du Livre Inter, résultat encore secret à cet heure matinale.

Chez Rebecca l’invité était Thomas Fersen, un chanteur que l’on aime, ma femme et moi. Pour les amateurs de paillardes, on y passait en entier « la digue du cul » chantée par une très bonne chorale. Etonnant ! Non ? Il y a du suspens dans ce genre d’émission : si l’invité n’est pas bien réveillé, Rebecca se retrouve à ramer. Heureusement Thomas était en forme.

Ensuite on s’est pointé au Fou du roi, invité Laurent Gerra en grande forme lui aussi et Philippe Bertrand venu parler de son livre, Quand je serai grand. Emission de 3 à 4 sur France Inter.

Puis Cocktail avant le 13-14 et l’annonce du résultat. Un moment étonnant pendant le 13-14, que vous pouvez réécouter sur le site, c’est quand JB Harang déclare tout à trac : « Je t’aime maman. »

Et re-repas avec encore plus de monde de France-Inter. Jean-Baptiste continue les dédicaces, j’en ai personnellement 3 sur mon exemplaire personnel. Ce qui est étonnant, à ce stade, c’est que les 24 jurés se sont rencontrés à peine 24 heures plus tôt et que déjà une vraie connivence s’est installée entre nous.

Un groupe décide de partir pour assister au Carrefour de Lodéon. Le studio est petit, ils assisteront à l’émission presque sur les genoux de Frédéric Lodéon.

Pour ma part, avec un autre groupe et Jean-Baptiste, nous nous installons spontanément autour d’une table ronde et alors commence une délicieuse discussion littéraire de presque deux heures qui passent comme un souffle. On l’interroge sur l’écriture de La chambre de la Stella, sur  son éditeur, sur ses motivations, son travail de critique littéraire. L’homme est délicieux et sincère. On apprend des choses étonnantes sur les arcanes de l'édition que je garderai secrètes. Il nous parle de sa mère et de la petite phrase du 13-14. Il explique que le roman les a brouillés. C’est d’ailleurs une longue histoire qui remonte à la mort de son père et à son premier roman retourné par maman couvert d'encre rouge. Il avait à l'époque presque cinquante ans et une carrière de journaliste et critique. Vous comprendrez les raisons de la fâcherie en lisant le livre… Il s’est arrangé pour que sa mère écoute le 13-14. Est-ce que cela va les réconcilier ou les brouiller encore plus ? « Je ne sais pas, la nature humaine est fort complexe. Entre fierté et colère... Allez savoir. » nous dit Jean-Baptiste. 

L’après-midi est déjà bien avancée. Petit cocktail avant Le téléphone sonne et dernier pot de l’amitié. La journée de rêve est terminée. On ne peut pas être deux fois juré du livre Inter.

10:40 Publié dans Livre Inter | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Littérature

25/05/2006

Prix de Brillac

medium_sans_titre.7.jpg.

Prix

de

Brillac

.

Brillac est au bord du golfe du Morbihan, c’est là que ce sont réunis une douzaine de jurés 2005 pour donner un prix basé sur la sélection 2006. Voici ce que m’a envoyé brigitte Durgeon à ce propos :

"On s'est écrit très régulièrement, toujours avec plaisir et lorsque ça flanchait un peu, il s'en trouvait toujours un pour relancer la machine. L'idée est venue assez vite de se retrouver, ça a cheminé, certains se sont retrouvés à Lyon pour en parler, et à l'annonce de la liste des jurés 2006, ça c'est décidé."

"L'un d'entre nous a proposé sa belle maison au bord du golf du Morbihan, on a loué un gîte supplémentaire et on a constitué des groupes de lecture de 4 à 5 personnes; chacun a ainsi acheté 2 livres de la liste officielle du livre Inter, et les a fait tourner dans son groupe. Nous étions donc 12 jurés, certains sont venus de très loin (Strasbourg, Parpignan, Digne, etc), + le "président Rolin" qui avait cédé à la tentation de Brillac et avons délibéré le plus sérieusement du monde, selon les mêmes modalités qu'à France Inter, le samedi 13 et dimanche 14: à midi notre lauréat était Deville, vote en 3 tours dont je ne sais plus les résultats. Nous avons partagé tout ce que l'on partage dans ces cas là, bouteilles, chocolat, victuailles, musique, livres, balade, coups de gueule, plaisir et amitié, ...enfin, même le remake, c'était très bien. L'après midi du dimanche nous avons beaucoup pensé à vous: alors que vous rentriez dans la salle, nous amorcions nos premiers départs."

Santé aux jurés de ce prix sympathique et à Olivier Rolin leur président!


18:35 Publié dans Livre Inter | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Littérature

22/05/2006

Commentaires

Bonsoir à tous.

La liste de distribution des jurés 2006 tourne et les photos aussi. Merci encore à Joëlle. 

Dans les prochains jours, je vais mettre une note sur le prix de Brillac avec les infos et photos que Brigitte, jurée 2005, m'a gentiment envoyé. En attendant n'hésitez pas à partager vos états d'âmes sur cette note. Ne me laissez pas seul à faire des fautes d'orthographes. Mettre un commentaire n'est pas si difficile. Si vous faites un long texte très bien foutu, plein d'idées... pensez quand même à la sauvegarder avant, on ne sait jamais (n'est-ce pas Raymonde :-)

S'il y a un sujet dont vous voulez que je parle ici dites le moi aussi en commentaire ou par email. A vos claviers.

21/05/2006

Photos

Quelques photos de ces deux jours à la maison de la radio:

Débats:

La table des lauréats:

Maryse, la maman du livre Inter, entre Paul-Louis Mignon, le papa, etGilles Scneider:

Signatures:

Thomas Fersen après Eclectic de Rebecca Manzoni:

Des jurés entourent Frédéric Lodéon:

Jean-Baptiste au chapeau:

Michel, Frank, Solène, Vincent:

Joëlle entre le lauréat et le président du jury:

Patricia:

Vincent: