Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2015

Viandes

odyssee_2013_0.jpgDu temps de ma jeunesse un molardier fréquentait notre maison. A l’origine, un molardier était un ouvrier agricole qui offrait ses services sur la place du Molard à Genève, par extension c’était un crève la faim qui parcourait les campagnes. C'était parfois un homme libre. Celui-ci s’appelait André Canon et des canons il en buvait beaucoup. Mais c’était un rude gaillard qui savait manier la triandine, toujours prêt à la maraude et habile à la chasse aux bêtes sauvages.

C’est ainsi que, grâce à André, on a mangé des chats dont personne ne connaissait l’origine, des chiens peut-être, des renardeaux c'est sûr, des belettes, quelques oiseaux et même un jeune tasson (un blaireau en patois). La mère, qui avait une âme d’aventurière, cuisinait ça assez adroitement et avec une bonne sauce et quelques légumes du jardin… c’était plutôt appétissant ! Notre molardier se vantait d’avoir mangé des rats comme à la belle époque du siège de Paris en 1870. Très bon le rat disait-il !

The times they are a-changin’… a chanté Bob Dylan… Eh oui, les temps changent. Plus personne ne fait cuire de tels animaux. C’est dégueulasse, c'est interdit, dangereux et déconseillé aux âmes sensibles…

Un-mouton-transge%CC%81nique-phosphorescent-lorsquil-est-place%CC%81-sous-une-lumie%CC%80re-ultra-violette.jpgNon, maintenant on mange mieux. Grâce à la génétique moderne on peut aujourd'hui déguster du mouton à la méduse, de la chèvre au loup, du bœuf à la grenouille, peut-être même du renard au corbeau. Le renard, beurk… Tout est possible. Lafontaine s’en retourne dans sa tombe.

C’est assez simple, il suffit de greffer quelques gènes de méduse, de loup ou de grenouille sur l’animal de votre choix. On peut même les rendre fluorescents si on veut. Des manips faites en laboratoire dans un environnement absolument clean sans bactéries. Aucun risque donc !

Attention si vous êtes musulman, pour l’Aïd ne prenez pas de l’agneau au porc ce ne serait pas hallal. De même si vos amis sont végétarien ne cuisinez pas des courgettes qui contiendrait des gènes de chat ou de souris, ils n’y verraient sans doute que du feu mais ce serait les prendre en traître. Soyez sympa avec eux, ils sauvent la planète.

03/04/2015

A vau l'eau...

wistiti57_1266051877_eau-douce.jpgEncore une des joies du libéralisme révélée par le Bulletin technologique. En Californie comme partout, on accorde aux paysans des droits sur l’eau. Or la sécheresse sévit. Du coup, il devient plus intéressant pour les paysans de revendre chèrement leurs droits sur l’eau que de cultiver les fruitiers et les légumes.

 

Ces droits sont revendus, entre autre, à l’état de Californie ou à la ville de Los Angeles. La Californie est le grenier du pays pour les fruits et légumes. Du coup, le manque d’eau rend cette agriculture moins performante et la production agricole va déménager vers le centre des US.

628683FRAISESENCOULEUR.jpg

A part ça, au Japon on développe des "légumes fonctionnels" éclairés par des LED. L'éclairage par LED permet d'accélérer la pousse des légumes. En plus, fonction des temps d'exposition et de la couleur de la lumière, le goût et les teneurs en oligoéléments des légumes varieraient sensiblement. Par exemple, un éclairage par LED rouge augmenterait la teneur en sucres et en vitamines de feuilles de laitue, tandis qu'un éclairage bleu induirait la production d'antioxydants par la plante. L'équipe a ainsi obtenu des laitues contenant 2,6 fois plus de vitamines et d'antioxydants que la normale.

 

Où va-t-on papa ? Je ne sais pas mais c’est sûr, on y va !

 

* L'expression à vau l'eau vient de l'eau qui suit la pente du val (vau). Elle à pris progressivement le sens de truc qui ne fonctionne pas et part en c...  

03/01/2014

A la retraite !

