Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2006

Podcast papou

 

medium_decrac.jpg

 

Je vous le dis en confidence : « J’ai un papou dans la tête. » Il loge là depuis pas mal de temps et il me semble qu'il y a quelques années il a fait des petits et qu'ils ont commencé à me manger une partie de plus en plus grande de cette tête qui leur sert de case.

Les symptômes sont sachaguitriens ou encore perecoulipiens. Il me prend des envies irrépressibles de faire des jeux de mots aux homophonies approximatives, des lipogrammes, des contrepèteries et autres calembours. Je suis pris de l’envie soudaine d’écrire une lettre de l’Agneau à Lafontaine, de Lafontaine au Loup, du Loup à l’Agneau ou à son frère, du Fromage au Corbeau puis au Renard, de la Cigale à la Foumi. Que sais-je ? Ou encore l’idée d’envoyer un curriculum vitae pour postuler au job de charpentier de marine sur le chantier du Titanic, éventuellement celle de répondre à ce même CV ou celle de réécrire un morceau du journal de Gide en vacances à Djerba.

Ces papous me bouffent la tête. Pour alléger ma souffrance il y avait une émission quotidienne de France-Culture, les décraqués, mais ils l’ont supprimé… Il y a encore, sur France-Culture, une émission animée par Françoise Treussard et fort judicieusement intitulée « Les papous dans la tête. » Manque de pot c’est le dimanche à midi et le dimanche  midi, je grimpe sur les montagnes pour casser la croûte avec des copains et faire prendre l’air à mes papous.

Grâce à la technologie, chère à Apple et à monsieur Loïc Le Meur, je peux désormais alimenter mes papous avec plus de régularité. Le lundi soir, je charge cette nourriture de l’esprit dans iTunes, un soft gratuit, et je peux me l’écouter quand je veux toute la semaine, deux ou trois fois si je veux. C’est une heure et quart de pur bonheur avec Patrick Besnier, Hélène Delavault, Nelly Kaplan, François Caradec, Henri Cueco, Serge Joncour, Jacques Jouet, Gérard Mordillat, Jean-Bernard Pouy et bien d’autres grands nourrisseurs de papous.

Alors si, comme moi, votre papou vous gratte l’intérieur de la tête. N’hésitez pas.

C’est là.  Des détails ici. 

19:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Littérature

Commentaires

Il y a des lustres que je n'ai pas écouter cette sympathique émission, parfois difficile à suivre mais toujours amusante. Merci de partager vos papous.

Écrit par : JPaul | 02/02/2006

Les commentaires sont fermés.