Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2010

Cloche repas

Je vous avais parlé de mon séjour à l’hosto et du fait que la nourriture y est très mauvaise. L’autre jour, en allant rendre visite mon copain Jeannot, re-hanché deux jours plus tôt, on a pu constaté que la technique pour affamer le malade s’est encore améliorée :

Ca-vient.jpg

Le malade aux prises avec sa nourriture.

Ca-vient.jpg

Un consultant de passage étudie le problème. Notez l'effet relaxant sur le patient.

Ca-vient.jpg

Après le consultant, l'ouvrière. Dur dur.

Ca-vient.jpg

Dur dur. Le patient toujours plus relax.

Ca-vient.jpg

Arrivée de la spécialiste.

Bref, la cloche sera enfin ouverte. Le riz un peu mélangé à la tomate mais comme le patient avait plutôt faim... Avec un tel appétit, dans quelques semaines, il sera sur les montagnes sans plus de crainte pour le dénivelé et les grandes descentes. 

09:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Joel,
bravo pour ton blog, fais juste attention aux accords du passé composé et autres (on a pu constater!!), c'est un peu récurrent chez toi et déplaisant pour les nostalgiques de la grammaire française.

Écrit par : Denis Monin | 09/05/2010

Salut Denis,
Merci de mettre un commentaire. On m’avait dit que de la Réunion tu faisais parti des trois à quatre cents lecteurs furtifs de ce blog. C’est sympa de te manifester.

En ce qui concerne l’orthographe, j’ai bien peur qu’il faille prendre les choses comme elles sont et que ce soit un peu tard pour me corriger. Je passe du temps à réfléchir au contenu de mes notes, ensuite je les mets en forme, je choisis une image, dans la cas de cette note, je les importe, je les réduis, copie sur un site et bricole un peu le HTML si nécessaire. Cela prend du temps, alors quand arrive le temps de relire, j’en ai souvent marre et j’oublie de me relire. J’ai pas mal réfléchi à la chose et, dans le fond, je crois que je vais continuer à fonctionner comme cela pour que ce blog reste pour moi un plaisir, celui de communiquer ce qui me passe par la tête au jour le jour. Tant pis pour les nostalgiques du bon français dont je n’en suis pas. Je préfèrerais comme mon ami Jacques G., ne savoir écrire aucun langue correctement mais être, comme lui, capable d’en parler assez bien une bonne dizaine.
Petit commentaire que j’ai mis sur le blog du garde-mot à propos d’une dictée et du mot boursouflure :
« Je me souviens d'avoir effectivement fait des dictées aussi difficiles dans ma jeunesse, mais je ne me souviens pas de zéro faute. En revanche, j'ai des souvenirs cuisants du nombre de zéros pour les cinq fautes fatidiques. Je me demande même s’il y a eu des exceptions à cette règle.
Depuis, je traite l'orthographe de science des ânes et je souffle à qui veut l'entendre que les gens capables de faire zéro faute ne sont que des z’héros à la tête boursouflée. Franchement ce f tout seul à boursouflure, c’est vraiment pour emm… les élèves. Cependant, je suis prêt à faire une exception avec toi Alain. » …et avec toi aussi Denis :-)

Bon, je vais peut-être corrigé le "constaté".

Écrit par : Joel | 10/05/2010

Les commentaires sont fermés.