Juste un vœux pour 2014 : Que l’on nous débarrasse des vieilles barbes, et aussi des vieilles sans barbe. Des gens installés sur leur fauteuil depuis des lustres. Les exemples ne manquent pas commençons par les vedettes du PAF.

1961.jpgElkabbach par exemple. On se souvient des altercations avec Georges Marchais, on sait qu’il fréquenta Mitterrand. On est surpris d’apprendre qu’il n’a même pas 80 ans. Mais il approche et il s’accroche.  Jusqu’à peu, il était encore président de Public Sénat. Il tient toujours l’émission « Bibliothèque Médicis » ou il aime bien présenter la France qui bouge, celle des jeunes entrepreneurs. Comme le signale Raymonde: "il ne comprend plus très bien les questions qu’il pose, alors c’est un peu gênant."

Mais qu’importe, il tient la place pour quelques années encore. Il a négocier me dit-on. Négocier quoi ? Il paraît qu'avec toutes les génuflexions et autre baisemains qu’il a faites aux gens du pouvoir, on lui aurait garanti sa place. Certains pensent même que c'est bien mérité de le garder au chaud dans ce bel endroit qu'est la bibliothèque du Sénat.

Toujours dans le PAF, on a l’indéboulonnable Drucker, et Thierry Ardisson, et Dechavanne, Nagui, Lepers… Je ne regarde pas assez la télé, vous compléterez la liste vous-même. Il y en a même que j’aime bien qui devraient passer la main comme Yvan Levaï et sa revue de presse ou Philippe Meyer, le toutologue (vérification faite, il est encore jeune). J’allais oublier la femme des ménages, Christine Ockrent qui anime l'émission « Affaires étrangères », forte sans doute de sa vie avec le Bernard qui régulièrement vient s’ingérer dans les journaux pour nous donner son avis sur le Mali, le Soudan ou autre état qui mérite nos canons… On s'en tape Bernard de ton avis.

sipa_00616226_000014.jpgPour les politiques, il faudrait commencer par supprimer le Sénat cette chambre qui ne sert à rien. L'Assemblée Nationale ne servant déjà pas à grand chose. Ensuite, on pourrait espérer que les électeurs se chargent du reste du ménage. Pourtant, Tibéri est encore là, Les Balkani sévissent, Gaudin se représente, Jack Lang préside l’institut du Monde Arabe… Et je vous passe la liste des cumulards de tous bords... En Haute-Savoie on en a quelques uns...

SVP, électeurs délivrez-nous des enracinées, déboulonnez les indéboulonnables ! 

Je forme le vœu qu’on les mette à la retraite. Place aux jeunes. Qu’on ne nous resserve pas les sempiternels conseillers Alain Minc, Jacques Attali… les soi-disant philosophes, BHL, Glucksmann…Dehors !

1458588_10151819274922308_923197566_n.jpgJe reprends le texte d’hier et je réalise à quel point mon énumération est vaine et mon manque d’humour flagrant quand je compare à la chronique de ce matin de Charline Vanhoenacker. Chronique qui concerne un éditorialiste débutant (oxymore) au Figaro. Écoutez donc Charline si vous le pouvez à 6:55, c’est toujours drôle et pertinent.

Hé oui, le petit jeune c'est Serge Dassault, héritier d’une fortune payée par nos impôts, qui fabrique des avions invendables avec nos sous et qui se permet de défendre les riches de manière si éhontée en ce début 2014.

1809_Dassault_inside.jpgÉcoutez ou lisez sa chronique. Inutile d’acheter le Figaro, ne payez pas pour ce torchon, le texte après vérification est ici. C’est à peine plus poli que la version de Charline mais c’est tout aussi honteux, des âneries en rafales… et oui, il compare vraiment la taxe à 75% à la Révocation de l’Edit de Nantes.

O les cornes !

Non, ce n'est pas Brejnev sur la photo, c'est le jeune Serge fils à son papa Marcel, entrepreneur et héros de la résistance. Marcel a raté l'éducation de son fils. On ne peut pas tout réussir dans la vie.

