Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2015

Snark

snark_warning.pngLe snark est un serquin.

Mais qu’est-ce qu’un serquin ?

C’est un mélange de serpent et de requin. La chasse au snark est une œuvre loufoque de Charles Lutwidge Dodgson alias Lewis Carroll, l’auteur d’Alice au pays des merveilles et grand créateur de mots-valises

Extrait de la chasse:  

Ils le traquèrent avec des gobelets ils le traquèrent avec soin

Ils le poursuivirent avec des fourches et de l'espoir

Ils menacèrent sa vie avec une action de chemin de fer

Ils le charmèrent avec des sourires et du savon.

A la fin nos chasseurs hétéroclites découvrent que le snark n’était en fait qu’un boujeum. Comme boujeum, on pense à la réponse ultime du mystère de la vie dans le guide de l’autostoppeur de la galaxy réponse qui est 42, le nombre fétiche de Carroll.  

Lewis Caroll était un diacre anglican, un homme célibataire et apparemment à la vie très rangée avec un goût certain pour les petites filles. C’était aussi un prof de maths. Alors les mathématiciens lui ont rendu hommage.

Le nombre de Lewis Caroll :

12345679 (sans 8) multiplié par 9 donne 111'111'111.

Si on multiplie ce résultat par 1,11111111 on obtient 123456790

Multiplié par 3 il donne 37037037

Les snarks sont aussi des variétés de graphes :

220px-Petersen_double_cover.svg.png

 langfr-280px-Watkins_snark.svg.pnglangfr-280px-Szekeres_snark_alt.svg.pnglangfr-280px-Double-star_snark.svg.png

2000px-Flower_snarks.svg.png

 

12:33 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.