Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2015

Films

Quelques films vus récemment pour mémoire.

Au GRAC ,salle Charlie Chaplin de Montmélian

392885.jpgA peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid

Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière. Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits.

Un film qui met en valeur cette actrice Baya Medhaffar. Un peu facile mais j’ai bien aimé.

Ixcanul%20The%20Volcano-0-2000-0-1125-crop.jpg?k=c25cc99525Xcanul – de Jayro Bustamante – Guatemala 

Version originale en Cakchiquel une langue Maya.

Maria, jeune Maya de 17 ans, vit avec ses parents dans une plantation de café sur les flancs d’un volcan, au Guatemala. Elle voudrait échapper à son destin, au mariage arrangé qui l’attend.  

Un film noir sur le triste destin de Maria. J’avoue être perturbé quand je vois un film qui raconte une telle misère filmée par un cinéaste qui en fait une œuvre esthétique. Ce film va faire l’ouverture de FILMAR, le festival auquel participe le Rouge et Noir.

Je vous souhaite d'être follement aimée

1395741310217_0570x0376_1395741326653.jpgDe Ouinie Lecomte (photo)

Elisa, kinésithérapeute, part s’installer avec son jeune fils, Noé, à Dunkerque, ville où elle est née sous X. Quelques mois plus tôt, elle y a entrepris des recherches sur sa mère biologique, mais cette femme a refusé de dévoiler son identité.

Deuxième des films de Ouinie Lecomte (j’avais beaucoup aimé Une vie toute neuve) qui traitent de l’adoption. Un peu moins réussi que le premier à mon avis. La retrouvaille avec la mère est un peu trop... téléphonée.

Au Rouge et Noir :

Avril ou le monde truqué, un long métrage d’animation primé au festival d’Annecy. Du très grand Tardi dont on reconnaît les personnages d’Adèle Blanc-Sec et les illustrations de Céline chez Futuropolis. Sept ans pour faire le film mais quel plaisir !

festival-d-annecy-tardi-et-ses-comperes-racontent-la-genese-d-avril-et-le-monde-truque,M232621.jpg

avril_home_1170x730.jpg?itok=JzU0aHgp

Notre petite sœur – Japonais de Hirokazu Koreeda

Trois sœurs, Sachi, Yoshino et Chika, vivent ensemble à Kamakura. Par devoir, elles se rendent à l’enterrement de leur père, qui les avait abandonnées une quinzaine d’années auparavant. Elles font alors la connaissance de leur demi-sœur, Suzu, âgée de 14 ans. D’un commun accord, les jeunes femmes décident d’accueillir l’orpheline dans la grande maison familiale…

Un bon film agréable. On regarde avec plaisir vivre ces quatre sœurs si différentes et si proches.

4797487_7_bc75_kaho-haruka-ayase-suzu-hirose-et-masami_aae267e9655307aac215323cc77457aa.jpg

05:01 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Effectivement on ne voit pas vraiment les mêmes films.
Sauf les sœurs qu'on a envie d'adopter :-)

Écrit par : Pascale | 19/11/2015

En ce moment, on est en pleine amérique du sud avec FILMAR en América Latina
http://www.filmaramlat.ch/
Ce soir un film brésilien...

Écrit par : Joël | 20/11/2015

Les commentaires sont fermés.