03/11/2013

Milliards

Il y a un an à peine, Eike Batista était l'un des hommes les plus riches du monde. Une fortune, estimée à 35 milliards de dollars. Aujourd'hui, selon les calculs de Forbes, il ne lui reste que 900 millions, le pauvre. Eike Batista attribue son déclin aux... astres. Donc en plus d'avoir été un entrepreneur de génie, il est un peu con-con le mec !

Quand cessera t'on d'accepter que des hommes puissent posséder des milliards et le pouvoir qui va avec ?

Courrier International fait sa une sur le pire des mondes en nous parlant de ces entreprises du net qui ont créer des milliardaires prétentieux et peu soucieux du bien de l'humanité. C'est bien de brocarder les politiciens qui se foutent des millions dans les fouilles, mais il ne faudrait il pas aussi s'occuper de ces entrepreneurs qui accumulent des milliards ?

couv1200.jpg

Edito de Courrier International, intitulé

Le côté obscur de la Silicon Valley

Longtemps elle nous a fait rêver avec ses garages, ses start-up, ses petits génies, son jargon geek et son côté cool. C’était la nouvelle frontière américaine, capable d’inventer des gadgets planétaires. Facebook, Twitter, Google : on s’aperçoit aujourd’hui que ces fabricants d’amis à la chaîne ne sont pas nécessairement vos vrais amis. Car ces marques, qui font la pluie et le beau temps sur les réseaux sociaux, se sont transformées en aspirateurs de données personnelles, qu’elles transforment aussitôt en paquets de dollars. Voilà ce qu’est devenu l’eldorado du high-tech : une machine folle, dotée, certes, d’une avance technologique démesurée, mais avec l’ambition “orwellienne” de voir la science prendre le contrôle sur l’intelligence humaine. Récemment, lors d’une conférence consacrée à l’avenir, un gourou startupien a proposé aux entrepreneurs de la Silicon Valley de faire sécession. Quitter les Etats-Unis, ce pays bureaucratique et si désuet, pour créer une nouvelle société, guidée par la technologie. Encore un illuminé qui devrait rejoindre le mouvement du Tea Party ? Sans doute, mais le côté obscur de la Silicon Valley a depuis belle lurette traversé les océans. Il y a quelques jours, en plein scandale des écoutes de la NSA, les lobbyistes des géants du Net sont même parvenus à convaincre les dirigeants européens de repousser à 2015 leur nouvelle réglementation sur les données personnelles. Une preuve supplémentaire de leur suprématie.

28/09/2013

Bons amis

On ne choisit pas sa famille ni les trottoirs de Manille… mais, on peut choisir ses camarades d’université, si on va à l’université bien sûr ! Prenons par exemple Paul Allen et Steve Ballmer qui, très jeunes, deviennent copains avec Bill Gates dont la maman était professeur et présidente de la direction de quelques entreprises et banques de la United Way of America. Paul et Bill vont créer un jeux de morpion sur ordinateur puis quelques programmes qui vont les rendre plus riches que riche.

slide_314188_2831726_free.jpg?1377274637566

Quant à Steve Ballmer, il a fait une école de commerce et serait sans doute devenu un vendeur plus ou moins médiocre sans sa rencontre avec Bill. Grâce à cette rencontre, il termine PDG de Microsoft.

Un piètre PDG d’après les spécialistes. A l’annonce hier de son retrait prochain, l’action de Microsoft a fait un bond de 9%... et la fortune de Ballmer est augmentée de près d'un milliard de dollars. Grâce aux 3,95% qu'il possède dans Microsoft, son portefeuille a augmenté de 910 millions de dollars en quelques minutes. Idem pour son camarade Allen. Pour Bill ce sont sans doute plusieurs milliards.

Trois  petits extraits de qui était Ballmer directeur :
(Version écourtée du show du grand singe :)

Et dire qu’il y a des gens, j'en connais, qui ne gagnent même pas 3000 euros par mois et qui pensent que le système libéral est un bon système.