Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2015

Vive la vie !

the-new-york-times.jpgUn commentaire qui fait chaud au coeur d'un lecteur du New-York Times

"La France incarne tout ce que les fanatiques religieux haïssent: la jouissance de la vie ici, sur terre, d'une multitude de manières: une tasse de café qui sent bon, accompagnée d'un croissant, un matin; de belles femmes en robes courtes souriant librement dans la rue; l'odeur du pain chaud; une bouteille de vin partagée avec des amis, quelques gouttes de parfum, des enfants jouant au jardin du Luxembourg, le droit de ne pas croire en Dieu, de ne pas s'inquiéter des calories, de flirter et de fumer, et de faire l'amour hors mariage, de prendre des vacances, de lire n'importe quel livre, d'aller à l'école gratuitement, de jouer, de rire, de débattre, de se moquer des prélats comme des hommes et des femmes politiques, de remettre les angoisses à plus tard: après la mort. Aucun pays ne profite aussi bien de la vie sur terre que la France. Paris, on t'aime. Nous pleurons pour toi. Tu es en deuil ce soir, et nous le sommes avec toi. Nous savons que tu riras à nouveau, et chantera à nouveau, que tu feras l'amour, et que tu guériras, parce qu'aimer la vie fait partie de ce que tu es. Les forces du mal vont reculer. Elles vont perdre. Elle perdent toujours."

Pour ceux qui l'on raté, la chronique de Sophia Aram :


Je vous passe les déclarations insupportables Sarkozy, chaud partisan de l'union nationale, qui bien entendu n'a rien a voir avec cette chienlit socialiste. De 2004 à 2012, il n'était que ministre des finances, de l'économie et de l'industrie puis ministre de  l'intérieur et enfin cinq ans président de la république faisant preuve de la grande clairvoyance que l'on sait. Alors forcément c'est pas sa faute si les crevures courent toujours.

Quant à Wauquiez et ses déclarations liberticides du samedi matin il aurait pu faire preuve d'un peu de décence et attendre quelques jours avant de l'ouvrir. 

18:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Après les attentats à Paris, après la haine et le mépris que j´ai éprouvée, j'ai essayé de réfléchir à ces événements qui nous ont laissés tellement tristes, abattus, accablés.

Le monde islamique, il est resté ancré dans le pire du passé : le néfaste, funeste et déplorable mariage de la religion avec l'état. Comment ces malheureux peuvent-ils jouir de la vie ?

Comme pouvaient- ils, les chrétiens, jouir de la vie à l´ époque de l'inquisition?

Du monde islamique, Il ne me reste que dire: Pauvres Diables! Ils ne peuvent pas résister que l´Europe a été libérée de ce mariage terrible (et tous les deux, la religión et l´état, ont survécu ce divorce heureux).

Ces malheureux, ils détestent la vie, ils détestent le bonheur des autres, ils détestent tout celui qu'ils n'ont pas et ils ne pourront pas avoir jusqu'au…. divorce.

La vie en France continuera, la joie de vivre continuera. Le monde aime la France et tout ce que la France représente. Le monde, il cri ensemble: Vive la France!

Tant pis pour eux, il ne les reste que "leur" monde, le terrifiante et malhereux monde islamique. Domage!

Écrit par : ana | 17/11/2015

Je lis sur Arrêt sur image sous la plume de Alain Korkos que ce texte "est un catalogue de clichés, une vision toute américaine de notre capitale." L'article est suivi de clichés de Paris pour argumenter la thèse. Malheureusement cet article est pour les abonnés seulement.
J'ai relu le texte et je trouve que décidément Alain Korkos est de très mauvaise foi.

Écrit par : Joël | 17/11/2015

Ah nous pointons les mêmes articles. Il s'agit d'un commentaire d'un lecteur du NYT.

Quant au monde islamique (on dit "monde islamique" mais on nous dit qu'il ne faut pas traiter les musulmans d'islamistes. Sous Voltaire on disait Mahométans.) un prof d'histoire des institutions et des faits sociaux nous disait en 1966 que les pays d'islam étaient figés depuis des siècles, qu'il y avait là un risque pour les années à venir. J'avais noté en étudiant consciencieux mais n'avait pas bien compris.


On a oublié ce qu'a vécu l'Algérie avec le GIA. Étonnant, on n'y fait guère référence actuellement alors que les donneurs d'explications plus ou moins contradictoires sont foison sur nos médias.

Étonnant, n'est-ce pas ?

http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/11/ce-nest-pas-un-delit-de-proner-le.html

Écrit par : Aredius44 | 17/11/2015

Aredius merci, c´ est vrai! Je n'ai pas dû parler du "monde islamique", car j´ai fait de généralisation et c´est n´est pas juste. Il y a dans ce "monde" là, beaucoup d´êtres humains (surtout des femmes et des enfants) qui sont des victimes. J'ai dû dire "l'état islamique, les extrémistes, les djihadistes".

La seule excuse que j'ai, c´ est de l'indignation devant la barbarie, qui, parfois nous rend aveugles et injustes avec ceux que le méritent le moins. Je m´excuse.

Écrit par : ana | 17/11/2015

J'ai entendu la chronique vibrante de Sophia sur France Inter. Ma préférée jusqu'à présent ! Les "funestes crevures"... je le ressortirais bien dans mes dîners en ville... mais je ne sors pas. Ces mots là me parlent :-)

Écrit par : Pascale | 19/11/2015

A propos de Wauquier l'indécent :
https://www.youtube.com/watch?v=2xOJT6Y5kSg&feature=share

Écrit par : Joël | 21/11/2015

Les commentaires sont fermés.