Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2018

ITER

Je relis cette note de février 2012 et je constate que cette histoire de fusion froide était sans doute bidon. En plus on a aucune preuve de transmutation de silice en calcium dans le cul de poules bretonnes. La science avance à pas comptés sans monter sur ses ergots. C'est décevant parfois.

http%3A%2F%2Fo.aolcdn.com%2Fhss%2Fstorage%2Fmidas%2F2cffd61b2c9f842e07cc6b3245e48b9f%2F206629957%2Fiss%2Billu%2Besa.jpgQue faut-il penser d'ITER ? Le plus gros projet international (UE, Chine, URSS, Japon ...) 35 pays, tous d'accord pour fabriquer un soleil non loin d'Aix en Provence. C'est beau ! A l'heure où L'ISS a du plomb dans l'aile et même des fuites dans la carlingue... car les ricains veulent se retirer. On espère que Trump n'a pas encore compris ce qu'est ITER.

Les écolos, Michèle Rivasi en tête, râlent parce ce que ce projet coûte trop cher et ne fonctionnera jamais. Je suis possiblement plus incompétent qu'elle pour juger des chances de réussite de ce petit soleil mais j'ose penser qu'il y a des gens bien plus compétents que nous deux et ces gens pensent qu'il faut y continuer.

Dans le soleil pour provoquer la fusion de deux atomes d'hydrogène (ou de deutérium ou tritium) il faut une température de 15 millions de degré. Celle qui règne au centre de notre étoile donc. J'apprends que les chinois viennent de monter leur chaudière Tokamak sise en Chine à 100 millions de degré Celsius, six fois le soleil. Il en faudrait parait-il 50 de plus soit 10 fois la température du soleil pour faire une bonne fusion chez nous, au coin du feu, et sans faire fondre le thermomètre. Ne me demandez pas pourquoi une telle température (à Michèle Rivasi non plus). Demandez à Michèle comment on mesure cette température de 150 millions de degrés, moi je ne sais pas et je ne veux pas y mettre le doigt.

video_ornl_2.jpg

Contrairement à la fission nucléaire (les centrales du type Tchernobyl. Fukushima, Bugey...), l'énergie issue de la fusion nucléaire sera propre et ne générera ni déchets radioactifs ni pollution. Les avancées technologiques dans ce domaine permettront ainsi à l'humanité de bénéficier d'une énergie potentiellement illimitée, renouvelable et peu coûteuse. Petit os (de poulet) ... pas avant 2050 au mieux et ceci sans garantie. Payez et vous saurez... si c'est possible !

Le chantier aujourd'hui : 

researchledb.jpg

19:21 Publié dans Blog, Science | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

"J'apprends que les chinois viennent de monter leur chaudière Tokamak sise en Chine à 100 millions de degré Celsius, six fois le soleil. Il en faudrait parait-il 50 de plus soit 10 fois la température du soleil pour faire une bonne fusion chez nous"

et pour obtenir cette température on consomme quoi ? de l'énergie solaire ? du charbon vert allemand ? de l'eau de nos barrages qui vont dans qq années donner de belles plaines alluviales (ça se nomme ainsi dans les livres de géo d'antan; Mais c'est inconnu des écolos patentés);

L'écologie c'est chiémment difficile, voila pourquoi les popolitiques en sont spécialistes.

On nous annonce que suite à la fermeture de la centrale de Cordemais sur la Loire à côté de Nantes on aura sans doute des coupures d'électricité. Mais je m'en fous. Je cuisine au gaz et avec des températures de 17° les iris sont en fleur et avec l'ordi j'ai le soir 21° dans mon bureau ! le réchauffement c'est écolo ! Dieu est bienveillant.

Écrit par : Aredius44 | 30/11/2018

Pour ce qui est des barrages on fait des régulièrement des assecs pour purger les limons et on peut mettre un batardeau. Je sais cela grâce à un certain voyage à vélo en Bretagne. https://www.letelegramme.fr/bretagne/guerledan-l-assec-en-cinq-questions-02-02-2015-10512351.php

Écrit par : Joël | 01/12/2018

Je viens de lire que l´acronyme originel (International Thermonuclear Experimental Reactor), il ne s´emploie plus. Iter, veut dire le chemin en latin, alors....cette chemin, il va coûter 24 000 millions d´euros alors...
Comme tu dis Joel:

"Payez et vous saurez... si c'est possible !"

On n´a qu´à se demander si.... il n´aura pas d´autre "chemin" ?

Saludos tristes! Ana

Écrit par : ana | 02/12/2018

On ne fait pas d'asec sur la Durance, sur l'Isle etc. Et les communes qui en Limousin ont un lac n'appliquent pas la loi. Elles attendent que l’État leur file du fric pour nettoyer leur trou d'eau. Tellement ça coûte. Le maire est souvent le député qui a voté la loi. Mais qui va lire le site de l'AN ?

Mais si un Ingliche achète un vieux moulin et veut le remettre en fonctionnement, ça lui est interdit. Et pour nettoyer on l'oblige à de telles conditions... qu'il a intérêt à tout détruire. Ou à revendre. Et si les Ingliches partent, la nature ne mettra aucune condition pour vidanger écolo mon coco.
Ailleurs on voit des communes qui fabriquent de faux vrais moulins antiques avec des crédits européens pour les campagnes. Chut.

J'enfile mon gilet Jaune (merde ! je vais le retourner. On y lit "Place au Vélo", on va me prendre pour un écolo. Or je tente de sortir de l'enfer vert.

Mes iris sont en fleur. Le lilas le sera pour Noël. Extra le compteur Linky me dit que je suis super écolo. Mais on va devoir payer bonbon pour la Sibérie. Ils ont des records de froid. Poutine lui travaille pour la planète !

Écrit par : Aredius44 | 05/12/2018

Écrire un commentaire