Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2013

Farine

0132cf-300x300.gifAu royaume des chiffres, il y a les aides-comptables, les comptables, les experts-comptables et puis, plus haut, les financiers qui se composent de banquiers, de traders, de gestionnaires de fortune, de spéculateurs etc… Un cran encore au dessus, il y a les économistes, le FMI, la banque mondiale... L’économiste est presque détaché du chiffre. Il n’utilise le chiffre que pour prouver qu’il a raison. Le problème c’est que souvent sa preuve ne vaut rien.

Il faut dire qu’au royaume des chiffres, l’ordinateur a tout embrouillé. A l’époque, pas si lointaine, où on calculait à la main on ne brassait que peu de chiffres à la fois. Faire une addition demandait un peu de patience, pour une multiplication, il fallait connaître ses tables. Pour une division, on appelait le notaire ou le banquier qui savait aussi faire des soustractions pour ses honoraires ou ses agios.

A l’époque, on ne calculait pas vite mais on ne se trompait pas grâce à la preuve par neuf. On faisait par exemple 263 x 461 et on trouvait 121253 Pour savoir si le résultat était juste, on traçait une croix de saint-andré.

-En haut on écrivait le reste par 9 de la somme de 263

   soit 2+6+3 = 11 = 1+1 = 2

-En bas, le reste par 9 de la somme de 461

   soit 4+6+1 = 11 = 1 + 1 = 2

- A droite, le produit des deux nombres soit 2x2 = 4

- A gauche, le reste par 9 de la somme de 121253

  soit 1+2+1+2+5+3 = 14 = 1+4 = 5

preuveneuf.gifPas de pot, il faudrait que le chiffre de gauche soit égal au chiffre de droite... On s’est gourré. Donc, on multiplie une deuxième fois et on trouve 121243.

soit 1+2+1+2+4+3 = 13 = 1+3 = 4

Ouf, cette fois on a bon. Quatre à gauche, quatre à droite. Enfin, on a bon si la somme des chiffres n’a pas 9 d’écart avec le vrai résultat.

Remarquez qu’on peut faire la preuve par 99, plus difficile mais qui permet de limiter sérieusement l’erreur.

Quand un financier ou un économiste parle, il faudrait avoir une preuve par 9 pour vérifier si ce qu’il dit est juste. Le problème, c’est que la boulangère prend sa machine à calculer pour additionner 1,90 et 0,10… La pauvre ne peut donc pas évaluer sérieusement le poids des importations de céréales dans le déficit la balance commerciale. C’est tout le problème de la démocratie,il est trop facile de nous rouler dans la farine.


preuvepar9c.gif

Exemple en inversant haut-bas et droite gauche 8 = 8



Autre exemple simple 24 x 12 :

image013.gif

09:53 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.