Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2006

Hoazin huppé

[Crédit image]

L'Hoazin huppé se rencontre en Amérique du Sud, dans les marais des bassins de l’Amazone et de l’Orénoque.

Il a la taille et l'air d’un faisan, en plus beau et plus élancé. C’est un piètre voilier et il n'a pas de moteur.

Il est seul dans sa famille les opisthocomidae. On aurait pu le classer avec les coucous mais ceux-ci ont un pied zygodactyle (2 doigts dirigés vers l’avant, 2 vers l’arrière), alors que l’Hoazin, qui déteste qu’on le traite de de zigodactyle et encore moins de coucou, a trois doigts vers l’avant et un vers l’arrière comme presque tous les piafs de nos contrées.


L’Hoazin possède un système digestif de ruminant, il arrive pourtant rarement qu’on le confonde avec une vache. Le poussin possède deux griffes à chaque aile, qui l’aident à s’agripper aux branches quand il grimpe aux arbres en désobéissant à sa maman . Serait-t-il un descendant de l’Archéoptéryx à aile griffue ? Le poussin déteste qu’on le traite d’archéo, on le comprend c’est vexant pour un jeune. C’est aussi une espèce bruyante, qui peut émettre des cris rauques d'asthmatiques en vous regardant de ses yeux rouges. Tous les Hoazins adorent qu'on les prennent pour Dark Vador. N'hésitez pas.

Si vous ne me croyez pas allez sur

08:30 Publié dans Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Kssshhh ! excusez une entrée en matière aussi abrupte, il s'agissait juste d'un problème de connexion gallinnatique... Mais voici le problème réglé et je puis donc vous transmettre mon bleuté courroux quant à cet article peu exhaustif, laissant de côté le Balaeniceps Rex, dont je suis un membre actif à part entière... En effet, je suis moi aussi le seul représentant de mon espèce : les balaenicepsidés...
je consens à vous pardonnez cette odieuse méprise si vous arrangez cette page en y glissant quelque photo de pied en cap de ma personne, et plume cranique à l'appui, je vous prie !
Youresly, Bazil.

Écrit par : Bazil | 13/04/2008

Cher Bazil,

Vous avez raison ceci est un oubli lamentable. Merci de me rappeler que ma chronique aviaire bat de l'aile. Je ferais donc une note spéciale cette semaine sur le bec en sabot. Promis.

En attendant qq liens sur de drôles d'oiseaux traités ici:

http://perinet.blogspirit.com/archive/2007/02/06/nicobar-a-camail.html
http://perinet.blogspirit.com/archive/2007/02/05/rodrigues.html
http://perinet.blogspirit.com/archive/2007/02/04/dodo.html
http://perinet.blogspirit.com/archive/2007/02/19/tambalacoque.html
http://perinet.blogspirit.com/archive/2006/07/12/caurale-soleil.html
http://perinet.blogspirit.com/archive/2007/11/23/oiseau.html

Écrit par : Joël | 14/04/2008

Les commentaires sont fermés.