Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2017

Kronos

J’aime bien de temps en temps me replonger dans la mythologie. Les astronomes aussi. Ils ont appelé Kronos ou Cronos une étoile avec un gros appétit car elle aurait mangé une quinzaine de planètes qui tournaient autour d’elle. Situé à 350 années-lumière de notre soleil, Kronos à un jumeau Krios, ils ne se voient que tous les 10'000 ans environ mais ils sont paraît-il restés très unis. 

55842795.jpgCronos/Kronos* et Crios/Krios, dans la mythologie grecque, étaient fils d’Ouranos et de Gaia. Kronos était le dieu du temps que le romains appelaient Saturne. Le dieu du temps était non seulement chronophage mais aussi païsophage* car il mangeait ses enfants. Il en aurait bouffé six avant que ne naisse Zeus qui sera placé par sa mère Rhéa en Crète nourrit par la chèvre Amalthée.

Zeus/Jupiter va finalement gagner contre son père Hollande comme celui-ci avait gagné contre Ouranos. Le temps passe et les fils mangent leur père si celui-ci ne les a pas mangé avant. C’est la vie. Quant aux astronomes ils continuent de surveiller les étoiles en se demandant ce qu’elles ont bien pu manger pour être aussi grosses.

Ne pas confondre Cronos (Κρόνος - Kappa) avec Chronos(Χρόνος - Xhi), ce dernier serait né du néant et s’est uni à la déesse Ananké, la nécessité ou encore le destin. Né du néant marié avec la nécéssité, un oxymore qui rappelle l'effet Casimir.

Ne cherchez pas païsophage, je viens de le fabriquer avec παῖς, qui veut dire enfant en grec.

Et tonton Georges pour finir :

Il manque le dernier couplet : 

Je sais par cœur toutes tes grâces
Et pour me les faire oublier
Il faudra que Saturne en fasse
Des tours d'horloge, de sablier
Et la petite pisseuse d'en face
Peut bien aller se rhabiller

11:47 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire