Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2016

Beaune J1

Arrivée à Beaune pour le festival du film policier

-         Pas de film visible avant 5 :30

          On visite donc les Hospices. C’était à faire.

-         Visio de Fritz Bauer un héros allemand

-         Repas sympa à la cave du Paradoxe avec Pascale

153486.jpg Fritz Bauer,

un héros allemand

En 1957, le juge Fritz Bauer apprend qu'Adolf Eichmann se cache à Buenos Aires. Les tribunaux allemands préfèrent tourner la page plutôt que le soutenir. Fritz Bauer décide alors de faire appel au Mossad, les services secrets israéliens.

Un très bon film bien construit avec, entre autre, deux acteurs Burghart Klaußner et Ronald Zehrfeld excellents. En particulier le premier qui joue un Fritz Bauer bougon à souhait, fumeur invétéré et râleur mais super efficace et prêt à tout y compris la haute trahison pour mener à bien sa traque des criminels nazis.

Le film évoque de façon poignante et réaliste la situation de l'Allemagne d'après-guerre. Il traite un sujet méconnu et montre la difficulté de faire bouger un système. L’Allemagne d’Adenauer n’en ressort pas grandie. La dénazification attendra que ces vieux messieurs soient dans le tombeau ou bien proche fin du siècle, début du XXIième. On découvre aussi la législation concernant les homosexuels en Allemagne à cette époque largement inspirée des nazis. Le paragraphe de loi 175 écrit par les nazis sera abolie en 1996 seulement.

Le personnage de Eichmann est assez terrible dans ce qu’il dit des juifs en 1955, « il fallait les exterminer tous. J’y ai travaillé nuit et jour. ». On sait que condamné à mort, il argumentera auprès du président d’Israël, Ben Zwi, en se faisant passer pour un simple exécutant.

Pour en savoir plus.

18:47 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.